AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 20 Juil - 2:02


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Allais-je sincèrement coucher avec Julian là comme ça, sur une envie soudaine de nos deux corps sans opposer la moindre résistance ? Oui, très certainement, nous étions bien partis pour. Et dire que si encore hier soir on m’avait dis ça, je serais parti en éclats de rire en disant que c’était totalement impossible et que j’étais d’une fidélité à toute épreuve ! Oui mais voilà, en quelques heures seulement tout avait changé et je me retrouvais là, nue allongée dans son lit prête à m’offrir à lui sans opposer la moindre résistance et même bien au contraire, j’avais même lancé moi même la première attaque en retirant le haut qu’il m’avait prêté alors que lui même m’avait prévenu qu’il ne répondrait plus de rien si je continuais à faire la maligne. Si l’on y réfléchissait bien cela faisait même des semaines que je faisais la maligne avec lui en mettant des tenues de plus en plus provocantes juste pour avoir son attention braquée sur moi ! Et j’avais réussie ! Je n’étais même pas sûre après ce que j’allais faire ce soir d’être jamais capable de remettre un short cout… Mon dieu !

Mais il n’était plus du tout le temps de commencer à s’épancher sur le pêché de chair que j’allais commettre étant donné que … J’étais bien trop absorbée par tout le plaisir qu’il pouvait me donner avec les caresses de sa langue et de ses doigts. Mon dieu, comment pouvait-il être si doué ? Etait-ce un don inné ou bien juste le fruit de diverses et variées expériences sexuelles ? Une chose était sûre, j’en profitais pleinement, moi qui contrairement à lui n’avais pas un palmarès énorme. Il était d’ailleurs le second homme avec qui je couchais et j’ignorais si lui-même se rendait compte de ce que cela pouvait signifier ! Avant lui, je n’avais jamais eut de quoi comparer, mais là bon dieu, je voyais bien une sacrée différence entre les ébats que j’avais connus auparavant et ceux-là ! Si j’avais toujours vu Julian comme quelqu’un d’un peu bourru et brusque, je fus agréablement surprise de voir avec quelle douceur il était capable de me toucher ! La seule chose qui semblait réellement bestiale et violente en lui était ce désir fou qu’il semblait éprouver pour moi et que je pouvais nettement ressentir ! Aussi fou et puissant que celui que moi même en ce moment je sentais brûler au fond de moi ! Relevant le bas de mon dos, je ne cessais de pousser de petits cris étouffés à moitié par le coussin que j’avais sous  ma tête qui était quand même sur le côté. Bon sang, il n’était même pas entré en moi que j’avais déjà l’impression d’être au nirvana et j’avais presque peur de la suite ! Serais-je capable de supporter une telle vague de plaisir ?! Finalement, je n’eus même pas le temps de réfléchir que je le sentis entrer en moi tout en continuant de mordre la peau de mon cou. Ma réaction fut immédiate : à peine nos corps unis, je poussais un long gémissement de plaisir, mon corps se cambrant fortement presque en « u » -merci la danse- tant la première vague de chaleur fut saisissante. Dans cette position, il me suffit simplement de pencher ma tête en arrière légèrement pour que cette dernière ne se retrouve contre celle de Julian, l’une de mes mains allant se glisser dans ses cheveux comme pour l’inciter à continuer encore davantage. C’était totalement insensé, j’étais presque certaine que je finirais par brûler en enfer mais pour la première fois de ma vie, je m’en fichais royalement.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 21 Juil - 20:11

we are such stuff
as dream are made on

Ce que nous étions sur le point de partager tous les deux, était vraiment insensé. Mais ce n'était pas comme si nous avions encore le contrôle de tout ça, tous les deux. Le fait est que pour ma part, je ne voulais rien de plus que répondre à ce désir au plus vite. Elle me rendait dingue depuis beaucoup trop longtemps pour que je puisse taire mon envie d'elle, encore, à l'avenir. Enfin il allait sans doute falloir que je me tienne à carreau par la suite. parce que je ne doutais pas que cette première fois était également la dernière. Je voulais donc en profiter un maximum ,tant que je le pouvais. Rien qu'une étreinte. Une seule, oui. Mais totalement dingue. Ca l'était déjà alors que je ne l'avais pas encore prise. Mais ce n'était qu'une question de seconde. Le temps de la mettre en position et de la rendre plus dingue encore, par de délicats mordillements sur sa nuque. Et finalement, je pu enfin unir nos corps. Ce moment tant attendu ! Tout ce que j'avais pu imaginer jusque là, n'avait finalement pas grand chose en comparaison de ce que c'était en réalité. Je laissai échapper une involontaire plainte de plaisir.

Oh bordel. Encore un peu et j'allais même blasphémer ! Mais est-ce que ça refroidirait pas Amy ? C'était un risque que je ne souhaitais pas franchement prendre pour le coup. Pas alors qu'elle était sacrément bouillante. Pire que ça même ! Bordel cette façon d'arquer son corps, c'était totalement dingue ! Et ça ne m'aidait pas à me raisonner. Elle m'incita de façon implicite, à poursuivre, quand elle glissa une main à l'arrière de mon crâne pour me garder contre elle. Je penchai la tête pour que mon visage se retrouve à demi dans son cou, et donnai un premier brusque coup de reins. Puis un autre et encore un autre. Mais là, je n'y tenais plus. J'entamai enfin des mouvements bien plus fluides. Rapides et puissants. Mon bas ventre heurtait son fessier avec force à chaque fois que je m'enfonçais en elle. Je laissai échapper un grognement de pur plaisir, en rendant mes mouvements le plus rapide possible, poussant sans cesse son bassin en direction du matelas tant j'y allais fort. Pour le maintenir surélevé, je fini par empoigner vivement l'une de ses hanches, de ma main. Tant pis si je lui faisais mal. Je n'étais pas en mesure de m'inquiéter pour ça, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 21 Juil - 21:14


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Fauter une fois d’une manière très grave était-ce sincèrement pire que de fauter pleins de petites fois ? Ou plus clairement, est-ce que me donner de la sorte à Julian en ne respectant ni mes principes ni la morale dans laquelle j’avais été élevée, était-ce plus grave que si je commettais quelques petits péchés par-ci par-là de temps en temps ? Au fond, j’étais sûre que ce que je faisais était mal, très mal même ! La femme était faible et c’était un fait ! De nous deux, ce n’était pas Julian qui m’avait sauté dessus en bas de mon immeuble et c’était encore moins lui qui s’était mis à nu devant moi ! Mais c’était bel et bien moi qui l’avais cherché ! Je l’avais honteusement poussé à bout pour qu’il se jette sur moi et ne me prenne comme une vulgaire chose. Bon, j’y allais un peu fort sur moi sans doute, mais il n’empêche que celle qui avait cherché l’autre, c’était bien moi ! Si il y avait quelqu’un à blâmer c’était moi, et pas lui. Dans le fond le plus sage de nous deux ce n’était pas forcément celui qu’on pensait ! Et mon Dieu si je savais que demain je n’oserais même plus me regarder dans un miroir, pour l’instant j’étais totalement incapable de pouvoir arrêter la chose ! Tout mon corps réclamait le sien, à un point tel que je ne n’avais jamais imaginé que cela soit possible. Une seule fois, une seule fois j’allais pécher et j’étais certaine que cela allait me bouleverser à vie. Etait-il préférable de connaître une jouissance extrême une seule fois dans sa vie que pas du tout ? Sans aucun doute ! Même si je risquais de vite pleurer ce souvenir, bien trop court.

Je relevais le bassin, bien consciente que d’ici peu j’allais totalement perdre la tête. Une minute à peine plus tard je poussais un gémissement violent, mon corps arqué en u sous l’effet de son tout premier coup de rein qui m’avait secoué entièrement. Ma main dans ses cheveux l’incitant à continuer, je n’avais rien à voir avec la Amy sage et posée de d’habitude, non j’en étais au point d’en réclamer encore plus maintenant ! De nouveaux coups de bassin et je fus forcée de poser mes deux mains sur le lit pour me tenir. Bras tandis et dos arrondis - à l’inverse bien sûr- je me maintenais de la sorte, sentant chacun de ses coups de rein me transpercer un peu plus et me faire frôler l’attaque cardiaque à chaque fois ! Mon Dieu, c’était tellement bon que cela devait sûrement être interdit de prendre un tel pied ! J’arrivais à peine à croire que de telles choses étaient possible, c’était presque au niveau du divin ! De nouveaux gémissements s’échappaient de ma bouche entre-ouverte, totalement incapable de les retenir tant ses violentes attaques faisaient vibrer tout mon corps. Le pire ? J’en demandais encore, d’un geste tout simple : Appuyée sur mes mains avant, j’écartais un peu plus mes jambes pour le laisser s’engouffrer encore mieux en moi. J’étais vraiment heureuse de toutes ces années de danse qui m’étaient -réellement !- utiles. Le souffle haletant, je serrais mes doigts autour du drap, sachant que d’ici peu je ne serais plus capable de maintenir l’orgasme qui montait furieusement en moi et pourtant je n’avais aucune envie que ça s’arrête ! Si cela pouvait être éternel, je signais de suite ! A sa main sur ma hanche je mordais brusquement ma lèvre inférieure, perdue entre le plaisir que je ressentais à chacun de ses coups de bassin et la douleur qu’il pouvait me faire ressentir bien que, évidemment c’était le plaisir qui prenait le dessus.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 27 Juil - 12:11

we are such stuff
as dream are made on

Il était évident que nous n'aurions jamais du en arriver là, Amy et moi. Mais c'était bien en train d'arriver. Et il était clairement trop tard pour faire marche arrière. D'ailleurs, je ne le voulais pas vraiment. Et ce manque de volonté ne risquait pas de m'aider à interrompre ce moment de pure magie que nous étions en train de partager tous les deux. Magie purement sexuelle, cela va de soit et la question ne se posait même pas ! Ce n'était rien de plus que du sexe. Foutrement bon, ouais, mais rien que du sexe quand même ! Je représentais peut-être le pont entre deux véritables relations amoureuses pour elle ? Entre mon fils et le prochain qui, j'osais l'espérer, ne lui ferait pas autant de mal que cet imbécile de Seb. Imbécile qui ne semblait pas réaliser ce qu'il venait de foutre en l'air par sa monumentale connerie. Peut-être qu'il en prendrait tout à fait conscience quand Amy quitterait leur appartement en lui annonçant que c'était bel et bien terminé entre eux ? En tout cas j'espérais pour elle qu'elle n'allait pas changer d'avis. je ne pensais pas à moi du tout pour le coup. Mais bel et bien à elle et au bonheur qu'elle méritait.

Et en cet instant, à défaut de pouvoir la rendre heureuse, j'étais au moins en train de lui changer les idées. A ma façon, soit. Parce que coucher comme on était en train de le faire, on ne pouvait pas dire que c'était entrer dans de longues conversations qui faisaient penser à autre chose. Mais je n'avais que ça à lui offrir et de toute évidence, ça lui suffisait amplement. Il suffisait de voir comme elle était réceptive à tout ce que je lui faisais subir, pour le comprendre tout à fait. Je laissai échapper un râle de plaisir, quand elle redressa plus encore les fesses et écarta les jambes pour me permettre un meilleur accès encore, à son intimité déjà bien offerte. Une main fermement accrochée à l'une de ses hanches, je me redressai pour me positionner à genoux et ainsi empoigner son autre hanche, de mon autre main. Dans cette position, je pouvais rendre mes mouvements plus rapides encore et ne me fis pas prier pour ça. Nouveau râle de plaisir et je du serrer les dents pour contenir la violente vague de plaisir qui déferla en moi. Je ne tenais pas à jouir avant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 27 Juil - 14:16


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Coucher avec Julian était la plus belle erreur de ma vie. Je savais que moralement ce n’était pas bien du tout ce que j’étais en train de faire, que n’importe qui me dirait que coucher avec son beau père juste après avoir été trompée par le fils n’était pas la meilleure solution pour tenter de se remettre mais mon dieu, je ne contrôlais plus rien du tout à ce qui était en train de se passer ! Si j’avais été plus raisonnable en cet instant, sans doute aurais je remis le haut qu’il m’avait passé et je me serais glissée sous la couverture bien sagement pour m’endormir, mais au lieu de ça j’avais été incapable de résister à l’envie de le faire craquer. Parce que oui, c’est ce que j’avais voulu au plus profond de moi, voir si je lui plaisais vraiment au point qu’il ne soit plus capable lui-même de contrôler ses gestes, tout comme moi j’en étais incapable maintenant. Et c’était arrivé, rapidement tout s’était enchaîné, caresses, baisers et puis enfin, la délivrance de notre plaisir.


Je relevais d’abord mes fesses pour lui offrir un accès plus facile à mon intimité, mon dieu je n’arrivais pas à croire ce que mon corps était en train de faire ! Jamais avec Sebastien je ne m’étais permise de faire ce genre de choses, de presque moi-même forcer le contact de nos intimités tant j’en avais envie. En même temps coucher avec Seb n’avait rien à voir avec coucher avec Julian, c’était deux mondes totalement différents ! D’un côté, une douceur presque ennuyeuse mais qui avait son charme lorsqu’on était une fille comme moi, assez timide et pudique et de l’autre côté, une véritable bête de sexe sans aucune retenue ni pudeur et il fallait l’avouer, c’était bien le plus excitant des deux ! Au contact de Julian j’avais l’impression de me libérer moi-même, de libérer mes envies les plus loufoques et les plus obscènes. Lentement j’écartais les jambes, profitant de mes années de danse pour lui faire profiter un peu plus de mon corps. Et ce fut presque immédiat : je sentais encore plus son corps dans le mien, chaque coup de rein de sa part me faisant partir dans des tourbillons de plaisir plus violents les uns que les autres. A un certain moment, j’étais totalement incapable de retenir des gémissements plus forts que tout ce que j’avais pu laisser échapper durant toute ma vie. Et plus il continuait, plus je sentais mon corps trembler sous ses assauts incessants. C’était à la limite du supportable au point d’en faire mal tant c’était bon mais pour rien au monde je ne lui aurais demandé d’arrêter ! Au bord du gouffre, mon corps se resserra autour du sien tandis que je laissais échapper un cri de plaisir ou plutôt, son prénom que je gémissais bien plus fort que ce que je pensais. Mon corps se cambrant brusquement tandis qu’il n’y avait pas un seul centimètre de mon être qui ne tremblait pas sous l’effet de ses derniers coups de rein. « Mon dieu… Julian… » J’étais totalement ailleurs, la tête me tournait, mon corps en sueur ne répondait plus de rien et, à bout de souffle, je laissais ma tête tomber contre l’oreiller, le souffle haletant.  

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Mer 30 Juil - 20:32

we are such stuff
as dream are made on

Ce qui était en train de se produire, n'aurait normalement jamais du avoir lieu. Et pourtant, c'était bien en train de se passer. Et franchement, je n'aurais jamais la force de tout arrêter, avant d'être allé vraiment au bout des choses. Le fait est qu'elle me rendait complètement dingue et que je ne voulais même plus que ça s'arrête. Putain ce que ça pouvait être bon quand même ! Oh des aventures j'en avais eus vraiment beaucoup jusqu'à maintenant, bien sûr. Mais jamais je n'avais connu une femme aussi réceptive et, par dessus le marché ... aussi souple. Parce qu'inévitablement, c'était un point fort intéressant et très plaisant. J'aimais particulièrement cette souplesse qui avait quand même le don de me rendre ... Totalement dingue. Au point où j'étais en train de laisser échapper quelques plaintes de plaisir, alors que je tâchais généralement de ne pas trop en faire. par pudeur peut-être ? Bof, difficile à croire pour un type tel que moi. Ce n'était pas comme si j'éprouvais la moindre pudeur ou autre. Ce n'était pas du tout dans mon caractère en tout cas. Et ça, tous les gens qui me connaissaient, le savaient très bien. Ce qui n'était pas le cas de mes brèves aventures, qui n'avaient pas le temps de me connaître qu'elles avaient déjà quitté ma vie !

Mais bientôt, la fin arriva et la jouissance nous terrassa l'un comme l'autre. Alors qu'elle gémissait mon prénom en se laissant complètement enfoncer dans les couvertures, pour ma part je me laissai lourdement tomber sur le lit, à ses côtés. Etendu sur le dos, un bras sur le matelas et l'autre replié sur mon ventre, je regardais le plafond d'un air songeur. A la vérité, j'étais surtout en train de reprendre mon souffle et de tenter de retrouver pleinement mes esprits. C'est que ce n'était pas si simple que ça, après ce qu'on venait de partager. Le pied ? C'était tellement plus que ça encore. « A ce point là ? »Demandai-je doucement, sur un ton pour le moins amusé. Bien sûr, à ce point là. Et même tellement plus encore ! Ouais que ça avait été une étreinte torride et sacrément plaisante. A tel point, que je me disais que je pourrais vite en devenir accro et en redemander. Et ce, alors même que nous n'étions pas franchement autorisés à avoir une quelconque relation de ce genre. Mais ce qui était fait était fait en tout cas. Et là ... Non, je ne regrettais rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Mer 30 Juil - 21:33


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
J’allais sans aucun doute finir par regretter ce que je venais de faire mais doux Jésus c’était si bon ! Une chose si bonne était bien trop parfaite sans doute pour pouvoir en profiter sans risquer de graves conséquences. Julian était mon fruit défendu et j’étais l’Eve stupide qui venait de croquer dans la pomme maudite. J’allais sans doute payer très cher mon péché, mais mon Dieu tout puissant, c’était si intense ! Nos deux corps se mouvant dans une cadence folle, la position que nous avions ne faisait qu’accentuer davantage chaque ressenti au plus profond de mon être, la violente vague de chaleur qui envahissait tout mon corps en le faisant trembler violemment de part en part.. Oui, tout cela était bien trop bon pour être autorisé ! Julian n’était pas seulement mon beau-père, il était également mon patron ! Et je venais de coucher avec lui comme ça, en me laissant aller au point de totalement oublier tous mes principes ! J’avais déjà pas mal fauté avec Sebastien en couchant avec lui en dehors des liens sacrés du mariage, mais alors là, je dépassais véritablement toutes les limites. Sauf que l’orgasme fulgurant qui venait de me faucher me faisait bien oublier toute ma culpabilité, pour le moment en tout cas.


Je me retrouvais à gémir son prénom, encore une fois une chose nouvelle pour moi ! Avec Sebastien, je laissais plutôt échapper quelques petits soupirs de plaisir assez discrets, sans aucun doute par pudeur et parce que j’avais toujours trouvé un peu vulgaire les femmes qui hurlaient en pleine action. Sauf que là… En fait je les comprenais totalement, car j’avais gémis comme jamais auparavant ! Et tout ça grâce à Julian qui venait d’apporter une toute autre définition du mot « plaisir » dans mon vocabulaire. Retour sur Terre, je m’étais laissée tomber en avant sur le lit, tête contre l’oreiller. Lentement, je me retournais pour me mettre sur le dos, le souffle totalement haletant. J’étais encore toute retournée par nos ébats et la tête me tournait légèrement, comme si je manquais d’air. Il m’avait littéralement coupé le souffle, à un point inimaginable si bien que je me demandais si mon coeur serait un jour capable de reprendre son rythme habituel. A ses mots amusés, je rougissais brusquement en prenant pleinement conscience de ce que nous venions de faire, mes principes revenant au galop. « Je… je n’avais jamais connue une telle chose auparavant…. » Balbutiais-je avec gêne, comme pour justifier le fait que je n’avais pas été capable une seule seconde de me contrôler aussi bien dans ma verbalement que physiquement. J’attrapais la couverture pour la passer sur mon corps, mon dieu si tout à l’heure je m’étais presque dévêtue entièrement devant lui, j’étais maintenant rouge comme une tomate. Mon Dieu, seigneur Jésus, avais-je vraiment osé faire ça ? Moi ?!

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 3 Aoû - 11:39

we are such stuff
as dream are made on

C'était à croire que nos deux corps n'avaient attendu que ça au cours des derniers mois. Depuis la première fois où nos routes s'étaient croisées. Est-ce que ce n'était pas bel et bien le cas ? Est-ce qu'il n'y avait pas véritablement un désir des plus dingues qui nous poussait l'un vers l'autre et nous incitait sans cesse à fauter ? En tout cas, c'était bien ce que nous venions tout juste de faire tous les deux. Et le fait est que je n'arrivais pas à regretter quoi que ce soit. Enfin, pour l'instant en tout cas. Peut-être que le lendemain en la croisant dans mon bar quand elle prendrait son service, je risquais d'avoir un peu de mal à ne pas culpabiliser. Déjà là, maintenant, alors que je reposais à ses côtés, j'étais en train de me demander si je n'avais pas un peu profité de son état de détresse et des quelques verres d'alcool qu'elle avait avalé au cours de la soirée. Sans doute un peu quand même, non ? Sans compter le fait que j'étais nettement plus âgé qu'elle et tout ça. ouais, non, ça ne changeait pas grand chose. Le fait est que même si elle était bien plus jeune que moi, ce n'était pas non plus une gamine incapable de réfléchir !

Mais quand même, je continuais de penser que j'avais plus de torts qu'elle et que j'avais bien raison de culpabiliser comme j'étais en train de le faire ! Et voilà, Amy était également en train de retomber sur terre. Je le compris sans mal à ses balbutiements et au ton de sa voix. Je tournai la tête vers elle, pour voir qu'elle rougissait plus que de raison et était même, maintenant, en train de tirer une couverture sur elle pour se planquer dessous. D'un côté, il n'y avait vraiment pas de quoi en être étonné. Et je ne l'étais donc pas du tout ! « C'est encore un peu tôt pour rougir et être gênée par ce qu'on vient de faire, non ? » Demandai-je l'air de rien, en faisant référence au fait que couverture ou non, nous étions encore étendus l'un près de l'autre, totalement nu. Nos coeurs ne s'étaient même pas encore calmés, par dessus le marché ! Donc oui, il était encore un peu tôt à mon goût. En tout cas, personnellement, je n'étais pas gêné. Je me demandais juste si ce n'était pas un acte franchement horrible. Et pas seulement vis à vis de mon fils. D'un côté, lui, il l'avait bien mérité. « C'était bien. » Confirmai-je quand même. Soit, je n'allais pas non plus lui dire que ça avait été carrément plus que fabuleux, si !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 3 Aoû - 15:12


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
J Il était évident qu’un jour où l’autre cela se serait produit. Entre Julian et moi il y avait toujours eut une certaine tension et bien que j’en ai toujours été totalement consciente, j’avais juste mis un peu de temps à comprendre que c’était une véritable tension sexuelle qui nous tiraillait l’un l’autre. Nous avions simplement répondu à ce besoin presque vital de nos de corps de se connaître, se dominer et finalement ne faire qu’un. Je n’étais pas certaine que ce soit une bonne idée d’aller me confesser, mon dieu j’allais sans doute faire faire une attaque cardiaque au pauvre homme de foi qui allait m’écouter. Surtout qu’il me connaissait depuis ma plus tendre enfance et savait que ce n’était pas du tout mon genre. J’allais le tuer d’une attaque, c’était certain. Mon Dieu, pourtant une partie de moi n’arrivait pas à se dire que c’était pas bien et qu’il fallait jamais recommencer. C’était comme une version miniature de moi dans ma tête qui dansait la danse de la victoire et n’attendait qu’une chose, recommencer encore et encore.


Mais était-ce seulement normal d’avoir couché ensemble et qu’une partie de moi ai envie que cela recommence peut-être un jour? Non, sûrement pas. Et je connaissais Julian, il était loin d’être l’amant d’une seule femme … Et moi surtout, je n’étais pas le genre à avoir une relation purement sexuelle avec quelqu’un ! Je croyais en la beauté de l’amour malgré l’épisode avec Seb, et je croyais au couple solide, pas aux coups d’un soir ou de plusieurs qui ne menaient à rien ! Si ce n’est à une jouissance sexuelle extrême qui m’avait faite chavirée bien sûr ! D’ailleurs mon corps recouvert par la couette semblait étouffer de chaleur car il n’était pas encore remis ! Mon souffle était encore court à cause de mon coeur qui battait encore la chamade. Mon Dieu, Julian m’avait retournée, dans tous les sens du terme. J’étais en train de revenir lentement sur Terre, mentalement au moins vu que mes joues étaient en feu. Il venait de coucher avec moi et pourtant je me retrouvais de nouveau gênée par ma nudité et sans doute aussi du manque de pudeur dont j’avais fait preuve dans mes gémissements par exemple. « Tôt ? Et qu’est-ce qu’on devrait faire alors si ce n’est être gênée? » C’était une expérience toute nouvelle pour moi ! Avec Seb, je n’avais qu’à me lover dans ses bras et à m’endormir quand nous couchions ensemble, mais là … Là on était juste l’un à côté de l’autre, sans plus aucun contact physique. En l’entendant dire que cela lui avait plu, je retenais un soupir de soulagement. Comparativement à moi, il en avait eut des aventures d’un soir et sans doute des bien meilleures que moi ! Des femmes beaucoup plus expérimentées face à qui je devais faire pâle figure, mais apparemment j’avais tenu la distance, et je n’en étais pas peu fière. « Moi j’ai adoré. » Murmurais je alors en me sentant rougir de plus belle.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 3 Aoû - 18:30

we are such stuff
as dream are made on

Après le feu que nous venions littéralement de déchaîner dans cette chambre, pendant notre étreinte des plus torrides et intenses, il fallait faire face au froid. Enfin c'était surtout elle. Soit, ses joues semblaient brûlantes après qu'elle ait réalisé notre situation actuelle. Mais elle était quand même en train de jeter un sacré froid entre nous, avec sa gêne grandissante et le fait qu'elle semblait presque déjà regretter. Pour sûr, elle ne serait même pas capable d'affronter mon regard, tant elle semblait dans un drôle d'état en cet instant. Elle m'en mettrait presque mal à l'aise à mon tour, alors même que ce n'était pas du tout dans mes habitudes ça ! Mais genre, pas du tout même ! Et certainement pas pour une histoire de fesses, soit dit en passant. Ce n'était que du sexe après tout. Bon ok, elle n'était pas habituée à avoir des aventures passagères et tout ça. Mais est-ce que c'était vraiment une raison pour avoir l'air aussi gênée ? Quand elle gémissait et hurlait carrément son plaisir, elle ne faisait pas tant de chichi ! Soit, je voulais bien admettre qu'elle avait perdu totalement la tête et tout ça. Mais tout de même ! Elle n'allait pas non plus tirer la tronche, si ?

« J'sais pas moi ... recommencer ? » Emis-je avec naturel et sans réfléchir avant de parler. Bon tant pis ça m'avait échappé. Pour ça non plus on n'allait pas en faire toute une histoire, si ? Et puis je ne faisais dire tout haut que ce que je pensais presque tout bas dans le fond. Parce que ouais, l'idée de recommencer ça tout de suite ou non, ne m'était pas du tout déplaisante ! J'aimais même beaucoup en vérité, autant que les choses soient claires ! Bon par contre je n'étais pas certain qu'elle partage mon avis sur la question, de son côté. Elle semblait encore trop sonnée pour réfléchir rationnellement de toute façon ! Je ricanai un peu à sa réponse. Adoré ? C'était pas trop mal donc. Je roulai un peu sur moi même pour m'étendre sur le côté et me surélevai sur un coude, pour pouvoir la regarder. Enfin regarder son visage. Vu que tout le reste était planqué sous la couette. Frustration extrême que voilà ! « Adoré ? Tu pourrais pas simplement dire : Putain Julian j'ai pris mon pied comme jamais ? » Ouais bon, je la cherchais un peu, je devais bien l'admettre. Mais ses rougeurs ça me donnait encore plus envie de la titiller moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 3 Aoû - 19:24


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Je n’étais absolument pas habituée à me retrouver dans le lit de quelqu’un nue, si ce n’était pas Sebastien. Quand nous faisions l’amour, j’aimais me lover contre lui et finir par m’endormir mais là, c’était des gestes que je ne pouvais pas avoir envers Julian, vu qu’il était certain qu’il me regarderait comme si j’étais débile et me repousserait, chose que je pouvais comprendre. Nous n’étions pas ensemble et encore moins mariés, rien ne nous reliait si ce n’était le fait que c’était mon patron et que nous venions de coucher ensemble. Je préférais même pas penser au fait qu’il était également le père de mon ex petit ami. J’avais relevé la couverture sur moi, ma pudeur reprenant bien vite le dessus sur ma sauvagerie passée. J’ignorais totalement ce qu’il fallait faire dans ce genre de cas, devais je simplement fermer les yeux, m’endormir en lui souhaitant bonne nuit ? Et demain matin, on ferait comme si de rien n’était ? C’était sans doute comme ça qu’il faisait avec les filles qui passaient dans son lit, quoique j’étais pas certaine qu’il les laissait dormir chez lui. C’était sans compter en plus mon trouble intérieur, celui que Julian lui-même m’avait provoqué en me donnant l’un des orgasmes les plus violents de ma vie, violent dans le bon terme bien entendu. J’ignorais si maintenant que j’avais connu ça, je réussirais un jour à me contenter des ébats que je pouvais avoir habituellement. C’était tellement nouveau, tellement plaisant que je risquais d’y prendre goût, sauf que voilà, entre Julian et moi il ne s’agissait que d’un accident, pas une relation sexuelle durable que l’on aurait choisi.

« On peut faire ça deux fois de suite ?! » A l’instant même où je laissais échapper ma question je me mordais furieusement la lèvre inférieure, d’une part parce que je savais très bien qu’une fois de plus Julian allait sans doute se moquer de mon manque d’expérience flagrant en la matière, mais d’une autre part parce que le simple mot recommencer avait déclenché en moi une vague de chaleur furieuse. J’ignorais si il était dans le même état ou si c’était moi qui, sous l’effet de toute cette nouveauté, était encore totalement chamboulée. Mon corps ne me répondait même plus en fait, il faisait tout ce qu’il voulait apparemment et je n’avais aucun contrôle là dessus. Pas ce soir en tout cas. Mais il faudrait sans doute que je me reprenne dès demain, je ne pouvais pas me laisser embarquer dans ce genre d’histoire totalement folle ! « Oh ! Venant de toi qui m’a juste dit que c’était bien je trouve ta remarque quand même déplacée ! » Je ne boudais pas, non quand me^me pas mais je n’en étais pas loin. Il n’avait pas été très généreux sur les compliments et voilà qu’il me reprochait la même chose alors que franchement, j’avais été plus sympa avec lui. Ce n’était pas que je doutais de moi mais… Disons que satisfaire Julian était à mes yeux beaucoup plus dur que le faire avec Sebastien, étant donné qu’il était beaucoup plus bestial dans ses ébats alors que j’étais dans un style plus romantique.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 4 Aoû - 18:14

we are such stuff
as dream are made on

Ce que nous venions de faire, n'aurait jamais du se produire, c'était un fait. Pour autant, il ne fallait pas compter sur moi pour éprouver le moindre regret ! Surtout en sachant combien ça avait pu être bon. Bordel si c'était à refaire, je referais exactement la même chose ! D'ailleurs, j'en arrivais presque à envisager l'idée de recommencer au plus vite. Sauf que l'idée semblait vraiment trop choquer Amy. Je lui lançai un regard abasourdi, tant j'étais incapable de réagir autrement. Putain ça avait l'air d'être d'un ennuie avec Seb ... Je la plaignais terriblement ! Et lui aussi par le même coup. Parce qu'il n'avait jamais du connaître à quel point le sexe pouvait être bon. Je le plaindrais presque ... ! « Amy, t'as jamais passé une nuit entière à baiser ? Enfin ... 'A faire l'amour', soit ... » A moi, ça me semblait complètement dingue ! Soit je voulais bien croire qu'à la longue, le désir s'apaisait dans un couple et que les rapports s’espaçaient un peu dans le temps. Mais même au début de leur relation ce n'était pas du tout épique au pieux ? Ca avait toujours été ennuyeux !? A leur âge en plus ... Je les plaignais vraiment. Comment pouvait-on n'avoir aucune envie de ... Nouveautés, en matière de sexe ?

Encore une fois, elle me donna matière à rire. J'ignorais si elle le faisait exprès ou pas, d'être aussi amusante et ... Enfantine. Mais ça m'amusait juste, plutôt que de m'agacer et me taper sur les nerfs. « Je te ferais quand même remarquer que c'est moi qui ais tout fait. Alors forcément, je pense mériter davantage de "oh mon Dieu Julian c'était bon !" que toi ! » Même si sa façon de s'être donnée à moi et de m'avoir prouver sa souplesse, étaient des choses que je ne pouvais qu'approuver et apprécier à leur juste valeur. Ok, elle savait quand même y faire, pour une nana qui était habituée aux rapports tendres et doux. Ca, je ne pouvais pas lui dire le contraire ! « Mais je dois bien admettre que le petit aperçu que j'ai eus de ta souplesse, était vraiment totalement dingue ! » Précisai-je quand même, en continuant de la regarder avec un léger sourire aux lèvres. Bon, soit, si je continuais de la regarder aussi intensément, elle allait sans doute rougir de plus bel et disparaître pour de bon sous les couvertures. Ce qui serait ô combien frustrant. Déjà que de ne pas voir son corps me frustrait ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 4 Aoû - 19:19


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Je ne savais pas véritablement comment réagir, c’était vraiment la première fois que je me retrouvais dans ce genre de situation et mon silence trahissait énormément ma gêne. J’étais bien consciente que pour lui aussi cela devait être gênant, pourtant je ne regrettais pas vraiment ce que nous venions de faire, c’était quand même la meilleure partie de jambes en l’air de ma vie, et même si je n’avais pas eut des tonnes d’expériences en la matière, c’était quand même pas rien du tout ! J’étais juste totalement déboussolée par le comportement que j’avais pu avoir avec lui, c’était totalement l’opposé des actes que j’aurais fait en temps normal, et j’étais presque au point de me dire que Julian était capable de faire changer mon attitude quand il était en face de moi ! C’était quand même assez dangereux, dans le sens où je n’étais plus vraiment moi même ! Comme si quelqu’un d’autre prenait les commandes de mon corps, une partie de moi que je ne connaissais pas encore.

Ma réponse me fit rougir toute seule, je me doutais bien qu’une telle chose devait être étonnante pour un homme tel que Julian, mais c’était pourtant la vérité, enfin, c’était pourtant une réelle question. Je rougissais donc naturellement en me rendant compte du ridicule de ma phrase et n’osais même pas le regarder en entendant sa réponse. « Bah avec Seb c’était pas pareil… ‘fin on a jamais fait ça plus d’une fois par nuit.. enfin c’est gênant de me demander ça » Je le grondais pour me protéger un peu de ma propre honte. Je savais que je n’étais pas forcément à la hauteur sexuellement parlant, je n’avais pas envie en plus de m’enfoncer toute seule ! « Je sais que je suis pas ton meilleur coup et que t’as tout fait…. c’est pas ma faute » murmurais je en baissant les yeux. J’étais parfaitement consciente que mon niveau au lit n’atteignait pas celui de Julian mais au fond, c’était pas vraiment ma faute, c’est pas comme si j’avais eut souvent l’occasion de pratiquer de nouvelles choses ! J’espérais juste ne pas l’avoir trop déçue. Par chance, il mélangea l’huile avec le vinaigre en me disant que la souplesse dont j’avais fait preuve durant l’acte lui avait beaucoup plu, ça je savais que c’était vraiment mon point fort et que je pouvais en jouer à fond, surtout que Julian semblait totalement réceptif à la chose ! « Et encore tu ne m’as pas vu faire le grand écart ! » Lachais je presque automatiquement avant de plaquer ma main à ma bouche, me rendant compte de ce que je venais oser dire. Mon dieu, je l’allumais de plus belle alors que nous venions à peine de coucher avec lui ! Une fois de plus, quelqu’un prenait les commandes et mon être et c’était très déstabilisant, car ce n’était pas du tout dans ma nature de faire ça ! En même temps ce n’était pas dans ma nature non plus de coucher avec un homme dont je n’étais pas amoureuse ! 

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Mar 5 Aoû - 21:29

we are such stuff
as dream are made on

Finalement, Amy avait été tellement réceptive, que j'avais un peu de mal à croire que c'était une grande première pour elle, de connaître quelque chose d'aussi fougueux et passionné. Pourtant, c'était bien là ce qu'elle était en train de m'assurer. Et forcément, même si j'étais surpris, je ne pouvais nier que ça me plaisait quand même assez. Parce que dans le fond, même si elle ne le disait pas clairement, j'étais quand même son meilleur coup ! Ouaip, meilleur que mon fils donc. Ce qui n'était pas bien difficile ! Je ne disais pas qu'il était mauvais ou autre, puisque je n'en savais rien dans le fond. Mais j'avais bien plus d'expérience en la matière. Et ça, ça aidait vachement ! Sans compter que, contrairement à lui jusqu'à récemment, je ne m'étais pas contenté que d'une femme. J'en avais connu plein. Et avais donc pu découvrir un tas de choses à leurs côtés. Ce qui n'était pas négligeable en soit ! Mais apparemment, le bougre était bien en train de se rattraper sur ce plan là. Aux dépends d'Amy malheureusement. Ca, je ne cautionnais pas trop par contre. Je n'aimais pas les hommes qui agissaient d'une telle façon. Pourquoi ne pas mettre fin à leur relation avant de faire un truc pareil !?

Enfin peu importait. Elle s'était quand même bien vengée en se tapant son père ! Même si je ne doutais pas qu'elle ne s'était pas laissée ainsi aller, pour cette raison. Mais bien parce que, dans le fond, elle en avait l'envie véritable. J'osais penser qu'elle me désirait sincèrement quand même. « Mais non pas de gêne alors qu'on vient tout juste de baiser ! » Grommelai-je en levant les yeux au ciel. Elle était vraiment gênée d'un rien. Ben oui ce n'était pas grand chose après tout. Enfin si mais ... Bref. ce n'était pas non plus la fin du monde quoi. Je fronçai ensuite les sourcils quand elle remarqua à voix haute, qu'elle n'était pas le meilleur coup de ma vie. En même temps, difficile de faire un choix tant j'avais connu de nanas. Mais elle n'avait franchement rien à envier aux autres. « T'es quand même dans la moyenne haute. » Lui fis-je remarquer, l'air de rien. « Mais pour gagner des échelons, faudrait que je puisse tester encore quelques fois. » Ajoutai-je même, l'air de rien. Je pouvais toujours tenter après tout, non !? je grommelai un peu dans ma barbe quand elle mentionna le fait qu'elle savait faire le grand écart. « Sérieusement ... Ton but, c'est d'me rendre dingue pour mieux me frustrer ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Mer 6 Aoû - 0:10


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Je commençais à peine à prendre conscience des deux Amy qu’il pouvait il y avoir dans mon corps, je ne pouvais plus nier désormais qu’en moi se menait un combat intérieur assez violent qui avait débuté depuis quelques temps maintenant. D’une part, la catholique et prude Amy qui avait des principes bien encrés et ne se laissait pas aller à batifoler à gauche à droite, celle qui avait un peu une vie de nonne et qui se faisait vanner par Julian à cause de ça, et de l’autre côté il y avait ce côté beaucoup plus dépravé de moi qui prenait parfois le contrôle. Cette Amy était la plus difficile à gérer et je l’avais bien vu ce soir, au moment où j’avais retiré mon haut et avais été incapable de me retenir de coucher avec Julian. Mon Dieu, et cette Amy là était loin de le regretter, car en fait ce qui pouvait lui donner des remords, c’était le fait de ne jamais recommencer ! Mais ça… Mon Dieu, cela signifiait tant de choses et de changements ! L’élément déclencheur de tout ça avait sans doute été Sebastien, sans qu’il ne puisse s’en douter. Une petite voix était venue en moi et m’avait soufflé que si après tant d’années à respecter mes principes, j’avais fini par être trompée, pourquoi continuer à le faire ? Et la seconde Amy avait pris le dessus sur la première, pour une partie de jambe en l’air qui allait restée gravée à vie dans ma tête.


Et je me retrouvais désormais avec ma première version de moi, gênée, pudique mais qui ne niait pas le fait qu’elle aussi s’était bien amusée tout de même. Sauf que là, je rougissais comme une gamine, en l’entendant me dire que justement, je ne devais pas être gênée après avoir « baiser ». Seigneur, quel terme abject ! Je l’avais toujours détesté, c’était tellement … Sale à mes yeux ! Ne pouvait-il simplement pas dire que nous avions eut une relation sexuelle ? « Tu sais très bien que c’est nouveau pour moi.. Laisse-moi m’habituer au fait que j’ai été d’une dépravation incroyable ! » Je savais que mes mots pouvaient l’exaspérer, mais c’était vrai ! Je m’étais allée à la dépravation la plus totale, et l’une des meilleures sans doute. Le péché de chair était celui qui nous faisait le plus fauter, il était aussi le plus irrésistible de tous et même moi je m’étais faite avoir ! « Oh et bien venant de toi, c’est un réel compliment. » La moyenne haute ? Vu la centaine de nanas qui avaient du passer dans son lit, sortir avec une haute moyenne était réellement quelque chose de fort, surtout que la plupart d’entre elles devaient avoir une expérience sexuelle bien plus incroyable que la mienne ! A ses mots suivants je me figeais brusquement… Que venait-il plus ou moins de proposer là ? De recommencer ? D’une manière plus « officielle » ? Pas dans une relation amoureuse bien sûr mais dans une sorte de relation purement sexuelle, une sorte de contrat de sexe moral. « Je rêve ou bien tu es en train de proposer de devenir mon… Coach sexuel ? » C’était la façon la plus « classe » que j’avais réussi à trouver pour expliquer son idée. J’ignorais totalement ce que cela signifiait clairement, mais je savais qu’une nouvelle fois, les deux Amy allaient mener un combat féroce pour remporter la bataille, l’une d’elle refusant catégoriquement ce genre d’arrangement tandis que l’autre me hurlait d’accepter. « Oh pitié… C’est plutôt toi qui est en train de me rendre dingue Julian, totalement dingue… » Murmurais je alors qu’en moi le combat avait déjà commencé. 

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Jeu 7 Aoû - 16:29

we are such stuff
as dream are made on

Si de son côté, Amy semblait beaucoup culpabiliser être gênée par ce que nous venions de partager, de mon côté je n'avais vraiment pas le moindre petit remord. Franchement, il m'en faudrait plus pour que ça arrive ! Quoi que non, même avec plusieurs raisons je n'aurais pas pu regretter. Tout simplement parce que j'avais carrément pris mon pied et que ça rattrapait absolument tout ! Et franchement, si c'était à refaire je referais le tout, sans l'ombre d'une hésitation ! « C'est vrai que t'as agis en véritable dépravée ... C'est même toi qui t'es foutue quasiment à poil pour commencer ! » Remarquai-je sans pouvoir m'en empêcher. J'étais pourtant bien conscient du fait qu'elle allait en rougir de plus bel et sans doute m'en vouloir un peu de lui rappeler tout ça. Lui rappeler avec quelle débauche elle m'avait provoqué et fait tourner la tête. En même temps, ce n'était pas de ma faute à moi si elle avait agit de la sorte. Même s'il n'y avait pas le moindre risque pour que je regrette ça ! J'eus un sourire amusé quand elle me fit remarquer mon compliment. En effet, c'en était un. J'avais connu tellement de nanas, que je pouvais faire une comparaison sans aucun mal !

Toutefois, je fus un peu surpris quand elle mentionna l'idée que je sois un coach sexuel. Je n'y avais pas vraiment pensé en réalité. Mais maintenant qu'elle émettait cette idée à voix haute, je devais bien admettre que ça m'intéressait pas mal ça ! Pourquoi pas ? Enfin je n'étais pas sûr du tout qu'elle soit ok en réalité, vu qu'elle ne donnait pas son avis pour le coup. « J'y pensais pas vraiment mais ... Ca peut être bien non ? » Bien n'était pas vraiment le mot bordel ! Le pied intégral. Génial. Super; Parfait. Fantasmagorique. Jouissif ! Moi je la rendais dingue ? C'était ce qu'elle venait de dire en tout cas. Pourtant, c'était elle qui ne faisait rien que de me provoquer encore et encore depuis le début. Alors c'était un peu l'hôpital qui se foutait de la charité pour le coup ! « Mais moi je ne fais rien du tout ! » Marmonnai-je un peu. Rien à part l'avoir prise quoi. Et lui avoir donné un sacré orgasme. Ok, dans ce cas je voulais bien plaider coupable. « T'as sommeil là ? Parce que j'ai bien quelques idées pour passer le temps. » Ajoutai-je finalement, en laissant mon regard errer du côté de son corps toujours trop recouvert à mon goût.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Jeu 7 Aoû - 17:56


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Devais-je m’en vouloir à vie de ce que j’avais fait ? Non, j’avais appris que la confession soulageait les âmes mais ce n’était pas une raison pour me dire que ce n’était pas grave ! Aux yeux de certaines personnes ça ne serait sans doute pas quelque chose de très grave, pas de quoi s’alarmer mais pour moi, c’était surtout d’un point de vue moral que tout cela prenait une importance terrible. Je n’étais pas le genre de fille à faire des coups dans le dos et même si Sebastien pouvait mériter qu’on se venge -même si je n’étais pas du genre à me venger - c’était quand même quelque chose de terrible que de coucher avec son propre père ! J’avais surtout peur de foutre en l’air leur relation qui commençait à peine à devenir complice. A ses mots je piquais un fard encore plus important, il s’amusait vraiment à me torturer ou quoi ? Parce que franchement il le faisait parfaitement bien ! Je savais que j’avais tout provoqué ! Depuis le premier baiser en bas de mon immeuble, j’avais lancé le début de notre dépravation ! « Oh arrête ! Je voulais juste que tu te soignes de moi et puis t’as pas été capable de te retenir ! » Je pensais sincèrement qu’à force de voir mon corps il finirait par s’en lasser mais visiblement cela avait été encore un peu tôt pour lui, il n’empêche j’étais certaine que cela se passerait comme ça dans le futur. Futur ? Mais quoi, j’envisageais donc sérieusement qu’on recouche ensemble ?!

J’étais de nouveau perdue, parce que tout en me disant que ce n’était pas bien j’étais limite là à lui proposer de devenir mon coach. Et évidemment avec un coach comme lui il y aurait sans doute plus de pratique que de théorie, c’était certain ! «  Bien ? Oui sûrement … » Soufflais je tout en pensant que c’était sans aucun doute accepter de passer un bon moment de ma vie à pécher en continu et me moquer ouvertement de tous mes principes. L’amour physique exclusivement dans une relation amoureuse stable, le mariage, la vie à deux… C’était carrément envoyer valser tout ça que d’accepter ! Il me rendait dingue et je lui faisais remarquer ouvertement, parce qu’il ne pouvait pas s’imaginer lui qu’il était en train de me bouleverser de toutes les manières possibles et imaginables ! « Rien ? Tu me donnes envie de mener une vie contraire à tout ce que l’on m’a enseigné ! Avec toi je passerais ma vie à me confesser ! » Bon, on était pas ensemble bien sûr, mais il était certain que je risquais de passer des heures à aller me confesser si je commençais à coucher avec lui très souvent. Déjà, j’en avais sans doute pour une bonne heure à parler de cette soirée. A sa question je le regardais les yeux grands ouverts, il me proposait vraiment de faire des choses là, maintenant ? Non non il devait penser à… Non, c’était Julian, il pensait sexe évidemment. « J’ai pas sommeil…. » Murmurais je alors timidement et sentant mes joues prendre feu. J’espérais juste ne pas finir par prendre feu au sens propre parce que là c’était bien parti ! Julian lui ne se prenait pas la tête, il faisait ce qu’il avait envie ! Sauf que bon, je n’avais pas envie d’être juste un « bon coup » pour lui, le genre qu’il se tape et qu’il largue après, j’étais bien trop sensible pour ça. 

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 10 Aoû - 19:08

we are such stuff
as dream are made on

Y'avait pas à dire, c'était quand même surtout à cause d'Amy si nous en étions là maintenant. Ce n'était quand même pas moi qui l'avais provoqué à ce point là. C'était elle qui s'était foutue quasiment à poil devant mes yeux. Soit disant pour me guérir. Franchement, quelle stupide idée ! « Evidemment que j'ai pas pu me retenir ! T'as vu ton corps ??!! » M'exclamai-je en lui lançant un regard ahurit. C'était dingue de voir comme elle était si peu consciente de son physique pourtant incroyablement parfait. Il faudrait être idiot, froid ou insensible, pour ne pas craquer totalement devant ses courbes affolantes. Même là alors que l'on pourrait penser que j'étais rassasié, j'avais faim d'elle. Encore ! A tel point, que je cru qu'elle voulait que je devienne son coach sexuel. Ah ouais non, minute ... C'était bien l'idée qu'elle venait d'émettre, à ma plus grande surprise. Ben mince alors, si je m'y attendais ! L'idée était très intéressante en tout cas. Et dès lors, je me trouvais bien incapable de réfléchir à quoi que ce soit d'autre qu'à cela. J'en avais bien envie maintenant. Et si on commençait dès maintenant, hein !? Ou est-ce que j'aurais l'air trop affamé, si je proposais ça ... ?

Bon le fait qu'elle me fasse remarquer qu'elle passerait son temps à se confesser avec moi, me fit quand même hésiter. « J'vois pas pourquoi. Y'a rien de mal à coucher avec quelqu'un que je sache. » Bon la contraception n'était pas bien autorisée. Ni ,sans doute, la façon que j'avais de baiser pour ma part. Mais quand même, il ne fallait pas exagérer. Ce n'était qu'une histoire de sexe ! Ce n'était pas comme si je lui faisais faire des trucs satanistes ou je ne sais trop quoi. Juste du sexe ! D'ailleurs, je finis par lui demander si elle avait sommeil ou pas. La réponse que j'attendais était bien clair. C'était bel et bien pour une certaine raison que je venais de lui demander ça ! Et elle le comprit sans aucun doute, puisqu'elle rougit en me répondant. Je souris sans pouvoir m'en empêcher et pris le temps de la regarder durant quelques secondes. Avant de finalement me redresser et approcher lentement mon visage du sien. Comme pour ne pas la faire paniquer ou autre. Ce fut même presque tendrement que je vins finalement l'embrasser, logeant une main sur sa gorge fine. Et sans cesser de l'embrasser de cette même façon, je laissai ma main glisser plus au sud pour retirer la couverture de son corps et prendre sa place au dessus d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 10 Aoû - 21:52


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Je ne pouvais absolument rien reprocher à Julian à propos de ce soir, si ce n’est le fait qu’il était beaucoup trop attirant et qu’il se laissait bien trop faire ! Il aurait sans doute dû me repousser, voilà ! Au lieu de répondre si fiévreusement à mes assauts ! Non … Je savais que c’était moi qui avais provoqué ça, et ce pas uniquement ce soir, mais depuis le jour où j’avais commencé à changer ma façon de m’habiller pour m’attirer son regard. Je glissais ma main dans mes cheveux et me grattais la tête en le regardant tandis qu’il me demandait si je m’étais déjà vue. Je haussais un sourcil, un peu dubitative devant ses paroles, ma main toujours dans mes cheveux. « Bien sûr que j’ai vu mon corps ! Il est tel que Dieu a voulu qu’il soit et franchement, des milliers de femmes ont un corps pareil » Deux bras, deux jambes, une tête, franchement ! Je laissais ma main retomber avant de soupirer, bon d’accord j’avais une poitrine généreuse et des fesses rebondies, mais était-ce réellement une raison pour se mettre dans un tel état ? Peut-être que je n’y connaissais encore moins que ce que je ne pensais au niveau des hommes. Ou alors c’était Julian simplement qui avait un problème avec mon corps ? Non, quand même pas, il y avait eut aussi ces types de cette nuit qui avaient failli m’agresser. Bon et quelques clients aussi qui me draguaient mais franchement … Je n’avais rien d’exceptionnel. Il finirait par se lasser de ce corps, surtout quand je finirais par vieillir !

« Tu sais parfaitement que je vais te répondre que si, justement. » Soupirais je en levant les yeux au ciel. Seulement voilà le problème, malgré ce que je venais de lui dire, j’avais une terrible envie de recommencer. Peut-être que c’était parce que je venais juste d’avoir un orgasme incroyable, que j’étais encore là chez lui, son corps encore brûlant à côté du mien. On pouvait bien profiter de cette nuit pour pécher avant de tout oublier ? Ce qu’il se passe chez Julian reste chez Julian. Cette idée me plaisait bien ! Je pouvais bien profiter d’une nuit de débauche après avoir mené un début de vie de sainte, non ? Bon sang, voilà que je commençais à trouver des solutions pour contourner ma propre éducation. Et pourtant je répondais que je n’avais pas sommeil quand Julian me le demanda, en ayant parfaitement bien compris le sous-entendu glissé dans ses mots. J’étais rouge tomate et n’osais le regarder que du coin de l’oeil. Je sentais la caresse de son regard sur ma peau et poussais un soupir comme pour tenter de me calmer, l’excitation de ce qui allait arriver faisant battre mon coeur plus rapidement. Je mordillais nerveusement ma lèvre inférieure en sentant sa main se glisser sur ma gorge, provoquant presque immédiatement une chair de poule. L’extrême douceur dont il faisait preuve était rassurante et je répondais à son baiser à mon tour avec tendresse, chose que je n’aurais jamais pensé faire avec Julian. Pourtant il savait mettre à l’aise, si bien que contrairement à quelques minutes plus tôt où notre ébat s’était montré assez musclé, je le laissais cette fois-ci faire descendre la couverture avec lenteur et délicatesse tandis que l’une de mes mains alla se glisser derrière sa nuque, comme pour ne pas rompre le contact de nos deux bouches.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 10 Aoû - 22:22

we are such stuff
as dream are made on

J'avais toujours beaucoup de mal à croire qu'une femme au corps aussi parfait que l'était celui d'Amy, puisse ne pas avoir la moindre conscience de sa perfection. Parce que oui, je pensais sérieusement qu'elle était parfaite. Et non, je ne pensais pas exagérer sur ce terrain là. Des femmes, j'en avais connu beaucoup dans ma vie. Alors je pensais pouvoir affirmer que je savais tout à fait de quoi je parlais ! Encore une fois, elle trouva le moyen de me parler de Dieu. Bordel c'était pas possible ça quand même ! Je levai les yeux au ciel pour lui faire comprendre ce que je pensais de son Dieu. « Amy, tu es désespérante ! Des femmes j'en ai connu plein. Alors crois moi, je sais de quoi je parle ! Elles n'ont pas toutes un corps aussi parfaitement proportionné que le tiens ! » Il ne fallait quand même pas que j'entre dans les détails, si ? Non parce que franchement, on allait en avoir pour des plombes si je devais énumérer toutes les choses parfaites sur son corps, tant il y en avait. Elle était la perfection faite femme ,c'était aussi simple que ça ! Sauf qu'elle ne semblait pas vouloir ni pouvoir entendre raison ...

Je marmonnai dans ma barbe quand elle m'assura que coucher avec moi, c'était pécher. Je ne savais pas franchement comment le prendre. Soit, j'étais son beau père. Mais que je sache, c'était fini avec Seb ! « A croire que je suis le Diable en personne ... » Remarquai-je avec une certaine ironie, en levant les yeux au ciel. Pour moi, elle en faisait bien trop là dessus ! Il n'y avait strictement rien de mal dans le fait de coucher avec une personne pour laquelle on n'éprouvait pas de sentiment. Il était peut-être temps qu'elle entende raison à ce sujet ! Le fait de l'avoir totalement nue à mes côtés, m'empêchait de penser à autre chose qu'à mon envie d'elle. Raison pour laquelle je finis par me retrouver de nouveau au dessus de son corps totalement nue, à l'embrasser. Elle même me répondait sans hésitation et glissa même une main sur ma nuque. Ce qui était, selon moi, le signe que je pouvais continuer. Et je n'allais pas me faire prier pour ça. J'approfondis plus encore le baiser, trouvant sa langue de la mienne sans aucune difficulté. Et bien décidé à ne pas la brusquer cette fois ci, ce fut avec douceur que je vins coller mon corps au sien et que je laissai mes doigts courir sur l'une de ses cuisses, remontant avec lenteur pour glisser sur sa taille creuse et remonter à l'un de ses seins que je pris en coupe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 10 Aoû - 22:58


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
J’aimerais sincèrement échanger le temps d’une heure mon esprit avec celui de Julian, juste pour essayer de comprendre vraiment ce qu’il pouvait éprouver quand il me voyait car personnellement j’avais du mal à concevoir que l’on puisse se mettre dans un tel état pour un corps, surtout pour le mien. Dieu m’avait fais ainsi et je me contentais de le remercier chaque jour d’avoir tout ce qu’il fallait au bon endroit et de ne pas être handicapée ou défigurée, point barre. Le reste était superflu et finissait de toute façon par dépérir avec l’âge. Enfin, Julian semblait évidemment faire exception à la règle car malgré son âge il était totalement attirant, sans doute même trop pour que je ne parvienne à rester sage. « Oui et bien parfois je regrette vraiment de l’avoir ! » Grommelais je en faisant une moue pas contente. La plupart des hommes devaient sans doute plutôt s’arrêter sur ma poitrine plutôt que sur l’idée de venir me parler pour apprendre à me connaître. D’ailleurs Julian lui même m’avait tout d’abord bien reluqué avant de m’adresser la parole, mais ça, c’était sans doute ce qu’il faisait avec n’importe quelle nana. Sans compter que j’étais, à cause de ce physique, une sorte de stéréotype de la fille sage croyante trop sexy pour ne pas être dévergondée. J’osais à peine imaginer les scènes que devaient s’imaginer certains pervers sur comment me faire oublier mes croyances et me dévergonder.

« Non, tu es le fruit défendu.. »
Murmurais je en affichant un petit sourire amusé, parce qu’au fond c’était totalement ça ! j’étais Eve, faible femme qui avait succombé à la pomme tombée de l’arbre. J’avais croqué le fruit et venais de pecher, oui mais c’était si bon. Si bon que désormais je n’étais même pas capable de dire non, ou de réfléchir sur le fait que ce n’était pas bien du tout d’accepter un second round avec Julian. Sa tendresse envers moi me surprit énormément mais ne me déplaisait pas au contraire, j’étais ravie de voir qu’il maitrisait aussi bien la douceur que la rudesse. Nos bouches ne s’étaient pas retrouvées l’une contre l’autre depuis le baiser au bas de mon immeuble et ma langue, ravie de retrouver sa complice, alla se fondre avec plaisir contre la sienne avec plus de force. Bercée par la douceur de chacun des gestes de Julian, je me laissais docilement rallonger sur le lit et découvrir  pour me retrouver de nouveau nue contre lui. Une main dans sa nuque pour approfondir le baiser et l’autre courant sur son dos, je le laissais prendre le dessus. Après tout, c’était lui le coach non ? Frémissant doucement à sa main sur mon sein je me cambrais légèrement, encore peu habituée à maîtriser le flot d’émotions qui me submergeaient à chaque fois qu’il posait la main sur moi. Gardant les yeux fermés je savourais chacune de ses caresses tandis que ma main dans son dos alla se perdre au niveau de ses fesses que je pressais avec envie.  

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 10 Aoû - 23:27

we are such stuff
as dream are made on

Finalement, ça devrait être interdit d'avoir un corps comme le sien, en sachant ce qu'elle en faisait. Ou n'en faisait pas, justement. Elle le gardait pour elle et pour un type qui avait fini par ne plus la remarquer. C'était ahurissant quand même ! J'avais presque envie de la secouer pour qu'elle se réveille. Mais je ne ferais quand même pas une chose pareille. Je tentais de la réveiller un minimum, c'était déjà pas mal en soit. Même si je n'étais pas certain que cela dure de son côté. Il suffirait qu'elle ait quitté mon appartement, pour qu'elle recommence à se cacher et à garder ce corps parfait pour elle. Et cette fois ci, rien que pour elle, vu que sa relation avec mon fils venait tout juste de prendre l'eau. Et pas du tout par ma faute, je tenais quand même à le préciser. L'on pourrait penser le contraire vu ce que nous étions tout juste en train de faire tous les deux. Et sur le point de recommencer, en plus ! « Tu le regrette ? Comment tu peux regretter un truc pareil ? » M'étonnai-je ouvertement, en lui lançant un regard incroyablement choqué. Franchement, si c'était pour dire des conneries pareilles, elle ferait sans doute mieux de se taire !

Elle me compara au fruit défendu. Mouais. Donc Seb était Adam et moi j'étais le fruit défendu dans son histoire. Pas sûr que cela soit très valorisant pour moi quand même ! M'enfin tant pis. S'il n'y avait que ça pour lui faire plaisir, alors disons que j'étais le fruit défendu. N'empêche qu'elle ne s'en plaignait pas du tout quand je la faisais hurler de plaisir ! Eh bien oui, quoi, autant dire clairement les choses ! Et puis j'étais sur le point de recommencer cet exploit, là à l'embrasser avec plus de tendresse que précédemment et à laisser courir, d'ailleurs, mes mains sur ses courbes parfaites. Un soupir d'aise m'échappa quand, au contact de ma main autour de son sein, elle se courba tout contre moi. Bizarrement, j'aimais le moindre des mouvements de son corps contre le mien. Et je ne me fis pas prier pour abandonner son sein et glisser ma main sur ses reins, pour lui faire comprendre de mouvoir son bassin contre le mien. Et pendant ce temps, je trouvai le courage d'abandonner sa bouche pour laisser errer la mienne, du côté de son cou que je vins embrasser et mordiller avec insistance

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 10 Aoû - 23:47


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
J’étais consciente que certaines filles seraient prêt à beaucoup pour avoir un corps comme le mien et je n’allais pas non plus jouer le rôle de la fille pas satisfaite. Non, bien sûr que non, je m’aimais ainsi, j’aimais la proportionnalité de mon corps et ne m’en plaignais pas, sauf quand évidemment certains hommes ne voyaient que ça. Mais là dessus, c’était pas mon corps qu’il fallait blâmer mais plutôt le manque d’intelligence de ces hommes là, même si c’était le cas de beaucoup d’hommes en fait. Je poussais un soupir en voyant l’air extrêmement choquée de Julian et passais nerveusement ma main dans mes cheveux, comment pouvais je lui faire comprendre ce que je pensais alors qu’il était totalement excité par mon corps ? Je l’ignorais. « Je regrette juste le fait qu’on voit mon corps avant moi. Que certains hommes ne me croient pas quand je dis que je suis croyante, qu’ils pensent que je dis ça pour les exciter et les inciter à venir me faire des avances. » Tentais je d’expliquer maladroitement avant de hausser doucement les épaules.

Mais sans ce physique, je n’aurais jamais eut sans doute le plaisir de pouvoir croquer dans mon fruit défendu personnel, Julian. Car oui, si je n’avais pas eut ces seins et ces fesses, il était sûr que je ne me retrouverais pas dans ce lit maintenant ! Sans doute aurais-je été seule à être attirée par lui sans que le contraire ne soit réciproque. J’aurais été bien stupide là en fait ! Peut-être même que je ne travaillerais pas pour lui et qu’il n’y aurait pas cette relation qu’il y a entre nous. Relation qui au passage commençait à évoluer grandement, au point que nous étions repartir pour une deuxième partie de jambes en l’air. Bon sang, j’allais encore mourir je le sentais ! Il allait une nouvelle fois me rendre dingue et me faire hurler comme jamais et j’en rougissais presque d’avance. Mon mouvement involontaire provoqué par sa main sur mon sein sembla lui plaire, je le comprenais en le sentant m’inciter à continuer. Mon dieu, nous allions vraiment mal finir tous les deux ! Enfin surtout moi, j’allais finir par me consumer entièrement entre ses bras vu l’effet qu’il me faisait rien qu’en m’embrassant et en caressant ma poitrine ! N’oubliant pas sa demande silencieuse, je me mis alors à mouvoir légèrement mais régulièrement mon bassin contre le sien, créent alors une friction étonnamment agréable entre nous deux qui me fit lâcher un gémissement de désir. Il ne fallait pas oublier qu’il était totalement nu contre moi ! Pensée qui d’ailleurs me fit monter une nouvelle fois le rose aux joues. Pourtant j’étais bien trop occupée à savourer les baisers qu’il parsemait le long de mon cou, me faisant frissonner de toute part. Je pressais sans m’en rendre compte ma main contre ses fesses, enroulant mes jambes autour de ses hanches pour intensifier la friction de nos deux corps, sentant déjà une vague de chaleur m’envahir, partant de mon bas ventre pour venir enflammer ma tête, que je commençais déjà à perdre sous ses caresses.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 11 Aoû - 9:07

we are such stuff
as dream are made on


J'avais beaucoup de mal à supporter les paroles d'Amy au sujet de son corps. Elle ne complexait pas, non -et heureusement vu la perfection de son corps- mais elle aurait aimé en avoir un autre. Un moins parfait ? Bah ça alors, c'était une grande première ! Je n'avais jamais entendu qui que ce soit raconter un truc pareil. Ca me semblait juste totalement dingue. Et impensable ! « Ca excite vraiment des hommes quand tu leur dis que t'es croyante ? » Demandai-je sur un ton franchement blasé. Non parce que là, je devais bien admettre que je ne comprenais pas du tout. Personnellement, le fait qu'elle soit une petite sainte qui voyait le blasphème de partout et qui pensait qu'elle serait punie pour avoir couché avec un homme, de cette façon, et plus âgé, je ne trouvais pas ça excitant du tout. A certains moments, je la bâillonnerais bien pour ne plus l'entendre et simplement jouer avec son corps. « Par contre, je confirme que tu ne ressembles plus du tout à une croyante pratiquante. » Remarquai-je néanmoins. Je mentionnais par là les petites tenues qu'elle portait depuis quelques temps. C'était pas interdit de se pavaner quasiment à poils, comme elle le faisait maintenant ?

Mais tout ça n'importait plus du tout quand nous laissions plutôt parler notre désir commun. Ce que nous entreprîmes bientôt de faire. Installé au dessus d'elle, bassin contre le sien, je l'incitai par les gestes, à mouvoir son bassin contre le mien. Ce qu'elle fit encore mieux que prévu. La friction de nos deux intimités, me fit frissonner de la tête aux pieds. Et ce fut bien pire encore, quand elle enroula ses jambes autour de moi. Sans parler de sa main sur mes fesses qui m'invitait clairement à me coller plus encore à elle. Aucun risque pour que je demeure sourd à ses requêtes silencieuses. Ainsi finis-je par glisser une main entre nos bassins, pour me guider en elle, pour une lente pénétration. Un soupir m'échappa et je redressai le visage pour planter mon regard dans le sien tandis que je pressais fort mon bassin contre le sien. Avant d'entamer enfin des vas et vient. Pas d'une extrême lenteur parce que je n'étais pas si doué que ça pour ça. Mais pas extrêmement rapide et violent comme la fois précédente, non plus. Je tenais à lui montrer que je n'étais pas qu'une brute -même si je ne doutais pas que je risquais de rapidement perdre les pédales quand même-.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 11 Aoû - 17:15


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Je n’avais pas à me plaindre de mon corps, d’ailleurs j’acceptais ce que j’avais et point barre, même si j’avais eut moins de poitrine ou de fesses, je n’aurais rien dit. Seulement le comportement que certains hommes pouvaient avoir quand ils apprenaient que j’étais croyante avec ce corps là était assez dérangeant. A la question de Julian je haussais doucement les épaules, parce qu’au fond je n’étais pas dans la tête de ces malades. « Je ne sais pas… Mais certains quand je leur dis que je suis croyante se mettent à penser que d’un coup il faut dévergonder la petite sainte pour la transformer en femme de joie. Ca doit être un fantasme de petite fille sage qui devient une coquine, sans doute. » Je n’y connaissais pas grand chose en fantasme masculin, d’ailleurs en fantasme tout court même, le seul que je connaissais c’était le mien et je venais de le réaliser entre les bras de Julian. « Et bien c’est la preuve que les apparences sont trompeuses ! » Rétorquais je en prenant un petit air fier, ce n’était pas parce que je mettais des shorts que j’étais une femme sans aucune valeur ! La preuve en était, je redevenais rouge à peine Julian parlait de sexe.

Mais la gêne était vite remplacée par un désir fulgurant qui me prit au bas du ventre. C’était quelque chose de réellement puissant et j’espérais que c’était juste à cause des évènements de ce soir et de l’ambiance sensuelle -et carrément torride- qui s’était crée autour de nous. Autrement, j’aurais véritablement du mal à me retenir en face de lui si je ressentais ça les prochaines fois que l’on se verrait, parce que franchement un désir comme celui là, c’était impossible de le retenir ! Comprenant sa demande silencieuse, je commençais alors à frotter mon bassin contre le sien en l’ondulant lentement et aussitôt une nouvelle décharge électrique me submergea. Mon dieu, j’allais finir brûlée sur un bûcher c’était pas possible autrement ! Je prenais bien trop de plaisir pour que cela soit autorisé, c’était certain. Chacun des mouvements ou des caresses de Julian me rendaient folle, quand à ses baisers mon dieu je préférais même pas en parler ! J’étais dans un tout autre monde, n’étant capable que de gémir doucement à son oreille au moment où je le sentis nous unir une nouvelle fois. Contrairement à la première fois, ses gestes étaient beaucoup plus lents mais ce n’était pas pour autant qu’ils ne me faisaient pas autant d’effet ! Au contraire, cette lenteur presque frustrante me rendait encore plus folle et me faisait perdre la tête. Je laissais cette dernière se laisser tomber en arrière contre le coussin en poussant un long gémissement de plaisir à moitié contenu par le fait que je me mordais la lèvre inférieure. Mon corps se calant au rythme du sien, je me permettais la petite folie de donner moi également quelques petits coups de bassin pour le sentir encore plus profondément en moi.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   

Revenir en haut Aller en bas
 

we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» tribo-tone home made
» Custom Made "Hi Def" Nouvel album sortie le 9 novembre
» Dream Theater > Le duel des membres !
» Dream Theater Vs. Pain Of Salvation
» B.O de requiem for a dream compositeurs ressemblant OU????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: le centre de la ville-