AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Dim 29 Juin - 14:55

 
Une balade, rien que tous les deux


Je n'avais jamais pensé que mon travail prenait autant de temps dans ma vie, j'avais réalisé cela depuis que je passais mon temps avec Louise... Cette dernière avait d'ailleurs un emploi du temps encore plus chargé que le mien, du coup passer du temps tous les deux, était parfois un réel défi. Cela ne faisait que quelques jours que nous nous étions embrassés... Elle m'avait promis le jour même que nous passerions la prochaine journée de repos ensemble, elle devait avoir 72 heures de repos, et nous avions fini par s'arranger avec mon propre emploi du temps. C'était étrange et agréable à la fois de se retrouver là au bord de la mer, tenant Louise par la main. Nous avions de la chance parce qu'on avait du beau temps aujourd'hui, ça aurait été bête de rester enfermé. Je tournais ma tête vers Louise, lui souriant. Je n'arrivais pas à croire que nous étions vraiment ensemble.
Tu es vraiment très jolie, ça doit te changer des blouses blanches que tu as porté ces derniers temps.
J'avoue que ce que j'avais dis était vraiment banale, mais je ne me lassais vraiment pas de la regarder. Je me décida à enlever mes chaussures, pour m'approcher un peu plus de la mer, et pour sentir l'eau toucher mes pieds. Ça serait même marrant d'aller se baigner, même si l'eau devait être fraîche. Je la regarda en souriant, lui proposant cette idée:
Une baignade ça te tente? Ça pourrait être amusant de piquer une tête, et ça serait bête de ne pas en profiter non?
J'espérais vraiment qu'elle dise oui, je levais sa main que je tenais dans la mienne, et la lui embrassa. Maintenant, plus aucun geste ne pouvait paraître déplacé pour de simples amis, c'était une sensation agréable de pouvoir faire ce que l'on veut sans être catalogué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Dim 29 Juin - 15:10

Le boulot m’avait pris tellement de temps que je ne m’étais pas rendue à ma dernière dialyse. A vrai dire, je n’y allais que trop peu souvent. J’avais 72 heures de repos. J’avais donc décidé le matin même de m’y rendre rapidement. Cela durait trois heures. Aymeric et moi étions en couple et partagions le même lit. Cela n’avait pas vraiment changé, à vrai dire. Je m’étais donc éclipsée très tôt pour revenir avant son réveil. Et il ne s’était douté de rien. Une fois tous les deux levés, il nous fallut peu de temps pour se préparer. Nous avions tous les deux envie de passer une journée en bord de mer. Cela nous permettrait de n’être que tous les deux et de prendre du bon temps. Nous marchions alors tranquillement. « Merci, Aym’. Oh que oui ! C’est sympathique de porter des vêtements un peu plus recherchés de temps en temps ! ». J’adorais faire du shopping et mon armoire était pleines de vêtements. J’avais donc toujours le choix. « Et toi, content d’avoir un peu de temps libre ? Et de congé ? ». Je lui souris avant de m’arrêter quelques secondes pour lui déposer un baiser dans le cou. Il m’était loisible de faire tout ce dont je voulais. Je pouvais l’embrasser où je le voulais et quand je le voulais. Je pouvais tenir sa main en rue. Cela peut paraître rien pour vous mais c’était tellement magique pour moi.
Aymeric avait enlevé ses chaussures. Il ne me fallut que très peu de temps pour enlever les miennes aussi. Je sentais les vagues sur mes pieds. « Je suis complètement d’accord avec toi. Mais je n’ai ni maillot ni essuie. ». Cependant, j’avais envie de foncer tête baissée, sans réfléchir. Entre temps, il avait pris ma main pour l’embrasser. Je profitais pleinement de ces instants magiques. « Oh et puis, osef ! Yolo, n’est – ce pas ? ». J’avoue que cette expression était ma vision de la vie depuis la mort de mes parents et la révélation de ma maladie. J’enlevais alors mon haut et mon bas pour me retrouver en soutien et petite culotte. Je déposais mes affaires un peu plus loin et attendais qu’Aymeric face de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Dim 29 Juin - 15:49

 
Une balade, rien que tous les deux


Notre vie était resté la même, nous nous comportions déjà comme un couple avant même d'en former officiellement un, la seule différence c'est que maintenant nous étions libres. Je pris une grosse bouffée d'air frais, j'avais l'impression d'être sur un petit nuage, j'essayais de profiter de l'instant présent avec Louise. La vie me paraissait déjà tellement différente. Cette balade allait permettre aussi de décompresser du boulot en même temps, on passait notre temps enfermé dans l'hôpital, quel bonheur ce fut de sentir l'eau touchait mes orteils. Ça faisait un sacré moment que je n'avais pas eu l'occasion d'aller à la mer, ça faisait un bien fou, surtout que j'étais plutôt bien accompagné.
Je te comprends, on l'apprécie, même si tu es belle et sexy dans toutes les circonstances, je dois l'avouer... Oh que oui, ça fait vraiment du bien de penser à autre chose qu'au boulot, et surtout de passer du temps avec toi.
Ces petites gestes qu'elle avait pour moi étaient rafraîchissants, et agréables. J'avais encore du mal à y croire. Je n'avais rien prévu non plus, mais peu importe, j'avais aussi pensé y aller en sous vêtements, il n'y avait rien de mal à ça.
C'est ce que j'allais te proposer, il y a rien d'indécent à aller se baigner en sous-vêtements. Pour la serviette, c'est pas grave non plus...
Mes vêtements atterrirent au même endroit que ceux de Louise tandis que je me retrouvais en caleçon devant elle. Elle m'avait vraiment fait rire, c'était spontanée et j'adorais ça.
Le dernier qui arrive à l'eau est... Une poule mouillée?
J'avais l'impression d'être de nouveau un petit garçon, courant stupidement jusqu'à la mer. Mais ça faisait du bien d'oublier ses problèmes le temps d'un instant, et de profiter avec sa petite amie non? Je plongea dans l'eau dès que ce fut possible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Dim 29 Juin - 16:13

Depuis que nous étions ensemble, je croulais sous les compliments. Aymeric n’hésitait pas à m’en faire. Il remarquait le moindre changement. Que ce soit un maquillage différent ou une toute nouvelle coiffure. Et cela me changeait tellement de ma relation précédente. Il n’y avait pas photo. Aymeric prenait soin de moi dans toutes les circonstances. Il savait exactement ce dont j’avais besoin et quand j’en avais besoin. Un regard suffisait pour que l’on se comprenne. Il me trouvait belle et sexy dans toutes les tenues. « Pour ta part, tu sais que les chemises te vont à ravir ? Et encore plus les blanches. Je fonds quand tu es comme cela. ». La deuxième fois où nous nous sommes embrassés, la fois officielle, il portait une chemise blanche. Il était tellement attirant quand il portait cela. Oh, il l’était tout le temps, bien entendu mais encore plus avec une chemise blanche sur le dos. « J’adore passer du temps avec toi aussi ! ». Je passais mon bras autour de sa taille et le serrais un peu plus fort. Dans un couple, il n’y avait pas que les mots qui comptent. Les gestes aussi !
Et bien, ce serait la mer en sous – vêtements ! Une première pour ma part. Et j’eus droit à une autre première aussi… Il était en sous – vêtement devant moi. Il ne portait qu’un caleçon. J’étais plutôt jalouse et possessive. Cela me rendait malade rien qu’à l’idée que tout le monde pouvait le voir comme cela. Mais il était tellement sexy ! Cela me calmait rapidement d’ailleurs. Il était attirant et c’était moi sa petite amie. Je pris le temps de l’embrasser et de passer ma main dans son dos avant de glisser rapidement sur ses fesses. Je lui donnais une petite tape avant de courir le plus vite possible vers la mer. Aymeric semblait tellement heureux. Je ne l’avais jamais vu comme cela, c’était une première. Il m’étonnait tellement. Il avait, à mon avis, encore tellement de choses à me faire découvrir. Dès que mon petit plongeon fut fait, je m’approchais de lui. « J’ai gagné ! ». Je riais tellement. Je sautais sur lui pour m’accrocher dans son dos. J’étais telle une petite fille de 6 ans jouant avec un ami. Nous étions un couple mais cette scène pourrait aussi faire croire au fait que nous sommes de meilleurs amis. Nous avions cette chance d’être les deux finalement. Je déposais un bisou dans son cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Dim 29 Juin - 17:12

 
Une balade, rien que tous les deux


Cela me fit rire quand elle me parla de ma chemise blanche, j'allais devoir en acheter d'autres si ça lui plaisait à ce point, elle s'était déjà confié à ce sujet. Je la regardais dans les yeux, et je devinais à quoi elle pensait, à notre premier vrai baiser chez elle. Je lui souris, lui tenant toujours la main.
Je vais mettre des chemises plus souvent alors, si ça peut te faire plaisir. J'en achèterais surtout des blanches alors.
On s'arrêtait alors, elle passait ses bras autour de ma taille, et je la serra contre moi. J'aurais pu resté des heures comme ça, du moment qu'elle était près de moi, tout allait pour le mieux. Je déposais un nouveau baiser sur son front, tandis que l'on avait l'intention ferme d'aller se baigner. Il ne me semblait pas dans mes souvenirs m'être retrouvé en sous-vêtements en face de Louise, ça ne me gênait pas particulièrement, je n'y pensais même pas lorsque je me déshabilla. Les deux mots d'ordre du jour étaient: s'amuser et profiter. Pas de prises de têtes, ni de disputes, même si on en avait plus eu depuis. J'avais eu l'occasion de voir Louise dans son plus simple appareil, mais là c'était différent, comme ci j'étais autorisé à la regarder. Je souris, profitant pour la regarder. Elle s'approcha de moi, se serrant contre moi pour m'embrasser, sa peau était en contact directe avec la mienne, ce qui provoqua de nouveaux frissons. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me touche les fesses, et elle me prit totalement au dépourvu, ce qui lui fit prendre de l'avance. Elle souriait et riait autant que moi, c'était plaisant. Je n'avais pas hâte que la journée se termine, au contraire. Elle entra en premier dans l'eau, elle avait gagné, c'est vrai. Elle s'approcha de moi après ça, en étant mouillé tous les deux des pieds à la tête. Je ne pus pas m'empêcher de sourire à nouveau. Elle s'accrocha à mon dos, déposant un baiser sur mon cou. Je l'embrassa sur le coin des lèvres, avant de lui dire:
Tu as triché aussi... Alors maintenant c'est la guerre!
En riant, je la laissa retomber dans l'eau, et l'éclaboussa.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Dim 29 Juin - 17:37

Il voulait me faire plaisir et n’acheter surtout que des chemises blanches. Je lui souris alors. « On pourrait aller faire du shopping ensemble, une fois ! ». Cela pourrait être marrant. Même si Aymeric avait très bon goût. Il s’habillait toujours bien. Je ne l’avais jamais vu en jogging trainer dans le canapé. Il me semblait qu’il faisait attention. Et puis, cela pourrait être fun aussi s’il me donnait des vêtements avec lesquels il voulait me voir. Enfin soit, le sujet fut clos. Il n’y avait pas grand chose à dire de plus là – dessus, si ?
J’adorais pouvoir avoir des gestes de couple envers lui. Il était à moi. Moi, possessive ? Jamais de la vie voyons. Nous étions rapidement arrivés dans l’eau. J’étais sur son dos. A son tour, il venait chercher un bisou. C’était tellement attendrissant. Je ne pouvais que fondre face à lui. Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour me mettre sous l’eau. J’avais à peine repris mon souffle qu’il m’éclaboussait. Ni une ni deux, je le fis aussi. On pouvait voir les promeneurs nous observer sans comprendre ce qu’il se passait. Oui, l’eau était froide. Mais nous passions au – dessus. Il y avait tellement de choses à faire. Je me mis donc en apnée pour arriver à ses pieds. J’essayais tant bien que mal de le soulever pour lui faire perdre pied. Je voulais qu’il tombe à son tour. J’y arrivais assez rapidement. « Ah ah ! Je t’ai eu ! ». Je riais aux éclats. Une fois qu’Aymeric fut remonté à la surface, je m’approchais doucement de lui. « On arrête la guerre ? ». Je lui faisais une tête avec laquelle il ne pouvait qu’accepter. Je me retrouvais rapidement dans ses bras. Nous étions, l’un contre l’autre en sous – vêtement dans la mer. J’avais opté, ce matin – là, pour un soutien et une culotte blanche. J’avoue ne pas avoir été très maligne sur ce coup – là. Je sentais sa peau tout contre moi. « J’adore, Aym’ ! ». Je passais une belle journée. Et je ne voulais pas qu’elle se termine. Loin de là. Je cherchais alors d’autres trucs funs à faire. Mais je savais que je pouvais compter sur Aymeric pour en trouver. Tout à coup, il y eut un coup de vent plus frais. Je commençais tout doucement à avoir froid. « Par contre, j’ai froid. On sort ? ». Je lui souris me demandant comment nous allions nous sécher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Dim 29 Juin - 18:39

 
Une balade, rien que tous les deux


C'est une très bonne idée ça, tu pourras choisir autant de chemises que tu veux.
Je n'aimais pas particulièrement faire du shopping, mais c'est vrai qu'on m'avait éduqué pour être toujours bien habillé. Même mon beau-père portait des costumes chaque jour de la semaine, hors de question de s'habiller autrement pour lui. J'avais plus ou moins suivi son modèle, en faisant attention à mon apparence. Je lui souris, nous avions trouvé une prochaine sortie apparemment.
A chaque fois que je la regardais, je savais que j'avais fais le bon choix, elle était tout pour moi, c'était déjà le cas avant, mais là c'était encore plus fort. J'étais insouciant et ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé. Nous étions comme deux enfants, s'amusant sans penser à ce que pouvait penser les gens. Nous étions certainement les seuls à être dans l'eau mais franchement j'étais tellement bien que je n'y pensais pas non plus. Je n'arrêtais pas de rire, et de l'éclabousser. Alors commençait des jeux, il y en avait tellement, elle s'amusait à m'attraper les pieds pour me faire tomber, ce qu'elle finit par faire à force d'acharnement. Je remontais alors à la surface, m'essuyant d'une main mon visage. Elle s'approchait de nouveau de moi, me suppliant d'arrêter cette petite guerre. La tête qu'elle faisait, me faisait rire, et je lui céda.
Bon très bien, tu as gagné, je m'avoue vaincu.
Je l'attrapa contre moi, des gouttelettes d'eau tombaient le long de son visage, que j'essuya de mon pouce. Elle était magnifique, une sirène sortie des eaux. Les sous-vêtements contrairement aux maillots de bain avaient tendance à coller à la peau, je passais mes mains pour la tenir par les hanches.
J'adore moi aussi, on devrait faire ça plus souvent.
Je remarquais les regards de quelques curieux, mais peut être nous enviaient-ils? Les gens ne s'amusaient pas assez, et retourner en enfance, il n'y a rien de mieux. Je sentis trembler Louise contre moi d'un seul coup, et elle me confia qu'elle avait froid, je remarqua ses sous-vêtements, de couleur blanche. C'était une chose qu'on la voit avec ses sous-vêtements et une autre qu'on la voit presque nue. Je lui souris, et sans réfléchir, le pris délicatement dans mes bras pour la ramener sur le bord, sans lui demander son avis. Je la redéposa près de nos vêtements et lui tendis ma veste pour qu'elle puisse se réchauffer et rester couverte aussi. C'était ma petite amie et je refusais que quelqu'un d'autre puisse la voir comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Dim 29 Juin - 18:56

Alors comme cela j’avais gagné ? J’étais contente, mauvaise perdante que je suis. Je l’avais vaincu ! « Oh yeah ! ». Je lui tapais la main comme pour faire un check. Là, de suite, on pourrait croire que j’ai perdu dix ans. C’était tellement marrant. Nous étions deux grands enfants finalement. Je ne pensais plus à rien que ce soit l’alcool, la drogue, ma maladie ou le décès de mes parents. Je passais un bon moment en compagnie de mon petit ami. J’étais heureuse. Je me promis de repenser à ce moment lorsque quelque chose n’irait pas. Ma relation avec Aymeric était naturelle. Je n’hésitais pas à avoir des gestes envers lui : l’embrasser, le câliner ou encore lui tenir la main était naturel. Je ne réfléchissais pas, je laissais mon instinct faire. Aymeric me tint par les hanches. J’adorais sentir ses mains sur ma peau nue. Il n’y avait pas de tissu qui nous séparait. Non, rien du tout. Nous étions toujours dans l’eau. Aymeric me surprit à me porter pour me ramener sur la plage où il me déposait par terre. Il m’avait porté telle une princesse. J’en avais profité pour glisser ma tête dans son coup. « Merci beau prince ! ». Je lui souris alors. Je voyais sur son visage qu’il devait être le plus heureux des hommes à mon plus grand bonheur. Et je contribuais à son bonheur. J’étais capable de contribuer au bonheur de quelqu’un. Combien de fois Xavier m’avait dit que je ne lui servais à rien, qu’il était malheureux en ma compagnie. Je me prenais à y penser un peu. Mais il fallut peu de temps pour revenir sur terre. Mes sous – vêtements étaient transparents. Mon corps était à la vue de tous. Ce qui semblait ne pas plaire à Aymeric vu qu’il me passa sa veste sur mes épaules. Je me mettais donc assise sur le sable, les jambes contre mon corps. « Merci mon amour ! Tu as peur que je n’attrape froid ? ». Personne ne pouvait voir une partie de mon corps comme cela. Je pris rapidement mon pull pour le déposer, à mon tour, sur les épaules d’Aymeric. Je m’étais surprise à utiliser l’expression ‘mon amour’ pour la première fois. Mais c’était sorti tout naturellement. « Ou devrai – je dire Aym’ ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Dim 29 Juin - 20:03

 
Une balade, rien que tous les deux


Ça ne sera pas possible d'oublier ce premier vrai moment que nous avions passé ensemble en tant que couple, jamais je ne pourrais l'oublier. Dès le début, notre relation avait été comme ça, avec des attentions l'un pour l'autre, le protégeant chaque fois qu'elle en avait besoin, les choses paraissaient tellement plus fortes à ce moment là. Ma vie me paraissait tellement plus simple, j'étais avec Louise, oubliant ce qui nous entourait. C'était souvent le cas, nous nous retrouvions dans notre petite bulle rien qu'à nous, s'isolant du monde durant quelques instants. Elle m'avouait qu'elle avait froid, sans réfléchir je la pris dans mes bras pour la ramener vers le bord. Elle posa sa tête dans mon cou, et de nouveau, j'eus l'occasion de sentir sa respiration. Je lui souris, alors.
Mais de rien, ravissante princesse!
Je la déposa alors une fois que nous sommes arrivés sur la plage, ayant toujours ce sourire sur les lèvres. Rapidement, je lui donna ma veste qui était longue et lui permit de la couvrir. Elle se recroquevillait sur elle-même avec ma veste sur les épaules, mais elle restait toujours aussi belle. Je m'asseyais à côté d'elle, la regardant dans les yeux. Spontanément, elle m'avait donné un petit surnom, un surnom qui me touchait. Jamais, on ne m'avait appelé comme ça. Sans que je comprenne quoique ce soit, elle déposa son pull sur mes épaules, ce qui me fit sourire.
Pas seulement que tu aies froid, tu as du remarqué que tes sous-vêtements étaient transparents... Et, je ne veux pas que l'on te regarde comme ça. L'un comme l'autre me convienne, mon cœur.
Je lui caressais la joue, toujours en souriant. Puis m'approchait d'elle pour déposer un baiser sur ses lèvres. Le pull de Louise avait son odeur, son parfum sentait très bon, je ne pouvais pas dire le contraire, il était même enivrant.
Tu as moins froid?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Dim 29 Juin - 20:16

Il m’avait rapidement avoué qu’il m’avait donné sa veste pour éviter les regards d’autres personnes. Il ne voulait pas que l’on me voie dans cette tenue. C’était tellement mignon. Il voulait me garder pour lui tout seul. Si cela avait été le cas pour lui, j’aurai sûrement fait de même. Je ne supportais pas partager mon petit ami. Il était à moi et certaines choses n’étaient que pour moi. Cela vous paraît peut – être égoïste mais dès qu’il s’agissait de mon petit ami, je sortais les griffes ! « Oui, je vais t’avouer que je n’y ait pas vraiment réfléchi ce matin. ». En même temps, j’étais déjà en retard pour l’hôpital et je voulais faire le moins de bruit possible. J’avais donc pris les premiers que j’avais sous la main. J’étais fière de moi, ils étaient plus ou moins assortis. « C’est gentil ! ». Je lui souris comme pour le rassurer. Je cachais mon corps le plus possible. Même si, tout au fond de moi, cela ne me dérageait pas d’être dans une pareille tenue sur la plage. Je pouvais le comprendre et je le comprenais. Mon corps était pour lui et pour personne d’autre.
« Non non, pas du tout. Mais ça va passer. ». Nous n’avions strictement rien pour nous essuyer. Je vis alors une dame un peu plus âgée s’installer à quelques mètres de nous. Elle posait sa serviette sur le sol. Je devais prendre mon courage à deux mains. C’était l’occasion ou jamais ! Je me levais alors en veillant à bien garder la veste d’Aymeric sur moi. « Bonjour Madame. Excusez – moi de vous déranger. Mais je pourrais vous emprunter votre essuie cinq petites minutes ? Mon petit ami et moi sommes trempés et frigorifiés. ». La dame était pleine de gentillesse et n’hésitait pas à nous prêter son seul et unique essuie. Je revenais alors vers Aymeric, fière de ma pêche. Je lui tendais cet essuie pour qu’il se sèche en premier. Les hommes étaient généralement plus rapide que les femmes, non ? Je souris à la dame en guise de remerciement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Dim 29 Juin - 23:12

 
Une balade, rien que tous les deux


J'étais possessif et facilement jaloux, c'est vrai, mais sur ce coup là, je ne voulais pas que l'on voit le corps entier de ma petite amie, surtout que certains ne se gêneraient pas pour regarder, j'en étais sûr même si j'étais à côté d'elle. Mais désormais, elle était bien protégée sous ma veste même si je me doutais qu'elle devait avoir du mal à se réchauffer. Et la serrer contre moi, n'était pas une meilleure solution, je ne devais pas avoir plus chaud qu'elle à ce moment là, surtout avec nos vêtements mouillés. Je lui souris:
Je ne vais pas t'en vouloir pour ça, on ne pouvait prévoir qu'on aurait été se baigner. Et on l'aurait peut être regretté si on ne l'avait pas fait.
Même si on n'avait pas l'air bête à attendre de pouvoir renfiler nos vêtements, n'ayant aucun moyen de se sécher autrement qu'à l'air libre. Je fixais l'horizon, et les gens qui marchaient au bord de la mer, c'était assez calme. Il fallait que l'on trouve une solution, je n'aimais pas me sentir inutile. Louise avait froid, et je ne savais pas quoi faire. De nous deux, elle était souvent la plus dégourdie et la moins réservée, je m'étonnais de la voir se lever d'un seul coup, j'allais lui demander où elle allait, mais je compris rapidement lorsqu'elle se dirigea vers une dame âgée qui venait s'installer sur la plage. Elle me surprendrait toujours. Elle revient alors fièrement près de moi, tenant une serviette dans ses mains, elle avait ce petit sourire sur les lèvres. Je fis également un sourire à cette dame, qui n'était pas obligé de faire cela.
Alors là, franchement, je te tire mon chapeau. Tu nous as sauvé la mise.
Elle me tendit la serviette, je murmura un "merci", fronçant les sourcils, pourquoi ne la prenait-elle pas d'abord? Elle était la plus frigorifiée de nous deux, le temps que je perdais à réfléchir ne nous avançait pas plus. Alors je me saisis de la serviette, et moins de temps qu'il ne fallait, j'étais rhabillé. Je tendis cette même serviette à Louise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Lun 30 Juin - 5:42

La baignade avait été la meilleure chose de la journée jusque maintenant. Bon, elle n’était pas terminée, loin de là. Mais je me doutais déjà que cela avait été le meilleur moment. Nous y avions été fort. Et, à vrai dire, je ne m’y attendais pas d’Aymeric. Je le trouvais toujours fort sérieux. Sans en faire une critique, bien entendu ! Je le prenais comme il était. Je ne l’avais jamais imaginé me proposer une baignade en sous – vêtements dans la mer devant autant de monde. Surtout qu’elle était plutôt froide et que nous étions les seuls. Il était surprenant. J’espérais tellement qu’il me montre d’autres aspects de son caractère par après. « Oh, je pense que l’on aurait sûrement regretté ! ». Je me tournais vers lui dans le but de lui déposer un bisou sur ses lèvres.
J’aimais le surprendre à mon tour. Mais cela était dans mon caractère. Qui ne tente rien n’a rien, n’est – ce pas ? Je n’avais donc pas réfléchi quand je m’étais dirigé vers la vieille dame. C’était d’instinct. Quand j’avais dû choisir ma spécialité, j’avais hésité entre la pédiatrie et la gériatrie. Pour vous dire… J’adorais les vieilles personnes. Pour moi, elles avaient beaucoup à nous apprendre. Mais voilà, il avait fallut faire un choix. Je passais de temps en temps dans le service de gériatrie. Certaines personnes étaient là depuis longtemps. « Pas de soucis ! ». Je lui souris d’un grand sourire.
J’avais donné la serviette à Aymeric parce que je n’étais pas quelqu’un d’égoïste, loin de là. Et il devait certainement avoir aussi froid que moi. Il ne lui fallut que peu de temps pour se rhabiller. C’est donc bien ce que je disais, un homme, c’est rapide ! Tant qu’à moi, je n’allais pas me rhabiller avec mes sous – vêtements complètement trempés. Je fis donc signe à Aymeric de s’approcher. « Est – ce que tu peux tenir l’essuie autour de moi ? Je vais les enlever, pas envie d’être malade. ». J’avais mis mon jeans ainsi que ma blouse près de moi afin de me rhabiller rapidement. Aymeric n’aimerait sûrement pas que je sois complètement nue au milieu de la plage, à la vue de tout le monde. Je me demandais déjà s’il accepterait mon idée. Et je comprendrai son refus, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Lun 30 Juin - 11:35

 
Une balade, rien que tous les deux


Je me sentais définitivement bien, même si il ne faisait plus si chaud, on avait bien rigolé, et c'était le principal. On échangeait des regards, et des baisers toujours aussi naturellement, et j'adorais me prêter au jeu. J'avais appris d'autres traits du caractère de Louise ces derniers temps, et elle n'avait pas cessé de me surprendre, et encore une fois, elle avait frappé fort. Je n'arrivais pas à croire qu'elle revenait tout sourire tenant une serviette dans les mains. Aussitôt elle me l'avait tendu, pour que je puisse me changer, ce que je fis rapidement. Je ne voulais pas qu'elle ait froid plus longtemps, c'est pour ça aussi que j'avais été aussi vite. Je lui tendis la serviette, la laissant se changer. Je fus surpris qu'elle me fit signe pour que je revienne près d'elle, qu'attendait-elle de moi? Elle répondit rapidement à ma question, sans que j'ai besoin de lui demander des explications. Je me contenta d'hocher la tête et lui tenais la serviette comme elle me l'avait demandé. Dans le fond, elle avait raison, je ne voulais pas qu'elle tombe malade, même si c'est certain que ça ne me plaisait pas trop. Je gardais cela pour moi, je ne voulais pas être ce petit copain lourd, et jaloux à la moindre occasion. J'allais garder la serviette bien serré dans mes mains comme ça au moins elle sera à l'abri des regards. J'essayais de garder ce petit sourire, tandis qu'elle enlevait ses sous-vêtements. Elle prit un peu plus de temps que moi du coup, mais je fus vraiment rassuré quand elle fut habillée de nouveau. Je déposa un baiser sur sa joue avant de lui demander:
On se remet en route?
Je repris sa main tandis que nous repartions en balade. En chemin, nous redéposions la serviette que la dame avait bien voulu gentiment prêté, un dernier merci puis de nouveau nous marchions. Je noua mes doigts aux siens, continuant de lui jeter des petits regards à la volée.
On pourrait s'arrêter à un de ses petits cafés et aller boire quelque chose pour nous réchauffer, ça te dit?
Je lui souris, déposant un nouveau baiser sur sa joue. La plage était plutôt calme, et je crus entendre quelqu'un crier mon prénom, je retournais ma tête, cherchant d'où ça venait. Peut être que ça venait de mon imagination. J'aurais préféré que ce soit le cas... D'un seul coup, une jeune femme brune se planta devant nous, un grand sourire aux lèvres. Je fronçais les sourcils, inquiet par rapport à la réaction de Louise, surtout qu'elle ne semblait avoir d'yeux que pour moi. J'allais ouvrir la bouche pour lui dire qu'elle passe son chemin, mais elle me sauta dans les bras. J'étais tétanisé, n'osant pas croiser le regard de Louise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Lun 30 Juin - 11:57

Il avait facilement accepté que je me change en plein milieu de la plage. Tant mieux… Cela nous permettrait de ne pas se disputer. C’est qu’il n’était pas si jaloux que cela, finalement. La remise de mes vêtements avait été rapide. Mine de rien, j’avais froid. Je mis donc mon pull et rendais la veste à Aymeric. « Merci. ». Je déposais un bisou sur sa joue. Nous allions nous remettre en route. « Bonne idée ! Cela nous ferait du bien de marcher. ». Je lui souriais. Au risque de me répéter, j’étais la plus heureuse. Nous étions mains dans la main. J’avais remis mes chaussures et ne marchais pas près de la mer. Je préférais me réchauffer complètement. Ce qui était bien mieux. Je remis la serviette à la vieille dame la remerciant une bonne dizaine de fois. J’adorais aussi rendre des services. Il m’était déjà arrivé plusieurs fois d’aider des personnes âgées ou aveugles à traverser la rue. C’était tout naturel. Enfin bref, je continuais ma conversation avec Aymeric. « Oui, complètement ! Mais je n’ai juste pas mon porte – feuille. ». J’étais sortie sans prendre de sac à main. Je ne voulais pas porter quelque chose d’inutile et m’encombrer. Je préférais largement être libre de mes gestes. Je m’arrêtais quelques minutes pour le prendre dans mes bras. « On est bien là. ». Je parlais doucement de sorte que seul lui pouvait m’entendre. Juste ensuite, nous nous remettions en marche. J’entendais quelqu’un qui, au loin, criait le prénom d’Aymeric. Quelle ne fût pas ma surprise lorsqu’il se retrouva devant une jeune fille brune. Elle était plutôt canon mais ne me ressemblait en rien. Elle sui sauta dans les bras. Je voyais noir, très noir ! « Si je dérange, vous me le dites, hein ! ». J’avais lâché la main d’Aymeric, le laissant avec cette bimbo. « Sur ce, je vous laisse. Vous avez des retrouvailles à fêter, apparemment ! ». J’étais méchante et piquante. Je détestais que l’on approche Aymeric de trop près. Je ne voulais pas que quelqu’un d’autre que moi ne le touche. Et encore moins une inconnue. Je partais donc en direction de la digue. Je fulminais. Non mais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Lun 30 Juin - 12:32

 
Une balade, rien que tous les deux


Nous avions décidé d'un même regard que marcher au bord de la mer n'était plus une si bonne idée, et que c'était moins risqué de déambuler sur le sable. Je serrais toujours sa main dans la mienne, n'arrivant pas à regarder ailleurs qu'en sa direction, surtout sachant qu'elle était là, juste à côté de moi. Les quelques rayons de soleil illuminaient ses cheveux, qui étaient d'un blond encore plus marqué. Je ne me lassais vraiment pas de la regarder. Aussi étonnant que ce soit, j'arrivais aussi à m'imaginer avec elle pour la vie, chose qui ne m'était jamais apparu aussi clairement. C'était peut être trop tôt? Ou peut être pas tellement, on se connaissait depuis tellement longtemps, je l'avais connu alors qu'elle n'était qu'une adolescente et moi un jeune adulte. Je me demandais alors si le destin ne nous avait pas déjà réuni à ce moment là? Jamais je n'avais pensé à ce genre de choses, c'en était effrayant... Je sentais que Louise avait froid, rien qu'en serrant sa main, qui avait pris une couleur violacée. Boire quelque chose de chose lui ferait certainement du bien, je me sentais un peu coupable.
Ne t'inquiètes pas, ça me ferait plaisir de t'inviter. Je ne veux pas que tu aies froid plus longtemps.
D'un seul coup, elle s'arrêta pour me serrer contre elle. Je lâchais sa main, et essayer de la réchauffer comme je le pouvais avec mes mains sur ses bras. Je fermais un instant les yeux, profitant de ce doux moment.
Au paradis...
Quelques minutes s'écoulèrent avant que nous nous remettions à marcher, se tenant à nouveau la main. J'appréciais ce genre de moment, où j'avais l'impression d'être seul au monde avec Louise. Mais cela fut de courte durée, Eli se trouvait là devant moi, une ex qui était du genre à pas lâcher l'affaire. Elle me fixait avec insistance, les mots étaient comme bloqués au fond de ma gorge. Je fermais les yeux, en entendant les mots de Louise. Elle lâcha ma main, et je pouvais la voir s'en aller. Je me détacha de mon ex, qui affichait un sourire satisfait. J'essayais de rattraper Louise, qui rejoignait la digue. Derrière moi, il me semblait encore entendre mon prénom, mais je n'y portais pas d'importance. Je finis par attraper le bras de Louise, tout pénaud, je lui dis:
Ce n'est pas ce que tu crois, ne pars pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Lun 30 Juin - 12:52

Je remarquais assez rapidement qu’Aymeric était dans ses pensées. Je ne voulais pas le couper. Je préférais le laisser. Et puis, le calme ne nous faisait pas de mal. Nous n’entendions que le bruit des vagues. Que c’était agréable ! Cela me changeait de l’hôpital où le bruit était de mise. Surtout lors des urgences, ce qui arrivait bien souvent. Je ne me retrouvais dans le silence total que lorsque je dormais. Habituellement, je ne le supportais pas. Je mettais donc la musique. Elle n’était que rarement un son sonore, j’augmentais son son tout le temps. Elle faisait partie entière de ma vie. Certaines chansons avaient leur histoire d’ailleurs. Mais là, je profitais de ce silence qui régnait. Je pensais aussi. Je me demandais si nous serions un couple durable. Nous étions si différents. Mais j’étais accro à lui. Il était mon rayon de soleil, celui sur qui je pouvais me reposer. Aymeric coupait ce silence en me répondant. « Parfait alors ! ». Je ne pouvais qu’accepter, il était impossible pour moi de faire autrement. Et puis, cela lui faisait plaisir. Autant en profiter, non ?
Alors que nous étions en osmose lui et moi, une fille que je n’avais vu ni d’Eve ni d’Adam avait sauté dans les bras de mon copain. Chose que je n’avais, tout naturellement, pas accepté. Je refusais que des personnes que je ne connaissais pas touche mon amoureux. J’avais donc pris la fuite, les laissant tous les deux. Qui sait de quoi j’étais capable. J’aurai pu mettre la fille par terre en deux trois mouvements sans qu’elle ne s’en rende compte. Mais je ne devais pas être violente au risque de décevoir Aymeric. Il avait couru après moi et m’avait attrapé le bras. « Ah bon ? Et c’est quoi alors ? ». Ma voix s’élevait. Je m’énervais. Il me semblait bien que notre cocon était trop beau. Pourquoi y avait – il toujours quelque chose ou quelqu’un pour le casser ? « Elle ne vient pas de te sauter dans les bras peut - être ? Tu trouves cela normal, toi ? Moi non … Et puis, c’est qui ? Pourquoi se permet – elle cela ? Elle n’a pas vu que nous étions ensemble, que l’on se tenait la main ? Il lui faut des lunettes peut – être ? ». Je criais, oui. Cela me permettait de me défouler. Il n’y avait pas grand monde sur cette plage donc aucun regards indiscrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Lun 30 Juin - 19:22

 
Une balade, rien que tous les deux


C'est plutôt le contraire pour moi, j'avais l'habitude du calme, même dans mon appartement, parfois j'aimais éteindre la télévision pour me réfugier dans le calme. Nous avions un métier parfois bruyant, et je l'appréciais. Enfin ça, c'était avant de vivre avec Louise, la dernière soirée que j'ai passé seul dans l'appartement sans Louise lorsqu'elle était à l'hôpital avait été longue, et ça me paraissait trop calme. J'avais été content de la voir arrivé malgré tout ce soir là, même si elle avait mis sa vie encore en danger. Je souris, en repensant à ce souvenir, et à son visage tandis qu'elle s'était endormie dans mon lit. J'avais des petites habitudes désormais, et vivre seul ne me tente plus tellement... Des fois, je m'endormais plus tard qu'elle, c'était le meilleur moment de la nuit, je pouvais la regarder sans qu'elle le sache, et à loisirs sans qu'elle me prenne pour un fou. C'était alors décidé, nous remontions légèrement vers la digue. Mais on fut rapidement interrompu...
Mais que faisait-elle là ? Comment tout gâcher en à peine quelques secondes ? Faites appel à une de vos ex-petites amies, ça marchera parfaitement bien. Je me doutais bien que Louise réagirait mal, rien qu'en lui parlant d'une patiente qui était un peu trop proche, ça l'avait mit en colère. Elle s'était alors enfuie, rapidement je l'avais rattrapé laissant cette ex-petite amie un peu trop collante derrière moi. Même si elle n'avait pas l'air de lâcher l'affaire, j'accélérais le pas pour attraper le bras de Louise. Qu'est-ce que c'était ? Je n'eus pas le temps d'articuler une réponse qu'elle enchaînait. Une vraie furie. J'étais entrain de prendre un vrai savon, il allait bien falloir que je lui explique...
Une ex, Eli, elle n'a pas du apprécier de te voir avec moi, et elle a cherché à te provoquer... Je suis désolé...
Que pouvais-je dire de plus ? Apparemment elle pensait encore qu'il y avait une quelconque chance entre nous... J'entendais sa voix continuer de crier mon prénom derrière moi, apparemment elle voulait vraiment que Louise explose. Je fermais les yeux un instant, exaspéré. Elle ne lâcherait pas l'affaire. Je me retournais d'un seul coup vers elle, la prenant par les épaules:
S'il te plaît, peux-tu arrêter ça ? Passes ton chemin.
-Mais...
-Je dois me répéter ? Tu sais que je n'aime pas ça. Passes ton chemin, ça fait bien longtemps que c'est terminé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Lun 30 Juin - 19:42

Une gamine qui cherche à me provoquer ? Non mais, elle me cherche ! Je regardais Aymeric d’un regard noir. « Et quoi, elle a quel âge ? Elle doit retourner au bac à sable… ». Je criais. Chose que je n’avais jamais faite devant lui. Je m’étais abstenue jusque maintenant. Mais j’étais hors de moi. J’étais extrêmement jalouse et possessive. Bon, j’avoue, je l’étais beaucoup trop. J’allais très certainement faire un travail sur moi – même pour résoudre le problème. Je le voyais alors la rejoindre. Ma première réaction fût de continuer mon chemin, de remonter sur la digue pour me calmer et de prendre le volant. Un peu de vitesse ne me ferait pas de mal. Je le vis la prendre par les épaules. Il la touchait lui aussi ? Sérieusement ? Mais … Il essayait de résonner une autre que moi. C’est la première fois que je le voyais faire ce genre de choses. Nous avions toujours été juste à deux. Et le voir avec cette autre fille me rendait malade, vraiment ! Quand il eut le dos tourné, je pris ma flasque pour boire une gorgée. J’en avais besoin, c’était vital. Il ne pouvait quand même pas s’en douter. Je me calmais doucement et m’asseyais sur un banc. Il y avait déjà plus de monde. Je n’avais pas entendu ce qu’il lui avait dit. Mais la fille semblait une dure à cuire. Elle n’était pas partie directement. Je la voyais essayant de se mettre dans les bras d’Aymeric. C’est à ce moment – là que je ressortis, en cachette, ma flasque pour y boire un coup. Tout cela était fait très discrètement. Les gens me regardaient bizarrement. Et cela ne me touchait pas le moins du monde. J’attendais, patiemment qu’il revienne. Chose qu’il fit quelques minutes plus tard. « C’est bon, tu l’as assez touchée ? Et elle aussi ? Vous vous manquiez mutuellement peut – être ? ». Le son de moi était descendu mais j’étais tout de même énervée et il pouvait le sentir. « Vous vous revoyez quand la prochaine fois ? Que je ne sois pas dans les parages… ». Moi, piquante ? Jamais de la vie. Il ne fallait juste pas me chercher. Aymeric devait déjà être bien content que je ne rejoigne pas cette fille pour lui dire ce que je pensais. Je m’étais contenue. Et bien plus qu’il ne pouvait l’imaginer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Lun 30 Juin - 20:33

 
Une balade, rien que tous les deux


Ce moment, qui avait si bien commencé, était de tomber complètement à l'eau. Au fond, je ressentais de la rage envers Elie, qui se permettait bien des choses, notamment de détruire ma relation avec Louise. J'essayais de garder mon calme... Ça ne servait rien de discuter avec Louise, elle était complètement sur les nerfs. Une chose à la fois, il fallait que je fasse comprendre à cette fille qu'elle devait simplement s'en aller, et arrêter de chercher à provoquer Louise. Elle serait capable de n'importe quoi, et ça se voyait dans son regard. Je ne pensais pas qu'elle s'en irait, je m'en rendis compte lorsque mon ex finit par s'en aller. Je la saisis par les épaules, pas de manière très délicate, mais ça ne l'empêchait de continuer à flirter. Mais elle n'avait pas l'air de prendre ça au sérieux, voyant que je commençais à perdre patience, et après lui avoir lancé clairement que ça ne m'intéressait pas, elle finit par s'en aller. Je pris une grosse bouffée d'air frais, déjà à l'époque où on était ensemble, elle était du genre à ne pas lâcher l'affaire, et être très collante, mais là ça atteignait des sommets. Maintenant je devais retrouver Louise, et lui expliquer... Ce qui n'allait pas être une tâche facile, je risquais encore de me prendre un savon. Je finis par la trouver assisse sur un banc, l'air complètement déprimé. Je m'en voulais de lui avoir infligé ça... Je m'asseya à côté d'elle, lâchant un nouveau « je suis désolé », mais qui ne faisait pas tellement d'effet. Je n'osais même pas la regarder, je fixais un point invisible, baissant la tête. Elle m'accusait de tellement de choses... Je me sentais coupable oui, mais je ne comprenais pas totalement ses accusations. Elle pouvait être jalouse oui, mais la confiance alors ?
Je ne l'ai pas touché, ne cherches pas la petite bête.. Je me suis excusé plusieurs fois, je ne pouvais pas deviner qu'elle serait là, j'aurais préféré que ce ne soit pas le cas...
Je soupirais, bon ok c'est vrai que sur ce coup là, je l'aurais aussi mal pris... Mais elle avait l'air pire que moi. Je me tourna vers elle, et pris ses mains dans les miennes.
Je ne veux pas la revoir, il n'y a que toi et rien que toi...
J'avais l'impression de sentir de l'alcool... J'attendais que Louise ouvre la bouche, même si j'étais presque certain que c'était ça... Dès que quelque chose n'allait pas, elle se réfugiait dans l'une de ses deux addictions. C'était terrible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Mar 1 Juil - 9:52

Aymeric essayait de me rassurer comme il le pouvait. Mais cela allait être compliqué. Il ne l’avait pas repoussée dès le début. Enfin, c’est ce que j’avais cru voir. Et je n’appréciais pas. Cette fille avait été trop entreprenante. « Je me doute que tu ne pouvais pas le deviner ! ». Je me calmais de plus en plus. J’étais énervée, vraiment. Mais je le gardais pour moi. Maintenant, il y avait des gens sur la digue et je n’aimais pas me montrer en public. Les problèmes de couples se règlent en privé. J’avais donc descendu d’un ton. J’étais sur ce banc. Je m’étais tournée pour être face à Aymeric. Quand je buvais de l’alcool, je ne pensais jamais à prendre un bonbon à la menthe pour qu’il ne se doute de rien. A voir sa tête, je me doutais que j’allais passer un sale quart d’heure. « Vraiment ? Tu ne veux plus la revoir du tout ? ». Je me calmais et me dirigeais pour aller dans ses bras. Que j’y étais bien. Je me sentais comme une enfant, protégée de tout.
Quinze minutes plus tard, nous étions repartis de ce banc. Nous avions tous les deux envie d’une boisson chaude pour se réchauffer de la baignade et apaiser les esprits. Quelle ne fût pas ma surprise quand je croisai Xavier. Il était là, en chair et en os. Il se portait devant moi. Je ne savais pas comment réagir. Je ne l’avais plus vu depuis notre rupture à l’hôpital. Byron était resté derrière la porte, près de la fenêtre pour vérifier qu’il ne me faisait pas de mal. J’étais tétanisée. « Salut Louise ! ». Je pris alors une grande bouffée d’air. Aymeric devait savoir qui il était. « Bonjour Xavier ! ». Je me sentais toujours toute petite à ses côtés. Je perdais toute confiance. Il m’attrapa alors le bras comme pour regarder les traces de piqûre. Il était au courant de tout cela, il l’avait toujours sû. « Tu ne t’es pas arrêtée à ce que je vois. ». Je le regardais alors, penaude. Mon comportement avait changé du tout au tout. J’étais la dominée. « Non… ». Aucune émotion ne transperçait son visage. « Viens, il faut qu’on parle… ». Il tirait mon bras dans le but de s’isoler tous les deux. Il ne prenait pas compte d’Aymeric…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Mar 1 Juil - 11:19

 
Une balade, rien que tous les deux


Ça n'allait pas facile de me faire pardonner sur ce coup là, elle avait vraiment l'air en colère, j'avais l'impression que même en la suppliant de me pardonner, elle n'allait pas donner son approbation. Je continuais de regarder droit devant moi, n'osant pas tourner ma tête vers elle. Il allait falloir gérer notre jalousie, sinon notre couple va avoir du mal à tenir... Elle avait l'air de se calmer un peu malgré tout, et je n'ajoutais rien à ce qu'elle disait, je ne voulais pas mettre plus d'huile sur le feu. La plage s'était rapidement remplie, et je n'aimais pas non plus me disputer en public, avec tous ces regards sur vous, des curieux qui veulent juste rapporter des petits potins. Louise ouvrit de nouveau la bouche, et le doute n'était plus permis, elle avait de nouveau ingéré de l'alcool. Comment faisait-elle pour en avoir avec elle à chaque fois ? Je fronçais les sourcils, je ne voulais pas crier, toujours pour ne pas que l'on nous regarde mais je n'allais pas laisser passer ça.
Louise, tu as bu de l'alcool ? Tu abuses ! Un conflit et voilà que tu te réconfortes dans l'alcool, je n'arrive pas à te comprendre !
Encore un sujet qu'il valait mieux éviter si on ne voulait pas se disputer, à chaque fois, il revenait sur la table. Elle ne pouvait pas résister bien longtemps à ne pas toucher à de l'alcool, ce qui menait à chaque fois à la même dispute. Elle se réfugia dans mes bras, j'aurais préféré qu'elle le fasse avant de se mettre à boire...
Un bon quart d'heure était passé, nous étions de nouveau sur la digue nous promenant, la tension était redescendue, l'accident un peu oublié. Comme nous l'avions prévu, nous cherchions un petit café sympa pour aller boire une boisson chaude, il n'y avait rien de meilleur lorsqu'il faisait un temps comme aujourd'hui. Je la sentis se crisper d'un seul coup, je tournais ma tête vers elle, voulant lui demander ce qui n'allait pas. Mais rapidement j'eus une réponse. Un homme était devant nous, il affichait une expression complètement neutre, et semblait vraiment effrayé Louise. Avant même qu'elle ait prononcé son prénom, je m'étais douté que c'était lui. Je me rappelais alors ce qu'elle m'avait dit à propos de ce Xavier, je n'étais pas pour la violence, mais si quoique ce soit se passer, je n'aurais plus aucun contrôle sur moi... La Louise que je connaissais avait disparu, laissant place à ce petit bout de femme qui n'osait même pas élever la voix. Je regardais la scène qui se passait devant moi, sentant le sang me montait à la tête. Et d'un seul coup, il lui prit le bras. Mais pour qui se prend-t-il ? Il a le culot de se présenter devant elle comme ci, rien n'était. Ce n'était rien qu'un lâche qui s'en prenait aux personnes plus faibles que lui ! Et je n'allais pas laisser passer ça. Je me saisis du bras de cet homme, le regardant avec mépris.
Non, elle ne te suivra certainement pas. Maintenant tu la lâches immédiatement, ou je ne répond plus de rien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Mar 1 Juil - 11:39

Oui, j’avais bu. Je ne pouvais pas le lui cacher. Il semblait me connaître par cœur. « Oui, j’ai bu. Et juste un peu… ». Non, pas juste un peu. Juste la moitié de ma flasque. C’était de l’alcool fort et pur. Je ne le mélangeais à rien celui – là histoire de ressentir les effets le plus vite possible. Je me détachais alors doucement de ses bras afin de lui répondre. « Calme – toi, c’est pas grave. ». Nous parlions tous les deux assez bas. Personne ne pouvait nous entendre. Mais je comprenais dans sa voix qu’il n’était pas content. Je pris mon pouce pour lui caresser la main doucement. Et je me remis aussi vite dans ses bras. Ma tête posée sur son torse. Nous occupions tout le banc. Personne ne pouvait venir nous déranger. C’était certain !
Je voyais Aymeric s’énerver. Il allait perdre le contrôle. Je me souvenais alors de la fois où je lui avais avoué ce qu’il s’était passé avec lui. Cela avait sûrement été une mauvaise idée mais c’était trop tard. Le mal était fait… « Aym’, ce n’est pas grave. Je vais aller lui parler. ». Xavier était content de moi. Je savais de quoi il était capable. Je ne le contre disais jamais d’ailleurs. « T’es qui, toi pour me dicter ce que je dois faire ? Si je dois parler à Louise, je vais lui parler. Elle est assez grande pour se gérer ! ». J’étais prise entre les deux. Je ne savais pas que faire ni comment réagir. Mon bras était toujours tenu par Xavier qui le serrait un peu plus fort. Je tournais ma tête pour voir Aymeric. J’essayais de le calmer du regard. « Aym’, laisse – le faire. J’arrive. ». Je me tournais alors vers Xavier et baissais mon regard. Nous étions un peu plus loi n d’Aymeric. J’avais veillé à laisser une assez petite distance de sorte qu’il ne soit pas vraiment mis sur le côté. « Et bien, je t’ai bien dressé. ». Je ne le regardais toujours pas, je n’en avais jamais eu le droit. « Oui… ». Cette petite parole était dite tellement basse. « C’est qui ce mec, hein ? C’est pour lui que t’es partie ? ». Il élevait la voix. Je savais qu’il essayait de se contenir parce que nous étions en public. Je prenais peur, j’en tremblais. Je pensais alors au moment que j’avais vécu avec Aymeric une petite heure plus tôt tant dis que Xavier appuyait encore plus sur mon bras. Il me faisait mal, c’était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Mar 1 Juil - 12:54

 
Une balade, rien que tous les deux


Un peu ? Ça m'aurait sérieusement étonné, je commençais à la connaître de mieux en mieux, elle ne faisait rien dans la demi-mesure surtout à propos de l'alcool et de la drogue, elle avait pris de mauvaises habitudes. Ça avait le don de me mettre en rogne, j'avais l'impression de ne pas avancer, et qu'elle s'enfonçait un peu plus... Elle venait de boire à cause de moi, en plus. Elle voulait que je me calme ? Et ce n'était pas grave ? Bien sur que c'était grave, j'avais peur qu'elle atteigne un niveau de non-retour. Je la regardais, tandis qu'elle avait levé la tête quelques minutes, je ne parlais pas fort même si on devait sentir mon énervement dans ma voix :
Si c'est grave, Louise, et comment veux-tu que je me calme ? Je te vois te détruire chaque jour avec ces conneries que tu ingères je tiens à toi, et je ne peux pas le supporter!
J'avais du mal à penser à l'avenir dans ces conditions, et je ne voulais pas la perdre à cause de ses addictions, il en était hors de question. Elle se réfugia aussi vite dans mes bras, elle était la seule à réussir à me faire passer à ce sentiment d'énervement aussi rapide, mon pouls s'accélérait.
Comme ci ça n'avait pas été suffisant, il avait fallu que l'on croise le chemin de cet homme, à ce moment là, je n'avais qu'une envie : lui mettre mon poing à la figure, et encore ce n'était rien comparé à ce qu'il a du infliger à Louise. Il se permettait encore de la prendre par le bras pour lui parler ? Il plaisantait non ? Il lui avait déjà fait assez de mal comme ça ! Sans réfléchir, je lui demanda de lui lâcher le bras, ça n'allait pas se passer comme ça. J'avais des difficultés à détacher mon regard de cet homme, même si Louise semblait me supplier de me calmer. Encore une fois elle me disait que ce n'était pas grave. C'est une blague ? Qu'est qu'on pouvait encore bien vouloir dire à un mec comme ça ? Je me retenais de l'attraper par le col de son t-shirt et de lui dire ce que je pensais de lui. Cette fois, on ne pourrait pas me calmer aussi facilement, cet homme était en face de moi, et mon sang ne faisait qu'un tour. Je les laissa partir, tournant comme un lion en cage, je surveillais le moindre de ces gestes, un seul faux pas et il comprendrait sa douleur. Louise semblait mal à l'aise et tremblait, j'avais l'impression qu'il serrait son bras tellement fort qu'il allait finir par lui couper la circulation de son sang. Ni une ni deux, je les rejoins, élevant un peu plus la voix, les autres j'en avais rien à faire. Je m'interposa entre lui et Louise. J'avais été trop gentil, maintenant je n'allais plus le laisser faire.
Lui parler, et lui faire du mal, ce n'est pas la même chose ! Tu veux savoir qui je suis ? Je suis le mec qui va te mettre une raclée si tu lui lâches pas le bras !
Qu'il vienne un peu s'attaquer aux personnes qui ont la même force que lui, pour changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Mar 1 Juil - 13:21

Calmer Aymeric n’allait pas être une simple affaire. J’avais peut – être bu la moitié mais j’étais encore sur pied. Je savais marcher en ligne droite ! Ma tête contre son torse, j’entendais son cœur battre à la chamade. Il fallait qu’il se calme au risque de faire du mal à sa santé. « Mais pourquoi c’est grave ? J’ai bu une voire deux gorgées. ». Je n’avais pas bougé ma tête de là où elle était. Comment le calmer ? Je réfléchis quelques instants. « Aym’, ne t’en fais pas pour moi, d’accord ? ». Je m’étais relevée, j’avais posé mon front sur le sien. Cela devait être sa position préférée, il l’adoptait bien souvent avec moi. « Je gère, oui ? ». Je l’embrassais alors. Je me rendais compte que je devais encore puer l’alcool à des kilomètres. Et cela allait très certainement le déranger. J’ouvris alors mon sac pour y attraper un tic tac. La flasque était bien en évidence. Je n’avais pas pris la peine de la ranger. Et Aymeric devait très certainement la voir. Et dire qu’il y en avait une dans chaque pièce de la maison. Mon sac était tellement grand que j’avais une pochette secrète où j’en cachais une deuxième, au cas où…
Je n’avais pas eu le temps de répondre à Xavier qu’Aymeric était arrivé. Il nous observait, je le savais. Xavier n’avait pas intérêt à faire un pas de travers. Je ne savais pas qu’elle pourrait être la réaction d’Aym’. Mais je savais que Xavier allait chercher à la provoquer, d’une façon ou d’une autre. « Je lui lâche le bras si j’en ai envie ! ». Pas de bagarre, les gars. Pas de bagarre. Il fallait que je gère la situation. Et dire que j’avais bu. Ce n’était pas une si bonne idée finalement. Je laissais Xavier tenir mon bras. Je ne savais pas lui dire non. La seule chose dont j’étais capable, c’était de calmer Aymeric. J’avais le contrôle sur lui. Quoi que … Peut – être pas dans ces conditions… « Aym’, s’il – te – plaît. Calme – toi. Il ne me fait pas mal, vraiment. ». Oh que si, je crevais de mal mais j’avais déjà vécu bien pire et ça, ce n’était rien à côté. Je le regardais alors. Je gardais mes larmes pour moi. « Tu nous laisses encore cinq minutes, oui ? ». J’espérais tellement qu’il accepte. « Xav’, arrête de le chercher. Tu veux parler ? On va parler ? ». En m’adressant à lui, je lui parlais toujours tout bas. Je ne pouvais le contrôler en rien. C’était lui qui me dominait. Il arrivait tant bien que mal à me tirer sur le côté. Nous étions sur la plage maintenant. « J’arrive, Aym’ ! ». Je regardais alors Xavier. Il était à deux doigts de me mettre une bonne raclée. Je pouvais voir qu’il se contenait. Je le connaissais par cœur. Il y avait des petites cabines blanches sur la plage. Il m’entraînait par là. Apparemment, il voulait que nous soyons à la vue de personne. « C’est moi. Je te dis ce que tu peux faire. Tu ne pouvais pas me quitter comme ça ! ». Il enleva alors la ceinture qu’il avait autour de la taille. Je ne devais surtout pas réagir. Je devais me calmer. Je savais qu’Aymeric allait m’en vouloir. Mais je ne pouvais pas contrôler Xavier. Je respirais un bon coup. « Xavier… ». J’avais à peine chuchoté son prénom que je recevais un coup dans le dos. Je me laissais faire, je ne me débattais pas. Je n’en avais pas la force. Aymeric allait arriver, oui il allait arriver. J’en étais sûre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   Mar 1 Juil - 13:49

 
Une balade, rien que tous les deux


Pourquoi c'est grave ? Parce que tu as besoin d'alcool pour aller mieux, au lieu de te battre avec toi-même... Je m'inquiète sans cesse pour toi, et je dois dire que tu ne me facilites pas la tâche.
J'essayais de respirer un grand coup, même si j'avais du mal à réduire les battements de mon cœur. Je n'y pouvais rien... Elle était marrante à me dire de ne pas m'en faire pour elle, je ne pouvais pas faire autrement, quand on tient autant à quelqu'un, on s'inquiète, surtout connaissant ses problèmes. D'un seul coup, elle posa son front contre le mien, je ne m'attendais pas à ce qu'elle fasse ça. Je la fixais dans les yeux sans rien dire. Un soupir s'échappa de ma bouche...
Je tiens à toi, et ça ne peut pas se passer autrement : je veux prendre soin de toi...
D'un seul coup, elle m'embrassa, certes elle sentait l'alcool à plein nez, preuve qu'elle avait bu bien plus qu'un peu. Mais je ne disais rien, me laissant aller contre elle, m'énerver ne menait à rien avec Louise. Elle réussissait toujours à m'apaiser même si je sentais que je pouvais exploser à tout moment, je préférais régler mes problèmes de couple ailleurs que devant tous ces curieux. J'eus l'occasion de voir pendant quelques secondes sa flasque dans son sac, je ferma les yeux, prenant une grosse bouffée d'air frais, garder son calme, oui je dois garder mon calme... Je pourrais lui en parler bien assez tôt, et provoquer une nouvelle fois une dispute toujours sur le même sujet...
Mais non ? Je devais rêver ? Louise était limite à ses pieds, me suppliant de la laisser avec ce barbare. Je devais halluciner ce n'est pas possible autrement ? Habituellement, elle ne se laissait jamais faire, et surtout pas avec moi, quand elle voulait pousser son coup de gueule, elle n'hésitait pas une seconde. Mon regard allait de Louise à cet homme qui lui enserrait le bras. Il ne lui fait pas vraiment mal ? On voyait déjà se former un bleu à l'endroit où il la tenait, elle se foutait de moi ? Mais je n'avais pas l'intention de partir, pas question de la laisser avec lui. Je restais entre les deux, m'interposant pour pas qu'il lui fasse du mal.
Non, Louise, je ne te laisse pas 5 minutes de plus avec lui !
Je me mettais à crier, hors de question, je le sentais mal ce gars, il ne m'inspirait rien de bon. Elle aurait pu s'accrocher à moi, et je l'aurais défendu sans problème, je sentais l'adrénaline me montait à la tête. Et pourtant, elle disparu avec lui à ses côtés. Je rageais intérieurement. Je les avais à l’œil, même de loin, mais comme ci il avait prévu son coup, ils disparurent de ma vue. Aussi vite que possible, je courais jusqu'à eux, jusqu'au dernier endroit où j'avais pu les voir. Je ne m'étais jamais senti comme ça, si il lui faisait du mal, s'en était fini de lui. Une rage énorme m'envahit, en voyant le spectacle qui se déroulait sous mes yeux. Sans réfléchir, je couru plus vite et lui sauta directement dessus pour le prendre par surprise. Nous tombions tous les deux dans le sable, tandis que je lui assénais un énorme coup en plein visage, je n'avais pas du tout visé, mais j'y avais mis la force. Je n'avais plus aucun contrôle sur moi, comme ci toute cette rage contenue, explosait.
C'est facile de battre les femmes, espèce de salaud !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une balade, rien que tous les deux (Louise & Aymeric) [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Partitions "VALSES UNIQUEMENT" piano - guitare - accordéons - voix
» DEUX BATTEURS AU SDF
» Je cherche une adresse sympa pour deux nuits à Paris
» Mika : marié, deux enfants..
» Bon voyage à tous !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Corbeille :: Les rps-