AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Sam 7 Juin - 0:24

Une seconde chance


Quelques jours s'étaient écoulés depuis la fameuse journée qui s'était terminée à l'hôpital suite à la chute de Louise. Les choses étaient un peu plus calme, même si on ne faisait que se croiser très souvent, comme on l'avait décidé, je vivais avec elle dans sa maison, laissant mon appartement à ma sœur. Moi qui pensait l'avoir à l'oeil, je me trompais, Louise passait la plupart de son temps à l'extérieur, le plus souvent au travail, enfin c'est ce que j'espérais croire. Louise restait toujours un véritable mystère, même pour le peu de temps que je la voyais. Comme le soir après l'enterrement, très souvent lorsqu'elle n'était pas de garde de nuit, nous passions la nuit tous les deux, la question ne finissait même plus par se poser, apparemment ça la rassurait que je reste auprès d'elle, et c'était de même pour moi. Heureusement elle n'avait pas eu de complications, et s'était bien remis de sa chute. Elle avait même l'air d'aller mieux, sûrement grâce à son travail. Ou alors peut être qu'elle ne voulait pas que je lui pose de questions? J'étais un peu perdu, c'est vrai. Je n'avais pas l'habitude de rentrer tard du travail, j'étais même le plus souvent rentré en premier. Comme chaque soir, cela ne m'étonna donc pas de voir que j'étais seul. J'avais envie de changer un peu du quotidien, et surtout que je lui devais toujours un repas. J'attendais patiemment qu'elle rentre pour lui proposer une petite sortie au restaurant, c'était l'occasion étant donné qu'elle ne travaillait pas cette nuit. Lorsque la porte s'ouvrit, tout sourire, je me dirigea vers Louise qui semblait vraiment exténuée. Elle ne voudrait probablement pas sortir... Je m'attendais alors à un refus, mais qui ne tentes rien n'a rien n'est-ce pas? Je lui embrassa la joue, un peu en signe de "bonjour".
Hey, comment s'est passée ta journée? Tu as l'air d'avoir eu beaucoup de boulot...
Je la laissa alors ranger tranquillement ses affaires, et profiter de ce retour au calme chez elle. Je l'observais, sans rien dire, attendant qu'elle soit bien installée pour lui demander ce qu'elle en pensait.
Tu te souviens qu'on a un restaurant à rattraper du coup, ça ne te dit pas que l'on y aille ce soir? Ça pourrait te changer les idées non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Sam 7 Juin - 10:44

Les jours suivants ma très petite hospitalisation avaient été très calmes entre Aymeric et moi. Nous cohabitions sans réellement se voir. J’enchainais le plus de gardes possibles. Je ne rentrais donc que très rarement. Mais après 36 heures de travail, j’étais obligée de faire une pause de minimum 12 heures. J’en profitais alors pour dormir. Je n’étais sortie qu’une fois depuis. J’avais d’ailleurs contacté une copine. La soirée avait été bien arrosée et la drogue avait été de la partie. Pour la peine, j’avais dormi hors de la maison. Je ne voulais pas inquiéter Aymeric. Le peu de nuits que je passais à la maison, c’était dans le même lit que lui. C’était en tout bien tout honneur. Nous ne couchions pas ensemble, loin de là ! Je revenais à la maison suite à une autre garde de 36 heures. J’étais fatiguée. Mais je n’avais pas envie d’aller rejoindre les bras de Morphée de suite. Qu’elle ne fut pas ma surprise lorsque je vis Aymeric m’attendre. J’avais à peine enlevé mon manteau qu’il me déposait un bisou sur la joue. Je fis de même. Nous dormions peut – être dans le même lit mais étions tout de même plus distants qu’avant. C’était bizarre, c’était autre chose en fait. Je n’avais plus le contact facile. J’avais trop peur qu’il me rejette et me dise que nous devions prendre mon temps. Je ne voulais pas d’une déception amoureuse supplémentaire. Ma vie était déjà assez compliquée comme cela. « La journée a été rude. Un enfant a failli nous lâcher. J’ai tout fait pour le récupérer. Et j’en suis très contente. Son état n’est pas stable. Mais nous verrons demain. J’ai une pause de 12 heures avant la prochaine garde. Et toi, ta journée? Les patients n'étaient pas trop compliqués aujourd'hui? ». Oh oui, je me tuais à la tâche. Mais mon métier était la seule chose qui me tenait la tête hors de l’eau. Je me dirigeais alors vers le salon. Il était parfaitement rangé. Rien n’avait bougé depuis le départ de mes parents. Je ne m’étais pas encore approprié la maison. Je n’avais rien changé. C’était par manque de temps mais aussi par refus de changer ce que ma maman avait choisi. Je ne m’étais pas assise dans le divan. J’avais préféré me rendre à la cuisine afin de voir ce que nous pourrions manger. C’est alors qu’il me proposa un restaurant. « Oh oui ! C’est une superbe idée. Il faut juste que je me change. Tu as une idée de l’endroit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 8 Juin - 0:30

Une seconde chance


Cette fille était une vraie tornade, ne passant que très rarement chez elle, quand elle m'en avait parlé il y a quelques jours, je ne pensais pas que l'on se verrait si peu. C'est vrai que je le regrettais... Je me demandais toujours ce qu'elle faisait lorsqu'elle n'était pas là, notamment dans la soirée. J'avais été une fois rendre visite à ma sœur qui avait maintenant ses quartiers dans mon appartement, elle semblait vraiment heureuse, elle connaissait l'existence de Louise sans jamais l'avoir vraiment rencontré, l'occasion ne s'étant pas présenté, je lui avais parlé rapidement d'elle et plus encore depuis que je vis chez elle, Aileen s'était demandée où j'allais. Elle avait beaucoup de moi, et malgré que je sois le grand frère, elle s'inquiétait souvent pour moi. Ça avait permis de la rassurer... J'avais alors décidé de saisir l'occasion, cette belle occasion de pouvoir comme rattraper le temps perdu. J'avais l'impression qu'elle s'éloignait de moi un peu plus chaque jour, nous n'échangions plus que des banalités, qu'elle essayait de me cacher des choses... J'avais dû me résoudre à l'évidence, je ne l'avais pas revu boire de l'alcool ou se droguer. En même temps, elle avait l'occasion de le faire à tellement d'autres moments. Alors je ne lui en avais plus parlé... On n'avait plus parlé de rien non plus de toute manière, ni de disputes d'ailleurs. C'est pour ça que je pensais que ça nous ferait du bien, de se retrouver, parce que je me rendais compte qu'elle me manquait. J'étais encore plus perdu qu'avant... Je commentais par des banalités comme souvent, lui demandant comment s'était passée sa journée, l'écoutant attentivement. J'avais peur qu'elle me rejette, qu'elle ait pris peur depuis notre dernière conversation.
J'espère aussi qu'il tiendra le coup, il doit être très courageux en tout cas. Ah oui? C'est génial, tu vas pouvoir souffler un peu, en ce moment, tu enchaînes les gardes. Oh, tu sais, la routine, je vois souvent les mêmes patients avec les mêmes problèmes, rien qui ne va t'intéresser, c'est sur.
Pendant les pauses, je m'amusais à changer de services pour voir comment ça se passait ailleurs, et peut être croiser Louise? Mais ça elle n'était pas obligée de le savoir non plus. Je ne voulais pas qu'elle croit que je l'espionne... C'est elle qui m'a donné envie d'aller voir comment c'était ailleurs, on avait tendance à s'enfermer dans nos services, c'était bête d'ailleurs. Elle déposait ses affaires, et comme je m'y attendais se diriger vers la cuisine. C'est alors que je finis par lui proposer d'aller au restaurant, elle acceptait. J'étais à la fois surpris, et à la fois pas du tout, comme souvent avec Louise.
Eh bien... Génial alors! Prends ton temps! Pourquoi pas le restaurant que tu avais proposé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 8 Juin - 8:00

Je ne voyais peut – être plus Aymeric aussi souvent. Mais j’aimais toujours autant le retrouver. Il était ma bouffée d’air. Et me faisait presque sourire en toutes circonstances. J’étais encore dans la cuisine. Je me tapais sur les doigts pour ne pas me servir un verre. Je ne pouvais le faire devant lui. Il en était hors de question. Je ne voulais pas perdre mon défi. Et puis, il suffisait de m’enfermer pour le prendre ce verre. Il était si facile de lui cacher ce genre de choses. Il ne savait pas que chaque pièce de la maison comprenait une de mes flasques. Et j’allais bien m’abstenir de le lui dire. Mais bon, tel n’est pas le sujet. Je voulais passer une journée calme. Et puis, de toute façon, je ne pouvais pas finir bourrée ou droguée, je travaillais dans 11 heures maintenant. Je pris le temps de répondre à chacune de ses questions. « Oh oui, il est vraiment courageux ! Mais j’espère qu’il tiendra la nuit. Je vais garder mon bipeur d’ailleurs. Je ne veux rien louper ! ». Oui, même en dehors de l’hôpital, je restais connectée et accrochée à mon bipeur. Il pouvait y avoir une énorme catastrophe et que je doive courir sur place. J’espérais juste secrètement que cela ne le dérange pas. « Oui, après ces 12 heures, j’ai encore une garde de 36 heures. Mais ensuite, 72 heures de repos ! ». J’espérais qu’il aurait aussi 72 heures de congé. Mais nous n’étions pas dans le même type de service. « Mais raconte – moi. C’est sympathique de parler chacun de sa journée. Ne me dis juste pas de nom. Le secret sera bien gardé ! ». Mes parents m’avaient appris à déballer tout ce qu’il s’était passé dès que je rentrais le soir. Il y en avait toujours bien un des deux qui m’écoutait attentivement. Cela faisait énormément de bien de pouvoir raconter. Il y avait souvent des choses qui me contrariaient. Et une fois raconté, j’oubliais complètement. C’est comme si j’avais un poids en moins. « Tu veux boire quelque chose ? ». J’en avais presque oublié qu’il était chez lui aussi. S’il avait soif, il se serait certainement servi. D’ailleurs, le frigo était complètement vide. Il n’y avait d’un yaourt. Oui, c’était tel les films. Mon, enfin devrais – je dire notre, frigo était complètement vide. Mais la cave débordait de boissons. Que ce soit des sodas ou de l’alcool. « Je pense que je devrai faire les courses. ».
C’était choisi, nous allions au restaurant. Il voulait se rendre au restaurant que j’avais proposé précédemment. Il me semblait qu’il fallait réserver. Mais je l’adorais pour son intimisme. Et c’était tout ce dont j’avais besoin pour le moment. « Oui, on fait cela ! Il faut juste téléphoner pour être certains qu’il y a encore de la place. ». Je souris alors. Je me dirigeais vers le téléphone. Par la même occasion, j’allumais le fer à repasser. J’avais envie de porter une petite robe noire assez courte. Mais elle était encore dans la manne où se trouvaient encore plein de vêtements appartenant à mes parents. Il y en avait quelques uns qui appartenaient à mon frère aussi. Je trouvais assez rapidement ce dont j’avais envie. J’avais une petite pensée pour eux. Mais je ne voulais pas m’attarder là – dessus au risque de verser quelques larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 8 Juin - 21:31

Une seconde chance


Malgré que le défi qu'elle s'était fixée était de 48h à l'origine, je ne l'avais plus revu toucher à quoique ce soit depuis sa sortie de l'hôpital, après ne pas voir ne voulait pas dire qu'elle ne l'avait pas fait. Elle m'avait simplement enlevé ma chance de lui ouvrir les yeux, et de justifier les accusations que je lui avais porté. Dans le fond, je savais qu'elle n'avait pas pu arrêter comme ça, c'était impossible de gérer ça toute seule, mais elle avait décidé de m'écarter de sa vie apparemment... Peut être pour éviter les confrontations à nouveau? Je n'en avais vraiment aucune idée, et j'avais vraiment du mal à la comprendre. J'avais essayé me mettre à sa place, mais sans vraiment de succès... J'étais prêt à tout faire pour elle, mais Louise ne m'en laissait jamais l'occasion, ce qui était vraiment dommage. Je savais qu'elle s'investissait beaucoup dans son travail, et ça ne m'étonnait pas qu'elle me dise qu'elle voulait garder son bipeur, je l'admirais vraiment.
Je comprend, à ta place, je ferais la même chose, j'espère que tout ira bien pour lui.
Elle me disait alors avoir encore une garde de 36h à faire pour avoir ensuite 72h de repos, c'était une bonne nouvelle, je lui souris, content de le savoir. J'espérais pouvoir m'arranger pour passer au moins une après-midi avec elle. Elle avait l'air de vouloir savoir ce qui avait pu se passer aujourd'hui, insistant un peu. Je me mis à rire, pas la peine de lui raconter les choses tristes que j'avais pu voir, ou écouter, mais pourquoi pas lui raconter quelque chose de plus ou moins amusant.
Si tu y tiens, j'ai une patiente qui vient depuis un sacré moment, elle a de gros problèmes psychologiques, suite à une agression, elle se rétablit plutôt bien d'ailleurs... Mais le fait est que les patients ont tendance à trop s'accrocher à leur médecin, tu ne trouves pas? Plus encore lorsqu'ils prennent l'habitude de venir nous voir très souvent.
Elle avait sûrement dû connaître aussi cette situation, mais qui avait dû être différente avec des enfants. C'était rare que je raconte mes journées de travail, d'habitude personne n'était là pour m'écouter, les inconvénients de vivre seul. D'un seul coup, elle me proposa à boire, et constata aussitôt que le frigo était en effet vide.
Pourquoi pas oui? Je vais prendre la même chose que toi. Et oui, j'avais pensé y aller demain si tu veux? J'ai une petite heure devant moi avant d'aller travailler? Tu me fais une liste de ce que tu veux, et je m'occupe de tout.
Je n'avais pas encore tout à fait pris mes marques dans cette maison, ce n'était pas vraiment chez moi, Louise était la gérante de cette maison maintenant. Elle accepta alors ma proposition d'aller manger au restaurant, celui là même qu'elle avait proposé il y a quelques jours. Je la laissa se charger d'appeler, voyant qu'elle avait pris le téléphone. De mon côté, j'allais aussi regarder aussi pour trouver une chemise blanche à enfiler, quelque chose de moins décontracté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Mer 25 Juin - 14:16

Il avait une patiente qui s’attachait trop à lui ? Attention à elle, je veille au grain ! Oui, nous n’étions pas en couple. Je le savais suffisamment assez d’ailleurs. Mais un jour viendra où nous formerions un couple. Je ne le voyais pas autrement. Et je n’avais envie de rien d’autre. J’étais plutôt possessive mais je m’abstenais de le montrer. Je souris alors doucement. « Et cette patiente est devenue accro à toi ? Qu’est – ce qui te fait dire ça ? Et comment tu réagis face à ce genre de cas ? ». Pour ma part, j’avais des enfants et il était plutôt normal qu’ils s’attachent à leur médecin. Surtout lorsqu’ils sont hospitalisés depuis un bon bout de temps.
« Et bien, ce sera un coca alors ? ». J’avais besoin d’énergie. J’aurai dû profiter de ces 12 heures pour dormir. Mais je n’étais pas comme cela, loin de là. J’avais besoin de le voir, de le toucher, de passer du temps avec lui. Mon sommeil pouvait donc attendre. Je descendais rapidement à la cave où je trouvais une bouteille. Elle n’était pas très fraiche. Je ramenais donc des glaçons. Oh non, pas pour moi, je détestais ça. Mais plutôt pour lui. « Tu veux des glaçons ? ». J’attendis sa réponse et me mis à exécution. Je pris rapidement deux verres dans l’armoire que je déposais sur l’îlot central. « Tu es sûr pour les courses ? ». Je courais vers le hall pour prendre ma carte de banque dans mon sac à main. Il ne me fallut que quelques secondes pour revenir. « Tiens, le code, c’est 5434. ». Je lui faisais entièrement confiance. Il pouvait avoir mon code. Je savais que ce n’était pas lui qui allait le transmettre à des personnes indésirables. Et puis, je refusais qu’il paie. Je gagnais ma vie maintenant. Je n’avais pas de loyer sur le dos. L’assurance vie de mes parents avait payé la maison et leur voiture. « Je te ferai la liste tout à l’heure. ». Je souris alors.
J’avais rapidement appelé. Heureusement, il leur restait une table. Je l’avais négociée pour que nous nous retrouvions à ma table préférée. Par la même occasion, je m’étais excusée pour la fois précédente. Mais le serveur comprit très vite et me dit de ne pas m’inquiéter. Une fois ma robe repassée, je me déshabillais en plein milieu du salon. Et me retrouvais complètement nue. J’en avais profité pour changer de sous – vêtements. Avec mes parents, nous n’étions pas pudiques pour un sou. Il nous arrivait souvent de se changer en plein milieu du salon ou de sortir de la salle de bain avec un simple essuie nous entourant parce que nous avions oublié nos vêtements dans la salle de bain…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Mer 25 Juin - 21:00

Une seconde chance


J'avais l'impression qu'elle me mitraillait de questions. Ce qui me fit de nouveau rire, je me doutais plus ou moins de sa réaction, mais elle avait voulu savoir non? Elle essayait de cacher que ça la dérangeait, et je rentrais alors dans son jeu.
Eh bien, oui, si on peut dire ça... Je m'en suis rendu compte vu le comportement qu'elle a avec moi, ce genre de choses on peut le sentir, tu vois ce que je veux dire? Sa façon de me regarder fixement... Ça ne m'était encore jamais arrivé, et je trouve ça plutôt drôle. J'essaie de trouver une solution.
Elle devait sûrement me voir comme un repère, c'était une patiente qui passait son temps à l'hôpital, était un peu paranoïaque, et c'était vraiment compréhensible vu ce qui lui était arrivé. Et je ne pouvais pas lui en vouloir, et je prenais ça à la rigolade, un peu trop peut être? Je n'en sais rien. Je hocha la tête, oui un coca, c'était parfait. Elle s'éclipsa en même temps que j'allais voir pour chercher cette fameuse chemise blanche. J'étais content de savoir que j'allais passer du temps avec Louise, alors que j'étais entrain de troquer le t-shirt que je portais pour cette chemise, j'entendis sa voix me demander si je voulais des glaçons. Je me contenta de crier que oui, c'était toujours mieux frais. Je me décida alors à la rejoindre tandis qu'elle avait versé les verres de coca.
Merci pour le verre. Et oui, j'en suis sûr et certain, sinon je ne te l'aurais pas proposé.
J'étais surpris qu'elle me donne sa carte, je n'avais pas compté la faire payer, je vivais là aussi non? Elle me filait aussi son code de carte bleue, apparemment elle me faisait assez confiance pour ça aussi. Cela me faisait sourire, je n'avais pas l'intention de la laisser tout payer toute seule, ce n'aurait pas été galant de ma part, mais je savais qu'elle n'accepterait certainement pas. Alors je la mettrais sur le fait accompli, comme ça elle n'aura pas d'autres choix.
Pas de soucis, on verra ça tout à l'heure.
Pendant qu'elle appelait au restaurant, j'en profitais alors pour regarder dans mon portable. Ma sœur m'avait appelé certainement pendant que je me changeais. J'écoutais son message vocal, et me tourna vers Louise, n'entendant plus le son de sa voix. Mais aucun son ne réussit à franchit mes lèvres... J'étais bouche bée, ne sachant pas quoi faire ni quoi dire. Je ne m'étais pas attendu à voir Louise dans son plus simple appareil. J'avais du mal à reprendre contenance, qu'elle s'était de nouveau tournée vers moi. Elle m'avait vraiment pris par surprise, au point même d'avoir oublié ce que ma sœur venait de me dire dans ce message vocal. J'avais déjà vu des femmes nues, mais là, c'était différent... Je toussa comme pour retrouver ma voix avant de dire:
Je... Euh... C'est ma sœur... Elle m'a appelé, enfin ça n'a pas d'importance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Jeu 26 Juin - 7:26

Elle le regardait fixement ? J’étais du genre jalouse et possessive à la base. Mais suite à ma relation avec Xavier, tout cela c’était bien calmé et je me détachais plus des gens. Finalement, il m’avait forcé à me forger une carapace, à me faire une bulle où très très peu de personnes pouvaient entrer. Et là, en l’occurrence, la seule personne capable de le faire était Aymeric. Mais il ne devait très certainement pas le savoir… « Tu trouves ça drôle ? ». Je lui souriais alors. Je me forçais à le faire. Je fulminais en moi. Mais je devais rester calme. « Et bien, pourquoi ne pas l’envoyer chez un de tes confrères ? ». Oui, pas touche à Aymeric, compris les filles ?
J’avais eu le temps de m’éclipser quelques minutes et il était allé se changer. Il avait opté pour une chemise blanche. « Mais que tu es sexy comme ça ! ». Je lui fis un clin d’œil. Il ne me fallut que quelques minutes pour me rendre compte de ce que je venais de dire. « Oups, pardon. C’était sûrement inapproprié. ». Je vus une rapide gorgée. J’avais un soudain regain d’énergie. Et j’en profitais complètement. Je lui avais donné ma carte bancaire. Je pensais, naïvement, qu’il paierait avec elle. Je pensais alors à la liste de courses, je ne pouvais décemment pas lui demander de me ramener une bouteille de rhum. « Mais tu sais, je vais y aller finalement. J’ai besoin de tellement de choses. ». Je lui souris alors, espérant que cela passe comme une lettre à la poste. Croisons les doigts !
Je m’étais dirigée vers le salon où trônait la planche à repasser. J’avais entrepris de repasser rapidement une petite robe noire assez courte. Elle n’était pas décolletée. Ma maman m’avait toujours dit de faire soit l’un soit l’autre pour ne pas être trop vulgaire. Je n’avais pas une poitrine fournie mais j’étais mince. J’optais donc le plus souvent pour du court. Je me changeais en plein milieu du salon. Aymeric n’était pas là. Et pour tout vous dire, je n’y avais pas pensé. « Oh, désolée. L’habitude ! ». J’enfilais rapidement mon dessous de sous-vêtement. Et autant vous dire que ce n’était pas une culotte de grand – mère. Je pris un rapide soutien noir. Et j’enfilais ma robe. « Désolée, Aym’. Ca ne se reproduira plus. ». Tout à coup, je fus gênée par ce qui venait de se passer. Je rougis quelque peu et baissa la tête. Je regardais mes pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Jeu 26 Juin - 15:40

Une seconde chance



J'aurais dû me douter qu'il n'y aurait que moi que ça ferait rire. Ce que cette patiente devait s'imaginer ressentir quelque chose pour moi, alors que ça devait être loin d'être le cas, et surtout ce n'était pas réciproque. Quelqu'un comptait déjà énormément pour moi... Alors que je voulais raconter quelque chose d'amusant à Louise, ça avait provoqué l'effet contraire même si elle essayait bien de le cacher, sa façon de se comporter et de me répondre démontrer qu'elle était entrain de perdre patience. Avait-elle besoin que je la rassure à nouveau ? Je m'approcha un peu plus d'elle en essayant de trouver les bons mots...
Je trouvais ça drôle oui, sachant pertinemment que ça n'irait pas plus loin... Je finirais certainement par le faire oui, j'en parlerais à mes collègues on trouvera une solution.
J'avais fais un léger brin de toilette avant d'enfiler une chemise blanche toute simple, et d'aller rejoindre Louise qui avait ramené des boissons. J'adorais sa façon de s'exprimer et sa spontanéité, elle était tellement surprenante. Je lui souris, elle était adorable.
Mais non, ne te sens pas gênée.
Ce qu'elle venait de me dire me faisait énormément plaisir, je mettrais plus souvent des chemises si ça lui plaisait à ce point. J'attrapais alors le verre qu'elle m'avait versé, et en bus en même temps qu'elle. Je ne compris pas son revirement soudain, que s'était-il passé dans sa tête ? Je fronça les sourcils. Parfois, elle était vraiment déconcertante.
Tu ne me fais pas confiance ? Tu as peur que j'oublie quelque chose, c'est ça ? Ne t'inquiètes pas, je devrais m'en sortir. Et ça t'évitera de courir pour aller faire des courses, alors que j'ai plus de temps que toi.
J'étais plus surpris qu'autre chose, en me retournant je ne pensais pas voir Louise totalement nue, elle s'était du coup dépêchée de se rhabiller, mais j'avais du mal à oublier cette vision. Elle arrivait à être magnifique en toute situation... Je m'approcha d'elle, je me saisis de son menton pour qu'elle me regarde dans les yeux.
Ne sois pas désolé, je ne pensais pas... J'ai été surpris, c'est vrai, mais... Tu es très sexy toi aussi, tu sais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Ven 27 Juin - 16:58

Apparemment oui, il avait trouvé cela drôle. Je me calmais intérieurement. Je pensais à une île où je serai seule sur la plage, un verre de cocktail à la main, les écouteurs sur les oreilles. Cela me calmait, de temps en temps. J’avais donc fermé les yeux quelques instants. Il s’était approché de moi. Le sentir si proche de moi me donnait bien souvent l’envie de l’embrasser. Mais je me tapais sur les doigts intérieurement. Je m’étais promis que la prochaine fois que cela devrait arriver, ce serait à son tour. « Je suis certaine que tu en trouveras une ! ». Je lui souris alors doucement. Je ne devais pas être jalouse d’une patiente. Il me semblait qu’Aymeric était assez professionnel pour faire la part des choses.
Il était tellement attirant comme cela. Sa chemise blanche lui allait à merveilles. Finalement, il ne devrait porter que cela, non ? Je souris alors à sa remarque. Que lui dire de plus ? Rien. J’assumais complètement ce que je venais de lui dire.
« Mais si, je te fais confiance. Bien sûr ! Sinon, tu ne serais pas ici, hein. ». Il était marrant tout de même. Il savait très bien que je lui faisais énormément confiance. Je pourrais traverser une rue les yeux fermés à son bras. Il était l’homme le plus sûr que je connaissais. « Mais disons juste que j’ai besoin de choses personnelles. Que les garçons ne peuvent pas comprendre. ». Bon, je mentais un peu. Mais j’en avais besoin aussi. Je n’allais quand même pas lui demander de m’en acheter, il n’y avait rien de sexy là-dedans. Et puis, je n’avais pas envie d’aller dans un night shop ou de retourner au supermarché juste pour ça. Ce serait dommage, non ? Et puis, je savais exactement quelle bouteille de rhum j’avais besoin. Et ça, j’étais presque certaine qu’il ne me l’achèterait pas.
Après la petite mésaventure des vêtements, Aymeric essayait de me rassurer… Nous étions tellement proches l’un de l’autre. Il tenait mon menton et me regardait dans les yeux. Je ne pouvais que fondre face à cela. Il était … surprenant lui aussi ! Je rougis doucement à sa réflexion, ne sachant qu’y répondre. « Tu veux que je le sois encore plus ? ». J’avais quelques idées derrière la tête…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Ven 27 Juin - 22:49

Une seconde chance


Je décidais de clore le sujet, ce n'était pas la peine d'en rajouter une couche, je n'aurais pas dû lui parler de ça, c'est vrai... Je regrettais maintenant que c'était fait, c'est souvent comme ça d'ailleurs. Mais Louise pouvait être rassurée, je n'avais qu'une seule personne en tête, et ce n'était pas près de changer. Etant donné que je n'avais jamais ressenti quelque chose d'aussi fort... Je n'arrêtais plus de sourire, ça m'avait franchement manqué de ne plus la voir autant ni de parler comme on le faisait actuellement. J'ai toujours cru avoir des problèmes affectifs et relationnels, mais maintenant je me demande si c'est vraiment le cas? J'avais toujours eu la solution sous mon nez. Quand elle a une idée en tête, impossible de la lui enlever. C'était incroyable la vitesse à laquelle elle changeait d'avis.
J'essaie juste de trouver une explication à ce revirement, ne m'en veux pas. Je ne vois pas le problème, tu es vraiment bornée... Mais je n'en démords pas pour autant.
Je pouvais me montrer aussi borné qu'elle, surtout que je ne vois pas quand elle trouverait le temps d'aller faire les courses avec son emploi du temps. Ou alors elle me cachait quelque chose...
La meilleure façon de mieux faire passer ça, était de jouer sur l'humour, ce que j'avais essayé de faire. J'étais de nouveau proche, un peu comme dans le parc... Cette fois, nous étions vraiment seuls, je la fixais dans les yeux sans réussir à détourner le regard. Je me demandais bien à quoi elle pensait, elle me fit sourire par sa réponse. Que pouvait-elle bien manigancer? Je remontais ma main sur sa joue, ne la lâchant pas du regard. Je ne pouvais pas résister...
Impossible de refuser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 29 Juin - 12:17

Il n’allait pas lâcher l’affaire, j’en étais presque sûre. Je ne voulais pas lui dire la vérité, pas sur ce coup – là. Mais je n’allais pas avoir le choix. Je m’en doutais. « Aym’, il n’y a pas toujours d’explications. J’ai besoin de choses dont tu ne peux pas t’en charger. C’est tout. C’est donc plus simple si j’y vais. Mais on peut faire moitié – moitié, si tu veux ? Tu vas chercher tout ce qu'il faut pour remplir le frigo. Et j'irai chercher les boissons et ce dont j'ai besoin. ». Et puis, nous n’avions jamais parlé de l’argent et de comment nous allions gérer tout cela. J’étais prête à tout prendre en charge, vraiment. Mais je me doutais qu’Aymeric ne soit pas d’accord. « Je suis bornée ? Pourquoi tu dis cela ? ». J’avais besoin d’exemple concret. J’étais étonnée de sa parole, c’est la première fois qu’il me faisait part de l’un de mes défauts. Et cela ne me plaisait pas. Mais je devais être capable de l’entendre. Je ne lui montrais donc rien, ni colère ni déception. Je lui avais simplement souri.
Aymeric et moi, seuls dans le salon. Personne pour nous déranger. J’étais dans ma bulle et il me semblait qu’il m’y avait rejoint. Sa main avait remonté sur ma joue. Et il ne lui avait pas fallu beaucoup de temps pour accepter que je sois encore plus sexy. Mais je n’avais pas envie de partir d’où j’étais. Nous étions si proches. Je le regardais alors dans les yeux. « Et bien, avant de partir, tu me laisses 5 minutes. Tu vas voir… ». Oh, je me doutais bien que j’allais le surprendre. Et j’espérais que cela lui plaise. Mais nous jouions sur un autre terrain de jeu. Nous entrions dans la séduction. Cela n’avait plus rien à voir avec l’amitié. Je posais alors délicatement ma main dans le bas de son dos. Pour ma part, j’adorais que l’on ait ce geste envers moi. Il ne devait très certainement pas le savoir. Je fermais les yeux quelques secondes, profitant des gestes qu’il avait envers moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 29 Juin - 13:10

Une seconde chance


J'écoutais ses explications, si on pouvait appeler ça comme ça, elle essayait de me convaincre à sa manière. Mais ce qu'elle me disait, suffisait largement à comprendre ce qui s'était passé dans sa tête, apparemment elle tenait surtout à aller chercher les boissons, et tout rentrait dans l'ordre dans mon esprit: elle n'osait peut être pas me demander d'aller lui chercher de l'alcool, ça ne m'étonnait pas, c'était difficile de décrocher en si peu de temps même si elle avait peut être essayé de faire des efforts. Elle ne semblait pas vouloir en démordre non plus, nous étions dans une impasse apparemment. Parfois, il fallait apprendre à mettre de l'eau dans son vin, comme on le disait souvent, surtout lorsqu'on doit cohabiter ensemble. Une conversation toute simple sur les courses prenait une ampleur démesurée, c'était incroyable. Je détourna un instant la tête avant de chercher son regard à nouveau. Je ne voulais pas la laisser s'en sortir comme ça.
Tu n'as pas avoir honte à me demander quoique ce soit tu le sais ça? Même si ça ne me plaît pas, c'est certain, je sais très bien, qu'il faut beaucoup de temps, et de la volonté. J'espère que tu le comprends bien...
S'énerver n'apportait jamais rien de bon, expliquer les choses était peut être une bonne solution? Je l'espérais en tout cas, je devrais certainement céder pour ne pas risquer une énième dispute, je voulais profiter de notre soirée. Je vivais à plein temps chez elle, alors je refusais de ne pas participer, ce qui incluait aussi le financier. Ce n'était pas à Louise de subvenir à mes besoins, et si je pouvais lui épargner certaines dépenses, je ne me gênerais pas pour le faire. C'était surpris qu'elle me pose cette question, comme ci ça l'embêter que je pense ça.
Oui, tu es une vraie tête de mule, tu as eu l'occasion de me le démontrer ces derniers jours, combien de fois ai-je cédé pour que l'on arrête de se disputer? Et pourtant je peux être entêté quand je le veux...
Le moment s'y préparait vraiment... Nous étions seuls chez elle, dans une ambiance plutôt romantique, je devais l'avouer, me trouvant coller contre Louise. Je continuais de caresser sa joue de mon pouce. Je sentis sa main descendre le long de mon dos, je la fixais, elle était vraiment magnifique. Je ne savais pas à quoi m'attendre... Les choses étaient totalement différentes d'un seul coup, elle ferma les yeux. A cet instant, elle semblait être totalement apaisée, sans que je ne le prévois, je me pencha vers elle pour l'embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 29 Juin - 13:27

Il comprenait toujours tout et très rapidement. Je ne pouvais pas lui cacher grand chose à part ma maladie… « Aym’, il y a certaines choses que je ne te demanderai pas d’acheter et de surcroit, payer… ». Il n’allait tout de même pas payer ma bouteille. Il en était hors de question ! « Tu serais d’accord de l’acheter ? ». Je n’avais pas ouvertement dit ce que je devais acheter. Mais j’étais certaine qu’il l’avait compris. Il y a des choses pour lesquelles il ne suffisait que d’un regard. J’avais été faible par rapport à l’alcool devant lui qu’une fois. Une toute petite fois, je lui avais avoué que j’avais envie d’un verre. Depuis, je m’étais promis de me tenir à carreaux et de faire attention à ce que je lui transmettais comme information. Je ne pouvais pas, je devais être indépendante et régler mes problèmes toute seule. Et puis, je ne lui avais jamais parlé d’alcool en tant que tel. Je ne lui avais pas demandé de m’acheter une bouteille d’alcool ou autre. C’est, qu’au fond, que je ne l’acceptais pas.
Alors comme cela, j’étais une tête de mûle ? « Mais, je cède aussi ! ». J’attendais quelques secondes avant de continuer. « Parfois. ». Il avait parlé de dispute. Il me semblait que cela s’était calmé ces derniers jours. J’avais pris sur moi. Bon, nous nous étions vus beaucoup moins souvent aussi. Le boulot m’avait pris énormément de temps. « Et bien, tu peux me montrer que tu es un vrai entêté ! ». Je lui souris doucement.
J’avais fermé les yeux pour simplement profiter des gestes qu’il avait envers moi. Quelle ne fût pas ma surprise de sentir ses lèvres sur les miennes. Il m’avait embrassée. Nous nous embrassions. Yeux fermés, j’étais sur un petit nuage, dans mon paradis. Quelques secondes plus tard, j’ouvrais doucement les yeux. Je devais le voir, réaliser ce qu’il venait de se passer. Il ne me fallut que peu de temps pour l’embrasser à mon tour. Je voulais qu’il comprenne que j’étais d’accord avec lui. Je ne savais que dire. Je mis ma deuxième main sur sa taille : endroit que je n’avais jamais touché auparavant. J’avais d’énormes papillons dans le ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 29 Juin - 14:06

Une seconde chance


C'était une déformation professionnelle, c'est vrai, c'était mon travail de comprendre les personnes, de décrypter et d'analyser ce qu'ils me disaient, de faire attention aux moindres détails. Et encore une fois, ça ne m'avait pas échappé. Je continuais de la regarder dans les yeux, on était doué à ce jeu, on se comprenait parfois d'un simple regard. Dans ma tête, j'essayais d'imaginer comment se passerait notre vie lorsque l'on sera vraiment un couple, si elle n'accepte pas que je lui paie certaines choses, et oui, ça ne pouvait pas être autrement... On finirait par former un couple, j'en étais certain.
Oui... Je préfère qu'il n'y ait pas de secrets entre nous, quitte même à ce que j'aille te chercher ce que tu veux tant.
J'avais eu l'occasion de voir que j'avais eu raison de croire qu'elle était addict, même si elle n'en avait toujours pas pris conscience. Je préférais savoir ce qu'elle achetait, et contrôler plus ou moins ce qu'elle buvait, plutôt que de l'ignorer. Cela voulait dire que j'avais encore une chance de pouvoir l'aider, je ne désespérais pas. On avançait à petits pas depuis que j'étais aussi proche d'elle, j'avais vraiment bon espoir, même si ça devait prendre du temps. Elle me fit rire, en effet, elle cédait que de rares fois, elle avait plutôt un fort caractère, mais ça ne me dérange pas, je préfère ça qu'une femme qui est toujours d'accord avec moi uniquement pour me faire plaisir.
Parfois, c'est bien le mot oui. Tu arrives toujours à me faire craquer, je dois l'avouer... J'ai du mal à te tenir tête bien longtemps, c'est ma faiblesse.
Je lui souris également. La conversation était à nouveau bon enfant, et c'était agréable.
Je n'avais pas prévu ce qui allait se passer, elle était là en face de moi, les yeux fermés, elle était si belle... C'était comme ci j'avais résisté tellement longtemps à son charme, et à l'envie de l'embrasser comme il y a quelques jours au parc. C'était de nouveau tellement évident... A son contact, des frissons m'ont parcouru le long du corps, oui ça ne pouvait pas être autrement désormais. Rapidement, Louise répondit à mon baiser, je la plaquais un peu plus contre moi, sentant son cœur battre à l'unisson du mien. Ce baiser paraissait différent de celui du parc, je n'aurais pas su l'expliquer... Je finis par m'écarter doucement d'elle, posant mon front contre le sien. J'étais tellement bien près d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 29 Juin - 14:28

Il allait vraiment m’acheter la bouteille ? J’allais devoir céder alors… Et le laisser gagner. Je ne comprenais pas à quoi il jouait, je ne comprenais pas pourquoi il acceptait de le faire. Cela ne le dérangeait donc pas que je boive un verre ? Cela le rendait indifférent ? Parfait, je pouvais continuer comme je le voulais alors… « Bon. Et bien, d’accord. C’est une bouteille de rhum. Elle se trouve dans le premier rayon, au fond à la troisième rangée en partant du haut. Elles sont en promotion. Tu peux en prendre entre trois et cinq. ». Non, je n’exagérais pas. J’aurai acheté exactement cette quantité si j’avais été moi – même. Il voulait y aller ? Qu’il y aille. « Mais pourquoi tu acceptes ? ». Il avait aussi l’art de me surprendre. Je pris tout de même un billet de 20 dollars de mon porte – feuille et le lui tendais. Il n’avait pas à payer pour cela, il en était hors de question ! « Pour payer. ». Je regardais mes pieds, un peu gênée par la situation.
Il m’avouait alors que j’arrivais bien souvent à le faire craquer. Sur ce coup, j’étais fière de moi. Il était marrant aussi. Mais je ne voulais pas qu’il cède tout le temps. Il était une personne avec un avis et des envies. Il avait aussi le droit de vivre sa vie à fond. « Je suis donc une partie de ta faiblesse ! ». Je lui souris, contente de moi. Il avait l’air attaché à moi tout de même. Je ne pouvais pas le nier.
Aymeric et moi, c’était naturel. Nous avions plein de petits gestes de couples l’un envers l’autre alors que nous étions loin de l’être. Avions – nous eu un coup de foudre ? Une attirance ? Je ne savais pas si cela pouvait s’expliquer. J’adorais l’embrasser et j’aurai voulu le faire encore et encore. Nous étions maintenant front contre front. « Merci, Aym’ ! ». Il m’avait délivrée d’une certaine façon. Je pouvais maintenant avoir à peu près tous les gestes dont j’avais envie envers lui. Mais je devais être sûr, je devais l’entendre de sa bouche. Cette question pourrait paraître bizarre pour d’autres. Je voulais être rassurée. « Aym, nous sommes … ensemble ? ». Je baissais légèrement la tête mais nos fronts étaient toujours collés. Je ne voulais pas qu’il croise mon regard. Il trouvait peut – être cette question digne d’une gamine de 16 ans. Mais je voulais y aller pas à pas avec lui, je ne voulais pas brûler d’étapes. Et je préférais largement que cela soit clair dès le début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 29 Juin - 15:25

Une seconde chance


Elle avait l'air contente que la situation tourne à son avantage, mais il allait falloir jouer sur les compromis, elle ne pouvait pas gagner sur tous les tableaux. J'étais étonné qu'elle sache exactement l'emplacement de sa bouteille, oui il allait vraiment falloir que l'on en reparle sérieusement... Entre trois et cinq? C'était une plaisanterie? C'est incroyable qu'elle est réussit à me cacher ça pendant plusieurs jours, parce que c'était forcément le cas, avec une consommation pareille, elle n'avait pas pu réussir à s'arrêter même pour deux jours. Elle devait avoir des réserves, c'est pas possible autrement.
Je veux bien faire des efforts et me montrer conciliant, mais là, trois à cinq bouteilles? Tu ne vas jamais réussir à décrocher... Je fais ça pour t'aider aussi, pas pour te permettre de t'enfoncer un peu plus.
Elle était vraiment incroyable, elle n'a vraiment pas la volonté pour arrêter, c'était loin d'être fini... Quand elle se rendra compte de l'ampleur de son addiction, il sera peut être trop tard. Je la protégeais certainement de trop, et ce n'était pas bon, mais je tenais à Louise, je ne me voyais plus sans elle à mes côtés.
Pourquoi j'acceptes? Parce que si je ne le fais pas, tu le feras toi-même, ça revient au même non?
Je n'allais pas lui dire que c'était un moyen de contrôler sa consommation, elle n'accepterait peut être plus? C'est certain que je n'allais pas la laisser se détruire comme ça. Je comprenais vraiment pas pourquoi elle me donnait encore de l'argent.
Gardes ton argent, on verra ça quand j'aurais fais les courses d'accord?
Elle avait l'air de contente de savoir ça, je me contenta de hocher la tête. Oui, elle était une partie de mes faiblesses, et plus encore maintenant. J'avais mon front collé au sien, je me sentais bien, comme ci un poids s'était envolé.4
Pourquoi me remercies-tu?
Non, je ne m'attendais vraiment pas à ce qu'elle me remercie, je n'en voyais pas la raison. J'étais ailleurs, toujours dans mon petit cocon avec Louise. Je n'avais jamais ressenti un truc pareil, je ne pensais pas non plus que ça existait...
Je le crois bien, oui...
Je savais que l'on irait doucement, surtout après ce qu'avait vécu Louise, je pouvais tout à fait le comprendre. Je ne voulais pas la presser, ça allait être différent désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 29 Juin - 15:47

Une bonne partie de mes flasques de cette maison étaient vides. Il était temps de les réapprovisionner. Il devait en rester une ou deux quelque part. Elles devaient certainement être à moitié vide d’ailleurs. Je m’occuperais de les remplir dès qu’Aymeric serait parti travailler, ce qui arriverait bien à un moment donné. Lorsque j’étais en repos, Aymeric devait se rendre à l’hôpital. Il n’avait pas le même type d’horaire que le mien. Il m’arrivait donc d’être seule à la maison. Je le voyais s’énerver. Mais je ne voulais pas diminuer le nombre de bouteilles à acheter. « Mais je ne suis pas accro ! Et je t’ai dit que je voulais bien aller les acheter moi – même. Il n’y a pas de soucis, hein. Tu peux déjà choisir entre trois et cinq. C’est bien, non ? ». Et puis, il le savait, s’il ne prenait pas le nombre demandé, j’irai les chercher toute seule. J’allais finir par les avoir d’une façon ou d’une autre. C’est d’ailleurs ce qu’il me dit juste ensuite. « Oui, tu as raison. ». Qu’il marque une croix dans son calendrier. C’est une chose que je dis très rarement. Je ne souriais pas. La situation n’était pas marrante et cela risquerait de le fâcher. J’optais donc pour un visage neutre, c’était plus simple. « J’ai le choix ? ». Il ne prit pas le billet de 20 dollars que je lui tenais. Il préférait voir après les courses. Je ne savais pas comment le prendre. Mais je décidais de garder le ticket. Je paierai le restaurant tiens en compensation.
Front contre front. C’était une des positions préférées d’Aymeric. Il l’adoptait bien souvent avec moi. Et cela le caractérisait tellement. Je souris. « Parce que tu as osé faire quelque chose que je n’osais pas. ». Il avait fait le premier pas. Je n’en avais pas été capable. Non pas que je n’éprouvais pas de sentiment pour lui. Mais j’avais peur, je ne voulais pas qu’il me rejette. Je ne l’aurai pas supporté. Il tient tellement pour moi. Il avait répondu à ma question, nous formions un couple. J’étais dans ma bulle, j’étais bien. Mais l’heure tournait et nous avions réservé le restaurant. Déjà la fois passée, nous nous en étions passés. « Aym’, tu me laisses cinq minutes me changer comme je te l’ai dit tantôt ? ». J’attendis sa réponse avant de courir dans ma chambre pour prendre le porte jarretelle noir ainsi que les bas qui les accompagnaient. Ma robe par – dessus, on ne pouvait pas le voir au premier abord. Cependant, Aymeric pourrait le deviner. Cinq minutes plus tard, je descendais les escaliers quatre à quatre pour le rejoindre. J’ouvrais la porte du salon. « Tadaaa ! ». Je souriais, j’étais heureuse, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 29 Juin - 16:39

Une seconde chance


Elle continuait à se voiler la face, et c'était fatigant d'espérer lui en faire prendre conscience, surtout avec une fille aussi têtue. Mais je gardais espoir d'arriver à faire quelque chose, j'y arrivais avec de simples patients que j'apprenais à connaître au fil des séances, alors c'était impossible que je laisse la femme auquel je tiens se débrouiller seule, et j'étais plutôt déterminé. Quitte à être tout le temps sur son dos, et même si elle le refusait, j'allais l'aider. Je voulais qu'elle soit vraiment heureuse, sans avoir besoin de l'alcool ou de drogues. Je tenais à Louise plus que quiconque maintenant, elle ne pouvait rien y faire.
Tu vas finir par ouvrir les yeux, et après il sera trop tard, tu t'en rends compte? Je ne veux que ton bonheur... Quelle est ta dose habituelle, je veux connaître la vérité cette fois? On peut peut être trouver un compromis?
J'espérais juste qu'elle n'irait rien faire derrière mon dos, même si parfois, c'est l'effet de l'addiction qui faisait ça. Je pris un bouffée d'air, pour essayer de faire redescendre ma tension et mon pouls. Elle avait le don de me mettre dans tous ses états, même si j'arrivais à parler encore calmement.
Je vis ici avec toi, je peux mettre la main à la pâte aussi non? Donc non, tu n'as pas le choix.
Je n'aimais pas dépendre de quelqu'un, même lorsque j'étais plus jeune, et que je vivais encore sous le toit de ma mère et de mon beau-père, j'avais tendance à lui faire des courses, comme ça elle ne pouvait pas les refuser, contrairement à de l'argent. J'étais peut être de la vieille école, mais pour moi, c'était l'homme qui devait subvenir aux besoins de ceux qui vivent sous le même toit.
Elle s'était alors éclipsée comme prévu, 5 petites minutes avant que l'on parte au restaurant, on ne pouvait pas leur faire le même tour deux fois, et puis ça ferait du bien de sortir. J'attendais dans le salon, enfilant ma veste. D'un seul coup, elle apparut à la porte du salon, j'eus d'abord du mal à distinguer le changement avant de comprendre ce qu'elle cherchait à me montrer. Je souris, en m'approchant d'elle. Je murmura à son oreille, et frôla sa hanche de ma main:
Je confirme tu es vraiment sexy...
Je ne pus m'empêcher de l'embrasser à nouveau, je n'arrêtais pas de l'imaginer vêtue de ses sous-vêtements, surtout que j'avais eu l'occasion de la voir. Mon esprit divaguait, il fallait que je reprenne le contrôle... Difficilement, je me détacha d'elle, et lui pris la main pour l’entraîner vers la sortie, avant de regretter cette sortie au restaurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 29 Juin - 17:02

Je sentais Aymeric s’énerver. Il avait toujours été plus ou moins calme avec moi. J’avais déjà dû l’énerver mais pas au point de le faire sortir de ses gonds. Il avait un tempérament calme mais je n’osais pas imaginer lorsqu’il était en colère. Il devait, très certainement, tout envoyer balader et pousser une bonne gueulande. Je savais que je devais lui répondre franchement. Je ne pouvais pas lui mentir. Pas maintenant, cela risquerait de me retomber dessus par après… « Mais je te dis que je ne suis pas accro. Tu comprends ? ». J’essayais de rester la plus calme possible. Cela ne servait à rien de s’énerver tous les deux en même temps. Un à la fois, c’était largement suffisant ! « Pourquoi cette fois ? Je te dis toujours la vérité. ». C’était loin d’être vrai mais il n’était pas censé le savoir. Je m’énervais un peu plus sans monter dans le volume. « Je bois 4 verres par jour que j’étale sur la journée. Et c’est bien. Il n’y a rien de mal à ça. ». Après, je ne buvais pas mon rhum comme cela sans rien. J’ajoutais du jus d’orange. Cela me permettait de le déguster encore plus.
Vint ensuite le sujet des courses. Qui allait payer ? Il semblait borné à vouloir le faire. J’avais rapidement compris que je n’aurai pas le choix. Je laissais donc tomber l’affaire. « On fait comme tu veux. ». De temps en temps, il fallait laisser croire l’homme qu’il pouvait prendre des décisions. Pour ma part, je paierai les factures et le restaurant de ce soir. Mes parents avaient énormément d’argent sur le côté. J’avais donc un bel héritage…
J’étais là, devant lui. Je portais un très beau porte – jarretelle. Il lui fallut peu de temps pour s’approcher de moi et frôler ma hanche de sa main. Un petit frisson parcourait mon corps. J’adorais qu’il me touche comme cela. « Juste pour toi… ». Je lui avais, à mon tour, murmuré dans l’oreille. Cela faisait monter la température. Mais nous allions y aller doucement, un pas à la fois. Je ne voulais nullement presser les choses. De toute façon, je n’étais pas prête pour plus. Et Aymeric devait très certainement s’en douter. Vous allez alors me demander pourquoi j’ai fait ça ? Uniquement pour lui faire plaisir, pour lui montrer que je savais être très féminine et être à mon avantage. Nous nous embrassions assez souvent depuis tout à l’heure sans se poser de questions. Ce geste était presque naturel pour nous, maintenant. Il se détacha de moi et me tira vers la sortie. « Aym’, je dois juste prendre mon sac ! ». Je courais vers la cuisine pour y prendre mes affaires. J’attrapais les clés de la maison. Je ne lui avais pas encore donné sa clé. Je passais mon temps à lui donner la mienne pour qu’il puisse rentrer. J’attrapais une nouvelle clé qui était celle de ma mère auparavant. « C’est pour toi ! Ne la perd pas, hein ! ». Je lui fis un petit clin d’œil. Je lui tendais également les clés de la voiture. Je ne voulais pas conduire, je n’en avais pas envie. « Tu conduis ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 29 Juin - 17:46

Une seconde chance


Je ne pouvais pas me battre sans cesse contre elle, Louise n'accepterait pas de voir la vérité tant qu'elle n'aura pas de choses concrètes devant elle. J'avais l'impression de me battre seul pour elle, je devais garder le moral, j'avais déjà vaincu des patients plus têtus que Louise. Je me mis à rire:
Tu as tendance à me mentir, même si apparemment tu n'en prends pas conscience non plus... J'en ai assez d'être le spectateur de ta chute dans ces conneries. Je te propose quelque chose: est-ce que tu te sentirais capable de réduire d'un verre voire même d'un verre et demi par jour? Tu ferais ça pour moi? Sans me mentir évidemment... Et puis si tu n'es pas accro, ça ne devrait pas te demander trop d'efforts?
J'espérais vraiment que ça fonctionne, j'utilisais un peu le chantage, mais ce n'était pas important à ce moment là. Il fallait essayer de la convaincre et elle tenait à moi... J'ai souvent vu des patients se raccrocher à ça, à des personnes qu'ils aiment pour se donner de la force d'arrêter, il suffisait d'un déclic parfois.
J'avais remporté une petite bataille, moins importante qu'en ce qui concerne ses addictions, mais ça montrait que quand elle le voulait, elle savait être raisonnable. Cela me redonnait des espoirs.
Ça me touchait réellement qu'elle ait fait ça pour moi, elle était vraiment adorable. Je voulais me montrer patient avec elle, commencer sur de bonnes bases et lui montrer que j'étais différent de son ex-petit ami. Même si ça serait une torture de devoir attendre, je ne voulais pas lui faire plus de mal, elle avait déjà vécu assez de d'épreuves dans sa vie. Je l’entraînais par la main jusqu'à la sortie, après l'avoir embrassé à nouveau, avant que je ne perde totalement le contrôle. Je l'attendais à l'extérieur tandis qu'elle récupérait ses affaires, l'air frais me fit du bien et me permit de me remettre les idées en place. Je fus content qu'elle me donne la clé de chez elle, ça signifiait beaucoup...
Hors de question que je la perde...
Je lui pris les clés de la voiture qu'elle tendait. Ça me surprenait, la dernière fois, elle avait tenu absolument à conduire. Je hocha la tête, comme un gentleman, j'allais tout de même lui ouvrir la porte, et attendit qu'elle soit assisse pour la refermer. Puis nous nous mettions en route vers le restaurant. Je me laissais guider par Louise, tandis qu'une douce musique envahissait l'habitacle. Nous finissions par arriver au restaurant, je garais la voiture. On allait passer une bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 29 Juin - 18:11

Je sentais qu’il détestait que je lui mente. Mais il y avait des fois où je n’avais pas le choix. Enfin si, on a toujours le choix mais je ne voulais pas. Il y avait des choses que je préférais lui cacher comme mes addictions. Cependant, je n’avais pas eu le choix. J’avais sombré en sa présence. « C’est pour ton bien. Je te mens pour ton bien. Tu comprends ? ». Il ne devait, très certainement, pas comprendre. Il me lançait alors un deal. Quelque chose à faire pour lui. Il savait que je ne pouvais pas refuser. J’étais capable de beaucoup pour lui. Je le lui avais déjà dit plusieurs fois d’ailleurs. « Un demi – verre par jour, j’en suis capable ! ». On était loin de son verre voire de son verre et demi. Mais il fallait un compromis. Je ne pouvais pas diminuer d’un verre. J’avais des heures bien précises. Un à midi, un à quatre heures, un à dix-huit heures et un dernier aux alentours de 22h. Je ne voyais pas lequel supprimer. Si seulement il savait. S’il savait que j’avais des heures pour les boire mes verres. Cela le mettrait tellement hors de lui. Et je ne le voulais pas. Je préférais donc ne rien lui dire. Et me contenter de son demi – verre. Cela ne me ferait que des verres un peu moins remplis. « Mais tu cherches quoi ? A ce que je te dises qu’il n’y a personne de plus accro que moi ? Je ne le suis pas, je te dis. Loin de là. J’aime boire un verre, c’est tout. Comme la plupart des personnes d’ailleurs. ». Je n’avais encore jamais été en état de manque devant lui. Il ne m’avait jamais vue dans un état que je ne contrôlais pas. Sauf à l’après enterrement des mes parents. Mais nous ne parlions pas de la même substance.
Je lui avais donné une clé. Mais sans porte clé ni rien. Je le regardais alors. Avant de lui donner les clés de la voiture, j’enlevais un petit nounours qui me servait de porte – clé. Et j’en avais beaucoup ! Celui – là avait une histoire. Xavier me l’avait offert au début de notre relation. Oh, ça, il n’était pas obligé de le savoir, loin de là. Mais il avait une signification importante pour moi. Il était une partie de ma vie. Elle n’était peut – être pas très heureuse mais elle faisait partie de moi. Et le lui donner me permettait de passer à autre chose d’un côté.
Le trajet se passa très bien. Aymeric m’avait ouvert la porte de la voiture. Il était très galant. Nous nous présentions rapidement à un serveur qui nous installa à notre table. « C’est ma table préférée ! ». Je lui souris doucement. « On se prend un apéritif ? ». Je voulais un dîner complet afin de profiter de lui un maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 29 Juin - 19:12

Une seconde chance


Je hocha négativement la tête, non je n'arrivais pas à comprendre que l'on puisse mentir à quelqu'un, ou qu'elle puisse me cacher des choses aussi, pour moi c'était la même chose. Cela revenait au même, et dans le fond, ça me faisait mal qu'elle garde autant de secrets, elle n'était pas obligée de le faire, et elle n'avait pas plus besoin de me ménager, j'en entendais beaucoup à mon boulot, plus rien ne pouvait me surprendre. Même si ça serait différent venant de Louise, c'est certain, je ressentais quelque chose de fort pour elle, c'était impossible de le nier. C'est peut être ça le problème? J'avais du mal à rester professionnel avec Louise, peut être qu'un collègue s'en sortirait mieux que moi?
Mentir pour le bien de quelqu'un? Je ne connaissais pas... Tu retardes l'échéance de me dire la vérité, et ça ne mènera à rien de bon. Essaies de me surprendre, et là on en reparlera.
Le compromis semblait lui convenir aussi, si elle arrivait à réduire même d'un verre, c'était déjà un grand pas, je ne demandais rien de plus qu'à l'aider. Elle avait l'air inquiète de quelque chose, je pouvais le voir dans son visage, à chaque fois que l'on avait parlé de ses addictions, le sujet ne s'était jamais bien terminé. Je m'approchais un peu plus d'elle, et lui dis:
Je te rassure, j'ai déjà rencontré plus coriaces et plus accros que toi, ils ont encore du mal à décrocher totalement, et la tentation est toujours présente, mais ils ne s'avouent pas vaincus et se battent chaque jour. C'est pour ça que je crois que tu en es capable, toi aussi.
Nous allions alors en direction du restaurant, j'espérais que le sujet qui fâche ne retomberait pas dans notre conversation. Elle me confia la clé de chez elle, que je mis dans la poche de mon pantalon, puis les clés de sa voiture. Le trajet en voiture fut plutôt rapide, et nous furent aussi accueilli très rapidement à l'entrée du restaurant. L'ambiance était plutôt tamisée, un endroit plutôt agréable pour un couple c'est vrai. Le serveur nous installa à une petite table, la préférée de Louise d'après ce que je comprenais. Je lui souriais, content d'être là assis en face d'elle.
Oui, faisons-ça, prenons un petit apéritif. Tu as une idée de ce que tu vas prendre j'imagine?
Je pris la carte des boissons, et regardais ce qu'il proposait comme apéritif. Je conduisais alors je devais faire attention ce soir, je voulais nous ramener tous les deux sans encombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Dim 29 Juin - 19:33

La conversation ne faisait que s’envenimer un peu plus. Je perdais les pédales, je m’énervais. Il ne voulait pas me croire. Et au plus je m’énervais au plus je m’enfonçais moi – même. Je ne venais de lui avouer que je lui mentais. Cela avait dû être la pire chose que j’ai dite. Pourtant, à cet instant précis, il n’y avait pas plus sobre que moi ! « Tu n’as pas besoin de tout savoir… ». Oups, j’avais certainement dit quelque chose qu’il ne fallait pas. Je devais très vite me rattraper. « Enfin si, tu dois savoir énormément de choses. Mais il y en a d’autres que je préfère garder pour moi. ». J’espérais que cette phrase passe mieux que l’autre. Ce serait tellement plus simple. « Mais quelle vérité veux – tu que je te dise ? Comment veux – tu que je te surprenne ? ». Il fallait que je me calme, ça en était vital. Mon cœur s’emballait et ce n’était définitivement pas bon. Nous étions toujours dans la cuisine. Cette conversation avait lieu dans un endroit où je pouvais facilement tomber sur une bouteille. Je fermais les yeux quelques instants. Je savais où était ma flasque si j’en avais besoin. Elle faisait partie des deux à moitié vide. Je devais la prendre avant de partir. Sans qu’il ne le voie, bien entendu. Il n’allait quand même pas fouiller mon sac avant de partir, si ? « Aym’, je ne suis pas accro ! ». J’avais élevé la voix plus fort que d’habitude. Aymeric me voyait dans un état d’énervement qu’il n’avait jamais pu voir.
Je n’appréciais pas sa petite phrase. Elle faisait vraiment genre j’étais alcoolique. Mais je ne lui montrais rien. Il ne pouvait pas le deviner, à moins de me connaître par cœur. Mais j’en avais ras – le – bol des disputes. C’était tout pour aujourd’hui. Je ne devais donc pas réagir. Je voulais l’étonner. « Oui oui, et toi ? ». Ce n’est pas parce que je lui avais donné des clés pour l’aller qu’il allait les avoir pour le retour ! Bon, c’est lui qui les avait dans la poche mais tant pis… J’y arriverai ! « Je vais boire un verre d’eau pour commencer. ». Et oui, je n’optais pas pour l’alcool même si j’en rêvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   Lun 30 Juin - 10:55

Une seconde chance


J'avais du mal à y croire, elle m'avouait d'elle même qu'elle me mentait, comment commencer une relation dans de pareilles conditions. Je détourna à nouveau le visage et soupira... Malgré mes bonnes résolutions, j'avais du mal à rester positif, et à rester calme face à Louise. Je m'étais toujours plus ou moins douter qu'elle me mentait et me cachait des choses, mais là c'en était trop... Je n'avais pas besoin de tout savoir? Qu'est ce que ça voulait dire ça? Qu'est ce qu'elle pouvait bien me cacher et que je n'avais pas le droit de savoir? Ça m'arrachait le cœur même si je n'oserais jamais lui avouer, on avait chacun sa fierté, non? Je n'avais rien à lui cacher, c'est certainement pour ça...
Laissons tomber ce sujet, tu veux bien? Tu m'en as dis assez pour la soirée... Je voulais dire me surprendre en réduisant ta consommation comme on l'a prévu, et à ce moment là, on verra bien.
Je pouvais lui dire ce que je voulais, elle n'entendait rien, ou alors elle ne voulait pas l'entendre plutôt? Ça ne servait à rien de discuter, ou la soirée allait vraiment être gâchée à cause de ça. Je gardais une expression totalement neutre sur mon visage, voyant qu'elle s'énervait, en m'affirmant haut et fort qu'elle n'était pas accro. J'haussais alors les épaules, et finis par lui dire:
Si tu le dis... N'insistons pas là dessus.
Je n'étais pas pour les conflits, et encore moins avec Louise. Même si je savais que ce sujet revenait fréquemment sur la table. Un jour ou l'autre, il faudrait le régler définitivement. Chacun campait sur ses positions, ce qui n'était pas simple.
Je ne voulais pas paraître désagréable avec elle lorsque j'avais dis cette phrase, j'avais dis ça innocemment, elle devait avoir ses préférences non? Je la regardais, feuilletant tout de même la carte.
Je pense que oui, on a toujours une petite préférence. Un whisky-coca pour moi.
Quand j'étais plus jeune, j'étais un peu comme Louise, je buvais pas mal en soirée, excepté quand je savais que je devais la ramener chez elle, bien sur. Je me sentais responsable d'elle, et je n'avais pas le droit à l'erreur. Avec le temps, je m'étais calmé, j'avais aussi moins l'occasion de sortir en soirée aussi. De l'eau? Alors qu'elle aurait pu boire de l'alcool avec moi, elle refusait. L'esprit des femmes restera toujours un véritable mystère.
De l'eau, ce n'est pas un apéritif, tu es certaine de ne pas vouloir autre chose?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une seconde chance (Aymeric & Louise)[FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ayé, j'ai fini mon Lap-Steel
» Pink Floyd - Plongée dans l’œuvre d’un groupe paradoxal (Aymeric Leroy)
» KZR, la révélation rap r&b qui n'a pas fini d'étonner
» [Presse] Télé star, Tokio Hotel: Le groupe est-il Fini ?
» Louise Rosalie Lefebvre dite Dugazon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Corbeille :: Les rps-