AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 11 Aoû - 20:18

we are such stuff
as dream are made on


Franchement, c'était tout à fait normal qu'on ne se doute pas un seul instant du fait qu'Amy était une petite pratiquante. Et ce, pour la simple et bonne raison qu'elle avait l'air de tout, sauf de ça. Elle avait presque plus l'air d'être une sacré dévergondée. Mais il ne fallait pas plus d'une minute pour se rendre compte qu'en réalité, il n'en était rien du tout. Elle était bel et bien une petite sainte qui ne connaissait que le terme "faire l'amour" pour définir l'emboîtement de deux corps. Pour autant, elle était quand même en train de se donner à moi sans grande limite. Et ce n'était pas moi qui me plaindrais de ça, pour sûr ! « Je vois pas l'intérêt de vouloir changer une nana sainte, si on fantasme sur les saintes. » A un moment, fallait faire un choix. Soit on aimait les saintes, soit on aimait les dévergondées. Mais vouloir changer l'une en l'autre, c'était stupide selon moi ! Personnellement, je ne fantasmais pas forcément sur les petites saintes trop parfaites. Je trouvais même que c'était plus ennuyeux qu'autre chose. Du coup, le côté petite fille parfaite d'Amy, m'agaçait plus qu'autre chose la plupart du temps. Mais ça, je le lui avais bien fais comprendre !

Heureusement, les actes prirent la place des paroles. Ainsi, quand la tension monta entre nous, nos corps se rencontrèrent enfin. Dans la position dans laquelle nous nous trouvions désormais, Amy avait beaucoup plus de possibilités de mouvements. A tel point, que je l'invitai à mouvoir son bassin. Ce qu'elle fit sans se faire prier et qui eut le don de me rendre dingue. Je ne tardai donc pas à unir nos corps avec une lenteur à laquelle je n'étais pas habitué. Mais il n'y avait pas de doute sur le fait que j'aurais tôt fait de reprendre de la vitesse! Déjà qu'à ses plaintes de plaisir elle avait le don de sacrément m'exciter ... A commencer par le long gémissement qui lui échappa. Ce fut un grognement qui m'échappa de mon côté, quand elle entreprit finalement de mouvoir le bassin tout contre le mien. Bordel ça c'était ... Vraiment parfait. Des mouvements en parfaite harmonie, qui me permettait de m'enfoncer toujours plus profondément en elle. Pour sûr, je perdis la raison pour de bon. A tel point, que je donnai un vif coup de reins, avant de reprendre des mouvements lents. Encore un puissant coup de reins. Et de nouveau des mouvements lents. Le tout, sans jamais la quitter du regard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 11 Aoû - 21:04


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Visiblement, Julian avait un avis arrêté sur ce que je paraissais être et au final, ça me passait bien au dessus de la tête. Si pour certaines personnes la façon de s’habiller pouvait ou non leur permettre de croire que j’étais croyante et bien tant pis pour eux ! Moi du moins, je savais ce que j’étais et c’était tout ce qui comptait. Et puis d’abord, pourquoi sous prétexte que j’étais croyante je devais forcément m’habiller avec des cols roulés et des pantalons noirs ? Ce n’était absolument pas juste ! je pouvais être attirante et croyante, c’était totalement permis ! « Je l’ignore, je ne suis pas dans la tête des hommes… Eux et leurs fantasmes sont bien trop étranges. » Oui, j’avais véritablement du mal là-dessus ou bien c’était parce que j’étais trop vieux jeu. Par exemple, j’étais choquée des personnes qui faisaient des ménages à trois ou de l’échangisme, ça c’était véritablement quelque chose dont je ne serais absolument incapable. Et ceux, même avec Julian, qu’on se le dise ! Je savais que ce que je pensais était totalement obsolète quand on voyait la société dans laquelle je vivais mais tant pis, franchement il y avait des choses impossibles pour moi ! Chacun ses limites.

D’ailleurs mes limites j’étais justement en train de les tenter. Déjà, ma limite au désir que je pouvais ressentir et au plaisir que je pouvais éprouver avant de perdre totalement la tête et de craquer ! Et ensuite, les limites de mon propre corps : combien de fois pouvais-je coucher avec Julian avant de m’effondrer littéralement de sommeil ? J’avais - et c’était assez effrayant - l’impression que je pouvais faire ça à l’infini et pourtant, même si j’étais assez sportive, je n’étais pas du genre sport extrême de ce style là ! Mais là, je me sentais totalement vivante et pleine d’énergie, mon bassin allant se mettre en rythme automatiquement avec celui de Julian, comme si nos deux corps se comprenaient parfaitement. Et c’était… Totalement incroyable. Surtout quand il se mit à donner un violent coup de bassin suivit de plus lents coups. Et qu’il recommença. A chaque grosse poussée je poussais un gémissement de plaisir incontrôlé, mon corps se soulevant et se cambrant violemment avant de se laisser retomber sur le matelas quand les coups se faisaient plus doux. C’était totalement différent de tout à l’heure mais tout aussi bon, un pied incroyable ! Un paradis en fait. Je sentais également le regard de Julian braqué sur moi et bientôt mes yeux allèrent se poser dans les siens. La bouche entre-ouverte, le souffle haletant, je gémissais un peu plus fort à l’un de ses nouveaux coups de rein puissants, mon corps se cambrant brusquement tandis que je sentais mon orgasme me faucher de plein fouet, tout aussi puissant et déroutant que le premier. Je resserrais brusquement mes jambes autour de lui, mon propre bassin se relevant légèrement pour l’enfoncer encore plus en moins tandis que je jouissais, totalement incapable de retenir son prénom que je gémissais fortement.  

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Ven 15 Aoû - 9:42

we are such stuff
as dream are made on


Personnellement, je me fichais bien de savoir quels étaient les fantasmes des autres gens. Je connaissais les miens et c'était bien assez déjà. Et mon fantasme principal depuis plusieurs mois maintenant, c'était justement la jeune femme qui se trouvait actuellement dans le lit de ma chambre d'amis. Or, je venais d'y répondre. Pour autant, je ne comptais pas m'arrêter à ça. Une étreinte ? C'était trop peu à mon goût. Même si je doutais de pouvoir me lasser d'un tel corps un jour, je voulais quand même tenter de m'en rassasier. Raison pour laquelle je finis par laisser la conversation se tasser, pour me concentrer uniquement sur tout le reste. Sur cette entente parfaite entre nos corps. Cette liaison qui me rendait totalement dingue pour ma part. Et je ne doutais d'ailleurs pas qu'il en allait de même pour elle. Sans quoi, elle ne serait pas en train de se donner à moi, pour la seconde fois. Parce qu'elle ne se faisait pas prier pour m'accueillir entre ses cuisses quand je vins me placer au dessus d'elle. Et tout chez elle m'appelait encore et encore, me suppliant en silence de poursuivre tout ce que j'étais en train de faire subir à son corps.

Ses mouvements de bassin se joignaient parfaitement aux miens, invitant mon membre à la pénétrer plus profondément à chaque fois. Je parvenais pourtant à demeurer lent le plus souvent possible, me contentant parfois d'un coup de reins brutal avant de reprendre une lente cadence. Même si je ne savais pas être tout à fait tendre et doux, je savais quand même mesurer la vitesse de mes coups de bassin, pour prendre le contrôle de la montée de son plaisir. Celui ci montait d'un cran soudain à chaque brusque pénétration. Il suffisait de voir son corps réagir et entendre ses démonstrations de plaisir, pour le savoir. L'orgasme ne tarda pas à la faucher et elle me serra contre elle avec une force surprenante. Sans la quitter du regard, je donnais de petits et forts à-coup, pour la guider dans l'orgasme alors qu'elle gémissait mon prénom. Bordel que c'était excitant ça ! Je ne pouvais regarder ailleurs que dans sa direction alors qu'elle semblait peiner à redescendre. Pour une fois, d'autres mots que 'excitante' et 'bandante' me vinrent à l'esprit. Des 'parfaite' et des 'magnifique' entre autres. Parce qu'elle l'était, c'était indéniable. Peu à peu, je ralentis de mouvements sans avoir pour autant encore jouis. Je la laissais revenir tant bien que mal à elle, laissant errer ma main sur sa poitrine offerte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Ven 15 Aoû - 17:29


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Je méritais sans doute de brûler en enfer pour l’éternité à prendre un plaisir comme ça mais tant pis. C’était, sans mauvais jeu de mot, un pied d’enfer pour lequel j’étais prête à subir tous les châtiments possibles et imaginables tant je ne parvenais pas à regretter tout ce que je ressentais. D’un point de vue moral oui ,c’était totalement blâmable ce que je faisais mais mon Dieu, d’un point de vue purement physique le crime était sans doute de ne jamais permettre à son corps de connaître un tel plaisir ! J’avais l’impression que Julian parvenait à faire ressentir des choses à des parties de moi qui n’avaient jamais rien senties, comme s’il les réveillait d’une très longue veille. C’était tout simplement incroyable, chaque centimètre carré de ma peau l’appelait, sans que je ne puisse rien faire contre ça, j’étais totalement et irrémédiablement attirée par lui et même la morale et la foi ne parvenait à m’écarter de lui.

Si vraiment je voulais me trouver une bonne raison pour justifier mes actes, je pouvais sans doute toujours me dire que Dieu avait voulu me récompenser de mes bonnes années et me consoler de ce que m’avait fais Sebastien en me permettant de connaître l’orgasme le plus violent de ma vie mais quand même je savais que c’était pousser un peu loin. Peut-être valait-il mieux ne pas chercher à se justifier et tout simplement profiter de l’instant présent même si j’étais plutôt du genre à penser au futur et ne pas réellement faire attention à ce qui se passait autour de moi. Pour l’instant en tout cas, j’étais surtout concentrée sur toutes les choses délicieuses que me faisait Julian, à commencer par ses coups de rein lents parsemés de coups pus violents qui eurent le don de me faire fondre en peu de temps. C’était sans doute mon manque d’expérience en la matière qui ne me permettait pas de résister très longtemps ou bien était-ce le fait que Julian était un excellent amant, en tout cas le résultat fut le même. Mon corps se resserra autour du sien avec une force que je ne me soupçonnais même pas alors que je jouissais, gémissant son plaisir dans mon étreinte. Je me rendais bien compte que lui pourtant n’en était pas à ce point, chose qui me fit presque culpabiliser et peur, je n’étais peut-être pas à la hauteur? Je ne comptais pas pour autant arrêter, ne serait-ce que pour lui ! J’avais réellement du mal à redescendre sur Terre, j’étais même pas sûre en fait que je parviendrais un jour à revenir totalement. Le souffle complètement désorganisé, je fixais Julian sans être même sûre de bien l’avoir en face de moi tant j’étais… Complètement à l’ouest, terrassée par l’orgasme qu’il venait de m’offrir. Une chose était sûre, je ne voulais pas que ça s’arrête, pas si vite !  

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Ven 15 Aoû - 19:05

we are such stuff
as dream are made on


Personnellement, je me foutais bien de savoir si ce que nous faisions était bien ou mal. Peu m'importait. Tout ce qui avait de l'importance pour moi, en cet instant, c'était le plaisir que nous prenions ensemble, tous les deux. C'était ça qui comptait. Ca qui méritait toute mon attention. Je venais de la faire jouir pour la seconde fois. Et je comptais bien recommencer d'ici à très peu de temps. Ca, c'était pleinement réel. Et c'était la seule chose importante à laquelle penser. Quand bien même elle n'était toujours pas remise, je continuais d'aller et venir en elle. Je voyais bien qu'elle était complètement sonnée. A bout de souffle et le regard perdu. Et pourtant j'étais toujours contre elle et en elle. A aller et venir. Toutefois avec une certaine lenteur. Pour ne pas la rendre dingue au point où son corps n'en supporterait pas davantage. Le but était de la rendre folle, oui, mais sur la durée. Et si elle pouvait devenir accro à nos ébats comme moi j'en étais déjà bien accro, ça ne serait véritablement pas de refus. Si elle pouvait en redemander encore et encore à l'avenir, ce serait même avec le plus grand des plaisirs que je lui offrais toujours plus de plaisir ...

« T'es vraiment belle quand tu jouis ... » Ne pus-je m'empêcher de faire remarquer d'une voix étonnamment douce, en abandonnant son sein de ma main pour remonter à son visage. J'avais beau ne pas être du genre à avoir des gestes doux et tendres, je ne pu m'empêcher d'en avoir un pour elle. En même temps, je n'étais pas non plus du genre à faire des compliments aussi simples que "tu es belle". Quoi qu'il en soit, je déplaçai les cheveux qui s'étaient collés à son visage en sueur, pour la replacer sur les draps. Avant de laisser errer mes doigts sur sa gorge découverte, puis plus bas. « Tu te remets ? » Demandai-je d'une voix taquine ce coup ci. Je me redressai à genoux entre ses cuisses, pour attraper ses jambes et les dénouer de ma taille avec lenteur. Je passai mes bras dessous, pour ensuite revenir au plus près d'elle et ainsi ramener ses genoux contre ses épaules. Ce qui eut le don de m'arracher un grognement de plaisir alors que je m'enfonçais plus profondément que jamais en elle. « Oh ... Bordel de souplesse. » Gémis-je en fermant les yeux sur le coup.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Ven 15 Aoû - 20:35


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
La désinvolture naturelle de Julian était sans doute contagieuse car plus je passais de temps avec lui et plus je ne me souciais guère de tout ce que j’avais pu craindre toute ma vie. Le jugement, qu’il soit divin ou humain et surtout, la morale que l’on m’avait imposée. Car oui, si j’étais croyante c’était tout d’abord parce que mes parents m’avaient élevée dans ces croyances là, je n’étais pas la seule de ma famille de la sorte ! Enfin, je n’étais pas persuadée que penser à eux et au reste de ma famille durant ce moment était une bonne idée, surtout que s’ils savaient ce que j’étais en train de faire, sans doute que mes parents feraient une attaque et que mes frères viendraient pour frapper Julian. Bon sang, cette relation était véritablement étrange ! Voilà que je me retrouvais à coucher avec quelqu’un avec qui je travaillais, sans compter que vu le pied qu’il me faisait prendre, j’ignorais si je pourrais simplement me contenter de ces deux fois là. C’était qu’on y prenait vite goût à cette chose ! Avec Sebastien j’avais été en manque de nos ébats mais quelque chose me disait que là, j’allais véritablement apprendre ce que c’était le manque quand le corps de Julian en moi me manquerait !

Car oui, cela allait me manquer je ne pouvais le nier. Cette alchimie presque parfaite de nos deux corps, cette montée puissante dans l’apogée du plaisir qu’il savait me procurer pour ensuite non pas redescendre, mais monter encore plus haut que ce qui est possible, tout ça dans un tourbillon d’émotions à m’en exploser le coeur, tout ceci allait grandement me manquer. Au point que je risquais de lui en quémander plus ? Je l’ignorais totalement, j’ignorais surtout si j’étais capable de le faire. C’est pas comme si je ne savais pas pourtant que lui ne dirait pas non ! L’espace d’un instant, mon regard se figea dans celui de Julian alors qu’il venait de me faire un compliment assez surprenant. Surprenant car ce n’était pas son genre d’utiliser ce genre de terme, mais aussi parce qu’étrangement, je trouvais que c’était l’un des plus beau compliment de la Terre. Ma réaction ne se fit pas attendre, rapidement je devins rouge et affichais un petit sourire gêné tandis que sa main vint caresser ma joue. Geste très doux que j’appréciais grandement et, lentement, je tournais ma tête légèrement sur le côté pour déposer un baiser dans la paume de sa main.  « Je m’en remets difficilement… » murmurais je d’un un souffle, encore bien désorientée par les vagues de plaisir que je me prenais en pleine face. Et pourtant, c’était bien loin d’être fini ! Comme une poupée de chiffon, je laissais Julian me changer de place, sans aucune difficulté d’ailleurs grâce à des années de danse classique. Une chance dans ce genre de situation ! Le sentant entrer de nouveau en moi plus profondément que jamais, je poussais un nouveau gémissement. J’étais certes épuisée mais bon sang, je ressentais tout avec toujours autant de force et je sentais qu’une nouvelle fois, j’allais finir au septième ciel.. Voir carrément en fait au dixième parce que là dans cette position, il pouvait s’enfoncer bien davantage en moi ! 

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Ven 15 Aoû - 21:45

we are such stuff
as dream are made on


C'était fou comme j'étais en train de redécouvrir Amy. Soit, elle était toujours cette petite sainte croyante et pratiquante qu'elle avait toujours été. Mais en cet instant, je ne pensais plus du tout à cette partie là de sa personnalité. En même temps, ce serait bien difficile compte tenu du fait qu'elle se donnait à moi et jouait la carte de la provocation sans même sembler s'en rendre compte. Et franchement, j'étais parfaitement d'accord pour prendre tout ce qu'elle avait à me demander. Et ce, sans la moindre petite hésitation. Je serais bien bête de refuser tout ça franchement. Surtout en sachant que j'attendais ça depuis au moins une éternité ! En tout cas, c'était avec le plus grand des plaisirs que je la prenais comme jamais on avait du la prendre. Et bordel quel pied nous étions en train de prendre tous les deux. Pour l'instant, je n'étais pas capable de penser au lendemain. En même temps, ce n'était pas comme si j'étais du genre à m'inquiéter pour la suite des choses. Et pourtant, une part de moi ne pouvait s'empêcher d'espérer que d'elle même, elle finirait par en redemander. Soit en venant me retrouver chez moi. Soit en me rejoignant carrément dans mon bureau ou du côté de l'arrière boutique, dans mon bar. Rêves ...

En tout cas, malgré tout ce que je pouvais dire et penser, elle était en train de faire naître pas mal de choses chez moi. J'étais de plus en plus capable de douceur. Ce qui n'avait jamais été dans mes habitudes. Et puis me voilà à la complimenter d'une façon qui n'était pas du tout à moi. Belle plutôt que bonne ... Mais soit, c'était plus fort que moi. Et puis j'étais récompensé par ses réactions. Elle rougissait. Et je prenais pas mal goût à ses rougeurs de ce genre. Elle tourna même la tête pour embrasser la paume de ma main. Ce qui m'arrachai un faible frisson d'aise. Je ne pouvais malheureusement pas attendre qu'elle se remette tout à fait de son orgasme. J'avais beaucoup trop envie de la prendre de nouveau et de jouir à mon tour. De jouir avec elle. Parce que je comptais bien la guider une nouvelle fois à l'orgasme. Ce qui risquait d'être simple tant elle était plus réceptive que jamais en cet instant. En effet, à peine venais-je de changer de position et de m'enfoncer profondément en elle, qu'elle réagissait au quart de tour. En même temps, il en allait de même pour moi. Un grognement puis un coup de bassin brutal. Oh merde. Je gémis en serrant les dents et mouvai circulairement le bassin sans sortir d'elle. Avant d'entamer enfin des coups de reins rapides et brusques, pour m'enfoncer pleinement en elle. Totalement. Dans toute ma longueur. Définitivement, j'aimais sa souplesse. Elle était destructrice. Et mon orgasme n'était vraiment plus très loin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Sam 16 Aoû - 17:25


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Comment tenir le cap face à un ras de marée de plaisir et de débauche ? C’était tout simplement impossible et une voix au fond de moi me disait de laisser couler et de tenter simplement de ne pas me noyer dans tant de plaisir ! C’était tout simplement ça qu’il y avait à faire, profiter de ce que pouvait m’offrir Julian et voir après, pour la première fois de ma vie je m’autorisais à vivre le présent sans penser au futur, chose assez étrange quand même ! Mais voilà, il me faisait prendre un pied tel qu’il m’était pour l’instant impossible de penser qu’il fallait arrêter ! C’était tout bonnement impossible ! Impensable de se dire qu’il fallait que ça s’arrête ! j’étais même plus capable de penser du tout en fait ! Je n’étais plus que jouissance et cris de plaisir alors qu’il me faisait jouir pour la deuxième fois de la soirée. Et si moi j’avais eut mon compte, il n’en était encore pas à là, chose qui me fit bien vite comprendre que je ne risquais pas de me reposer de suite !

Je me laissais faire telle une marionnette, le laissant me positionner à sa guise, les jambes contre moi. Position qui pour certaines femmes pouvaient être inconfortable mais qui pour moi au contraire, était le summum du bien être. Sans doute parce qu’à peine j’étais en place qu’il était de nouveau entré en moi, bien plus profondément que les autres fois et que cette nouvelle sensation de le sentir encore plus loin en moi me donnait de nouveau un plaisir incommensurable. Etait-ce même possible de rester en vie après tant de plaisir ? parce que j’étais pas sûre que mon corps ne puisse tenir encore longtemps. Et alors qu’il commençait à entamer des mouvements circulaires je sentais mon corps vouloir se cambrer de plaisir alors que ce n’était plus physiquement possible. Presque par dépit je passais une main dans mes propres cheveux, tirant quasiment dessus tant le plaisir se faisait douloureux. C’était presque trop bon, trop orgasmique ! De nouveau je gémissais avec force alors qu’il se faisait un peu plus brusque et rapide, chose qui une nouvelle fois eut le don de m’achever en quelques secondes. Soit je n’étais vraiment pas résistante soit c’était lui qui me faisait un tel effet parce que franchement, si je ne me retenais pas de hurler comme une dingue, c’était encore grâce au minimum de pudeur qu’il me restait. De ma main libre, j’allais agripper avec force le bras de Julian tandis qu’une nouvelle fois je jouissais, perdant toutes mes forces dans ce dernier effort. Si je parviendrais un jour à redescendre ? Rien n’était moins sûr, dans l’état dans lequel j’étais j’avais l’impression que jamais je ne parviendrais à arrêter de jouir. C’était un peu ça, l’effet qu’avait mon ex beau père sur moi.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Sam 16 Aoû - 21:49

we are such stuff
as dream are made on


Amy avait beau ne pas avoir une expérience folle en matière d'hommes et de sexe, il n'en demeurait pas moins incroyablement plaisant de coucher avec elle. Parce que son corps était parfait. Parce qu'elle était incroyablement expressives et que j'adorais ça. Mais aussi, parce qu'elle suivait parfaitement le rythme. Etait réceptive à tout. Et semblait prête à me suivre également. Soit, je ne lui demandais rien de bien choquant non plus. Et heureusement parce que je doutais qu'elle puisse me suivre vraiment dans tout et n'importe quoi, sainte comme elle l'était et le resterait très certainement. Je ne le lui reprochais d'ailleurs pas vraiment. Elle était ainsi. Je l'avais toujours connu ainsi. Et franchement, ça me convenait parfaitement. Même si c'était pas mal frustrant aussi, je ne pouvais le nier. Je faisais quand même avec. Parce que nos ébats étaient vraiment à la hauteur des quelques mois d'attente frustrante qui venaient de s'écouler. N'empêche qu'il était temps qu'on baise ! J'aurais peut-être fini par la prendre dans la réserve de mon bar, si nous n'avions pas fini par craquer ici. Peu importait le lieu, tant que je pouvais répondre à ce désir totalement dingue qui se transformait encore une fois en plaisir vraiment dévastateur.

Même alors que je venais de la flanquer dans une position contraignante, elle ne broncha pas. Le retour de ma brusquerie, couplé à cette position qui permettait des pénétrations incroyablement profondes, ne la faisait pas non plus se plaindre de quoi que ce soit. Bordel. Elle était définitivement la femme parfaite. Enfin, sur le plan sexuel. Non, parfaite pour moi. Après, je n'étais pas certain de pouvoir supporter la petite sainte à longueur de journée. Pas du tout mon genre. En même temps, je ne supportais jamais bien longtemps la présence d'une femme dans ma vie. Enfin la question ne se posait pas puisque ce n'était certainement que l'affaire d'une nuit. Une nuit de baise intense et mouvementée. Plus je cognais mon bassin contre son corps, plus elle semblait perdre la tête. Pour la troisième fois de la soirée. La voir dans un tel état ne fit que grandir plus vite encore, le désir en moi. Je ne voulais plus que ça cesse. Mais dès l'instant où je la sentis se refermer fortement autour de moi, je su que ce coup ci je ne pourrais retenir mon plaisir. Finalement, quelques secondes après elle, j'étais fauché par un orgasme qui m'arracha un juron bien senti. Je cessai peu à peu de bouger, à bout de souffle et en sueur. Il me fallut quelques secondes de plus, avant de trouver la force de libérer ses jambes. Je ne bougeai pas plus pour autant, me contentant de poser mes mains en appuie sur le lit, demeurant positionné au dessus d'elle, paupières closes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Sam 16 Aoû - 22:45


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
J’étais sûre d’une chose : je n’étais pas en train de rêver, car si c’était le cas sans doute me serais je réveillée dans mon lit en sueur depuis un bon bout de temps. C’était pourtant si proche du rêve ce que je vivais en cet instant ! Le genre de rêve dont on a pas envie de se réveiller pour devoir affronter la dure réalité. Pour l’instant ,nous avions encore la nuit devant nous, ce qui promettait sans doute des ébats torrides pour encore quelques heures, mais après… Après c’était tout autre chose. Demain je savais par exemple que je devrais aller travailler, or là, tout serait différent ! Que ce soit l’ambiance générale qui ne serait peut-être pas aussi torride et sensuelle que maintenant, c’était impossible ! Cela ne pouvait pas être pareil au travail que quand nous sommes nus l’un contre l’autre dans un lit ! Il n’empêche que je sentais que ce ne serait pas non plus une ambiance très sage, surtout pas avec les images que j’allais avoir en tête. Enfin, si je parvenais un jour à redescendre de ce troisième orgasme qu’il venait de me donner.

Encore une fois, je jouissais, comme si j’étais totalement exténuée et une partie de moi l’étais d’ailleurs. Trop d’émotions, trop de plaisir, bien plus que ce que mon corps pouvait supporter en un soir ! J’étais bien loin d’être habituée à tout ça et pourtant je n’avais aucune envie de m’arrêter, j’en voulais encore et toujours plus ! L’avarice et la luxure étaient deux pêchés capitaux, et Julian était loin de m’aider à ne pas tomber dans ces deux vices. J’étais avare de sexe avec lui, il me faisait carrément mélanger deux des pires pêchés pour le transformer en un seul ! Mais c’était tellement bon de le sentir s’enfoncer en moi de cette manière, si bien désormais j’avais beaucoup moins de pudeur à gémir de plus en plus fort son prénom. Après tout, il me trouvait belle quand je jouissais… Oui, ce très joli compliment m’était resté en tête et allait sans doute y rester pour un bon moment ! Je le sentais jouir à son tour et ne m’offusquais pas du juron qui sorti de sa bouche. Non là je savais très bien quelles genre d’émotions pouvaient parcourir son corps et je comprenais parfaitement que ce soit ce genre de mot qui en sorte. Si j’étais habituée à en prononcer sans doute que moi aussi j’en serais à ce point aussi ! nous restions un petit moment en position avant que finalement il ne relâche mes jambes. Je les rallongeais lentement sans aucune difficulté, le souffle encore totalement haletant et les cheveux sans doute un peu en pétard. Sans compter que je devais être terriblement rouge avec tous les efforts que nous venions de faire, autant dire que je ne devais vraiment pas ressembler à la Amy habituelle. « Julian mon dieu c’est si bon… » soufflais je presque étonnée de ce constat. C’était… Plus que bon en fait, totalement addictif ! Je n’avais jamais connu un tel plaisir et grâce à lui c’était chose faite ! Et une chose était certaine : je ne pouvais lui en être qu’éternellement reconnaissante !

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 17 Aoû - 21:00

we are such stuff
as dream are made on


Quand bien même nous aurions jamais du craquer comme nous étions encore en train de le faire, je ne parvenais pas à éprouver le moindre regret. Et je doutais fortement que cela puisse arriver désormais. Tout ça, c'était beaucoup trop bon pour que le regret arrive à un moment ou à un autre. J'espérais toutefois qu'il en allait de même pour elle. Ca m'arrangerait qu'elle aussi n'ait pas de regret. Au moins pas au point d'être toute gênée à l'avenir, voir de vouloir démissionner. Ca m'emmerderait de la perdre en tant que serveuse. Elle se débrouillait pas mal du tout. Et en plus de ça, il fallait dire que j'appréciais de plus en plus sa présence. Malgré qu'elle soit le petit ange parfait et désespérant qu'elle était, depuis le début. Tant pis, on pouvait dire que je m'étais habitué à la chose depuis le temps. Et maintenant elle ne me dérangeait plus autant. Enfin là pour le coup, elle ne ressemblait pas du tout à la Amy dont j'étais habitué. Elle n'avait vraiment pas l'air d'un petit ange ni rien. Elle était échevelée, luisante de sueur et apparemment bien sans dessus dessous. Et je trouvais ça vraiment adorable. Si mon corps me l'avait permit, je serais encore en train de remettre ça, c'est dire !

Je ricanai un peu aux paroles qu'elle laissa échapper. Elle avait l'air tellement étonnée tiens ! Je me penchai pour déposer un bref baiser sur ses lèvres, avant de me laisser finalement tomber sur le lit, à ses côtés. J'étais à bout de force et de souffle, tiens ! En même temps, nous venions de faire beaucoup d'exercice là. Plus moi qu'elle soit dit en passant. Même si je ne doutais pas de sa fatigue à elle aussi, tant elle s'était donnée à moi, sans aucune hésitation ni rien. « Oui j'ai cru comprendre que t'avais aimé ça. » Répondis-je en souriant et tournant la tête vers elle pour reposer les yeux sur elle. Bordel elle était vraiment belle. Même là dans l'état d'épuisement dans lequel elle se trouvait. Elle était vraiment incroyable. Comment ne pas craquer pour de bon, franchement ? Et comment se lasser aussi ? Parce que c'était parti de ça au départ. Elle était persuadée qu'on pouvait se lasser. Alors que bordel, moi je continuais de penser que ce n'était pas possible du tout ! « Pour moi aussi, c'était vraiment très bon. » Marmonnai-je doucement. Puisqu'elle semblait pas mal douter d'elle sur ce point là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 17 Aoû - 21:42


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Julian ne me verrait sans doute plus jamais de la même façon et je pouvais parfaitement le comprendre franchement ! Jamais avant il ne m’avait vu me lâcher d’une telle manière et j’étais moi même assez étonnée de voir à quel point il avait réussi à me libérer de ma pudeur naturelle. J’espérais cependant qu’il se rappelle de la véritable Amy que je pouvais être et que demain quand je reprendrais ma vraie personnalité, il ne serait pas trop déçu tout de même. Peut-être qu’au fond préférait-il me voir ainsi que comme d’habitude, et peut-être que demain quand je serais de nouveau-moi même il serait bien déçu et n’aurait plus envie de trop me côtoyer. En même temps je n’étais pas la seule personne à avoir montré une autre facette de sa personnalité ce soir ! En effet Julian d’un naturel assez bourru avait quand même réussi à être d’une douceur extrême dans ces gestes et ce pendant que nous étions en train de coucher ensemble et ça je ne risquais pas de l’oublier de sitôt. C’était quelque chose qui en plus de m’avoir surpris m’avait énormément plu, même si il fallait avouer que la partie plus bestiale de notre étreinte avait été tout aussi plaisante.

J’affichais un petit sourire béat à son petit baiser sur mes lèvres juste avant qu’il ne se laisse tomber à mes côtés. Ce sourire béat en même temps je l’avais depuis déjà quelques secondes étant donné que je commençais à peine de me remettre du pied d’enfer que je venais de prendre. Pied d’Enfer, c’était exactement les mots pour décrire tout ce que c’était ! Je rougissais de nouveau à ses mots, hochant lentement la tête de haut en bas avant de lui répondre avec sincérité. « Oui j’ai énormément aimé Julian… Jamais je n’avais connu une telle chose… » Et c’était peu dire en fait ! Je n’étais même pas sûre d’avoir un jour des nos assez forts pour pouvoir un jour décrire ce que je pouvais ressentir désormais. J’ignorais si j’avais changé quelque chose pour lui mais en tout cas pour ma part, il m’avait complètement bouleversée. Comment allais-je faire désormais que je venais de prendre un pied si puissant avec lui pour reprendre ma vie comme si de rien n’était ? C’était impossible, les images de cette nuit là allaient me hanter pendant bien longtemps, j’en étais certaine. En l’entendant me dire que pour lui aussi cela avait été très bon, j’affichais un immense sourire ravi. Oui j’avais de quoi être fière tout de même de lui avoir donné tant de plaisir alors que je n’avais connu qu’un seul homme et qu’une seule manière de faire ! « C’est parce que j’ai un bon professeur ça, c’est tout ! » Répliquais je avec humour en replaçant une mèche de cheveux derrière mon oreille. J’étais toujours nue mais cette fois-ci je ne me cachais pas avec les couvertures, de toute manière Julian m’avait déjà vue nue sous toutes les coutures et c’était inutile de me cacher.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 17 Aoû - 21:58

we are such stuff
as dream are made on


Si Amy voulait être la petite sage au bar et devenir une terrible dévergondée quand on était juste tous les deux, moi ça me convenait parfaitement. Même s'il fallait pour ça, que je la titille un peu, la provoque par mes regards, mes mots ou mes gestes. Comme j'avais du le faire là en la prenant comme jamais personne ne l'avait prise. Je n'étais pas peu fier de ce fait soit dit en passant ! Savoir qu'aucun homme n'avait jamais eut le privilège de la dévergonder comme je l'avais fais moi. Elle y était pour quelque chose aussi, en même temps. Elle s'était donnée à moi. Ce n'était pas comme si je l'avais forcé à un tel comportement ni rien, tout de même. Elle s'était totalement lâchée et ce n'était pas moi qui risquais de m'en plaindre ! J'avais plutôt envie de remettre ça toute la nuit durant et peut-être même plus encore par la suite. Ce qui n'était pourtant pas dans mes habitudes. Jamais je n'avais envie d'une femme sur du long terme. Et deux jours, c'était déjà du long terme pour moi ! Mais bordel, cette nana là elle me rendait vraiment dingue. Dans sa façon de se comporter et de se donner au pieu ! Et puis merde, que dire de son corps de malade !?

« Ce fut un plaisir de te faire prendre ton pied. » Répondis-je finalement, tout sourire et véritablement fier de moi. Ouais. Je pouvais lui donner d'autres orgasmes quand elle le voulait, surtout ! Personnellement je n'avais rien de mieux à faire que la faire hurler encore un peu plus fort. Parce qu'elle n'avait pas assez gueulé à mon goût, soit dit en passant. Pas mal gémit mon prénom et tout ça, oui. Mais il y avait encore un petit quelque chose de retenue chez elle, qu'elle n'avait pas encore tout à fait libéré. Mais je ne doutais pas que ce n'était qu'une question de temps avant que ça ne soit enfin le cas et qu'elle se lâche totalement. Et bientôt, ça allait être elle qui prendrait les choses en mains et prendre le dessus sur moi. Ce qui ne serait pas désagréable. Et ce, peu importe qu'elle soit encore un peu hésitante et incertaine au début. La guider ne me dérangeait pas le moins du monde. Tout au contraire ! « je ne t'ai pas appris grand chose là. Tu t'es surtout donnée à moi et laissée faire. Et franchement, quel pied ! On remet ça quand tu veux ! » Répondis-je avec entrain. Et non, je n'exagérais pas du tout. Je le pensais !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Dim 17 Aoû - 23:34


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
C’était incroyable de voir le bond en avant que venait de faire ma relation avec Julian, jamais au plus profond de moi je n’aurais pensé réellement passer à l’action avec lui et ce, deux fois de suite ! J’avais déjà été très étonnée quand je lui avais sauté dessus pour l’embrasser plus tôt dans la soirée, au risque de tromper l’homme avec qui j’étais depuis des années maintenant. Tout cela pour moi n’était au début qu’un rêve et pas quelque chose qui se réaliserait ! Et pourtant si, tout ce dont je rêvais dans certains rêves coquins qui me faisaient rougir au réveil venait de se passer et honnêtement, la réalité dépassait bien de loin la fiction ! Oui mais voilà, c’était bien beau de vivre dans ses rêves mais le retour à la réalité était toujours quelque chose de bien dur et je redoutais un peu ce moment. Il y avait une sorte d’horloge au dessus de nos têtes et une fois le jour levé, tout ce que nous venions de faire serait à assumer. Pour moi en tout cas, parce que je savais parfaitement que Julian lui ne risquait pas d’avoir de regrets, lui qui aimait vivre au jour le jour sans jamais se soucier de rien !

Déjà, je redoutais d’avance à avoir à affronter Sebastien demain si jamais il avait l’idée de se pointer au travail. Mon dieu, j’étais certaine qu’il serait capable de lire sur mes traits ce que je venais de faire avec son père, une chose telle, un changement si grand ça devait être affiché sur mon visage, c’était certain ! Un peu comme quand on disait qu’on pouvait voir quand une femme avait perdu sa virginité, quelque chose changeait en elle à ce qu’il paraissait et bien là ce serait pareil. Ou alors je commençais sincèrement à m’en faire beaucoup trop. « Julian jamais je n’aurais pensé que cela arriverait… Mon Dieu, jamais je n’aurais pensé que cela serait aussi bon et libérateur.. » lui avouais je en passant une main dans mes cheveux en désordre, mon corps encore légèrement tremblant du dernier orgasme qu’il venait de m’offrir. Je me sentais à la fois faible et forte, faible car tout mon corps était à peine remis de tout ça, et forte parce que je me sentais terriblement bien. Je me sentais belle et désirable à chaque fois que Julian posait mes yeux sur moi et cela me faisait un bien fou. A ses mots je tournais ma tête vers lui en le regardant dans les yeux. Ses mots laissaient insinuer qu’il voulait que l’on recommence mais… On avait que cette nuit devant nous. Enfin pour moi ,car j’avais vraiment du mal à m’imaginer entamer une relation purement sexuelle avec quelqu’un, étant donné mes croyances et principes ! La nuit était notre alliée, comme une amie qui nous cachait aux yeux des autres mais bien trop vite malheureusement, le jour allait arriver. Avec une petite moue malicieuse je laissais glisser mon corps jusqu’à celui de Julian, pour passer carrément sur lui, même si c’était d’une façon assez timide et maladroite. « Et bien…. Je suis toujours partante pour apprendre de nouvelles choses et je suis une élève assidue cherchant toujours à satisfaire son professeur alors… Que la leçon commence ! » Soufflais je en plantant mon regard dans le sien.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 18 Aoû - 9:33

we are such stuff
as dream are made on


Les choses s'étaient finalement déroulées bien trop rapidement, pour que je puisse m'en être encore tout à fait rendu compte. C'était pourtant réel. Tout ça était vraiment arrivé. Je venais vraiment de sauter à deux reprises, la désormais ex petite amie de mon fils. Et franchement, je n'arrivais pas à le regretter vu comme ça avait été bon. A tel point, que je voulais que ça dure au moins toute la nuit. Amy elle même avait l'air encore totalement chamboulée par le plaisir fou que nous venions de prendre. Et franchement, je ne pouvais que m'en réjouir tant j'aimais l'idée qu'elle ait pu également prendre un pied d'enfer comme ça ! Je souris donc à ses paroles, la contemplant comme je n'avais de cesse de le faire déjà. « Et pourtant c'est arrivé. Et pas qu'un peu. » Répondis-je avec un sourire amusé. Ca avait été tantôt brutal, tantôt doux. Tantôt précipité, tantôt lent. Et dans les deux cas, j'avais sérieusement aimé ça. Moi qui n'étais pourtant un adepte que de la passion la plus brute qui soit et de l'ardeur des échanges fougueux. Comme tous ces petits gestes que j'avais eus à son encontre et qui n'étaient pourtant pas mon genre du tout. Je n'étais normalement pas tendre avec qui que ce soit.

Elle fini par tourner la tête vers moi quand je repris la parole et planta son regard presque surprit dans le mien. C'était l'idée de remettre ça encore et encore, qui la surprenait à ce point ? Certainement oui. Mais je le pensais vraiment. Et pas uniquement pour la nuit. Sauf que j'étais conscient de trop lui en demander. Cette pauvre petite sainte que je souhaitais dévergonder plus que de raison. Plutôt que de répondre, elle me fit la sérieuse surprise de rouler sur le lit pour venir se placer sur moi. Et ça, merde, je ne m'y attendais vraiment pas ! Un involontairement grognement m'échappa et je posai mes mains sur sa taille. Fine. Incroyablement fine. J'aimais les courbes extérieures de son corps. La proportion parfaite de sa poitrine qui était encore accentuée par la finesse folle de sa taille, suivit de l'arrondi parfait de ses hanches. Et ce cul ! Bordel quel cul ! Je finis d'ailleurs par y laisser errer mes mains, empoignant vivement ses fesses que j'aimais sentir et entendre claquer contre mon corps pendant que je la prenais. Je me redressai pour attraper sa lèvre inférieure de mes dents et la malmener avec douceur. « Tu deviens gourmande ... » Remarquai-je d'une voix chaude, avant de me laisser retomber sur les draps et glisser mes mains sur ses hanches pour l'inciter à s'asseoir à califourchon sur mon, son intimité sur mon membre. Ce qui m'arracha un faible soupir d'aise alors que je plantais de nouveau mon regard dans le sien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 18 Aoû - 18:39


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Est-ce que cette soirée existait-elle vraiment ou bien étais je plongée dans un de mes rêves érotiques qui serait cette fois-ci particulièrement réaliste ? Non, ce n’était pas un rêve et je le savais, sans doute déjà parce que la force du plaisir que je ressentais m’aurais sans aucun doute déjà réveillé tellement c’était puissant !Sans compter que beaucoup de choses étaient arrivées, des choses bien trop réelles pour que ce soit un rêve ! Déjà, j’avais quand même découvert que mon petit ami me trompait régulièrement et j’avais fini par le quitter. D’ailleurs je me doutais bien que demain il risquerait de débarquer au travail pour tenter de me faire entendre raison… Mon Dieu et s’il tombait sur Julian, comment ça allait se passer ? Se retrouver entre son amant d’un soir et son ex petit ami, alors qu’ils étaient père et fils serait une chose bien délicate pour moi. Je secouais doucement la tête de gauche à droite, non il ne fallait pas commencer à penser à ça, c’était un coup à se donner une migraine affreuse. « Il faudrait que ce ne soit que pour cette nuit… «  Commençais je en poussant un long soupir. Oui, si il y avait bien une chose intelligente à faire était de se contenter d’une seule nuit de plaisir incroyable avant de revenir sur le chemin de la droiture. « Mais je ne pensais pas que ce serait si bon, au point que je sais que ça va sans aucun doute me manquer… »

J’avais du mal à croire que j’étais sincèrement en train de lui dire que j’allais être en manque de nos ébats à voix haute, mais à croire que ce soit c’était vraiment un soir particuliers ! Déjà nous nous étions rapprochés l’un de l’autre sans vraiment nous en rendre compte, pour finir ensuite à carrément coucher ensemble ! Finalement, il y avait quand même eut du bon dans cette nuit là, enfin sexuellement parlant. Une partie de moi avait beau être exténuée, je me rendais compte qu’il suffisait que Julian ne parle qu’une seule fois de sexe pour que j’ai de nouveau envie de lui et de me laisser dévergonder. C’était plaisant, sans compter que Julian était quand même un très bon professeur en la matière. Du coup, je me retrouvais à lui grimper dessus lentement et quand même assez maladroitement parce que je n’étais pas du tout habituée à avoir ce genre de comportement ! Je n’étais pas non plus certaine de savoir faire ça d’une manière très sensuelle, mais c’était l’intention qui comptais. Je souriais en sentant ses mains glisser de mes hanches à mes fesses pour les presser avec force, me faisant aussitôt mordre ma lèvre inférieure. J’étais totalement réceptive au moindre de ses gestes, même le plus petit ! « J’ai soif d’apprendre, tout simplement ! » Répondais je avec malice en obéissant à sa demande silencieuse de me mettre à califourchon sur lui, ça il ne fallait pas me le demander deux fois. « Faisons une sorte de pacte… Ce qui se passe dans ta chambre, reste dans ta chambre, d’accord? »

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 18 Aoû - 19:50

we are such stuff
as dream are made on


J'avais beau être parfaitement conscient du fait qu'il nous faudrait vraiment nous contenter d'une seule nuit de débauche, je fis quand même un peu la moue quand elle le fit remarquer à voix haute. C'était plus fort que moi. J'avais une telle envie d'elle, que je n'étais pas certain de pouvoir me contenir éternellement à l'avenir. D'autant plus que maintenant que j'y avais goûté, je risquais bel et bien d'en redemander. Et pas qu'un peu qui plus est ! Je risquais de faire une véritable fixette sur son corps et de vouloir la prendre de nouveau. N'importe où et n'importe quand. Tant que je pouvais de nouveau la posséder avec ardeur. Mais bordel le simple fait de penser au fait que j'allais devoir me contenir, me rendait dingue ! « En effet, ce serait plus sage. » me contentai-je de lui répondre, en laissant mon regard courir sur ses courbes désormais pleinement offertes à ma vue. Quitte à n'avoir droit qu'à une seule nuit, autant que j'en profite du début à la fin, en passant bien par le matage en règles et tout ça ! « Tu sais, si un jour tu te caresses en pensant à moi, je veux bien des photos ! » Ajoutai-je l'air de rien, en ricanant ensuite doucement rien qu'en imaginant la tête qu'elle allait faire à cette folle requête. Forcément qu'elle allait être choquée "moi me caresser ? Mais jamais !".

Je grognai doucement quand elle se déplaça pour me grimper dessus. Chose tout à fait inattendue. Et j'étais tellement plaisamment surpris, que je ne fis aucunement attention au fait que ses gestes n'étaient pas vraiment empreints de sensualité. Ce n'était qu'un détail ça. L'essentiel, c'était le fait qu'elle venait d'oser ! Et bientôt, je la fis se redresser pour qu'elle soit assise à califourchon sur moi. Position fort intéressante. Et alors qu'elle parlait, je ne pu m'empêcher de laisser courir mes yeux sur son corps. Finalement, je remontai et interrompis mon parcours sur sa poitrine. « C'est à dire que je n'aurais jamais le droit d'en faire mention ? Comme si ce n'était jamais arrivé ? » Demandai-je doucement en continuant d'observer sa poitrine qui se soulevait doucement, au rythme de sa respiration régulière. « Et si je te prends hors de cette chambre ? Sur la table de la cuisine, par exemple ? » Demandai-je par pure provocation, avant de l'attraper de nouveau par les hanches pour la faire se mouvoir sur moi, créant ainsi une friction hautement érotique de nos deux intimités. « Sur le tapis dans le salon ? Sur le canapé ? Contre la porte d'entrée ? Dans ma baignoire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 18 Aoû - 20:14


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Il valait beaucoup mieux s’en tenir à une seule nuit de débauche, mais une nuit qui serait pleine et totalement débauchée plutôt que de tenter de se lancer dans une relation sexuelle débridée à tout bout de champs. Non, je ne pouvais décemment pas accepter une telle chose ce n’était pas possible! Je ne pouvais pas vivre ma vie de tous les jours et en même temps me dévergonder chaque soir avec Julian comme si de rien n’était ! Sans compter que d’un point de vue moral, coucher avec son ex beau père n’était toujours pas quelque chose de bien ! Je l’entendais me dire qu’en effet il était d’accord avec moi et que c’était bien mieux de s’en tenir à cette nuit là même si son regard se mettait à courir un peu partout sur moi. J’avais l’impression d’être un énorme gâteau sur lequel il était en train de loucher avec envie et même si c’était plaisant, j’étais toujours un peu mal à l’aise d’être le centre attention. Je me trouvais surtout un peu bête, à ne pas savoir quoi faire ! Comment faisaient les femmes qui se faisaient matter tous les jours, franchement ?! Aux mots de Julian, je laissais échapper un « Oh ! » de surprise avant de lui faire les gros yeux, non mais c’était pas possible cet homme parfois ! « Je ne fais pas ce genre de choses ! Et encore moins des photos, beurk Julian ! » M’exclamais je en grimaçant de dégout, non franchement, ce n’était vraiment pas mon genre !

Rapidement je me retrouvais sur lui, portée par l’idée que de toute manière, si je n’avais qu’une nuit il fallait en profiter un maximum possible ! Et si je pouvais profiter encore de son corps et de tous les plaisirs qu’il avait à m’offrir, je ne disais pas non ! J’avais jusqu’à demain pour commencer à regretter et m’en vouloir fortement. A califourchon sur lui, je le regardais sans trop savoir où poser mes mains, ainsi je décidais de les laisser glisser le long de son torse, laissant les bouts de mes doigts courir sur sa peau doucement. « Tu n’en feras pas mention en public en tout cas, c’est évident ! » Précisais je avant de l’entendre évoquer différentes pièces de son appartement où il pourrait décider de me prendre, je haussais les sourcils devant son imagination et j’allais répondre avant de le sentir attraper mes hanches pour se mettre à me faire mouvoir sur lui, une brûlure virulente me prenant alors au bas ventre alors que nos deux intimités se frottaient désormais l’une contre l’autre. Sur le point de répondre, je laissais échapper un petit gémissement de désir au contact de nos deux bassins et posais une main sur son torse comme pour me tenir à lui, sentant déjà tout mon corps parfaitement réagir à ce contact délicieux. « Je… je sais pas… «  Je fermais les yeux quelques secondes avant de les rouvrir, le souffle légèrement haletant. « Ce qui se passe dans l’appartement … reste dans l’appartement… »

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 18 Aoû - 20:36

we are such stuff
as dream are made on


Ok. Le fait est que je pensais avec ce qui se trouvait entre mes jambes. Enfin c'était surtout vrai quand j'étais en présence d'une jolie femme ! Or, le fait est qu'Amy remportait largement la médaille d'or question beauté. Voir perfection, bon sang. Elle était bien trop bandante comme nana, pour que je puisse réfléchir et penser avec mon cerveau, sans déconner ! C'était juste impossible un truc pareil, vraiment ! Du coup, oui, je ne pu m'empêcher de l'imaginer en train de se caresser. Et si c'était en pensant à moi, alors là franchement c'était juste parfait ! Mais évidemment ça la choqua. Je ris de bon coeur et levai les yeux au ciel à sa réaction de petite sainte qu'elle était. J'aurais du parier qu'elle dirait ça, j'aurais gagné de l'argent tiens ! Je commençais à le connaître ce petit bout de femme depuis le temps ! « Tu sais, ça détend vraiment de se faire du bien. Je comprends même pas que tu l'ais pas fais pendant ces mois de frustration sans cesse ! Mais maintenant que t'as connu l'orgasme, le vrai, tu ne pourras pas t'en empêcher ! » Lui fis-je remarquer avec sérieux et un brin de fierté dans la voix. Bah ouais, je n'étais pas peu fier pour le coup !

« Et les photos ... Bon sang, t'es sûre de ne pas vouloir faire des photos coquines rien que pour moi ? » Demandai-je sur un ton faussement triste ce coup ci, dans l'espoir évident de la faire craquer. Au pire des cas, je pouvais bien la prendre en photo là maintenant, telle quelle. Juste pour mon propre plaisir ! « Comme ça, moi je me caresserai sur une photo de toi ... » Ajoutai-je par pure provocation. Simplement parce que j'adorais la faire rougir et la choquer. C'était un passe temps comme un autre après tout ! Elle remonta largement dans mon estime, quand elle me grimpa dessus. Voilà qui commençait à devenir vraiment intéressant. Elle semblait ne pas trop savoir que faire. Mais sa caresse légère du bout des doigts, m'arracha tout de même un frisson d'aise. Et je souris un peu à sa remarque. « C'est évident. » Lui fis-je remarquer doucement. Je n'allais quand même pas crier sur tous les toits que je m'étais tapé l'ex de mon fils, quand même ! Finalement, tout en émettant des idées d'endroits où je pourrais la prendre, je la fis se mouvoir doucement sur moi. Ce qui eut le don de la faire gémir. Je serrai un peu les dents, devant le désir qui grimpait rapidement en moi et devant les réactions qu'elle avait. Bordel. « Rassure moi. T'as déjà fais une fellation ? » Demandai-je brusquement. Pour le romantisme, faut frapper à la porte d'à côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 18 Aoû - 21:43


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Je n’arrivais pas à croire à quel point Julian pouvait avoir des idées perverses ! Non mais franchement, imaginer quand même que je pouvais me toucher en pensant à lui… C’était déjà immense de ma part que j’ai des rêves érotiques avec lui dedans, alors commencer à me toucher ! Il ne fallait pas non plus rêver. Je levais les yeux au ciel en l’entendant en rajouter une couche ente disant que ça détendait et tout ça, non mais … il n’était pas sérieux là ! Et voilà que de nouveau, je me retrouvais rouge comme une tomate, et bien voilà, bien joué. En plus de ça, il se vantait, c’était vraiment pas beau de sa part tiens ! La vantardise, c’était pas bien ! Même si il fallait bien reconnaître qu’en effet, en matière de sexe il était très bon ! « Ooooh Julian pitié ! Chut ! Arrête, je ne me touche pas, point barre ! » Le grondais je en lui faisant les gros yeux avant de les lever au ciel. Mon Dieu, il savait vraiment me mettre dans tous mes états…. enfin là plus précisément, dans un état de gêne immense ! De nouveau je haussais les sourcils en l’entendant me proposer de prendre des photos coquines de moi. « Non mais…. » je levais les yeux au ciel avant de soupirer. « Arrête ! Je serais ridicule en plus, tu le sais très bien ! » Je n’avais rien d’une réelle mannequin de charme ou quoi que ce soit, alors si je tentais de prendre une pause érotique ou autre, ce serait sans doute ridicule ! Je ne connaissais rien à tout ça et puis… Non franchement, des photos coquines ? il était fou !

En l’entendant me dire qu’il se caresserait sur les photos si j’en faisais, je trouvais enfin une utilité à l’une de mes mains : je lui plaquais fermement sur la bouche pour ne plus l’entendre débiter ce genre de bêtises ! « Julian chut tais toi ! Et puis franchement, t’as pas besoin de photos pour ça, je le sais et c’est assez gênant comme ça ! Alors je te relâche la bouche mais pas de bêtise » le grondais je en laissant ma main retomber, pour finalement perdre toute capacité de parler clairement quand nos deux inimitiés se frottèrent l’une contre l’autre. Je lâchais un gémissement avant de réussir à lui dire qu’il valait mieux que tout cela reste entre nous et bonne nouvelle, nous semblions être sur la même longueur d’onde. Je hochais la tête avant de finalement me mordre les lèvres en sentant les mouvements de nos bassins faire naître en moi une nouvelle vague de chaleur. A sa question je haussais les sourcils réellement surprise… Je voulais bien être prude et tout ça, mais quand même. « Oui enfin ! J’ai quand même un minimum d’éducation sexuelle… » Sans compter que je lui avais raconté l’épisode de ma tentative loupée de réveiller Seb avec une petite gâterie pour relancer notre vie de couple. Tentative qui avait échoué quand il m’avait fichu un coup de coude en plein visage en se retournant dans son sommeil.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 18 Aoû - 22:01

we are such stuff
as dream are made on


Plus elle réagissait comme une véritable petite sainte nitouche, plus j'avais envie de la provoquer encore et encore. Juste par plaisir de la voir réagir toujours plus justement. C'était tellement adorable de contempler les rougeurs révélatrices qui s'installaient sur ses joues et ses exclamations. Elle était tellement choquée à certains moments, que moi ça me faisait marrer. La pauvre, je ne m'en lasserais jamais ! « Mais tout le monde, ou presque, le fait ! Y'a vraiment rien de mal à ça ! » Insistai-je, totalement hilare. C'était à croire qu'elle n'avait jamais entendu parler de masturbation. Pourtant, c'était bien connu ça. Et depuis la nuit des temps ! En mentionnant les photos, c'était aussi pour la taquiner. Mais également une réelle envie de ma part. Et sa réponse ne me surprit pas du tout. Heureusement que je ne me faisais pas trop de films et ne m'imaginait pas de trop qu'elle ferait ça pour moi. Sinon j'aurais été bien déçu par la réponse qu'elle me fit ! « Je devrais faire des photos de toi maintenant. Parce que crois moi, t'as une sacré tête de coquine. Et ça, venant de toi, c'est vraiment bandant ! » Si j'allais finir par lâcher le morceau ? Oui peut-être à un moment donné, oui.

Je surenchéris encore un coup. Et cette fois ci, elle plaqua une main sur ma bouche pour me faire taire. J'éclatai de rire sans pouvoir m'en empêcher, regard provocateur plaqué dans le sien. Je haussai les sourcils à deux reprises et très rapidement, en guise de provocation. Encore une. Je ne faisais que ça avec elle ! « Faut vraiment que t'apprennes à te décoincer ... » Lui fis-je quand même remarquer, avant de clore le sujet. Surtout parce que je voulais me concentrer sur l'incroyable fiction de nos intimités nues l'une contre l'autre. Ca me rendait dingue. On venait de coucher ensemble deux fois, et pourtant j'étais presque prêt à remettre ça. C'était l'effet fou qu'elle me faisait. Enfin soit. Les années d'expérience n'y étaient pas pour rien également ! Je la questionnai assez soudainement sur un truc bien privé, et ris à sa réponse. « C'est que t'as l'air tellement surprise à chaque fois que je fais ou dis un truc, que je ne sais plus moi ... » Me défendis-je avec un haussement d'épaules. Avant de baisser le regard sur son intimité sur le haut de laquelle je posai la paume de ma main, pour frotter son point sensible de mon pouce. « Alors tu me montres ce que tu sais faire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Lun 18 Aoû - 22:50


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Julian savait parfaitement ce qu’il fallait dire pour me mettre dans tous mes états ! Et là je ne parlais pas d’émotions qui me donnaient envie de lui sauter dessus, non non là je parlais bien du fait qu’il savait parfaitement me gêner par ses mots, comme il venait de le faire en me disant que je devrais sans doute me toucher en pensant à lui. Non mais c’était vraiment une idée saugrenue, jamais ça ne m’était venu à l’esprit et rien que d’imaginer le faire… Non, non cela me répugnait réellement. « Pas moi, pas moi, pas moi ! » Répétais je presque comme un automate pour bien lui faire comprendre que ce n’était pas le cas. Il devait le savoir de toute manière, le côté prude et tout le tralala ! Non moi mes dimanches matins je les passais à la messe et pas les jambes écartées dans mon lit à faire je ne sais quoi avec des photos ! Et maintenant voilà qu’il parlait même de faire des photos coquines de moi, enfin là encore ça allait parce que dans sa phrase il ne mentionna que mon visage, si ce n’était que ça franchement je pouvais pas le lui refuser. Le visage c’était rien, franchement ! « Si tu prends que mon visage ça va, mais pas le corps, enfin pas complètement nue quand même je ne peux pas, tu le sais bien. » On passait quand même d’un refus catégorique des photos à un oui pour le visage, comment il faisait pour me faire changer d’avis comme ça ? Il avait un sacré pouvoir sur moi quand même !

Je le faisais taire cette fois ci d’une manière beaucoup plus violente que d’habitude, ma main plaquée sur sa bouche avant de finalement le relâcher. Je ne pouvais de toute manière pas le faire taire de cette façon tout le temps. Je levais les yeux au ciel à sa remarque avant d’afficher un sourire amusé. « Tu m’as déjà bien assez décoincée pour ce soir, chaque chose en son temps. » Plaisantais je avant de sentir de nouveau ces vagues de chaleur venir en moi et m’empêcher d’articuler correctement. Enfin je parvenais assez à parler pour lui faire comprendre que quand même je n’étais pas totalement inculte en matière de sexe, et surtout de fellation. « Non ça je connais, et tu sais quoi ? Je sais même ce que c’est une pénétration anale ! » Répondais je en levant les yeux au ciel avant d’ouvrir grands les yeux en me rendant compte ce qu’il risquait de comprendre. « Enfin je sais juste ce que c’est hein ! Et j’ai pas testé ! Et je testerai pas, voilà » Et voilà maintenant j’arrivais à me mettre toute seule mal à l’aise, c’était encore mieux que tout ça. Je retenais un gémissement aigue en le sentant alors se mettre à me caresser de son pouce tout en me demandant de me montrer ce dont j’étais capable. Je me mordais la lèvre inférieure, une bouffée de timidité me prenant d’un coup. Mais mince, je venais de coucher deux fois avec lui, comment pouvais je encore être timide. Je me contentais de hocher la tête de haut en bas avant de laisser mon regard descendre vers son membre et l’observer quelques secondes, comme si je réfléchissais. Finalement je laissais glisser mon corps jusqu’à ce que ma bouche ne se retrouve face à son membre et après quelques secondes d’hésitation, je le prenais en bouche, commençant de lents mouvements de vas et viens. 

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Mar 19 Aoû - 10:06

we are such stuff
as dream are made on


Peut-être que le jour où elle ne réagirait plus comme une vierge effarouchée, je cesserais de l'emmerder avec mes conneries. Ouais, peut-être. Mais rien n'était moins sûr, tout de même. Il ne fallait pas non plus trop m'en demander. J'adorais l'embêter et la taquiner sur tout ça. Alors je ne risquais pas de m'arrêter totalement non plus. Je ricanai de plus bel quand elle répéta ces deux mêmes mots à plusieurs reprises, pour bien me faire comprendre ce qu'elle disait. Avant de rouler des yeux sans rien répondre. Franchement cette nana était irrécupérable finalement ! C'était un peu dommage tout de même. Mais on s'y faisait ! Toujours plus taquin, je proposai de la prendre en photo moi même si vraiment elle était trop gênée pour le faire d'elle même. Finalement, elle accepta des photos si ce n'était que de son visage. C'était un grand pas en avant là quand même ! Je ne m'attendais pas à ce qu'elle commence à sérieusement accepter un petit quelque chose. « Même pas une vue éloignée de ton postérieur ? » Demandai-je en faisant un peu la moue. Avant de sourire de façon amusée et me redresser pour attraper mon pantalon qui gisait à terre. Je récupérai mon téléphone que je balançai sur la table de nuit. « Ok mais quand tu t'y attendras le moins. Sinon t'auras l'air gênée sur la photo. » Lâchai-je avec naturel en reprenant ma place initiale. Et oui, j'étais tout à fait sérieux.

« T'es sûre de pas vouloir faire une sex tape ? » Demandai-je, encore une fois pour la provoquer et sans pouvoir contenir ce genre de parole. C'était tellement plus fort que moi ! Mais à force de provocations de ma part, elle fini par me faire taire brusquement, en posant une main sur ma bouche. Mais loin de m'agacer ou autre, cela me fit rire. Moi j'avais une façon bien plus plaisante de la faire taire. C'était simplement en réveillant son corps, en l'excitant. Comme j'étais en train de le faire en la faisant mouvoir son bassin sur le mien, créant de délicieux frottements entre nos intimités. Elle parvint toutefois à attirer toute mon attention, quand elle mentionna la pénétration annale. Mais je n'eus pas le temps de m'imaginer quoi que ce soit, qu'elle se reprenait aussitôt en réalisant sa bêtise. Je fis la moue. « Espèce de rabat-joie ! » Marmonnai-je sur un ton franchement boudeur. Enfin tant que j'avais droit à ma fellation, je devrais pouvoir oublier ce qu'elle venait de dire. Elle fini par glisser à hauteur de mon membre et ne tarda finalement pas à le prendre en bouche, malgré qu'elle ait l'air vraiment gênée. Et le fait que je prenne plaisir à la regarder faire, risquait de ne pas vraiment l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Amy Donovan
avatar
les conditionnels
vos messages : 113
Date d'inscription : 25/05/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Ven 22 Aoû - 18:28


Julian & Amy
We are such stuff as dream are made on.
Julian avait vraiment le chic pour trouver des idées qui me faisaient rougir en un rien de temps. Sérieusement, prendre des photos coquines ? Jamais je n’avais fait ce genre de chose, pas même avec Sebastien, tout simplement parce que ça nous était pas venu du tout en tête ! A la limite avec lui j’aurais pu en faire quelques unes, assez soft tout de même mais Julian, c’était autre chose ! Nous n’avions pas du tout la même relation ! Sans compter que je serais terriblement gênée et que je ne parviendrais sans doute pas à rester assez longtemps en place pour qu’il ait le temps de me prendre en photo ! « Non non ! Même pas de loin ! » Insistais je en levant les yeux au ciel alors que lui voulait absolument avoir une photo de mon corps de loin, non même de loin franchement ce n’était pas du tout décent ! Par contre une photo de mon visage à la limite oui, c’était tout à fait possible ! Même si au fond je me doutais bien quand même que ce n’était pas cette partie de mon corps qui l’intéressait le plus, j’étais même persuadée qu’il allait me rire au nez en me disant que le visage, il n’en avait rien à faire. Je fus étonnée de le voir prendre son portable et accepter en précisant qu’il me prendrait en photo par surprise. Finalement je hochais la tête de haut en bas avec un petit sourire. « Oui mais me prend pas pendant que je grimace… » Précisais je.

« Oh non j’ai vraiment pas envie que tu restes scotché devant la télé jusqu’à la fin de tes jours ! » Répliquais je en levant les yeux au ciel à sa nouvelle idée loufoque. Si déjà je ne me sentais pas du tout capable de faire des photos coquines alors la sex tape franchement … C’était quelque chose de totalement impossible ! C’était sans compter que même si j’acceptais, je serais totalement incapable d’oublier la caméra et d’être parfaitement naturelle. Au pire, je serais encore plus maladroite et ce serait totalement raté ! « Tu devrais être content de ce que tu as déjà ! » Rétorquais je en levant les yeux au ciel. Parce qu’en plus j’étais une rabat-joie ? Non mais non absolument pas ! Il avait quand même eut énormément de moi ce soir, bien plus que ce que Seb avait pu avoir en neuf ans ! Mon dieu, c’était quand même terrible ce constat ! Mais bien vite je n’eus plus vraiment besoin de penser à ça, ni même de penser tout court. J’avais glissé le long du corps de Julian pour lui offrir ce qu’il souhaitait et ce avec plaisir, même si j’étais quand même un petit peu mal à l’aise au début. Au fur et à mesure des vas et viens de ma bouche je me détendais un peu plus, accentuant alors encore davantage mes coups de langues. Je relevais ensuite mon regard vers le sien, constatant qu’il était en train de me fixer et étonnement, même si cela aurait pu me gêner au début, là c’était tout le contraire, c’était même totalement excitant, ce qui m’incita à continuer alors plus rapidement mes mouvements.

mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Powell
avatar
les présents
vos messages : 249
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   Sam 23 Aoû - 11:09

we are such stuff
as dream are made on


J'aimais bien l'idée de la prendre en photo moi. Et pas uniquement pour garder un souvenir de cette folle nuit de passion. Mais aussi parce que j'adorerais pouvoir la regarder tout à loisir. Contempler cette beauté qui était la sienne et avait vraiment le don de me rendre dingue. Et son corps était d'une telle perfection, que j'avais vraiment envie de l'immortaliser. Mais ça, non, elle refusait catégoriquement. Elle était vraiment rabat-joie pour le coup ! Mais si je pouvais prendre en photo son visage, alors ça m'allait. Surtout en pleine jouissance. Elle dégageait tellement de choses, bon sang. Elle était vraiment belle, c'était indéniable. Pas seulement bonne, ça non. « Que veux-tu que je fasse d'dune photo de toi en train de grimacer ? » Demandai-je sur un ton moqueur, alors que je posais mon téléphone sur la table de nuit pour m'en servir au moment voulu. Qu'elle était bête quand même. Je n'étais pas du tout intéressé par une photo d'elle en train de grimacer, c'était certain ! Je roulai ouvertement des yeux à sa remarque concernant la sex tape. En même temps, je n'avais fais une telle proposition, que pour déconner. Parce que je savais d'avance quelle serait sa réponse. Et je ne m'étais pas du tout trompé !

« C'est certain que j'aurais envie de regarder ton corps en action, au moins toute une éternité ! » Déclarai-je sur un ton narquois. Il ne fallait pas abuser non plus, je n'étais pas stupide ou accro au porno. Parce que oui, ça tiendrait du porno si on faisait ça. Mais puisque j'allais bientôt être privé de son corps, je n'aurais pas été contre quand même. Et ça, c'était pour de vrai. Je lui adressai un simple regard moqueur en réponse à ses paroles. Eh bien oui elle était rabat joie, quoi qu'elle dise et quoi qu'elle fasse. Il fallait juste le reconnaître voilà tout ! Mais bien vite, je perdis toute faculté de penser. Quand elle obéit en se logeant à hauteur de mon membre, duquel elle entreprit de s'occuper avec grande application. Et vraiment très bien d'ailleurs ! Quand nos regards se croisèrent, je m'attendis à ce qu'elle rougisse et me demande de détourner la tête. Mais au lieu de ça, elle ne se montra que plus virulente encore. Ce qui m'arracha un long râle de plaisir. Je me laissai totalement tomber sur le lit, souffle également coupé durant de longues secondes .Elle s'y prenait vraiment bien. Mieux encore que je n'avais imaginé qu'elle ne le ferait. « Ok ok ça suffit ! Reviens par ici ! » Lâchai-je finalement assez soudainement, en me redressant et en tendant une main vers elle pour l'inviter à revenir au dessus de moi. Avant que je ne devienne totalement dingue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://borntobeawalker.purforum.com/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot   

Revenir en haut Aller en bas
 

we are such stuff as dream are made on ~ Amy ~ hot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» tribo-tone home made
» [Scans fr 2007] Dream'up HS spécial ROCK
» Custom Made "Hi Def" Nouvel album sortie le 9 novembre
» Dream Theater > Le duel des membres !
» Dream Theater Vs. Pain Of Salvation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: le centre de la ville-