AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Sam 7 Juin - 17:00

]
we are such stuff
as dream are made on

Quand elle me fit remarquer qu'elle ne pensait pas être une séductrice, je me contentai de lever les yeux au ciel. Mais quand elle me demanda mon avis, je ne me fis pas prier pour lui répondre. Ca par contre, y'avait pas de problème. Surtout au vu du sujet ! « J'en pense que pour une nana qui se dit, non séductrice, tu sais parfaitement y faire ! » Répondis-je sans l'ombre d'une hésitation et sur un ton des plus sérieux. Parce que oui, ça je le pensais véritablement .Elle s'y prenait vraiment bien pour une nana qui n'en était soit disant pas une. En tout cas, je ne pouvais pas nier que ça fonctionnait du tonnerre sur moi. Bien que, pour le coup, il suffisait que je la regarde pour être totalement séduis. Un sourire au coin des lèvres, je posai le regard sur elle quand elle me répondit enfin pour m'expliquer en quoi j'étais incroyable. Et la réponse n'était pas trop mal. A la hauteur devrais-je même dire. « Pas mal du tout ! J'accepte ta réponse qui me plait bien. » Répondis-je avec un sourire désormais amusé. Ouais j'aimais bien. Surtout parce que je me rendais compte qu'elle m'avait quand même bien cerné. Ce qui était assez agréable !

Pour le reste, c'était vraiment plus fort que moi. J'adorais la taquiner plus que de raison. Surtout sur le plan du cul. Parce que je voyais bien que ça la gênait plus qu'autre chose. En même temps, il suffisait de pas grand chose pour qu'elle soit gênée à ne plus savoir où se mettre. Alors forcément, moi j'en jouais et surenchérissais toujours. Même si, en effet, elle devait maintenant s'habituer. « Ouais on dirait bien. Tu rougis moins qu'au début. » Remarquai-je en posant un regard de réflexion sur elle. Et ça, c'était presque dommage. Quand elle m'apprit qu'elle savait plutôt bien danser, je lui adressai un regard nettement plus intéressé cette fois. « Quel genre de danse ? la danse de salon, y'a plus sexy quand même ... » Remarquai-je avec ironie. Oui parce que je l'imaginais plus faire de la salsa ou je ne savais quelle autre connerie du genre, qu'un truc vraiment sexy. Je lui lançai un regard moqueur quand elle refusa d'avouer qu'elle ne tenait pas l'alcool. Parce que j'en étais certain qu'elle ne supportait pas l'alcool. Je ne la voyais pas passer son temps à boire ni rien. « Dis moi ce que tu veux et j'vais y réfléchir. » Répondis-je en la regardant grimacer au goût du whisky. Petite joueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Sam 7 Juin - 20:31


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Je ne m’étais jamais vue comme une femme séductrice qui allait volontairement vers les hommes pour les séduire, à vrai dire je ne savais pas vraiment comment m’y prendre. Tout ce que je faisais c’était sortir des petites blagues, un peu comme je le faisais avec Julian, bien qu’en fait il soit le premier avec qui je le faisais. Même Sebastien je n’avais pas cherché à le séduire parce qu’à l’époque j’étais encore bien jeune et bien loin d’être assez sûre de moi pour prendre les devants, du coup c’était lui qui était venu à moi et avait commencé à me draguer. D’ailleurs il avait mis pas mal de temps à me faire craquer et il avait été d’une patience d’ange, surtout que je n’aidais pas véritablement. « Et comment tu peux savoir ça ? Tu ne m’as jamais vu à l’oeuvre » Soufflais je alors en me rendant compte que c’était le cas. Bon, il m’avait vu avec Sebastien mais lui et moi n’étions plus au stade de la petite drague de collégiens, nous étions déjà un couple bien installé depuis longtemps. Le seul que je m’amusais à titiller au fond c’était mon beau-père, bien que j’étais persuadée qu’au fond il devait prendre mes petites blagues à la légère, de toute manière je n’avais pas assez confiance en moi pour avoir la prétention de croire qu’il pouvait craquer. « C’est juste ce que je pense » assurais je en affichant un sourire sincère. Je pouvais bien trouver des dizaines de défauts à Julian et pourtant ce que je disais, je le pensais sincèrement. A mes yeux, il valait bien mieux que certains hommes polis mais prétentieux.

Je n’avais pas rougis cette fois-ci, sans doute parce que je commençais à parvenir à anticiper les paroles lubriques qui pouvaient sortir de sa couche maintenant et me préparer mentalement. Je rougissais généralement lorsqu’il arrivait à me les sortir quand je ne m’y attendais pas et malheureusement pour moi, cela arrivait encore bien souvent. « Ne t’en fais pas, tu me choques toujours autant. » Assurais je en lui faisant un petit clin d’oeil complice. Plus je passais du temps avec lui et plus j’aimais qu’il me choque, au point que maintenant j’en étais au point de carrément lui tendre des perches pour qu’il puisse le faire. Pourquoi ? Parce que la plupart du temps cela tournait autour de blagues grivoises sur moi, ou même sur lui et moi et qu’une partie de moi appréciait ça, aimait le fait qu’il dise -même si je pensais qu’il disait ça en riant- de cette manière qu’il me trouvait séduisante. C’était honteux sans doute et très peu respectueux pour Sebastien mais je n’arrivais pas à me retenir, et puis au fond ce n’était pas non plus comme si je le trompais hein. « Tu ne vas pas aimer, j’ai fais du classique. » Lui répondais je en sachant pertinemment que ce ne serait pas son style. En même temps si je lui disais que j’avais fait de la danse orientale à moitié nue ou pris des cours de strip-tease il ne m’aurait certainement pas crue. « Et avant que tu ne critiques, sache que c’est grâce à ça que je parviens toujours à faire le grand écart. » Je lui envoyais un petit clin d’oeil entendu, pour une fois que c’était moi qui lançais un sous-entendu coquin, il fallait le noter ! Enfin coquin… Contrairement à lui je ne faisais pas le poids bien sûr. « Et bien si je tiens, tu danses avec moi » Lançais je alors après avoir gouté mon whisky, ayant bien envie de m’amuser un peu.


mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 9 Juin - 20:13

we are such stuff
as dream are made on

Alors, vraiment, Amy ne se rendait pas compte du fait qu'elle jouait à la petite séductrice de plus en plus régulièrement ? A moi, ça me semblait dingue, tant elle avait changé de comportement de façon assez soudaine à mon encontre. Et j'étais vraiment surpris de voir qu'elle semblait ne pas s'en être rendu compte du tout. Soit, alors ça n'avait pas été volontaire le moins du monde. Je ne savais pas si j'étais déçu ou non de faire un tel constat. « Oh si je t'ai souvent vu à l'oeuvre en fait. Mais puisque tu ne t'en rends pas compte, c'est que c'est inné chez toi. » Commentai-je avec amusement. Elle qui pensait que le côté séductrice ne faisait pas parti de sa personnalité, j'étais maintenant en train de lui annoncer que si. Et pas qu'un peu de toute évidence, si vraiment elle n'était pas consciente de ce qu'elle faisait. Moi par contre, je savais parfaitement qui j'étais et ce que je faisais. Ainsi, j'étais conscient d'être trop franc et trop direct la plupart du temps. En gros, tout ce que la jeune femme décrivit de ma petite personne sans que ça ne me surprenne le moins du monde !

Un peu plus tard, je fus quand même assez déçu de voir qu'elle ne venait pas de rougir comme elle le faisait d'ordinaire si facilement. J'aimais bien voir quand je la gênais plus que de raison moi ! Dommage ! Enfin je fus quand même un peu rassuré d'apprendre de sa bouche, que je la choquais toujours autant. C'était mieux que rien quoi ! « Ouais mais jusque là je pouvais m'en rendre compte par tes rougeurs traîtresses ! » Marmonnai-je en faisant mine d'être outrageusement déçu. Même si ce n'était quand même pas à ce point. Par contre, je fus déçu d'avoir confirmation que la danse qu'elle connaissait, c'était un truc nul. Enfin ça l'était à mon goût ! Franchement, du classique !? Quoi que ... c'était pas un truc qui demandait une grande souplesse et tout, ça ? J'en eus rapidement la confirmation, quand elle mentionna le fait qu'elle savait faire le grand écart. Putain. Voilà comment trouver les mots magiques pour attirer de nouveau toute mon attention sur elle. « Putain ... Y'en a un qui doit bien s'amuser. » Commentai-je, encore une fois sans prendre des pincettes. Ouais à quoi bon tourner autour du pot ? Bref, j'avais tout intérêt à ne pas trop imaginer toutes les positions folles qu'elle pouvait prendre sans trop de mal ! Je manquai m'étrangler avec une gorgée de Whisky, quand elle me fit part de son idée. Danser avec elle si elle ne finissait pas ivre à la fin de son verre ... Mais bien sûr ! « Même pas en rêve ! Trouve autre chose ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 9 Juin - 21:04


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Il ne me laissait jamais vraiment tranquille, enfin ce n’était pas sa faute, mais chacune de ses paroles me faisaient réfléchir. Tout comme maintenant alors qu’il me disait qu’il m’avait déjà vu à l’oeuvre, alors que je savais parfaitement que lorsqu’il pouvait me voir avec Sebastien j’étais bien loin d’être une séductrice. Cela ne pouvait dire qu’une chose, c’était qu’il m’avait vu faire en dehors de ces fois-là, or la plupart du temps j’étais seule avec lui, sauf s’il considérait que je pouvais me montrer aguicheuse avec les clients. Je haussais lentement les épaules, un peu gênée brusquement, est-ce que vraiment je lui faisais du rentre-dedans en pensant simplement rire avec lui ? Au fond, il fallait bien l’avouer, il venait tout simplement de mettre des mots sur le comportement que j’adoptais depuis quelques temps avec lui, même si le reconnaître était assez difficile. « Si tu le dis… » Soufflais-je finalement en préférant éviter le sujet, tout simplement parce que là il venait de me clouer le bec. Je le draguais, ouvertement au point que même lui l’avait remarqué, c’était pas moi ça, si ? Une petite partie alors qui voulait profiter de la nouvelle liberté que je m’autorisais depuis quelques temps, le pire dans tout ça ? Je n’arrivais même pas à culpabiliser pourtant bon sang, c’était le père de mon petit ami ! « Toi par contre, tu te fais plus sage, félicitation. » Il fallait bien lui reconnaître ça, même si parfois il avait le don de me faire m’étouffer à moitié quand il me sortait ses remarques, il avait quand même fait de gros efforts envers moi !


« Allez je te dis la vérité, intérieurement je rougis toujours autant, extérieurement je mets de la poudre pour le dissimuler. » Répondais-je presque du tac-au-tac avant de rire en levant les yeux au ciel à ma propre bêtise. Enfin, je n’avais pas menti, intérieurement lorsqu’il allait un peu trop loin, je rougissais vraiment comme si c’était la première fois, même si extérieurement je parvenais un peu mieux à masquer ma gêne, au fond ce serait peut-être lassant pour lui de me voir toujours faire ça non? Et je n’avais pas envie d’être lassante… Je voulais rester intéressante à ses yeux. Pourquoi ? Là était bien toute la question, à vrai dire la réponse me terrorisait. Il me plaisait ? Oui, il me plaisait et moi je le draguais. Il était temps que j’allie à l’église, sincèrement. Ne serait-ce que pour confesser cette chose terrible. 
Je me doutais bien que le coup de la danse classique allait tout de suite l’ennuyer, bon évidemment je savais qu’il n’était pas du genre à admirer la grâce d’une danseuse et apprécier la beauté de la chose, mais je savais parfaitement que par contre, lui préciser que j’avais gardé toute ma souplesse allait tout de suite ranimer son intérêt. «Tu parles, de ce côté là, je suis en train de rouiller ! » Il voulait me voir rougir ? C’était fait, au moment pile où je me rendais compte de ce que je venais de répondre. Je plaquais une main sur ma bouche, maudit alcool ! C’était lui qui me faisait parler bien avant de réfléchir, et voilà que je sortais des bêtises plus grosses que moi. Enfin, des bêtises non, plutôt des vérités qu’il valait mieux dissimuler. « Oublie de suite ce que je viens de dire, pitié ! » Bon, je savais parfaitement qu’il n’allait pas m’obéir, mais je pouvais quand même essayer non ? Je levais les yeux au ciel en l’entendant refuser mon gage, même si je m’y attendais un peu. Dommage pour lui, il n’aurait pas le plaisir de danser avec moi, surtout que un petit collé serré avec l’alcool… Euh okay, il fallait sincèrement que j’arrête de boire, je commençais à avoir de drôles d’images en tête moi. Notamment moi remuant des fesses devant et CONTRE lui. Il fallait que j’arrête de boire. « Bon, alors tu me diras quelques chose que tu n’oserais pas m’avouer » Proposais je pour faciliter un peu son gage, le regard joueur. J’avalais une nouvelle gorgée de whisky, bon dieu que c’était fort ce truc ! Et en même temps, plus je buvais plus le goût était appréciable.


mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Mar 10 Juin - 16:17

we are such stuff
as dream are made on

De toute évidence, Amy ne se rendait véritablement pas compte de combien elle pouvait se faire séductrice et aguicheuse avec moi. Moi qui commençais sérieusement à croire que tout ça était volontaire de sa part, j'étais tout de même assez surpris de réaliser que c'était loin d'être le cas. mais soit. En même temps venant d'une petite sainte comme elle, cela ne devrait pas trop me surprendre non plus. Ce qui aurait été vraiment surprenant, c'est qu'elle fasse tout pour tromper son mec avec moi, plutôt. « Je ne suis plus sage que parce que tu me réponds, justement. » Lui fis-je remarquer avec un roulement d'yeux significatif. Et plus elle me répondait, plus je me prenais au jeu. Ce qui n'était clairement pas une bonne chose; Surtout en sachant que je voulais vraiment que ma relation avec mon fils, continue sur cette voie des plus positives. Je commençais tout juste à le considérer comme mon fils. Alors ce n'était pas pour le trahir d'une façon aussi horrible. Même s'il n'était même pas certain que la jeune femme serait pour, à vrai dire ... Mais au cas où, je ne tenais pas à prendre ce genre de risque insensé. Je ne voulais pas devenir un monstre !

Par contre, en tant que monstre, j'acceptais de tout faire pour que la jeune femme soit terriblement gênée et tout ça. Rien que pour le plaisir de la voir rougir démesurément ! Malheureusement pour moi, il semblait qu'elle ne rougissait plus autant qu'avant. Quoi que ... Elle ne tarda pas à laisser échapper une véritable connerie, qui la fit virer rouge cramoisi. Elle me demanda aussitôt d'oublier ce qu'elle venait de dire. Mais ça, c'était tout bonnement impossible. Elle en avait trop dit et en même temps, pas assez à mon goût. Ma curiosité me poussait à l'interroger. Raison pour laquelle je me penchai légèrement vers elle, comme pour l'inciter à la confidence. « Qu'est-ce que ça signifie ? Ne me dit pas que Seb n'en profite plus ... » Demandai-je doucement, en l'observant avec grande attention, certain que je pourrais lire en elle la véritable réponse si jamais il lui venait dans l'idée de me mentir. Par contre, je refusai aussitôt de danser avec elle. De danser tout court en fait. personnellement, je ne savais pas faire et je ne tenais pas à me couvrir de ridicule en essayant. Pas même pour ses beaux yeux ! Sa nouvelle idée m'arracha un rire amusé et je terminai mon verre d'une traite. « Tu crois vraiment qu'une personne franche comme moi, a encore des secrets ? Par contre, si tu finis ivre, sache que je ne vais pas me faire prier pour te faire avouer tes secrets ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Mar 10 Juin - 17:34


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Apparemment j’étais plutôt douée dans l’art de la séduction et ce n’était pas n’importe qui qui le disait. Cependant voilà, pour ma part je ne m’étais jamais rendue compte que j’agissais vraiment de cette manière avec Julian, enfin… Je savais parfaitement que je voulais lui plaire, que j’aimais bien ses compliments tordus et tout mais.. De là à le draguer purement et simplement je ne savais pas vraiment quoi en penser. En tout cas je l’assumais, et étrangement je n’avais aucune envie d’arrêter en fait, bien que cette révélation me semblait terrible envers Sebastien. « Je vais arrêter de te répondre alors. » Concluais je en haussant les épaules, lui avouant juste au passage presque cela me manquait. Décidément, ce soir semblait être le soir de toutes les révélations, que ce soit ma poitrine qu’il avait vu quasiment nue à ce genre de phrases étranges que l’on sortait lui et moi. Pourquoi ce soir? Sans doute parce que nous étions seulement lui et moi, en dehors du travail avec personne pour nous interrompre ou nous reconnaître. Un frisson me traversa le corps à cette pensée, sans vraiment que je ne comprenne.

Seulement voilà, le seul problème de cette soirée bien qu’au fond, c’était ma faute, c’était sans doute la quantité d’alcool que je commençais à avoir dans le sang. Moi qui n’y étais pas habituée je commençais sincèrement à sentir ma tête se faire beaucoup plus légère et mes mots bien plus enclin à sortir. Et voilà que maintenant je venais de lui avouer que ma vie sexuelle était des plus ennuyeuse, enfin inexistante serait plutôt le bon mot car c’était le cas. Il n’y avait plus vraiment grand chose de sexuel entre Seb et moi et là pour le coup même si j’étais la prude de l’histoire cela ne venait pas de moi. Aussi croyante que j’étais, j’aimais le sexe, beaucoup même et tout comme une personne non-croyante, je ne pouvais pas m’empêcher de me sentir en manque, bien que je n’ai aucune envie pour autant de partager ça avec mon beau-père ! Je poussais un long soupir en passant une main dans mes longs cheveux, visiblement Julian n’était pas près de laisser tomber ce sujet, au contraire il se rapprochait comme si il voulait en savoir plus. Je le regardais un long moment en faisant une moue mécontente, de toute manière il n’était pas bête et avait bien compris alors… « Et bien si, il ne me touche plus, rien, le néant. » Soupirais je longuement en me rendant compte quand même que… ça faisait un bail. Peut-être que Julian n’avait pas eut envie d’avoir autant de détails là-dessus mais là au moins il avait une réponse claire nette, il n’y avait plus rien de physique du tout entre Sebastien et moi. A cette dernière révélation je terminais mon verre cul sec, c’était sans doute une mauvaise idée si j’avais envie de tenir encore debout mais bon sang, ça faisait du bien de laisser couler le liquide dans ma gorge histoire d’oublier ce que je venais de lui dire. « Je suis pourtant certaine qu’il y a pleins de choses que tu ne m’as pas encore dites, des choses vraiment choquantes ! » répondais je en riant avant de secouer ma tête de gauche à droite. « Même si je pense que c’est moi qui vais perdre, ça tourne. » Avouais je en affichant une petite moue résignée.


mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Mar 10 Juin - 20:32

we are such stuff
as dream are made on

Arrêter de me répondre ? Je ne savais pas si je devais ou non me réjouir de cela. J'aimais bien, moi, quand elle me répondait. Le souci, c'était simplement que ça ne me donnait que plus encore l'envie de lui répondre toujours plus et de continuer à la provoquer comme j'aimais tant à le faire, toujours. Mais pour sûr, j'aimais beaucoup trop quand elle s'amusait à ce petit jeu là avec moi. Même si je tâchais de ne pas toujours lui répondre, pour éviter trop de tentations la concernant. « T'es sure ? J'aimais bien ça moi. C'est ... Divertissant. » Mais surtout excitant, soit. C'était là ce qui posait problème et qui était, en même temps, fort plaisant. Mais je ne tenais pas trop à le lui faire remarquer. Elle était déjà trop consciente à mon goût, du fait qu'elle me plaisait plus que ce n'était autorisé. Quoi que, peut-être, qu'elle ne réalisait pas que tout ça était véritable. Que ce n'était pas uniquement un jeu pour moi. Un passe temps comme un autre. Non, pour sûr que non. Bien sûr que je jouais. Mais c'était un jeu sur une base de vérité profonde. Et c'était là que j'ignorais ce dont elle était consciente et ce qu'elle ignorait.

La soirée était en train d'avancer et plus ça allait, plus Amy buvait. Or, je ne doutais pas un seul instant du fait qu'elle ne devait pas très bien tenir l'alcool. Pour preuve, elle était déjà en train de faire quelques révélations au sujet de sa vie sexuelle. Ou plutôt, de son manque évident de vie sexuelle. Ce qui me laissa sans voix durant de longues minute. Pour le coup, j'étais bien incapable de comprendre Seb. Comment se passer de sexe avec une nana pareil dans son lit !? S'était-il lassé après toutes ces années de relation ? Ce n'était pas impossible. Mais quand même ! « Qu'est-ce qu'il lui prend au juste ? » M'étonnai-je en lui lançant un regard franchement abasourdi. « Il te trompe ou quoi ? » Ajoutai-je, sans prendre de pincette. Pas mon genre. Toujours pas. Même pour des sujets qui pourraient être sensibles. Tant pis si je la blessais ou je ne sais quoi. « Les seuls trucs choquants que je pourrais avoir à raconter, concernent ma vie sexuelle. Et j'crois pas que tes oreilles soient prêtes à entendre ce genre de trucs. » Me moquai-je ouvertement. « Encore un verre ? » Proposai-je tout à fait naturellement. Et sans attendre de réponse de sa verre, je commandai un nouveau whisky pour elle et pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Mar 10 Juin - 21:04


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Ce petit jeu entre nous pouvait sembler innocent quand on regardait comme ça, seulement au fond il était quand même pas mal dangereux car on se disait souvent des choses qu’un beau-père et une belle fille ne pouvaient pas se dire. Mais également, ce qui était mauvais c’est qu’on avait un peu trop tendance à oublier ce lien qui nous unissait, un lien quand même assez fort quand on considérait que mon petit ami était son fils à lui. Certes, le fait qu’ils ne se soient pas connus avant pouvait faire pencher la balance en la faveur de notre jeu de séduction, mais quand même, ils commençaient à peine à avoir une relation père-fils et je n’osais pas imaginer les débats que ce serait pour Sebastien d’assister à une trahison de la sorte. Enfin, tout de suite je partais dans des films qui n’étaient pas du tout envisagés pour l’instant ! Ce n’était pas comme si j’avais l’intention de le tromper et encore moins avec son propre père ! « Parce que tu te moques de moi » Rétorquais je en haussant un sourcil. En même temps, je ne pouvais pas lui en vouloir cela devait être bien marrant de toujours me voir m’offusquer pour un rien. En tout cas je pouvais comprendre que lorsqu’il me faisait ses compliments bien particuliers, cela pouvait le faire rire de me voir rougir comme une tomate, même si au fond, il ne devait pas forcément être très sérieux dans ses dires, cela avait le même effet pour moi.

Plus j’avalais des gorgées de whisky et plus je me sentais légère, étrangement légère au point de dire des choses que jamais je n’aurais osé dire en étant parfaitement sobre, comme par exemple que ma vie sexuelle était totalement… nulle. Non pas que je m’ennuyais avec Seb, mais plutôt que l’on ne faisait rien du tout, j’ignorais d’ailleurs comment nous en étions arrivés à ce point lui et moi. A une époque, bien sûr nous couchions ensemble régulièrement bien qu’après ma première fausse couche cela ait déjà pas mal diminué, mais pas assez pour tout arrêter. Sans doute avait-il perdu son appétit envers moi avec les fausses couches suivantes, même moi à un moment je n’avais même plus envie de rien, mais cela m’était passé au bout d’un certain temps ! « Je n’en sais rien, je suis pas dans sa tête » Répondais je en haussant les épaules, si j’avais la moindre petite idée de ce qui lui coupait l’envie de moi, bien sûr que je ferais tout pour résoudre le problème. Même mes tenues plus sexy ne semblaient pas lui avoir fait un grand effet. « C’pas faute d’avoir essayé des choses hein, tenues sexy, sous vêtements affriolants et j’en passe… » Avouais je un peu dépitée alors qu’évidement, sans l’alcool je n’aurais jamais rien dit de tout ça. J’en avais essayé des choses pour le faire réagir, même parfois des massages coquins, sans que cela lui ait fait grand effet. « Quoi ?! Non ! Il ne me ferait pas ça… Non je ne pense pas qu’il me trompe… » Du moins, je n’en avais pas la preuve et avant même que Julian ne propose l’idée, je n’y avais jamais pensé. Dans beaucoup de cas si un homme ne touchait plus sa femme c’était pour ça certes, et je me doutais bien qu’il devait avoir quand même des envies à assouvir, sauf que je préférais penser qu’il le faisait seul plutôt qu’avec une autre, à défaut de le faire avec moi. « Ah oui tu crois ça ? Et bien vas-y je t’en prie, choque moi ! » Lui ordonnais je presque en pressant sa phrase précédente presque comme un défi, de toute manière il y avait de fortes chances pour que demain je ne m’en souvienne même pas avec tout ce que j’avais bu. « Euh je… Oui ? » Au fond sa question n’en était pas une étant donné qu’il venait déjà de recommander un verre qui arriva presque aussitôt. Mon dieu, cette idée de compétition avec de l’alcool n’était vraiment pas une bonne idée, il était clair que je ne tenais pas du tout la route face à lui, il avait tellement plus d’expérience. « Je te préviens qu’à partir de ce troisième verre, je ne réponds plus de mes paroles et encore moins de mes actes. » Au moins, je l’avais prévenu.


mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Mer 11 Juin - 20:42

we are such stuff
as dream are made on

C'était étrange, et en même temps pas tant que ça, de réaliser que nous pouvions aussi bien nous entendre tous les deux. D'un côté ce n'était pas vraiment surprenant, puisque même quand on bossait ua bar, on s'entendait bien. Simplement, le fait de se voir en dehors, semblait nous donner quelques libertés de plus. Et c'était assez plaisant en soit. Même si je sentais que la limite à ne pas franchir était juste là, qu'on la titillait vachement tous les deux. On prenait beaucoup trop de libertés. Même dans nos sujets de conversation, puisqu'elle était maintenant en train de m'avouer que sa vie sexuelle avec mon fils était ... Tout simplement vide. Complètement vide. Ce qui était assez inquiétant soit dit en passant. « Et une pipe par surprise t'as essayé ? Genre pour le réveiller ! » Julian tout en finesse, oui je sais bien. Me voilà dans toute ma splendeur. Incroyablement classe et complètement coincé. Quoi, pas convainquant, moi ? Mais si pourtant ! Bon, bien sûr que non, soit. Et puis merde, c'était pas à Seb que je l'imaginais faire ça là alors que j'en parlais. Mais bel et bien à moi. Genre derrière le bar avant l'ouverture ou juste après. Voir dans l'arrière salle pendant que les clients étaient là. Oui, encore des pensées bien peu chastes que j'avais souvent eus quand elle était dans les parages. Pas de ma faute si elle m'inspirait tout le temps ce genre de trucs là, merde ! Elle n'avait qu'à pas être aussi ... Tentante !

Je finis par émettre tout simplement l'idée qu'il la trompait. Franchement, pour le coup, je ne voyais pas d'autre raison pour expliquer tout ça. Même si, en même temps, j'avais beaucoup de mal à envisager que l'on puisse tromper une nana pareille, tant elle me semblait parfaite. Et j'étais certain qu'elle faisait un jouet sexuel fort intéressant. Surtout si elle était aussi souple que ce qu'elle m'avait fait comprendre. Mais tout ça n'empêchait aucunement le fait qu'elle était une petite sainte qui ne devait pas avoir vu grand chose de la vie. Et surtout sur le plan sexuel ! Raison pour laquelle j'étais persuadé de pouvoir la choquer en un rien de temps. « T'es sûre de vouloir entendre ça ? Bien ... Au cours d'une soirée j'ai rencontré des jumelles vraiment chouettes. Et par chouettes, il faut entendre 'bonnes' bien sûr ! Et bref, j'ai jamais su leurs prénoms, mais c'était génial. » Eh bien ? Elle voulait me faire croire qu'elle était prête à tout entendre alors me voilà à lui révéler un "secret". Et ce, quand bien même elle n'avait pas gagné puisqu'elle était bien en train de boire la gorgée de trop qui la rendrait ivre. Je lui fis servir un nouveau verre, ravi de la voir de plus en plus libérée. « A mon tour d'avoir droit à la révélation d'un secret, alors ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Mer 11 Juin - 21:14


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Il était incroyable que malgré toutes nos différences Julian et moi étions là, autour de plusieurs verres en train de parler comme si nous étions deux amis. Loin du travail et de ce qui pouvait nous agacer dans le caractère de l’autre on s’entendait vraiment très bien en fait ! Au point que je commençais à lui faire des révélations sur ma vie sexuelle alors que je n’en avais parlé à personne ! En même temps, je n’étais pas du tout du genre à dévoiler comme ça ce qui n’allait pas dans mon couple, même à mes amies les plus proches. C’était aussi parce qu’elles aussi étaient très croyantes pour la plupart - à quelques exceptions près- et que du coup il était beaucoup plus dur d’aborder le sujet avec elles qu’avec Julian par exemple. Je savais que c’était très déplacé de parler de sexe avec lui, surtout quand cela concernait également son fils mais il était la seule personne avec qui je pouvais le faire. Au fond, c’était un homme expérimenté et en plus de cela, il était le père de Seb, peut-être était-ce lui qui avait la clé de nos soucis ? A sa question j’ouvrais grands les yeux, non sérieux il me demandait sincèrement ça ? Nerveusement, je passais une main dans mes cheveux, me mordant quelques secondes la lèvre inférieure sans oser lui répondre tout de suite. « J’ai essayé mais… Il s’est retourné dans son sommeil et je me suis pris son coude dans l’oeil. » Demain matin, si je me souvenais de tout ce que je lui avais dit au cours de cette soirée sans doute que j’aurais envie de me jeter par la fenêtre mais là, encore une fois les mots sortaient tout seul comme si je lui parlais de la météo.

Même si cela semblait être la raison la plus plausible de l’attitude de Sébastien envers moi j’espérais de tout mon coeur que la supposition de Julian sur une hypothétique maitresse était fausse. Certes entre Seb et moi ce n’était plus l’amour fou, du moins on ne se le montrait plus mais pour ma part j’étais encore très amoureuse de lui, au point d’être sincèrement blessée si cela s’avérait être vrai. Je savais aussi également que cela pourrait continuer très longtemps étant donné que je me sentais pas la force de lui demander en face s’il m’était toujours fidèle ou non. Pour l’instant je n’avais pas du tout envie d’y penser, c’était quelque chose de bien trop négatif alors que l’alcool que j’ingurgitais me rendait au contraire plutôt joyeuse ! J’avais eut la bêtise de lui dire de tenter de me choquer, enfin de me révéler quelque chose qui pourrait me choquer et au fond c’était parfaitement stupide étant donné que la moindre petite chose qui me disait pouvait me choquer, alors là c’était certain qui allait me faire faire une attaque. Une gorgée de whisky plus tard, je manquais de peu de m’étouffer en l’entendant me raconter son histoire. Deux jumelles, en même temps, qu’il ne connaissait pas ? Mon dieu mais c’était possible ça ? « Quoiii ? Mais comment tu fais ? Enfin .. Non ! » Bon, c’était quelque chose que je ne pratiquais pas moi même et je tentais de ne pas trop imaginer la scène de Julian avec deux jumelles car franchement… C’était incroyable ! « Tu..Tu l’as vraiment fait avec deux filles ? » soufflais je vraiment étonnée et les joues assez rosies déjà par l’alcool, mais aussi par la gêne que je ressentais à lui poser ces questions, un peu intimes. En l’entendant me demander de faire la même chose et de dévoiler un secret je poussais un soupir, face à ce qu’il venait de me dire franchement, les miens étaient vraiment pas intéressants. « Et bien c’est pas très choquant, comparé à ce que tu viens de me dire mais… J’ai déjà tenter d’imaginer ce que ça pourrait être de coucher avec un autre homme que Sebastien » Là pour le coup j’étais totalement rouge tomate, sauf que ce n’était pas le fait de lui dire ça qui me faisait prendre cette couleur mais le fait que moi je savais que c’était lui, l’homme que j’imaginais à la place de Seb.


mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Jeu 12 Juin - 15:21

we are such stuff
as dream are made on

Même si je n'étais clairement pas la personne la mieux placée pour écouter les petits soucis d'ordre sexuel, de la jeune femme, j'étais quand même tout à fait apte à l'entendre me raconter tout ça. Comme j'étais un homme, j'étais quand même bien placé pour la conseiller quant à savoir ce qui pourrait faire changer d'avis son mec et le lui ramener. Puisqu'appremment il avait la tête trop ailleurs pour contenter sa petite amie sur le plan sexuel. Soit ce n'était rien d'autre qu'un petit moment de vide dans leur relation qui durait depuis une éternité maintenant ... Soit, il avait une maîtresse. Dans les deux cas, je ne doutais pas que la jeune femme ne pouvait et ne voulait pas continuer comme ça. Après tout, elle avait quand même des attentes elle aussi. Elle ne pouvait pas rester sans rien faire, pendant une éternité. Il fallait que Seb se bouge un peu. Mais peut-être que ça venait d'elle qui ne faisait pas ce qu'il fallait pour l'exciter. Raison pour laquelle je mentionnai l'éventualité qu'elle lui fasse une pipe. Sa réponse me fit lever les yeux au ciel. « Et tu n'as pas retenté depuis ? » Soupirai-je doucement. Non mais franchement, si elle n'y mettait pas réellement du sien, ça risquait de continuer comme ça encore fort longtemps. Or, je ne doutais pas que ce n'était pas là ce qu'elle désirait.

La conversation continua de dériver, encore et toujours. Sans doute la jeune femme était-elle plus apte à faire des confidences, avec un verre de trop dans le nez. Alors que moi même je tenais beaucoup trop l'alcool pour pouvoir finir dans le même état qu'elle. Mais comme je n'étais pas du genre à avoir le moindre secret de toute façon, je ne me fis pas prier pour lui avouer un truc susceptible de la choquer. A savoir, le fait que j'avais couché avec des jumelles. Les deux en même temps, bien sûr. Sinon, ça ne serait pas drôle du tout ! Je ris de bon coeur à sa réaction. A vouloir comprendre, se rétracter, mais revenir tout de même à la charge presque aussitôt. Il faudrait savoir ! « Deux filles en même temps, oui. Tu sais c'est pas si choquant que ça non plus ! C'est le fantasme de beaucoup d'hommes. Et moi, j'ai eus la chance de pouvoir le faire. C'est tout. » Et je ne regrettais évidemment pas. Au moins maintenant, je savais ce que ça faisait ! Quant à savoir si je recommencerais, c'était encore à voir. Profitant du fait qu'elle entamait un nouveau verre, je lui demandai de me révéler un truc à son tour. Et sa réponse me fit hausser les sourcils. Quoi ? C'était tout ? En effet, ce n'était vraiment pas grand chose. Pour ne pas dire, rien du tout. « C'est tout !? » M'exclamai-je sur un ton franchement frustré. Y'avait de quoi l'être quand même ! « Bon ... Plus de détails alors ! C'était comment quand t'as imaginé ça ? Génial ? Excitant ? Ca t'a donné envie d'essayer pour de vrai ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Jeu 12 Juin - 15:56


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Je n’avais jamais envisagé l’idée que Sébastien puisse m’être infidèle et ce sans doute à cause du fait que j’avais parfois tord de penser qu’il partageait les mêmes croyances que moi sur la fidélité au sein d’un couple mais c’était stupide de penser que parce que j’étais très pratiquante, lui aussi. Cependant, même si plus grand chose n’allait entre nous nous n’en étions pas venus au point de ne plus se respecter l’un l’autre même si parfois les pensées que je pouvais avoir envers mon beau-père frôlaient grandement l’irrespect envers Seb ! Pourtant moi, je ne passais pas à l’acte, et j’espérais fortement que mon petit ami non plus. Je ne voulais pas non plus tout de suite l’accuser alors que cette idée ne venait que de l’esprit de Julian, il était totalement inutile de commencer à se faire des films par contre, je pouvais toujours garder cette idée au creux de ma tête et tenter de savoir la vérité. Si j’avais des airs de prude parfois et de sainte-nitouche ce n’était pas pour autant que je n’avais pas essayé d’aguicher fortement mon petit-ami pour tenter de le faire revenir vers moi. Seulement parfois, c’était un véritable échec, comme cette matinée où j’avais voulu le réveiller de façon originale. Par la suite, même si j’avais quand même pas mal perdu confiance en mes capacités de séductrices -que je considérais quand même très basses - je n’avais pas lâché l’affaire. « Bien sûr que si ! J’ai dépensé la moitié de la paye que tu m’as donné en sous-vêtements sexy pour lui ! Et c’était comme si au final je portais un sac poubelle ! » M’emportais je alors qu’au final ce n’était pas du tout la faute de Julian, lui au contraire aurait apprécié me voir vêtue dans des tenues plutôt sexy, j’en étais persuadée. « Même le strip-tease n’a pas marché, et Dieu sait à quel point je me suis sentie ri-di-cu-le ! » Encore une chose que je ne lui aurais sans aucun doute pas dit si je n’avais pas quelques verres dans le nez, mais bon là au moins il ne pouvait pas croire que je n’avais pas tout fait pour tenter d’attirer l’attention de son fils.

Lui par contre, contrairement à Sebastien ne semblait avoir aucun problème pour attirer les femmes et leur accorder son attention, parfois même deux à la fois d’après ce qu’il venait de me dire ! J’étais rouge, totalement, ne serait-ce qu’en imaginant la scène et… Wow, il faisait drôlement chaud d’un coup non ? Etait-ce les deux verres de whisky déjà bus ou bien tout simplement l’image de Julian nu que j’avais en tête ? Je n’osais même pas chercher à savoir. Je me contentais de secouer la tête de gauche à droite, n’en revenant toujours pas. « A la limite de l’inceste tout de même ! C’est comme si Seb toi et moi on faisait un truc ensemble ! » Lui fis-je remarquer avant de grimacer à cette idée. Bon sang, non, c’était vraiment trop pour moi là. Enfin, imaginer Julian à la place de son fils était quelque chose que je faisais déjà mais les deux en même temps non… A choisir je garderais vraiment celui qui avait envie de moi ! Comme je m’y étais attendue, ma révélation ne l’enthousiasmait pas beaucoup et je pouvais le comprendre, ce n’était pas vraiment débridé comme lui ! A ses questions, je piquais un nouveau fard, doux Jésus, c’était assez gênant de parler de lui sans qu’il ne le sache, surtout vu le sujet ! Et comme moi je savais que c’était lui que je choisissais en remplaçant, c’était du pareil au même pour la gêne ! « C’était euh… Oh mon Dieu je n’arrive pas à croire que je te raconte ça ! » Soufflais je avant de prendre une nouvelle gorgée de whisky, histoire de me donner des forces. « Généralement, ça se passe dans une rue sombre mais pas glauque non plus, ou bien dans une voiture ! Et c’est assez… Sauvage ! Presque bestial. Il me plaque contre le mur et ... Bref, c'est lui qui dirige tout ! Dieu seigneur, je t’interdis de le répéter ou de m’en reparler quand je serais sobre ! »

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 15 Juin - 13:33

we are such stuff
as dream are made on

Je ne niais pas un seul instant, que j'avais sacrément tendance à voir le mal de partout. C'était un fait indéniable. J'étais comme persuadé que tout le monde était mauvais ou au moins en partie. Ce qui, dans le fond, n'était pourtant pas tout à fait vrai. Enfin j'osais l'espérer en tout cas. C'était surtout moi qui avais l'esprit très négatif dans le fond. Mais au moins, j'en étais bien conscient. Ainsi, quand j'émis l'idée que Seb trompait Amy, c'était juste une hypothèse en l'air. Je ne savais pas s'il était capable d'une chose pareille ou non. Après toutes ces années de relation, on ne pouvait pas dire que c'était impossible après tout. Il s'était peut-être lassé, qui sait ? Même si j'avais un peu de mal à croire un truc pareil, quand je voyais la gonzesse que c'était ! Elle me fit quand même remarquer qu'elle avait tout tenté pour attirer toute l'attention de son mec, sur elle. Alors là, je comprenais de moins en moins ce qui pouvait bien passer par la tête de Seb. Un truc clochait vraiment ! Des sous vêtements sexy. Il suffisait qu'elle mentionne ça, pour que je l'imagine dans un ensemble outrageusement sexy et qui donnerait l'envie à n'importe quel homme, de la tâter et plus que ça. Bordel de Dieu.

« Si tu veux, tu peux me montrer ça. Et je te dirais si t'es ridicule ou non. » Ben oui, pourquoi ? Ce serait uniquement pour lui rendre service, cela allait de soit ! Ce qui fut bien moins excitant que ma mention des jumelles, c'était son idée à elle. Je levai les yeux au ciel. « Ne compare pas des jumelles, à un part et son fils ! Les jumeaux ont des liens fusionnels qu'on ne peut comprendre ni expliquer. Apparemment, j'étais pas le premier à avoir droit aux deux pour l'prix d'une seule. » Ricanai-je avec un haussement d'épaules, comme si je ne parlais de rien de plus étrange que la pluie et le beau temps. Il en fut de même quand nous passâmes à son secret à elle. Quand elle m'avoua celui ci, dans un premier temps je fus déçu. Mais bien vite, elle releva le niveau. Voilà qui commençait à attirer mon attention. « Seb ne t'a jamais prise de cette façon ? » L'interrogeai-je en continuant de l'observer avec attention et grand intérêt. Bordel moi je ne serais pas capable de me contenir et me montrer doux avec une nana pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 15 Juin - 14:27


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Pouvais-je tout simplement commencer à soupçonner gravement Sebastien de m’être infidèle juste parce que son père en avait émis l’idée ? Non, par contre je pouvais le faire en commençant à prendre conscience que chacun de ses comportements manquants envers moi pouvait laisser penser qu’il l’était ! Au fond, même Julian était étonné de voir que Sebastien ne me touchait plus malgré tous mes efforts, et si il était surpris c’était que lui-même ne comprenait pas non ? Si il y avait bien une chose qui me faisait plaisir en tout cas c’était que sa surprise pouvait me laisser croire qu’il ne trouvait pas ça possible en fait, et cela me flattait énormément s’il pensait ça de moi. Je poussais un petit soupir en pensant que si c’était Julian, tous les efforts que j’avais fait pour Seb, lui il les aurait apprécié et m’aurait rendu la pareille… enfin en fait ça ne servait à rien de penser à ça, il n’y avait absolument rien entre Julia net moi ! Et ce n’était pas parce que je commençais à soupçonner Seb d’infidélité que je devais faire la même chose, bien au contraire ! Bon dieu, c’était sans doute l’alcool qui me faisait avoir de genre de pensées, ce n’était pas possible autrement. « Oh bien sûr ce n’est pas comme si tu en profiterais pour me reluquer ! » Répondais je en levant mes yeux au ciel à sa proposition « d’aide ». Non mais… Quoique j’étais quand même un peu curieuse de voir sa réaction si jamais il me voyait en petite tenue…. Non, mais ça n’allait vraiment pas moi ce soir !

En tout cas si il y avait bien une chose qui me donnait envie de grimacer c’était son histoire avec les jumelles ! Mais ce n’était pas lui bien sûr qui me dégoutait non, c’était plutôt ces deux jeunes femmes qui étaient soeurs et qui étaient prêtes à faire ce genre de choses ! J’étais quasiment sûre qu’en plus d’être immoral, c’était totalement illégal. « Cela t’arrange bien de penser ça ! » Plaisantais je en lui faisant un clin d’oeil, après tout c’était un homme et les hommes étaient faibles face à de jolies femmes, pouvait-on réellement le blâmer ? « Mais tu ne m’enlèveras pas de la tête que ces filles sont répugnantes » Ajoutais-je tout de même en haussant les épaules. C’était vrai quand même, coucher avec un membre de sa famille, sa jumelle ! C’était comme coucher avec soi-même presque, ces nanas devaient être assez égocentriques tout de même. Enfin bref, il valait mieux pas que je commence à chercher à comprendre leur logique, tout cela me répugnait assez. Par contre, repenser à mes fantasmes qui concernaient sans qu’il ne le sache mon beau-père, ça c’était bien loin de me répugner, au contraire je ne faisais que sourire depuis que j’avais commencé à en parler. Une chance pour moi, il ne voulait pas savoir qui était le sujet principal de ces rêves et cela me sauvait étant donné que j’étais une très mauvaise menteuse. « Hm non… Seb est plus romantique que cela. Et puis si il l’était, ce fantasme n’aurait pas lieux d’être » répondais je en haussant simplement les épaules avec douceur, terminant finalement mon troisième verre, ma tête commençant sincèrement à me tourner. C’était officiel, je ne tenais sincèrement pas l’alcool. « En tout cas, tu m’épates à chaque fois, quelle forme… » Soufflais je en reposant mon verre doucement. Sans même réaliser une seule seconde que je venais de faire un lapsus bien plus énorme que moi.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 15 Juin - 14:39

we are such stuff
as dream are made on

Pour sûr que si elle venait à se dandiner devant moi en sous vêtements, je ne risquais pas d'être capable de me tenir loin d'elle. Non seulement je risquais de baver comme un pervers de première devant la vision de son corps presque nu, mais j'aurais envie de faire bien plus. Regarder, ce n'était clairement pas assez pour moi. Surtout pas avec une nana pareille. Franchement, même habillée ça me demandait une force mentale dingue, pour ne pas lui sauter dessus comme un véritable affamé. Ce que j'étais en sa compagnie. En même temps, difficile de faire pareille avec une femme aux courbes aussi alléchantes que l'étaient les siennes. Le fait qu'elle était en couple me freinait à peine. Le problème pour moi, résidait surtout dans l'identité de son petit ami lui même. Je ne pourrais faire une chose pareille à mon propre fils, même si je ne le connaissais pas depuis bien longtemps. « Crois moi, je ne me contenterais pas de ça ... » Avouai-je sans l'ombre d'une hésitation, en laissant mon regard courir sur son corps, sans aucune hésitation. Aucun doute que je lui arracherais plutôt ses sous vêtements pour la prendre. Ou non. Je me contenterais de libérer ses seins de son sous tien gorge et de baisser sa culotte. Ou décaler son string, si string elle portait alors.

Bref, y penser me rendait dingue. Il fallait que je cesse ça. raison pour laquelle je portai mon verre à mes lèvres, pour une nouvelle longue gorgée. « Elles le sont pour toi, parce que t'es une coincée, mademoiselle la Sainte. » Me moquai-je tranquillement. Non vraiment, je ne les trouvais pas répugnantes du tout moi. En même temps, c'était normal, vu comme j'avais pu en profiter. Un pied d'enfer. Mais je ne prévoyais pas de réitérer la chose. Sauf si l'occasion se présentait tranquillement à moi. Sinon, pas besoin non plus. C'était un fantasme comme tout le monde en avait. Et je l'avais réalisé, point barre. Quant à celui d'Amy, je comprenais bien qu'elle ne risquait pas de le réaliser si elle restait avec Seb. La pauvre fille ! « Romantique ou pas, une partie de jambes en l'air, pareille, ça ne se refuse pas ! » Ne pouvait-il pas conjuguer les deux, franchement ? Comment pouvait-on se contenter de rapports doux, tendres et amoureux ? Ils passaient vraiment à côté de quelque chose, à mon humble avis ! Et je ... Quoi ? Je l'épatais ? Ma forme ? De quoi elle ... Oh ... Oh ! Je dardai un regard choqué dans sa direction. « Amy, t'es en train de m'dire que c'est moi dans ton fantasme ? » Demandai-je à mi voix, hésitant entre rire et ... Carrément grogner d'envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 15 Juin - 15:03


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Me balader en face de lui totalement nue ? Encore une fois cela ne devait être qu’un rêve bien sûr, étant donné que jamais je ne me voyais faire ça. Il n’y avait absolument aucune raison logique ou non de le faire étant donné qu’il restait et resterait encore longtemps sans doute mon beau père et que rien au monde ne pouvait justifier un tel acte ! Bon d’accord, je l'avouais totalement que j’étais morte d’envie rien qu’à l’idée de voir sa réaction, de voir quel effet pourrait lui faire mon corps. J’avais beau être modeste, je savais quand même très bien que mon corps était plus ou moins « parfait » selon les critères de certains hommes, mais j’étais née ainsi, et tout ce que j’avais fait c’était de l’entretenir en faisant un peu de sport. J’en étais fière oui, mais pas au point de me dénuder devant quelqu’un et de lui demander son avis, encore moins si il s’agissait de mon beau père ! A ses mots, je secouais ma tête de gauche à droite en poussant un long soupir, avait-il besoin de me préciser qu’il ne se contenterait pas de le regarder ? Sainte mère de Dieu, cet homme était le diable en fait ! « Bon sang, tu n’as aucune morale » Lui reprochais je en levant de nouveau les yeux au ciel, ce qui devenait un tic assez récurant quand j’étais avec lui.

S’il tentait de me convaincre de la bonne foi de ces deux jumelles il était tombé sur la mauvaise personne, j’étais certainement un peu trop coincée des fois, mais là par contre je savais que c’était mal ce qu’elles faisaient. Sans doute iraient-elles en enfer tellement leur perversion était forte, pauvres filles. Une chose était sûre, ce n’était pas moi qui avait un problème psychologique sur ce coup-là, mais bien ces deux pauvres nanas. « Oh et bien tu sais quoi ? Pour ce cas là, je suis ravie d’être une fille coincée ! » Lui rétorquais je totalement sérieuse. Oui, je préférais être coincée plutôt que d’être totalement pervertie par… la perversion elle même ! Julian avait vraiment le bon rôle, ce n’était qu’un homme qui voyait son fantasme se réaliser, même s’il encourageait quand même ces deux filles à continuer leurs ignominies. « Oh c’est facile de critiquer pour toi ! Seb me respecte en faisant ça ! Enfin quant il le faisait… » Car oui maintenant ce n’était même pas plus un problème étant donné que nous n’avions plus aucune activité sexuelle. Il fallait l’avouer, je ne me souvenais que vaguement de ce que je venais de lui dire et en fait, j’aurais mieux fait de réfléchir avant de parler. Ce ne fut qu’à sa réaction, en le voyant choqué comme… comme MOI je pouvais l’être parfois que je me mettais à réfléchir deux secondes à l’énormité que je venais de dire. Non… Non je ne m’étais quand même pas trahie .. Je… Au mon dieu ! Ce fut violent, en quelques secondes j’étais totalement rouge, ouvrant et fermant la bouche sans rien dire, un peu comme un poisson qui se noyait. C’était limite si j’arrivais à respirer correctement, bon sang comment avais-je pu être aussi sotte ?! Très bien, si j’étais réellement saoule, je n’avais plus qu’à prier pour que demain je ne me rappelle pas de cette terrible scène. « Je… Bah..En fait… Je… » Bon sang, il pouvait bien se moquer de moi à vie là ! « En fait.. Je… Oui. » C’était pas très clair, mais c’était dit.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 15 Juin - 15:15

we are such stuff
as dream are made on

Une morale ... Difficile d'en avoir une avec femme pareille sous les yeux. Surtout si elle s'y trimbalait presque nue. Sa remarque était donc bien stupide à mon sens. « Crois-tu qu'un homme serait capable de garder une quelconque morale, en ayant une femme comme toi sous les yeux ? Surtout à moitié nue, donc complètement offerte à lui ? » L'interrogeai-je avec un regard ironique. Mais la preuve que j'avais une morale quand même, puisque je ne lui avais pas encore sauté dessus alors que c'était bien ce dont j'avais envie depuis le jour où elle était entrée dans ma vie, en compagnie de son cher petit ami, qui n'était autre que mon fis. Et plus le temps passait, plus je la désirais. Je dirais même qu'elle me désirait. Depuis quelques semaines, alors qu'elle jouait de plus en plus la carte de la provocation, c'était bien pire encore. En effet, il m'arrivait même de penser à elle quand je couchais avec d'autres femmes. Autant dire que c'était vraiment en train de devenir grave pour moi et que ça ne tournait plus rond du tout. Je ne doutais pas que la seule façon de me soigner de cette obsession, c'était encore de répondre à mon désir. Mais je savais que ça ne risquait pas d'arriver, malheureusement ...

Par la suite alors qu'il était encore question des jumelles, je soupirai à sa remarque. Ce n'était pas que je souhaitais prendre la défense de ces filles que je ne connaissais même pas en réalité. Mais je ne voyais pas en quoi ce qu'elles faisaient était mal. D'accord c'était un peu de l'inceste...Enfin non même pas. C'était avec moi que chacune d'elle couchait. Pas entre elles. Ce n'était pas comme si elles s'étaient embrassées ou touchées après tout. Je m'étais occupé de ça. Et sans la moindre hésitation ni rien, bien sûr ! « T'es ennuyeuse, aussi. » Soupirai-je en détournant le regard, presque à me désintéresser totalement d'elle. Point de vue sexe, il était évident qu'on ne pourrait même pas s'entendre tous les deux; Nous n'avions vraiment pas les mêmes attentes en la matière ! Il suffisait d'entendre la suite de ses paroles, pour le réaliser encore plus. « Parce que pour toi, un type qui se fait sauvage, ne te respecte pas ? Ton raisonnement est complètement débile. » Et diablement frustrant. Parce que je pensais que finalement, coucher ensemble ne serait pas une bonne idée, au delà du fait qu'elle était ma belle fille. Ce n'était pas moi qui risquait de faire l'amour tendrement à une nana. C'était trop ennuyeux ! Mais alors pourquoi est-ce qu'elle avait pour fantasme, un rapport sauvage ? Je ne la suivais plus du tout ! Et encore moins en apprenant que j'étais l'acteur de ses fantasmes. Elle fini par me confirmer quand elle réalisa qu'elle s'était trahie. Et moi, je continuais de l'observer, toujours aussi choqué. « Je sais pas si je dois me sentir honoré ou insulté, d'être le fruit des fantasmes d'une coincée qui trouverait ça plus dégradant qu'autre chose ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 15 Juin - 15:33


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Je levais les yeux au ciel à ses mots, bon sang, il avait totalement tord ! Si vraiment tous les hommes devenaient dingues en me voyant habillée ainsi, j’aurais été violée au moins vingt fois depuis les quelques semaines marquant le début de ma nouvelle façon de m’habiller ! « Bien sûr que oui ! Regarde ton fils, par exemple » Répondais je en haussant les épaules bien que bon, je jouais la carte de Sebastien alors qu’au fond cela semblait très facile pour lui de garder son calme quand j’étais dans cette tenue. Heureusement d’ailleurs pour moi que Julian avait tord dans ce qu’il disait, car sinon j’aurais de quoi m’inquiéter ! Si véritablement aucun homme n’était capable de se retenir, cela signifierait que même lui ne pourrait pas, hors il n’était pas en train de me sauter dessus comme un sauvage à ce que je pouvais constater , même si il avait quand même eut le regard traînant sur tout mon corps, il n’avait pas non plus perdu la raison au point de me plaquer contre le bar ! C’était plutôt moi en fait qui commençais à perdre la raison quand j’étais avec lui, au point de venir de plus en plus déshabillée quand j’étais avec lui et même à me montrer franchement provocante dans mes propos. Ce désir de lui devenait de plus en plus fort et se manifestait par vagues violentes parfois et j’ignorais combien de temps je parviendrais à le maintenir sous contrôle. Je passais énormément de temps à prier et pourtant, cette envie ne disparaissait pas, ce qui était à mes yeux, un immense problème.

Sa remarque sur le fait que j’étais ennuyeuse était légèrement blessante, mais je me contentais de hausser les épaules. Je le connaissais assez pour savoir que oui en effet, je n’étais pas vraiment une fille très amusante ! J’étais pas du genre à partir en virée en moto sur un coup de tête pour faire le tour du monde, ou bien encore à avoir une activité sexuelle débridée, ou tout autre chose que lui pouvait trouver assez fun, mais je l’assumais entièrement. Et s’il fallait que je concède que ces jumelles n’avaient pas un problème psychologique pour lui paraitre un peu moins ennuyante alors je préférais rester ainsi. « Non je ne dis pas ça … C’est juste que je n’ai rien d’une actrice porno et ça, ça ne t’étonne pas je le sais ! » Soufflais je en haussant lentement les épaules. Faire des positions bizarres et faire ça avec n’importe qui en hurlant comme une dingue ? Non vraiment, je préférais sans doute rester comme j’étais. Enfin, il n’y avait vraiment qu’une exception : c’était mon fantasme, là par contre oui, je voulais bien me montrer plus libérée ! Mais en même temps c’était un rêve, tout y était permis non ? Oui, même si dans la réalité avouer à Julian que c’était lui l’homme dont je rêvais ce n’était sans doute pas permis, pas du tout même ! Enfin, pour mon propre bien être. Je le regardais, comme s’il était en total état de choc, bon sang c’était étrange de se retrouver dans ce genre de situation où c’était lui qui ne savait quoi dire. Pourtant, j’aurais pensé qu’il se serait bien amusé de savoir ça tient, il avait de quoi me mettre mal à l’aise pour le reste de ma vie. « Je dirais que tu peux être content…. J’ai quand même précisé que c’était génial tout à l’heure. » Etais-je en train de rêver ou bien étais-je réellement en train de totalement l’allumer ? Comment s’appelait cette chose qu’il ne fallait plus jamais que je touche ? Ah oui, le whisky !

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 15 Juin - 15:45

we are such stuff
as dream are made on

Comment garder une quelconque morale quand on avait une nana comme Amy sous les yeux ? Ca me semblait déjà bien compliqué. Mais alors si elle se promenait en sous vêtements, c'était juste complètement impossible, je n'en doutais pas un seul instant ! Qu'elle prenne mon fils en exemple, eut le don de me faire rire de bon coeur. Ce qu'il ne fallait pas entendre quand même ! « Seb est habitué à t'avoir pour lui tout seule depuis des années. T'es toujours là, prête à écarter les cuisses s'il en manifeste le désir. Alors bien sûr qu'il est capable de garder le contrôle. C'est pas comme si tu lui était interdite d'une quelconque façon ! » Façon de dire que pour ma part, si je venais à répondre à ce désir qui me tiraillait, je risquerais carrément de perdre les pédales et la prendre avec bestialité. En même temps, ce détail là, je ne le lui cachais aucunement. Je n'étais pas du genre à me montrer doux alors forcément, ce n'était même pas une surprise quelconque pour moi ! Et ça n'en serait sans doute pas une pour elle non plus, vu qu'elle commençait à me connaître et se doutait donc du genre d'homme que j'étais.

Toutefois, je doutais qu'elle puisse s'en rendre un jour compte, vu comme elle même était coincée contrairement à moi. « Il y a quand même quelques étapes entre l'actrice porno et la petite sainte qui se contente de deux positions et seulement avec tendresse. » Me moquai-je ouvertement. Est-ce que je recherchais une nana type porno ? Non, bien sûr que non. Je trouvais même ça trop vulgaire pour moi. Et une fille qui se mettait à hurler des injures et des supplications, comme une furie, ça me refroidissait complètement. Mais tout ça, ça ne servait à rien de le lui dire, puisqu'apparemment elle ne faisait pas la différence. Quand elle m'avoua son fantasme, je fus pourtant sacrément sur le cul. Surtout après ces dernières diverses paroles. Mais bordel, elle était en train de m'allumer là, non ? Ca sonnait presque comme un défis. Je soupirai et fermai un instant les yeux. « Faut que je te ramène chez toi. maintenant ! » Grommelai-je en terminant mon verre d'une traite. « Et que j'rentre chez moi pour me branler sur ton fantasme. » Non, ce n'était pas vrai ça. Seulement un espoir fou de ma part, de la choquer assez pour qu'elle arrête de me provoquer comme elle le faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 15 Juin - 16:05


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Evidemment qu’il riait ! C’était tellement facile en même temps, j’avais pris l’exemple d’un mec qui n’avait plus envie de moi , alors bien sûr qu’il ne pouvait pas avoir envie de me sauter dessus comme un sauvage s’il n’avait pas du tout envie de moi ! C’était un peu bête de ma part mais bon, je prenais ce qui me venait en tête pour me défendre. N’empêche, sa manière de m’imaginer prête à écarter les cuisses à chaque fois que Seb manifestait la moindre envie, c’était quand même assez fort ! J’en étais pas à ce point là quand même… Si ? « C’est pas non plus comme si je ne suivais comme une chienne prête à me donner à lui si monsieur en manifeste l’envie. J’ai une dignité tout de même. » Soufflais je en faisant une petite moue vexée. C’était vrai après tout j’en étais pas à ce point là quand même ! Juste à celui de me mettre à allumer mon beau-père sans plus m’en cacher, vu que le fils ne s’intéressait plus à moi… C’était pas pire ça en fait ?!

Je n’étais pas certaine d’être prête à rentrer dans une discussion sur le porno avec Julian, déjà parce que lui en savait beaucoup plus que moi à ce sujet ! J’étais même presque sûre qu’il devait avoir sa petite collection personnelle tandis que moi je préférais ne pas regarder ces choses là ! Bien sûr j’en avais déjà vu un, mais c’était plus un accident que quelque chose de volontaire, j’étais juste tombée dessus par hasard en cherchant un fichier dans l’ordinateur de Sebastien, et cela m’avait amplement suffit. Je préférais faire appel à mon imagination plutôt qu’à un film coquin pour me donner envie de faire l’amour, c’était aussi simple que ça. « J’ai à peine l’impression d’avoir le titre de femme la plus coincée du monde avec toi ! » Soupirais je en haussant les épaules. Je n’étais pas certes la genre de femmes à être très libérée au lit mais de là à me voir comme le genre de femmes qui refuse de retirer ses vêtements - bon c’était exagéré mais quand même- c’était un peu trop. « On devrait pas comparer nos façons de coucher, on est bien trop différents, on se comprendrait pas ! Tu pourrais pas comprendre ce qu’il y a à apprécier dans un rapport doux » Préférais je répondre, pensant qu’il valait mieux éviter de continuer à parler de sexe avec lui, car au fond toutes nos discussions tournaient autour de ça ! Sans compter qu’après l’énorme bourde que je venais de faire, il valait mieux arrêter, vraiment. « Oui, ça vaut mieux » Sans doute aussi parce que ma tête commençait pas mal à me tourner, je savais même pas comment je faisais pour tenir debout tiens. A ses mots j’ouvrais grands les yeux, bon dieu, sainte marie mère de Dieu, doux Jésus, Seigneur, cet homme pouvait être choquant parfois, c’était incroyable ! Il avait envie de quoi ? Me faire avoir une attaque cardiaque ? « Je vais faire comme si je n’avais pas entendu ta phrase, sinon je vais encore avoir de drôles images de toi dans ma tête ! » Répondais je en secouant la tête de gauche à droite mais doucement, parce que bon je voulais pas perdre l’équilibre non plus. « Allons-y » Soufflais je en me dirigeant vers la sortie.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 15 Juin - 16:21

we are such stuff
as dream are made on

J'adorais provoquer ouvertement la jeune femme et la voir s'offusquer pour un oui ou pour un non. Franchement, la moindre de ses réactions m'arrachait des rires, à moi. j'adorais ça, je n'y pouvais rien. Elle était souvent ennuyeuse, ça oui. Mais elle pouvait également être très divertissante dans son genre, je ne pouvais pas le nier. « Oh non pas comme une chienne, non. Seulement comme une femme amoureuse qui s'avère être sexuellement très frustrée, depuis trop longtemps. » La corrigeai-je en lui lançant un regard moqueur. Tellement frustrée, qu'elle en était de plus en plus provocante à mon encontre. Et savoir qu'elle était sacrément en manque, n'allait carrément pas m'aider à rester sagement à ma place. J'allais tâcher de ne pas trop y penser. Surtout quand elle serait en ma compagnie. Mais ça, ça risquait d'être vraiment très compliqué, je ne pouvais pas dire le contraire sous peine d'être un affreux menteur ! Un nouveau ricanement m'échappa quand elle mentionna le fait qu'elle avait l'impression d'être la femme la plus coincée qui soit, quand elle parlait avec moi. En même temps, il était certain qu'à côté de moi, elle en était véritablement une. « C'est un peu c'que t'es à mes yeux. »

Et bientôt, elle mentionna le fait qu'on ne devrait pas comparer notre façon de voir les rapports sexuels. Ce n'était pas faux. En fait, elle avait même carrément raison pour le coup. « Et apparemment, toi tu comprendrais pas ce qui peut être apprécié dans une étreinte torride et sauvage. » Remarquai-je avec un énième lever d'yeux au ciel. C'était même désespérant. La douceur, ça pouvait vraiment procurer quelque chose au cours d'une partie de baise ? Pouah. J'avais du mal à le croire ! Quoi que je voulais bien qu'elle me montre ça, tiens ... Mais je ne m'attendais pas à un truc pareil de sa part. Ca n'arriverait jamais, pour sûr ! Même si elle semblait avoir quelques fantasmes avec moi en guise de sujet principal. Je savais que ce n'était qu'un fantasme et que ça allait s'arrêter à ça à l'avenir. C'était vraiment dommage. Mais tant pis ! « Tu sais, je peux te la montrer pour que tes fantasmes soient un peu plus réalistes, hein. » Remarquai-je sur un ton narquois. Avant de baisser le regard sur son postérieur quand elle s'éloigna. Je soupirai et posai un billet sur le bar, avant de la suivre. Je prenais grand soin de rester derrière elle, pour voir ses hanches en action quand elle marchait. Etait-elle consciente de sa façon de marcher ? Sans doute pas. Je soupirai encore une fois et fini par accélérer le pas pour la doubler, atteindre ma voiture et grimper dedans sans attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 15 Juin - 16:34


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Sexuellement frustrée ? Et frustrée tout court aussi par le fait qu’il était toujours capable de mettre un mot sur ce que je ressentais même si je n’en avais aucune envie ! oui j’étais en manque de sexe mais avait-il besoin de le dire tout haut comme ça et de me mettre encore plus en manque ? Ce n’était pas en parlant de ça que j’allais oublier mon envie bon sang, il ne m’aidait vraiment pas ! Non au contraire il me mettait dans un état tel que cela allai bientôt devenir insupportable. « Bon, je vais te dire ça dans un langage que tu comprends : Oui je suis en manque de sexe et oui j’en suis même au point de rêver que je me fais prendre sauvagement contre un mur avec mes vêtements arrachés au sol, mais c’est pas la peine que tu remues le couteau dans la plaie ! » Euh… Je venais sérieusement de péter un câble là ? Enfin, péter un câble ce n’était pas ça, ça aurait été plutôt hurler tout ça très fort alors que je n’en étais pas à ce point, mais disons qu’il avait fini par me faire perdre mon calme. Bon, fallait vraiment que j’arrête de parler sexe avec lui, c’était certain. S’il me voyait comme une femme prude ? Bien sûr, c’était l’évidence même et j’étais certaine que même s’il devait en mourir, il n’échangerait pour rien au monde sa vie sexuelle avec la mienne, ce qui n’était pas très réconfortant pour moi. Mais de là à m’avouer qu’il pensait sincèrement que j’étais la femme la plus prude au monde, s’en était presque blessant. Je me contentais de lever les yeux au ciel, de toute manière je n’allais pas lui sauter dessus pour lui prouver le contraire non ? Alors autant mieux se faire.

D’ailleurs, comme je lui avais fait remarquer il valait mieux cesser de parler de sexe et ce fut pour cela qu’après un soupir, je préférais conclure notre discussion par une dernière provocation. « Oui bien sûr enfin je te rappelle que je commence à savoir l’apprécier quand j’en rêve la nuit avec toi. » Prends ça tient, ça t’apprendra à vouloir m’agacer. Oh mon dieu, voilà qu’en plus je commençais à me venger, quelle mauvaise chrétienne je pouvais être ! C’était décidé, dimanche prochain j’allais tout confesser pour me faire pardonner et bon sang, le pauvre mec qui allait m’écouter allait souffrir. A sa provocation je restais un instant figée, non sérieusement ça faisait la deuxième fois qu’on parlait ce soir de me montrer son sexe, on atteignait un point vraiment… Sans retour. « Oh oui puis en échange je mets à poil, comme ça ce soir tu auras bien mon corps en tête pour te toucher ? » Quoi ? Il me cherchait ! Non, il fallait vraiment que j’arrête ces illusions, et surtout que je me mette à lui répondre à chaque fois quelque chose de pire car sinon on arriverait jamais à rentrer ensemble à la maison. Ainsi, je sortais du bar pour rejoindre sa voiture, sans oublier bien sûr de bien faire rouler mes hanches à chaque pas, comme une nouvelle petite vengeance… Ou une nouvelle provocation sexuelle, tout simplement. « La vue te plait ? » Soufflais je sans arrêter de marcher avant d’arriver à sa voiture dans laquelle je montais et m’installais avant de refermer la porte.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 15 Juin - 16:46

we are such stuff
as dream are made on

Ce fut plus fort que moi. A ses propos soufflés sur un ton emporté, j'eus un rire franc. En même temps, je ne pouvais pas faire autrement ! Elle était juste trop drôle. Bon par contre, ce qui était moins drôle, c'était de m'imaginer moi lui offrir ça. La plaquer face contre un mur et lui baisser ses fringues gênantes pour la prendre avec toute la bestialité qu'elle savait si bien m'inspirer depuis le premier. Putain. Y'avait pas idée d'être aussi excitante franchement ! « Pauvre enfant. Ta vie doit être tellement dure. Etre enchaînée, par amour, à un type qui ne prend même plus la peine de te contenter. Espérons pour lui que ton corps parvienne à supporter cette interminable attente, encore longtemps. Avant que tu n'ailles voir ailleurs. » Parce que même si elle était amoureuse de lui et s'avérait être vraiment une coincée de première catégorie, elle n'était pas non plus sainte au point de pouvoir vivre sans sexe, éternellement. Enfin c'était là mon point de vu. Et je ne comprenais pas que Seb ne s'en inquiète même pas. Mais lui était un délicieux romantique apparemment. Il ne devait pas s'imaginer qu'elle puisse aller voir ailleurs. Quel crétin celui là aussi !

Devrais-je lui en toucher deux mots pour le rappeler à l'ordre et lui faire remarquer qu'il devrait quand même s'occuper de sa petite amie, même sur le plan sexuel ? Non, je tenterais plutôt de m'occuper de ma propre vie sexuelle, voilà tout. Même si elle était presque liée à celle de la jeune femme, puisqu'elle fantasmait dessus. « Crois moi ... Je ne doute pas un seul instant qu'aucun de tes fantasmes me concernant, ne rend justice à ma façon de baiser. » Rétorquai-je sur un ton ironique. Prude comme elle était, j'avais du mal à croire qu'elle puisse imaginer vraiment une partie de jambes en l'air, comme moi je savais tant les appréciais. Aucun doute qu'elle devait quand même avoir quelques limites dans ces rêveries, que je n'avais aucunement pour ma part, en réalité. Je proposai carrément de lui montrer mon sexe, encore une fois. Et toujours plus pour la provoquer qu'avec la réelle intention de faire un truc aussi bizarre. Sa réponse m'arracha un énième sourire amusé. « Dois-je te rappeler que je serais incapable de me contenter de regarder ? » Lui rappelai-je l'air de rien. Avant d'enfin quitter le bar en sa compagnie. En prenant bien soin de rester derrière elle, bien sûr. « T'as pas idée ... » Répondis-je en continuant de mater son cul sans aucune gêne. Mes mains semblaient fourmiller d'envie de se glisser sur ses fesses. Mais je trouvai la force de ne pas le faire et montai bien vite à bord de ma voiture. Quand elle fut elle même installée, je ne tardai pas à filer sur la route à vive allure. Et une fois garé au pied de son immeuble, je soupirai. « J'te raccompagne à ta porte. J'voudrais pas qu'tu fasses une mauvaise rencontre, ivre et habillée comme ça. » Soupirai-je en quittant la voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 15 Juin - 17:02


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Et il riait, une nouvelle fois ! Ca le faisait sincèrement rire ce que je venais de dire ? Bien sûr que ça devait le faire rire de voir la petite sainte exploser tant le manque devait être fort pour elle ! C’était vraiment pas juste sérieusement ! Il pouvait pas se contenter d’avoir de la compassion plutôt que de se moquer tout le temps comme ça de moi ? Non, évidemment. « Oh tais-toi donc, arrête de parler va ! Et je ne tromperai pas Sebastien, on finira bien par trouver une solution. » Ce qui était vraiment pas sûr mais bon, au point où j’en étais je ne pouvais que me raccrocher à ça. Tromper Seb ? non je ne pouvais pas l’envisager, cela ne faisait pas parti de mes croyances et encore moins de mes façons de faire !Certes je pouvais être terriblement en manque au point de fantasmer sur mon propre beau père mais de là à carrément aller voir ailleurs, non, je n’en aurais même pas le courage ! Sans compter que je finirais rongée par la culpabilité sans aucun doute.

J’espérais sincèrement que même s’il pouvait parfois avoir le comportement d’un ours, Julian aurait la délicatesse de garder cette conversation entre nous, bien privée et pas aller tout raconter à Sebastien. J’étais même sûre que si il y allait avec les meilleures intentions du monde cela ne ferait que de mettre de l’huile sur le feu au final. Si Seb et moi avions des problèmes à régler, c’était entre nous et personne ne devait venir s’en mêler, même si c’était pour aider. Au pire, Julian pouvait toujours me donner quelques conseils, lui qui semblait si connaisseur en matière de sexe. « Oh arrête, tu as un égo surdimensionné ! Si je te dis que t’es génial dedans ça devrait être assez ! » Répondais je avant de sortir du bar. De toute manière que voulait il hein ? Me montrer en live comment c’était pour que je puisse mieux en rêver par la suite ? Fallait pas pousser non plus, même si au fond de moi l’idée me tentait… Non, non elle ne me tentait pas du tout ! « Ah oui c’est vrai pardon, tu n’es pas le genre d’homme à savoir te retenir, j’avais oublié » Une fois dehors, je lui lançais une petite vanne sur la vue qu’il devait avoir et sa réponse me confirmait bien qu’il était en train de me regarder le fessier, je levais une nouvelle fois les yeux au ciel, cet homme était irrécupérable, c’était ça ! Je me contentais de soupirer, que pouvais-je bien faire hein ? Je n’allais tout de même pas l’obliger à marcher devant moi pour être certaine qu’il n’était pas en train de me reluquer les fesses. Et puis, ça faisait bien au moins quelqu’un qui me regardait, je n’allais pas m’en plaindre. Une fois dans la voiture, je préférais rester silencieuse même si sans pouvoir vraiment m’en empêcher, je laissais courir mon regard sur son corps et… Oui, sur une partie bien plus au sud de son corps, bon sang maintenant qu’il m’en avait parlé, je me demandais si justement je l’imaginais bien… Je secouais brusquement la tête, me forçant à regarder ailleurs, non mais ça n’allait vraiment, vraiment pas moi ! Je devais arrêter immédiatement et heureusement pour moi, nous venions d’arriver. « Mon sauveur ! » Lançais je de manière ironique en sortant de la voiture. Je refermais la porte avant de me diriger vers la porte de l’immeuble, me retournant vers lui en plaçant mes mains sur ma hanche d’un façon terriblement provocante. « Pas de danger ? »

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 15 Juin - 18:36

we are such stuff
as dream are made on

Moi j'étais certain que si ça continuait sur cette voie là avec Seb, elle allait finir par le tromper. Elle avait beau être amoureuse de lui et être persuadée qu'elle ferait sa vie avec lui, on ne pouvait pas dire que c'était très bien partie quand même. Je veux dire que le sexe était quand même l'élément de base dans un couple. Ou tout du moins, le ciment qui consolidait l'ensemble. Autant dire carrément que c'était le plus important. Un couple qui ne s'entendait pas sexuellement, ça ne pouvait pas fonctionner bien longtemps, pour sûr. Et je ne pensais pas de la sorte, uniquement parce que j'étais moi même très porté sur le sexe. C'était surtout un constat d'ensemble. Plus sur les relations des autres que les miennes, puisqu'on ne pouvait pas dire que j'avais tenté beaucoup de relations sérieuses au cours de ma longue vie de célibataire endurci. « Si tu l'dis. » Lui répondis-je avec un vague haussement d'épaules. J'en doutais beaucoup personnellement. S'il était insensible à toutes ses avances et provocations, je ne voyais pas trop comment ils allaient bien pouvoir faire avancer les choses entre eux et sauver leur couple. Mais ce n'était pas à moi du tout de le lui rappeler après tout.

Par contre, surenchérir alors qu'elle me parlait du fantasme qui me concernait directement, ça je le voulais bien. Et je ne me faisais pas prier pour la provoquer toujours plus à ce sujet d'ailleurs. Tant pis pour tous les risques que je prenais de la sorte. Je n'étais plus à ça près dans le fond ! « Oh ça va, un compliment n'écorche pas la langue. Est-ce que c'est assez pour toi, un compliment ? Ou est-ce que tu ne te réjouirais pas d'en avoir davantage ? » Lui demandai-je sur un ton narquois. Bon, aucun doute qu'elle préférerait en recevoir de la part de son petit ami lui même, plutôt que de devoir se contenter des miens. Qui n'étaient pas très fins d'ailleurs, vu que je lui disais qu'elle était bonne la plupart du temps. Je me contentai d'un roulement d'yeux sans lui répondre, quand elle me rappela que je n'étais pas du genre à savoir me retenir. Surtout, je ne le voulais pas. Et puis avec elle ... Ouais non, pas la peine de rappeler l'effet dévastateur qu'elle me faisait. Par contre, je soupirai d'agacement à sa remarque alors qu'on quittait ma voiture. « Oh ta gueule. » Grommelai-je d'une voix à peine audible, avant de m'arrêter net quand elle même s'arrêtait. Je pensais plutôt la raccompagner jusqu'à la porte de son appartement. Sait-on jamais. Il pouvait très bien y avoir un violeur carrément dans l'immeuble. Mais soit. Puisqu'elle voulait se foutre de ma gueule et de ma tendance, apparemment, à la surprotection, qu'elle se démerde. « Espérons-le pour toi. » Lâchai-je froidement en lui lançant un regard noir, avant de faire demi tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   

Revenir en haut Aller en bas
 

we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» tribo-tone home made
» Custom Made "Hi Def" Nouvel album sortie le 9 novembre
» Dream Theater > Le duel des membres !
» Dream Theater Vs. Pain Of Salvation
» B.O de requiem for a dream compositeurs ressemblant OU????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: le centre de la ville-