AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 24 Aoû - 14:54


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.

Je ne savais pas si c’était une bonne idée d’avoir des souvenirs de cette soirée, même si l’idée semblait parfaitement plaire à Julian. Ce n’était pas trop étonnant en fait de penser que Julian pourrait avoir envie de posséder des photos de moi, de mon corps plus précisément. Pour ma part bien sûr, c’était une chose que je ne pouvais faire, non c’était bien trop pour moi. Tout comme d’ailleurs, je ne serais pas du tout capable de demander à Julian de me laisser prendre des photos de lui ! Non, j’avais beau l’avoir nu devant moi en cet instant, c’était pourtant sûr que je n’arriverais pas à prendre des photos de lui sans devenir rouge comme une tomate et avoir envie de me cacher les yeux. C’était assez contradictoire certes, mais bon. « Tu pourrais te moquer de moi, encore et encore.. » Rétorquais je en haussant les épaules, je me méfiais quand même de lui, parce que franchement il était douté pour se moquer de moi, aussi doué que pour me faire rougir ! « Toute une éternité ? N’exagère pas voyons ! » Répondais je en levant les yeux au ciel avec amusement tout de même. J’avais véritablement du mal à croire qu’il pourrait regarder la vidéo en boucle sans se lasser, tout d’abord parce que franchement regarder toujours la même chose, c’était lassant ! Et puis même, je n’étais pas si attirante que ça pour le faire rester collé devant son écran.

J’étais peut-être une rabat-joie mais je savais tout de même comment me faire rapidement pardonner. Enfin, il fallait l’avouer c’était surtout lui qui avait quémandé, mais je savais donc obéir pour vite me faire oublier. Ce n’était pas non plus comme si c’était une torture, au contraire bien qu’il l’ignorait, j’aimais ça. Je m’étais laissée aller glisser jusqu’au bas de son corps, laissant ma bouche courir le long de son membre d’abord avec lenteur, avant d’accélérer progressivement, donnant des coups de langue plus ou moins appuyés. A un moment je relevais mes yeux vers lui, remarquant que les siens étaient fixés sur moi, ce qui ne fit que m’inciter d’avantage à poursuivre mes mouvements avec plus de force, au point que je le sentis rapidement se laisser aller sur le lit et lâcher un râle rauque. Parfaitement satisfaite, je continuais jusqu’à ce qu’il me demande d’arrêter et que son bras ne vienne presque me chercher. Lentement, je le libérais donc et remontais alors vers le haut de son corps, prenant évidemment une petite moue innocente comme si j’ignorais totalement pourquoi il me demander d’arrêter.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 31 Aoû - 19:47

we are such stuff
as dream are made on


Je lui demandais une photo de son corps, et je me retrouvais finalement avec l'autorisation de faire une photo de son visage. Soit, c'était déjà pas mal. Mais elle trouva quand même à rechigner en me demandant de ne pas la prendre en photo en train de grimacer. Ce qui était assez stupide tout de même. Que ferais-je d'une photo pareille ? A sa remarque, j'arquai un sourcil de surprise. Me moquer d'elle ? Quand même, j'avais mieux à faire ! Enfin soit, ça m'arrivait souvent de la taquiner. Mais c'était juste comme ça. Rien de mal en soit. « Je ne me moque jamais méchamment de toi ! » Rétorquai-je en prenant conscience de ce qu'elle sous entendait par là. A savoir, que c'était tout à fait mon genre en gros. Alors que ça ne l'était pas du tout ! Pourquoi me disait-elle un truc pareil, sérieusement !? Je ricanai à sa réponse sur l'idée que je reste à mater une vidéo sex tape de nous deux, pendant longtemps. « C'est toi qui as émis l'idée que j'y reste jusqu'à la fin de mes jours ! » Lui fis-je remarquer sur un ton toujours aussi taquin. Je préférais encore quand on se taquinait l'un l'autre avec gentillesse et une certaine complicité, tout de même !

Bien vite, alors que la conversation se faisait de plus en plus coquine, je réalisai qu'elle savait faire les fellations. Oui, c'était un point à noter quand même ! Alors j'eus l'envie de la tester. Sauf que de longues minutes plus tard, il me fallait presque la supplier d'arrêter tant j'étais à bout de souffle et sonné par le plaisir dingue qu'elle était en train de sacrément me donner. J'en voulais encore et en même temps je devais bien me rendre à l'évidence. Si elle continuait de la sorte, je n'allais pas pouvoir tenir bien longtemps encore. Je fus donc presque soulagé quand elle se releva pour revenir au dessus de moi. Voilà qui était bien plus sage quand même ! « Maintenant il me faut juste une minute ou deux. Le temps de me recentrer. » Soufflai-je doucement en fermant les yeux et en me passant lentement la langue entre les lèvres. « C'est bon ! » Lâchai-je pourtant presque aussitôt, en roulant soudainement sur le lit pour me retrouver de nouveau au dessus d'elle et venir trouver sa bouche de la mienne. Non pas pour un baiser fougueux et plein d'ardeur. Mais pour quelque chose de presque doux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Mar 2 Sep - 19:59


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.

Je me demandais bien quel moment particuliers Julian allait attendre pour pouvoir me prendre en photo. J’ignorais d’ailleurs bien ce qu’il pourrait faire de cette photo d’ailleurs, franchement mon visage n’était pas forcément la chose la plus intéressante à ses yeux, si ? Bon au pire, il pourrait toujours la supprimer, c’était pas vraiment quelque chose de très utile étant donné que mon visage, il pouvait bien le voir autant qu’il le souhaitait vu qu’on travaillait ensemble pratiquement tous les jours. J’émettais l’idée que s’il me prenait en photo quand je grimaçais, ce serait pour se moquer de moi et je fus tout de même rassurée de l’entendre réagir assez négativement à cette pensée. Et plus généralement, j’étais quand même heureuse de l’entendre me dire qu’il ne se moquait jamais méchamment de moi, même si j’étais bien consciente du fait que j’étais quand même sacrément étrange sur certains points pour lui. Cela prouvait une nouvelle fois que malgré ses airs d’ours mal léché, il était quand même très tolérant, ce dont je n’avais jamais douté. « Je sais, au fond tu m’aimes bien quand même si je te tape sur les nerfs parfois. » Il fallait pas ce mentir, je savais que parfois mon côté trop croyante et prude pouvait l’agacer, surtout vu son caractère à lui ! « C’est parce que je te connais monsieur ! »

Bien vite, alors que c’était parti que d’une petite phrase comme ça lancée en l’air, je m’étais retrouvée à lui faire une fellation, du mieux que je pouvais. Non pas que c’était la première fois, juste que quand même, mise à part Seb… Il n’y avait eut personne d’autre ! Sans compter l’expérience monstrueuse de Julian à ce sujet là qui ne m’aidait pas à ne pas avoir la pression. Finalement, il me supplia de m’arrêter, chose que je fis aussitôt avant de remonter pour me placer de nouveau sur lui. J’eus un petit sourire presque amusé en l’entendant me dire qu’il lui fallait quelques minutes pour ce reprendre et m’étonnais même à penser que j’aurais préféré qu’il ne mette pas trop de temps car même si j’étais assez pudique, j’étais quand même intérieurement de nouveau en feu. Par chance, même pas quelques secondes plus tard je me retrouvais brusquement sur le dos, alors que paradoxalement le baiser que me donna Julian était particulièrement doux. J’étais tout de même bien ravie qu’il n’eut pas mis plus de trente secondes à se remettre ! En voyant sa douceur, je me permis alors de glisser une main presque tendre contre son visage tout en lui rendant son baiser avec tout autant de douceur que lui. C’était assez étrange de l’embrasser de cette manière, lui qui n’avait rien du romantique de base et pourtant, c’était particulièrement agréable.  

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 7 Sep - 16:01

we are such stuff
as dream are made on


Je fus quand même surpris quand Amy fit entendre que je pourrais bien me moquer d'elle. Je n'étais pourtant pas du genre à me moquer gratuitement quand même, si ? C'était pourtant là ce qu'elle laissait entendre. J'arquai donc un sourire et lui en fis la remarque. Soit, je me moquais souvent d'elle. Mais ce n'était jamais bien méchant et donc pas sur des sujets sensibles. « Hm ne t'emballe pas, non plus ! » Lui répondis-je avec véhémence, plus pour la taquiner que pour être tout à fait sérieux. Bien sûr que je l'aimais bien. Mais il ne fallait pas qu'elle compte sur moi pour le lui confirmer non plus ! Je fis un peu la moue quand elle assura me connaître. Ca, c'était vite dit quand même ! Bon ok, peut-être qu'elle me connaissait un peu plus que bon nombre de personnes à l'heure d'aujourd'hui. Mais tout de même, ce n'était pas utile de s'en vanter. A vrai dire, il n'y avait même pas de raison d'en être fier. « Peut-être pas autant que tu sembles le penser, mademoiselle ! » Répondis-je avec une certaine assurance. En fait je n'en savais rien. Peut-être qu'elle m'avait réellement cerné. Mais quand même, j'en doutais un peu !

Bientôt, la tension sexuelle remonta en flèche. En même temps, à force de parler sexe, on pouvait difficilement se contenir. Elle se retrouva donc à me faire une fellation bien meilleure encore que ce à quoi je m'attendais. A tel point, que je du la faire s'arrêter pour ne pas perdre définitivement les pédales. Et de son côté, elle ne se fit pas prier pour remonter à ma hauteur. Après quelques secondes à peine, je la plaquais de nouveau sur le lit pour reprendre vivement le dessus. Sauf que mon baiser fut tout sauf sauve et passionné. Il était en réalité bien tendre. Ce qui était tout à fait surprenant pour une personne comme moi. Mais elle ne se fit pas prier pour répondre à ce baiser, le conservant toujours aussi tendre et doux. Ce qui m'arracha un faible soupir d'aise. Mais tout ça, c'était si peu moi, que je finis par en être surpris quand j'en pris tout à fait conscience. Je redressai la tête pour planter un regard incertain dans le sien. Et finalement, je me penchai pour venir planter mes dents dans son cou au moment même où j'unissais vigoureusement nos corps. Ce qui eut le don de m'arracher un grognement de plaisir certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 8 Sep - 21:02


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.

Julian n’était pas un homme méchant, c’était une chose dont j’étais absolument certaine. Si c’était le cas cela ferait bien longtemps qu’il m’aurait mis à la porte ou ne m’aurait carrément pas ouvert en m’entendant arriver en pleurant à propos de l’infidélité de son fils. Il était même adorable au point de prendre ma défense et de parvenir à être totalement impartial alors que quand même, cela concernait quand même sa propre chair et que beaucoup de personnes préféraient défendre leur famille plutôt qu’une fille qui n’en faisait pas parti. C’était peut-être le fait qu’il venait d’apprendre depuis peu qu’il était le père de Sebastien qui jouait dans la balance, mais j’étais tout de même persuadée que c’était quelqu’un de bien ! En l’entendant me dire qu’il ne fallait pas que je m’emballe je laissais échapper un petit rire, ce n’était pas du tout le genre de Julian de se montrer démonstratif et ça, il ne fallait pas être ingénieur pou le comprendre ! « Oh ça ne te brulera pas la langue de le reconnaître » Le taquinais je alors doucement en lui faisant un petit clin d’oeil. Il était le premier à vouloir me faire dire quand je prenais mon pied, ou tout simplement dire que je l’appréciais, alors pourquoi je n’y aurais pas le droit moi aussi ? « Je te connais assez pour savoir que tu es quelqu’un de bien. »

C’était l’évidence même, et ce même si ce que nous venions de faire depuis presque une heure maintenant était loin d’être de bonnes actions ! Au contraire, moralement parlant c’était tout à fait critiquable ! Et pourtant chaque centimètre de mon corps était possédé par le désir que je pouvais éprouver pour Julian, un désir bien trop puissant pour qu’il puisse être dompté. Rapidement, je le sentais sur le point de craquer alors que je laissais ma bouche courir le long de son sexe et ce fut uniquement quand il me demanda d’arrêter que j’obéissais sagement, bien fière quand même de moi sur ce coup là ! Lui qui devait me penser coincée, il devait quand même être pas mal surpris de me voir agir ainsi ! Ce fut à mon tour d’être étonnée en voyant la douceur qu’il était capable de mettre dans le baiser qu’il me donna. Un baiser presque romantique tant Julian se montrait d’une extrême douceur que je lui rendis aussitôt. En le voyant s’arrêter pour me regarder, j’eus un instant peur qu’il ne prenne ses jambes à son cou, avant de finalement me rassurer en le sentant dévorer mon cou soudainement, la douceur de son baiser laissant rapidement place à la fougue de son entrée en moi. Je laissais échapper un cri de surprise mêlé au plaisir en le sentant entrer d’une manière si puissante en moi, réveillant ainsi de nouveau la tornade de sensations qui savaient désormais parfaitement me faire perdre les pédales. Mes mains allant se caler dans ses cheveux, je fermais les yeux en mordant ma lèvre inférieure d’envie, sachant parfaitement désormais que j’allais dans peu de temps succomber à un orgasme qui allait sans aucun doute être tout aussi puissant que les autres !  

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Mer 10 Sep - 20:28

we are such stuff
as dream are made on


ce n'était pas du tout que je manquais de confiance en moi ou autre. Mais je ne pouvais pas accepter que l'on dise de moi que j'étais une personne géniale et tout ça. Parce que c'était tout simplement faux, qu'on se le dise. Alors je ne pouvais forcément pas accepter qu'Amy me dise ça. Elle insista pourtant quand je lui soufflai le contraire, pour tenter de lui faire entendre raison. En vain, de toute évidence ... « Peut-être que si ... Or, je ne veux pas prendre le moindre risque ! » Assurai-je avec sérieux. C'était une remarque bien stupide dans le fond et j'en étais bien conscient. Mais c'était une excuse comme une autre après tout, non ? Je levai les yeux au ciel quand elle insista pour me faire entendre que j'étais quelqu'un de bien. Ca, vraiment, c'était beaucoup trop et ça ne me correspondait pas le moins du monde. Je ne comprenais même pas comment elle avait bien pu faire pour en arriver à une telle conclusion, me concernant. Je n'étais pas vraiment quelqu'un de bien. Disons juste que j'étais une personne tout à fait normale, voilà tout. Inutile de tergiverser. Je n'étais que ça; Et c'était déjà pas mal en soit.

Je ne lui répondis finalement rien là dessus, préférant profiter plus que de raison de la suite. suite qui s'avéra être bien meilleure encore, que tout ce à quoi j'aurais bien pu penser. En effet, de sa bouche elle parvint à faire de sacrés miracles. Et je ne pu qu'encaisser ces caresses affolantes, en prenant fort sur moi pour ne pas devenir totalement dingue. Mais pas trop longtemps non plus. je lui demandai de remonter, parce que je me savais sur le point de décoller si elle continuait à ce rythme là. Et pourtant, je parvins à ne pas prendre plus d'une petite minute, avant de revenir à moi et accélérer les choses. Corps liés en une étreinte passionnée, je venais mordre plus ou moins fortement son cou tandis que j'entamais des mouvements de bassin brefs et de plus en plus rapides. Alors qu'elle même venait de loger ses mains dans mes cheveux, je redressai un peu la tête pour poser ma joue mal rasée contre la sienne, nettement plus douce. Ma bouche se retrouva ainsi tout près de son oreille, qui pu cueillir quelques gémissements et râles de plaisir que je m'avérai bien incapable de retenir tant le plaisir était intense et grandissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Jeu 11 Sep - 18:14


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Je me rendais bien compte que Julian ne se voyait pas comme je pouvais moi le voir, c’est à dire un homme réellement avec un bon coeur, quelqu’un que je considérais comme bien étant donné que son comportement le prouvait facilement. C’était toujours plus facile de recevoir des compliments de la part des autres et se dire que ce n’est pas vrai plutôt que de se les faire à soi-même, et en voyant comment il réagissait je me rendais vite compte qu’il ne devait pas penser qu’il était forcément quelqu’un d’extraordinaire. Pourtant malgré cette carapace qu’il pouvait avoir, il y avait bel et bien un coeur qui battait en dessous et plus je passais du temps avec lui, plus j’en prenais conscience. Le fait qu’il ai été là pour moi alors que ça n’allait pas, ou tout simplement celui de m’avoir couru après plus tôt dans la soirée quand j’avais réagit un peu trop émottement à ses mots dits sous l’effet de la colère. Il était maladroit certes, mais en rien méchant. « Et moi qui te pensais du genre aventureux ! » Répondais je simplement pour conclure le sujet. Après tout je n’allais pas le forcer s’il n’avait pas envie ! L’important était surtout que moi je le savais et point barre.

De toute manière, nous n’en étions plus véritablement au stade de la discussion. Quelques mots avaient suffit pour que le désir ne reprenne le pas sur ma raison et que je ne me retrouve de nouveau liée avec Julian. C’était totalement insensé ce que je pouvais ressentir pour lui à cet instant là, comme si j’allais me noyer si jamais je ne recevais pas tout le plaisir qu’il allait me donner. Même si je n’étais pas adepte du sexe sauvage, j’appréciais pourtant énormément les petites morsures qu’il pouvait m’infliger dans le cou et les soupirs de bien être que je poussais le lui prouvaient bien. Mais ce qui était encore mieux, c’était son corps se mouvant de façon vigoureuse en moi, créant ainsi une délicieuse brûlure au bas de mon ventre à chacun de ses coups de rein. Une nouvelle fois, j’avais l’impression que tout mon corps se retrouvait à flotter sur un petit nuage de plaisir, ou plutôt un véritable ouragan tant je me sentais partir loin, au fur et à mesure que Julian s’enfonçait en moi. En l’entendant gémir à mon oreille, toutes mes sensations se décuplèrent aussitôt, l’entendre prendre du plaisir également était encore plus stimulant que ce que j’avais pu imaginer ! Mon corps se cambrait un peu plus tant j’étais grisée par ses soupirs à mon oreille qui aidaient mon orgasme à monter peu à peu. D’ailleurs bien vite, il ne fut plus le seul à gémir, sauf que comparativement à lui je me laissais beaucoup plus allée, totalement incapable de résister à tant de plaisir.

mocking jay.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Sam 13 Sep - 16:18

we are such stuff
as dream are made on


La jeune femme aurait beau dire un tas de trucs sympas à mon sujet, il n'était pas dit que je pourrais entendre raison à la fin. Ce n'était pas vraiment dans mon genre, qu'on se le dise. J'étais plutôt de ceux qui, quand ils avaient une idée bien arrêtée, étaient vraiment difficiles à convaincre du contraire. Même si la personne en face faisait un véritable travail au corps. Non vraiment, elle pourrait tout tenter, je doutais que quoi que ce soit puisse fonctionner. De toute façon, je n'étais déjà plus vraiment intéressé par la conversation qui avait lieu quelques secondes plus tôt, maintenant que nous laissions notre désir l'un pour l'autre, prendre le dessus. Nous ne tardâmes à rouler sur le lit, étroitement enlacé, pour entamer le round suivant. Qui se conclut par une nouvelle étreinte plus passionnée que jamais. J'étais bien incapable de me montrer doux et tendre éternellement, pour sûr. Même si mon baiser, quant à lui, continuait de l'être un tant soit peu tout de même. Sans doute parce qu'elle m'inspirait un tas de trucs divers et variés et pas forcément liés les uns aux autres. Parce qu'alors que je l'embrassais avec tendresse, je ne pu me retenir d'entamer des coups de reins un peu plus vifs.

Je ne pu bientôt plus retenir quelques gémissements de plaisir, lâchés au creux de son oreille, tandis que je continuais d'aller et venir en elle, avec toujours plus de force et de rapidité. Un gémissement un peu plus fort m'échappa, avant que je ne me redresse pour poser mes mains en appuie, de part et d'autres de son corps. Je pu ainsi donner davantage de vigueur à mes mouvements de bassin. Bien qu'à moitié sonné par le plaisir grandissant, je plongeai mon regard dans le sien. Sauf que ça, c'était encore plus excitant. Vu que le plaisir pouvait parfaitement se lire dans son propre regard. Nouveau gémissement tandis que je laissais courir le bout de mes doigts sur son visage brillant et rougit. J'étais moi même en sueur, ce qui ne m'empêchait pas de fournir toujours plus d'effort pour faire sérieusement grandir le plaisir en moi .Et certainement en elle aussi, si je ne me trompais pas sur les expressions qu'elle affichait. Après avoir longuement observé son visage, je laissai errer mes yeux plus au sud de son corps totalement nu et offert. Je me mordillai la lèvre en voyant sa poitrine secouée par notre ébat mouvementé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 15 Sep - 19:01


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Peu importait au final si Julian acceptait ou non mes compliments, du moment que au fond de moi je savais parfaitement que c’était quelque de bien. S’il ne voulait pas l’entendre tant pis pour lui, il n’empêchait pas que de toute façon, c’était vraiment pas quelqu’un de mauvais. J’en avais eut des tonnes de preuves ce soir ! Le fait qu’il ne me laisse pas dormir dehors pour défendre son fils par exemple, en était un bel exemple. Et puis sa façon particulière de me consoler aussi était une belle preuve ! Bon d’accord, point de vue moral, lui comme moi étions bien loin d’être totalement irréprochables mais ce soir était un soir différent. A mes yeux, j’avais l’impression que au réveil demain, tout ceci n’aura été qu’un vaste rêve. Comme si cela n’avait jamais existé et que je n’avais rien fait de mal. C’était sans doute trop facile de penser comme ça et je savais que de toute manière, je ne pourrais pas du tout ne pas y penser. Ce qui se passait entre nous depuis tout à l’heure était bien trop puissant pour que je le laisse dans un coin de ma tête, il ne faisait aucun doute que j’allais être hantées par des images assez torrides pendant pas mal de jour.

Des images de Julian et moi à bout de souffle, un peu comme maintenant alors que je n’étais même plus capable de compter le nombre de fois où nous avions couché ensemble ce soir. J’avais l’impression que c’était un cercle vicieux : on avait envie l’un de l’autre, on assouvissait cette envie et de nouveau le désir venait nous dévorer. Est-ce que cela se calmerait quand même à un moment ? Peut-être juste au moment où on allait tomber d’épuisement sur le lit, oui. Pour le moment, j’étais bien éveillée ainsi que tout le reste de mon corps qui ne savait même plus comment réagir à ces vagues de plaisir qui lui parvenaient de plein fouet. Chaque coup de rein de Julian était une véritable décharge électrique qui me faisait gémir et me cambrer avec plus de force encore que les premières fois. En sueur, j’avais l’impression que j’allais m’évanouir à tout instant tant ma tête était chavirée par le plaisir. De nouveau ses mouvements de bassin se firent plus violents en moi et je perdis alors tout contrôle de mon corps qui se cambra furieusement en arrière alors que je jouissais, en gémissant pour la millième fois de la soirée son prénom. Tout ceci était bien trop fort pour moi et mon pauvre petit corps, encore une fois et j’allais sans doute avoir une attaque cardiaque tant j’étais si peu habituée à recevoir autant de plaisir d’un seul coup. Et pourtant je tenais bon, totalement tremblante mais encore consciente de ce qui m’arrivait. Du moins pour le moment. Le souffle totalement irrégulier et le visage en feu, je tentais de passer une main tremblante dans mes cheveux pour tenter de les remettre faiblement en place, le regard un peu hagard. Une chose était certaine : personne ne m’avait fais autant d’effet que Julian.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 21 Sep - 13:51

we are such stuff
as dream are made on


J'avais beau être bien conscient du fait que coucher avec Amy n'était pas moral du tout, je ne pouvais pas m'en empêcher. Franchement tant pis. J'en avais envie depuis beaucoup trop longtemps, pour parvenir à me tenir loin d'elle après ce qu'elle avait vécu ce soir. Et puis d'un côté, c'était une excellente façon de lui faire penser à autre chose, non ? Ainsi, elle ne pensait pas au fait que son petit ami depuis une éternité, l'avait trompé avec une autre. Et ce, alors qu'il refusait de la toucher elle, depuis bien trop longtemps. C'était son problème à lui, si aujourd'hui Amy se trouvait avec un autre homme que lui. Bon, d'accord, il aurait sans doute été mieux que ça ne soit pas avec moi qui était quand même son beau père. Enfin ancien beau père du coup ! Mais ça ne changeait pas grand chose à la donne. Ce que nous faisions était passablement horrible et immoral. Mais on le faisait. Et pour ma part, je ne me sentais aucunement le courage de faire marche arrière. J'avais bien trop envie d'elle et j'étais donc en train de remettre ça, pour la énième fois depuis qu'elle m'avait rejointe chez moi. Soit dit en passant, on pourrait croire que je profitais de sa faiblesse, par dessus le marché ...

En même temps, moi je n'y pouvais pas grand chose si c'était aussi puissant entre nous. Si chaque étreinte était aussi plaisante et excitante que la précédente. Voir, c'était de mieux en mieux en fait. Parce qu'on commençait à prendre connaissance des points sensibles de l'autre et ça rendait forcément le tout très intéressant. Mais comme chaque étreinte que nous partagions, celle ci devait avoir une fin. Qui fini par se présenter, sous la forme d'un orgasme en duo, qui nous arracha quelques plaintes de plaisir. Si de mon côté j'essayais de les limiter tant bien que mal, elle en revanche ne se faisait pas prier pour abreuver mes oreilles en gémissements de plaisir parfaitement audibles. Ce que j'appréciais plus que de raison ! Après un ultime grognement de plaisir de ma part, je m'immobilisai enfin au dessus d'elle. A bout de souffle et en sueur, je demeurai figé là pendant un bon moment. Le temps de retrouver un rythme cardiaque plus posé. « Oh bon sang ... » Soupirai-je doucement en venant enfouir mon visage dans son cou et en reposant lentement mon corps sur le sien, plutôt que de m'éloigner d'elle au plus vite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 21 Sep - 19:44


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
 Demain serait un autre jour, pour l’instant je me contentais de profiter du moment présent pour la première fois de ma vie, sans songer aux conséquences. Peut-être que le résultat serait bien pire que tout, mais pour l’instant je ne m’en souciais pas le moins du monde et si c’était une erreur et bien tant pis, il fallait bien en faire pour avancer. Après tout, j’avais vu mon petit ami me tromper devant mes yeux, alors j’avais bien le droit de perdre un peu les pédales et de profiter histoire de m’en remettre non ? Sans doute que la Bible me dirait que non mais pour la première fois de ma vie je n’avais pas envie de l’écouter elle, mais plutôt mes envies. La douleur de la trahison de Seb avait été atténuée et avait presque même disparut lors de mes étreintes avec Julian, car j’avais la tête bien trop occupée à tenter de calmer toutes les choses étranges et nouvelles qu’il pouvait me faire ressentir et pourtant je savais que demain lorsque j’y repenserais, je ne serais pas dans un très joli était, c’était certain. Je venais de perdre neuf ans de ma vie tout de même.

Pour ce qui me semblait être la centième fois, je me retrouvais dans les bras de Julian. Combien d’heures s’étaient écoulées depuis la premières fois ? J’avais l’impression que le temps s’était figé et que jamais le matin ne se lèverait, ce qui au final, ne serait pas très dérangeant. Ce serait comme être bloqué dans un très bon rêve. S’il y avait eut des signes avant-coureurs de la trahison de Seb, il n’y en avait eut aucun pour prévenir cette folle soirée que j’étais en train de passer. Mon corps se mêlant à celui de Julian comme s’ils se connaissaient déjà par coeur, se soulevant au rythme du sien pour me faire perdre une nouvelle fois les pédales. C’était bien trop bon pour que je ne puisse me contenir et une nouvelle fois, mon orgasme me fit vibrer violemment. J’étais bis entendue totalement épuisée, à bout de souffle tant j’avais fait subir à mon corps divers plaisirs ce soir. Je n’étais même pas certaine d’être en forme demain parce que là, j’avais l’impression d’avoir fait un marathon. J’inspirais et expirais bouche ouverte pour reprendre mon souffle, laissant encore parfois échapper de très légers gémissements de bien être tandis que, à ma grande surprise, Julian ne s’allongeait pas à côté mais bien sur moi, sa tête dans mon cou. Restant un instant sans trop savoir quoi faire devant ce comportement, je finis cependant par passer une main dans son dos tandis que l’autre alla se glisser dans sa chevelure. Trempés de sueur lui comme moi, nous tentions de reprendre nos souffles respectifs même si pour ma part, je ne me sentais même pas capable de penser correctement.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Ven 26 Sep - 14:54

we are such stuff
as dream are made on


J'étais moi même très surpris de me trouver encore dans ce lit, en la très charmante compagnie d'Amy. En toute logique, on n'aurait même pas du s'y trouver une première fois. Or, on ne pouvait pas dire que les hésitations quelconques étaient encore de la partie. On n'hésitait même plus du tout à la vérité. On se contentait plutôt de profiter plus que de raison de ce que l'on avait. C'était bien trop parfait et trop plaisant pour ça de toute façon. En tout cas c'était le cas de mon côté. Et à vrai dire, j'étais certain qu'il en allait de même pour elle. Sans quoi, elle n'aurait pas eut de cesse de se donner à moi encore et encore, à chaque fois que j'avais commis le geste d'aller vers elle. Elle ne me disait pas non. Alors j'avais bien du mal à me raisonner pour me calmer. En fait, on ne pouvait même pas dire que j'essayais de me raisonner. Pour moi, elle n'était qu'une nana célibataire sur laquelle je fantasmais depuis beaucoup trop longtemps. Je ne pensais plus du tout au fait qu'elle était encore en couple avec mon fils, en début de soirée. Il ne la méritait pas de toute façon. Et elle, elle méritait beaucoup mieux !

« Merde, j'dirais bien que c'est plus de mon âge ces conneries là ... » Marmonnai-je doucement en gardant mon cou enfouit au creux de son cou. Soit, c'était une connerie quand même. C'était normal d'être à bout de souffle et de force après ces heures de folie furieuse que nous venions de partager, non ? De toute façon, elle aussi n'était pas en super grande forme pour l'instant. D'ailleurs, en parlant de forme, je me sentais à deux doigts de m'endormir avec ses très agréables et douces caresses. Mais ce serait quand même bien dommage, non ? Pas encore ! Enfin soit, il allait bien falloir qu'on dorme à un moment ou à un autre. Simplement, j'étais très frustré de songer qu'au petit matin, il nous faudrait nous détacher l'un de l'autre pour de bon. Parce que notre "relation" n'était en rien faite pour durer. Surtout pas de cette façon en tout cas. Nous allions redevenir un patron et son employée, dans très peu de temps. J'espérais toutefois qu'elle ne redeviendrait pas ma belle fille. Voilà qui me mettrait bien les boules quand même ! Enfin en attendant, je soupirai doucement, me redressai pour lui voler un bref baiser puis me laissai enfin tomber sur le lit à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 28 Sep - 21:20


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
 Il fallait que ce soit la dernière fois que cela arrive. Non pas que je ne prenais pas un plaisir incroyable quand je me laissais aller avec Julian, mais là quand même, cela faisait la… Troisième ? Quatrième fois que j’avais succombé à l’appel de son corps ? Moi même je ne parvenais plus à tenir le compte et cela devenait effrayant, surtout pour une personne aussi prude que moi ! Enfin sauf ce soir apparemment. Mais on pouvait peut-être mettre ça sur le coup de la terrible vision que j’avais eut de Seb ce soir, du choc et tout ça, ou bien tout simplement je pouvais aussi avouer que j’avais toujours été très attirée par Julian et que ce soir j’avais définitivement craqué. Je savais que demain matin le retour à la réalité serait très pénible et que j’allais me prendre en pleine face ce que je venais de faire. J’étais totalement incapable de prévoir quelle serait ma réaction ! La fuite ? Ou bien faire comme si de rien n’était ? En tout cas une chose était sûre : on ne pouvait pas recommencer, ce n’était pas possible mon Dieu !

Julian lui au contraire semblait parfaitement s’accommoder de la situation et je me demandais vraiment comment il faisait pour ne pas se prendre la tête autant que moi. Enfin la réponse coulait de source : il ne se prenait jamais la tête pour rien et surtout, il était bien loin d’avoir les croyances que je pouvais moi même avoir, ce qui aidait énormément ! Au contraire il était même en train de blaguer sur le fait qu’il était trop vieux pour ce genre de chose alors que la vérité était sans doute qu’il était bien plus endurant que certains jeunes ! Bien sûr je n’avais jamais vérifié de moi-même étant donné que je n’avais eut que Seb mais cela était une intuition que j’avais. « Nous… Nous devrions dormir alors. » Suggérais je timidement, de toute manière que faire d’autre ? Recommencer ? J’étais bien trop épuisée pour remettre le couvert une nouvelle fois et il semblait en être de même pour mon compagnon de dépravation ! Il semblait même sur le point de s’endormir avec les caresses que je lui faisais dans les cheveux et le dos, geste un peu trop « câlin » pour ce genre de situation mais bon, il ne s’en plaignait pas. Le baiser qu’il me vola eut le don de me laisser un petit peu étonnée, pourquoi m’embrassait-il avant de se laisser lourdement tomber sur le lit? Je n’y connaissais rien en relation d’un soir mais il ne me semblait pas que c’était monnaie courante, ou bien peut-être le faisait-il parce que nous étions quand même autre chose que de simples coups d’un soir l’un pour l’autre, on était quand même amis ! Néanmoins malgré ces tergiversions mentales j’affichais un petit sourire béat. « Bonne nuit » Murmurais je en me recouvrant de la couverture maintenant que le corps chaud de Julian n’était plus là pour me réchauffer.  

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 29 Sep - 16:43

we are such stuff
as dream are made on


Tout sentiment de culpabilité m'était encore complètement étranger pour le moment. Sans doute en grande partie à cause du fait que je flottais encore sur mon petit nuage de plaisir et de joie pure pour le moment. Ce qui était vraiment loin d'être désagréable d'ailleurs. J'ignorais combien de temps ça allait bien pouvoir durer. Mais j'osais espérer que ça allait continuer encore un petit moment. Enfin soit, ça ne dépasserait certainement pas le temps de cette nuit que nous partagions encore. Parce que le lendemain matin, le retour à la réalité allait être bel et bien présent. Et aucun doute qu'il allait également être foutrement douloureux et difficile. Mais tant pis, il allait bien falloir faire avec évidemment. Ce n'était pas comme si on avait un autre choix que celui là. A vrai dire, ça n'avait rien d'un choix. Mais ça, ce n'était qu'un détail parmi tant d'autres et il n'était donc pas utile de s'attarder là dessus. Là encore, on aurait tout le temps d'y songer par la suite. Une fois qu'on devrait s'affronter dans mon bar où elle était encore mon employée aux dernières nouvelles. Peut-être qu'elle allait chercher un autre job pour ne pas avoir à m'affronter et me voir pendant trop longtemps ? Rien n'était impossible en effet ...

Alors que la tension retombait lentement mais sûrement, je parvins à faire de l'humour sans aucune gêne. Mais à la réponse d'Amy, je réalisai combien elle pouvait être encore perturbée et gênée par notre situation actuelle. Oh, ce n'était pas pour autant que j'allais changer totalement de comportement face à tout ça. Pas pour autant que j'allais également être gêné ! Tout simplement parce que ce n'était pas dans ma nature, contrairement à elle qui était toujours plus ou moins ainsi ! « Bonne idée ! » Lui répondis-je sans hésiter, avant de lui voler un baiser sans réfléchir et m'allonger à ses côtés. J'étais bien conscient du fait que je me comportais d'une bien étrange façon. Moi même je n'étais pas du tout un habitué de tout cela. Je répondis ensuite à son bonne nuit, éteignis la lampe de chevet qui se trouvait encore allumée de mon côté et récupérai le drap que je laissai négligemment reposer sur mon corps. Peut-être qu'il faudrait que je me réveille avant pour qu'elle ne soit pas trop gênée vis à vis de tout ça et n'ait pas à "m'affronter" ? Oui enfin je verrais bien au réveil ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 29 Sep - 20:15


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
 Plus le petit nuage sur lequel je flottais depuis le début s’estompait et plus je me sentais retomber peu à peu sur Terre. Oh j’étais encore bien loin de ressentir la culpabilité à son maximum, mais disons que je commençais à me dire que ce que je venais de faire n’était pas forcément la meilleure chose en fait. Pour l’instant, je savais parfaitement qu’avec tout ce que j’avais vécut cette nuit je n’aurais même pas la force de rester réveillée pour y penser et ressasser tout ça, mais qu’au contraire j’allais sans aucun doute m’écrouler sommeil tant j’étais épuisée ! Il fallait quand même me comprendre, je venais juste de passer des heures.. Intensives ! Et ce, aussi bien mentalement que physiquement ! J’étais même pas mal étonnée que je ne me sois pas déjà écroulée de fatigue depuis une heure. Maintenant que la tension retombait et que je me retrouvais allongée -et sans Julian pour m’exciter- je sentais brusquement la fatigue m’attaquer avec force. Je n’allais pas tenir très longtemps.

A la petite blague de Julian j’eus cependant du mal à vraiment m’amuser parce que franchement, il parlait quand même du fait d’avoir couché avec moi et même si je n’étais pas encore entièrement redescendue sur Terre ce n’était pas pour autant que j’allais me mettre à déconner à propos de tout ça. Je me contentais donc de proposer de dormir, parce que de toute manière je n’étais plus capable de rien ! Cette idée ne lui sembla pas mauvaise et lorsqu’il me vola un baiser je restais quelques petites secondes idiote avant de finalement opter pour l’idée de ne même pas chercher à comprendre. J’en étais même pas capable de toute manière tant j’étais épuisée alors je me contentais de remonter la couverture sur mon corps désormais bien refroidit et de lui souhaiter une bonne nuit. Une chose était certaine : j’allais dormir d’une traite, ce qui n’était pas plus mal car ainsi, je ne pourrais même pas repenser au fait que mon couple venait de voler en éclat. Sans compter que ça allait m’empêcher de déprimer sévèrement ! Finalement je me retournais sur le côté en fermant les yeux, m’endormant en moins de fins minutes d’un sommeil de plomb. Je n’eus même pas le temps de me mettre à penser à quoique ce soit, me contentant simplement de me dire que demain était un autre jour et que j’avais encore quelques petites heures devant moi avant de commencer à me faire du soucis.  

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   

Revenir en haut Aller en bas
 

we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

 Sujets similaires

-
» tribo-tone home made
» [Scans fr 2007] Dream'up HS spécial ROCK
» Custom Made "Hi Def" Nouvel album sortie le 9 novembre
» Dream Theater > Le duel des membres !
» Dream Theater Vs. Pain Of Salvation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: le centre de la ville-