AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What the fuck are you doing here ( Evena )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: What the fuck are you doing here ( Evena )   Dim 24 Aoû - 17:57

What the fuck are you doing here.

Ah les politiciens et les obscurs bureaucrates qui gravitent autour d'eux … tous des trou du culs, à les voir agir et à toujours chercher un compromis, tellement ils semblent effrayer à l'idée de devoir se mouiller, on pourrait croire qu'ils un balai enfoncé là ou le soleil ne brille jamais. Ma première journée à Londres et déjà je ressentais cette folle envie de me casser me tenailler … ce qui ne pouvait que s'avérer prometteur pour le reste de la semaine. Les entendre parler des divers enjeux relatif à la sécurité nationale ne pouvait que me faire marrer après tout ces cons n'avaient pas la moindre idée de ce que pouvait être la réalité des gens opérant sur le terrain. Excédé je m'étais montré fort peu loquace si ce n'est que pour dire au ministre de l'intérieur qu'il disait des conneries mais rapidement je compris que j'étais entouré d'imbéciles et de lèches bottes … que des ringards carriéristes brefs. Bref j'allais les laisser délirer, de toute façon c'est moi le boss au Pays de Galles et je comptais bien diriger les opération comme bon je l'entendais et si mes supérieurs y trouvaient quelque chose à redire et bien ils n'avaient qu'à me virer.

Alors que les participants à la rencontre semblaient désireux d'aller prendre un verre je préférai rentrer directement à l'hôtel. Pourquoi? Tout simplement parce que je n'ai rien en commun avec ces culs terreux. Arrivé à l'hôtel je m'arrêtai à la réception afin de vérifier si je n'avais pas eu de messages même si dans les faits je n'avais plus le moindre proche qui aurait pu me laisser un message. Bref constatant le ridicule de la situation je me dirigeai vers l'ascenseur afin de gagner l'étage qui allait me permettre de me diriger vers ma chambre.

Les portes s'ouvrant devant moi je sorti de l'ascenseur et marchant le long du couloir je m'arrêtai devant la porte de ma chambre et immédiatement je remarquai un truc pour le moins suspect … je n'avais pas l'habitude de laisser ma porte entrouverte. Mon flingue à la main j'entrai dans ma chambre et c'est alors que mes soupçons se confirmèrent lorsque je retrouvai cette femme dans mon lit. Toi? M'exclamais-je, je me demandais bien comment elle avait fait pour me trouver alors que personne ne devait savoir ou je me trouvais. Je comptais bien obtenir réponse à mes questions … à tout le moins en temps et lieu pour le moment, je dois bien l'avouer, je n'avais de yeux que pour cette vue imprenable qui s'offrait à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: What the fuck are you doing here ( Evena )   Ven 29 Aoû - 16:31

What the fuck are you doing here.

Je reprenais le train-train quotidien avec des missions classiques et ennuyeuses jusqu’à ce que l’on me propose une qui éveillait mon intérêt et un désir grandissant : James. Il y avait à la clé une somme avec pleins de zéro que cela attisait ma soif de richesse. Me rapprocher de ma cible avait été un succès mais maintenant j’étais chargée de l’éliminer. Il était localisé à Londres auprès d’hommes qui savaient que parler au lieu de remuer leurs popotins de leur siège confortable. Je m’habillais de manière classe et sexy, prenant le nécessaire et partant pour ma ville natale.

En arrivant là-bas, je partais en quête d’informations susceptibles de m’aider. Grâce à l’une d’elles, je découvris que James était descendu dans l’un des hôtels de la ville. Je lui concocterais la surprise dont il allait s’en souvenir longuement qu’il ne me résistera pas : mon corps dans le plus simple appareil. Je descendais à l’hôtel m’arrêtant à la réception. Je donnais le numéro de la chambre prétextant avoir perdu mes clés et que mon mari s’inquièterait s’il ne me voyait pas rentrer. J’usais de mes charmes faisant une moue, tortillant mes cheveux et effleurant délicatement sa main pour influencer sa réponse. Je pensais arriver à mes fins mais le réceptionniste me demanda une pièce d’identité. Echouer était inconcevable que je sortais une fausse carte d'identité où était inscrit le nom Stonebridge afin de passer inaperçu. Le réceptionniste vérifiait la carte et ne repérant rien me laissa passer me confiant le double des clés. Je me dirigeais vers l’ascenseur montant à l’étage où se trouvait la chambre du canon.  

Ouvrant la porte, j’allais vers la chambre enlevant ma tenue et déposant dans un coin stratégique ce qui me servira à accomplir ma mission. Je m’installais dans le lit prenant une position suggestive. En voyant James et admirant sa réaction, je jouais de mes jambes telle une femme fatale les caressant coquinement pour lui faire baisser sa garde que je jouerais avec son corps de beau mâle.

Oui bébé. Je me levais m’approchant de lui et baissant son arme. Tu ne veux pas me tuer chéri mais ressentir de nouveau mon corps contre le tien si chaud dans un moment torride. Je léchais ardemment sa joue lui faisant un clin d’œil coquin et guidant ses mains vers ma poitrine pour le faire bouillir de désir qu’il rêvera de plaisirs charnels. Avoue je t’ai manqué beau gosse. Je malaxais à pleine main son intimité pour lui procurer une douceur incomparable qu’il succombera. Tes bijoux disent que oui trésor. Je le chauffais léchant sauvagement sa lèvre et pinçant ses fesses telle une garce pour l’exciter qu’il désirera me chevaucher.

Je plaçais mon index dans sa bouche effectuant un mouvement sulfureux et affichant un sourire espiègle pour l’achever que je l’obsèderais. En jouant avec ses envies, je recréerais l’instant torride de la dernière fois qu’après, je l’éliminerais définitivement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: What the fuck are you doing here ( Evena )   Jeu 4 Sep - 15:55

What the fuck are you doing here.

Comme perte de temps cette rencontre en était une belle, il fallait les écouter ces grattes papiers merdiques et ces culs terreux de fonctionnaires pour s'apercevoir qu'ils n'avaient pas la moindre idée du tissus de conneries qu'ils étaient entrain de débiter sur certains groupes terroristes qu'ils évoquaient. Ils étaient doués à jouer les singes savants et à réciter ces quelques lignes qu'ils avaient apprises par cœur mais si on les questionnaient sur un détail bien précis ils n'avaient pas le moindre élément de réponse à apporter. Vous voulez un exemple? Afin de m'assurer que l'un de mes interlocuteurs n'était pas aussi con que je ne l'appréhendais je me permis de lui demander de me parler, du moins dans ses mots, de Boko Haram et l'enfoiré sembla être incapable de me répondre que ce groupuscule terroriste et sectaire Sunnite et Djihadiste avait comme principal objectif de faire régner la terreur afin d'instaurer la Charia. Un peu plus et je suis persuadé qu'il allait me demander de lui expliquer ce qu'était la Charia. Non mais que fait un tel incapable au Foreign Office? On se le demande.

Inutile de prétendre le contraire j'étais à cran d'ailleurs le tout pouvait aisément se voir du moins si l'on en jugeait par mon langage non verbal. Arrivé à l'hôtel je ne m'éternisai pas et je montai directement à ma chambre mais de toute évidence je n'étais pas au bout de mes surprises. Passant la carte magnétique dans la serrure je poussai ensuite la porte de ma chambre et m'avançant je vis qu'une personne s'y était installé alors que je la vis … ELLE. Je n'en croyais pas mes yeux. Comment avait-elle pu savoir ou je me cachais alors que j'avais fait en sorte que le tout soit des plus secrets? De toute évidence la belle ne manquait pas de ressources.

La regardant se lever je la vis s'approcher de moi , d'une démarche plus que féline, afin de me faire baisser le canon de mon arme afin qu'il pointe le sol. Ne présume de rien chérie je pourrais très bien faire les deux après tout. Cette façon qu'elle avait de se jouer de moi , et de mes sens, n'était pas sans éveiller en moi une envie charnelle des plus insoutenable et bien que je me mourrais d'envie d'obtenir certaines réponses aux questions qui me brûlaient les lèvres je finis néanmoins par m'abandonner à la belle. Ma main se trouvant contre sa poitrine, opulente et généreuse, je ne pus que frémir de désir et gémir doucement au contact de sa main contre mon membre. J'ai surtout besoin d'obtenir certaines réponses. J'étais inflexible elle allait devoir se mettre à table, je comptais bien l'y contraindre. Il faut toujours se fier aux signaux qu'ils peuvent t'envoyer … ce serait une erreur.

Sa manœuvre , sensuelle à souhait, ne pouvait que me mettre en appétit si bien que je me laissai aller à la caresser alors que je parcourais ses cuisses, ses hanches et ses fesses du bout des doigts … même que mes lèvres glissaient contre le creux de son cou alors que je lui en mordillais la peau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: What the fuck are you doing here ( Evena )   Sam 6 Sep - 2:17

What the fuck are you doing here.

Dans mon métier, relever les défis était essentiel. Pour gagner des sommes considérables, il fallait dépasser la mission de base et avec James, je comblais mes espérances. Sachant où il se trouvait, j’avais tout mis en œuvre afin qu’en me voyant il soit surpris et déstabilisé. En même temps, jouer de mon corps était le moyen d’attirer son attention qu’après je le séduirais et après l’instant torride, je le tuerais le sachant vulnérable.

En m’étant muni d’une carte d’identité au nom de ma cible, je passais la réception allant vers sa chambre et me mettant en position. Sa réaction était telle que je le regardais telle une prédatrice léchant torridement ma jambe droite pour l’allumer qu’il me fera l’amour.

Son regard était à croquer qu’en étant près de lui et loin du flingue, j’effleurais son bras droit me léchant subtilement la lèvre pour l’inciter au vice. Le coquin, il voulait jouer mais je lui montrerais que je suis la meilleure.

Tu n’oseras pas trésor. Je souriais telle une prédatrice le défiant du regard. Tu ne peux tellement plus te passer de mon corps bébé que tu rêves de me chevaucher. Je serrais sa gorge léchant torridement son cou et caressant le bas de son corps avec ma jambe pour le rendre dingue qu’il s’adonnera à des jeux torrides. Je t’excite toujours chéri. Je mordillais ses lèvres les léchant malicieusement pour l’hypnotiser.

Le voyant succomber, je mettais son index dans ma bouche effectuant un mouvement sulfureux pour le torturer qu’il me fera grimper au rideau. Je l’accompagnais joignant ma main à la sienne dans le parcours de mes formes le regardant perversement pour le provoquer qu’il satisfera mes caprices.  Le sentant frémir, je déboutonnais le bas de sa chemise griffant sa peau pour le chauffer. Il avait un souhait, mais je lui ferais oublier cette idée en montrant qui était la patronne.

Chaque chose en son temps beau mâle. Je touchais son nez avec mon index le regardant malicieusement et lui faisant un clin d’œil pour le provoquer qu’il ne me résistera pas. S’il pensait me faire perdre mes moyens, il se trompait. Un signal qui ne trompe pas tellement que tu as envie de moi.Je rapprochais son corps près du mien plaçant mes bras autour de sa taille et lui murmurant qu’il était chaud comme la braise pour le faire craquer que je l’obsèderais.

Le voyant charmer, je savourais ses attentions exquises sur mes cuisses, mes hanches, mes fesses et dans le creux de mon cou que je le guidais l’incitant à titiller mon intimité, arrachant sa chemise et griffant bestialement son torse pour l’exciter qu’il me réclamera. Je léchais torridement sa peau jusqu’à ses lèvres caressant sa langue avec la mienne dans une danse charnelle pour l’achever qu’il succombera. C’est en jouant de mon corps que je ferais grimper un tel désir en lui qu’il aura faim de mon corps. Je comptais dessus pour arriver à l’instant mémorable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: What the fuck are you doing here ( Evena )   Mar 9 Sep - 0:34

What the fuck are you doing here.

De toute évidence Evana savait lire en moi tel un livre ouvert, elle n'avait pas tort j'étais un gentleman et jamais je n'oserais frapper une femme . La gente féminine c'était là mon talon d’Achille. Je rêve aussi de t'étrangler mais bon passons. Le tout se voulait ironique alors qu'elle était celle qui me tenait par le cou tout en appliquant une certaine pression mais c'était là le genre d'humour qui me caractérisait si bien. Sa langue glissant contre mon cou, ainsi que sa jambe remontant le long du bas de mon corps, ne pouvait qu'éveiller en moi une excitation plus que palpable. Je serais un bien mauvais menteur si d'aventure je me permettais de lui répondre qu'elle n'éveillait pas en moi le moindre sentiment de désir. Toujours autant. Me laissant faire alors qu'elle me mordilla les lèvres je glissai mes mains contre ses hanches et ses fesses afin d'en prendre possession comme seul moi savait le faire.

Lui opposer une fin de non recevoir, aussi minime soit elle, me semblait bien futile tellement il me devenait de plus en plus évident que lui résister ne faisait pas partie des options à envisager. Me laissant faire, tout en m'abandonnant à son regard, je ne pus que m'abandonner à ce doux extase alors qu'elle jouait de mon doigt entre ses lèvre tout en me guidant de son autre main dans la découverte de ce corps qui me faisait tant envie. Me provoquant du regard je ne pus que me laisser faire alors qu'elle ne reculait devant rien pour faire monter la température à un niveau plus que torride. Cette façon qu'elle avait de me déboutonner la chemise et de me griffer le torse, je ne pouvais qu'en redemander … encore et encore.

Cette façon qu'elle avait de me faire mariner, de toute évidence elle voulait jouer avec moi ou je ne m'y connaissais pas. S'il y a bien deux traits de personnalité pouvant me caractériser à merveille c'était bien le fait que je n'étais pas patient et que je n'aimais pas que l'on me tienne tête.  De toute évidence entre elle et moi ce sera toujours le feu et l'eau. Nous étions si différents mais pourtant Dieu sait qu'elle me plaisait.  Me mordillant la lèvre je ne pus que la regarder alors qu'elle se rapprocha de moi histoire de passer ses bras autour de mon corps … le doux écho de ses murmures ayant rapidement fait de me pousser à me rendre aux arguments de la belle brune.

Le désir devenant de plus en plus insoutenable je finis par me laisser guider par la belle, effleurant son intimité tout en continuant de la caresser et c'est alors que le tout devint plus ardent … plus sauvage alors qu'elle m'arracha la chemise afin d'enchaîner en parcourant mon torse de ses doigts et de ses ongles … un peu comme le ferait une fauve voulant marquer sa propriété. L'embrassant avec fougue et passion, lui mordillant même la lèvre , je finis par la pousser violemment contre le lit et je pus remarquer ce sang qui s'écoulait du coin de sa bouche … essuyant ses lèvres elle nettoyant son index de ce sang , en se le mettant en bouche, et ce regard qu'elle me fit ne pouvait que signifier à quel point elle comptait se venger.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: What the fuck are you doing here ( Evena )   Ven 12 Sep - 21:26

What the fuck are you doing here.

Avec mon action, je sentais la résistance de James s’estomper. Je jouerais de mes atouts pour revoir son côté raffiné et bestial que je l’éliminerais ensuite. Il était ironique le coquin.  

Essaye pour voir chéri. Je lui faisais un clin d’œil pour jouer. Tu rêves de déposer tes baisers sur mon corps et de placer ceci en moi bébé pour me faire hurler de plaisir. Je l’allumais malaxant son intimité pour le faire bouillir de désir qu’il me fera l’amour.

Le sentant frémir, je léchais malicieusement sa joue pinçant ses fesses et touchant son nez avec mon index pour l’enflammer. Je jouerais sur ses envies pour le rendre dépendant de mon corps qu’il ne se passera plus de moi. En l’écoutant, j’étais satisfaite que je glissais mes mains sous sa chemise griffant le bas de son dos pour le faire frémir.

Satisfais tes envies avec moi trésor. Je mordillais coquinement mon index en bouche souriant malicieusement pour l’hypnotiser que j’occuperais ses pensées. Je réaliserais tes fantasmes en retour beau gosse. Je glissais mes mains sur mon corps restant sur mon intimité pour le chauffer qu’il pensera irrationnellement. Jouer toute seule n’est pas amusant. Je faisais une moue pour l’influencer. Le voyant succomber, je savourais ses caresses divines frôlant l’intérieur de sa cuisse pour le provoquer qu’il me fera grimper au rideau.

Le sentir mien était exaltant que le désir me consumait de l’intérieur tellement qu’il me faisait envie. Le voyant charmer, je léchais sulfureusement son index le regardant coquinement et amenant sa tête contre ma poitrine pour le rendre dingue qu’il me couvrira d’attentions. Sa réaction était telle que je caressais le haut de son dos griffant son cou pour le charmer qu’il succombera. Le sentant frémir, je léchais torridement le bas de son torse glissant ma main à l’intérieur de son pantalon pour l’exciter qu’il me chevauchera.

Je déstabiliserais ce canon en le poussant dans ses retranchements pour revivre un instant bestial qu’il satisfera mes caprices. Entre nous, c’était brûlant. Il m’attirait. Sa réaction m’excitait que je glissais ma jambe à son intimité mordillant son cou telle une tigresse.  

Voyant sa réaction, ses caresses étaient divines que je gardais sa main à mon intimité l’incitant à le titiller pour le torturer que je l’obsèderais. Le sentant mien, je mordillais diaboliquement son torse donnant des baisers fougueux à son bras pour attiser du désir en lui qu’il me comblera. Alors que son baiser était bestial et que je le rendais sulfureux caressant sa langue avec la mienne, je me retrouvais violemment contre le lit. J’aimais cet instant rude. Essuyant ce sang et mettant mon index en bouche, je le regardais diaboliquement léchant sulfureusement sa lèvre. Je venais à lui l’entraînant violemment jusqu’à moi. Je me mettais à califourchon, le giflant et léchant torridement sa joue pour l’inciter au vice.

Avoue tu aimes ça. Je le regardais malicieusement pour l’envoûter.

Je baissais la fermeture et son pantalon plaçant ma jambe à son intimité et bougeant perversement pour l’achever qu’il me réclamera.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: What the fuck are you doing here ( Evena )   Mar 16 Sep - 18:18

What the fuck are you doing here.

Me défier était loin d'être l'idée du siècle mais bon je n'étais pas surpris outre mesure par son attitude. Bien que jouant la carte de la provocation la belle savait tout aussi bien jouer de ses charmes histoire d'apaiser les tensions et bien que j'étais loin d'être l'un de ces stupides paysans qu'elle pouvait séduire en un claquement de doigts je n'en demeurais pas moins insensible à son approche plus que perverse. Me mordillant la lèvre de désir, alors qu'elle entreprit de me chauffer, je finis par passer mes bras autour de sa taille afin de me coller contre elle glissant même mes mains contre ses formes tout aussi rondes et fermes que tendres et charnues.

Bien que le désir n'avait de cesse que de me consumer je tentais néanmoins de me contrôler mais le tout, j'en conviens, était loin d'être une mince tâche. Peut-être était-ce dans le but de me pousser à succomber à mes envies mais toujours en est-il qu'Evana se permis de me lécher la joue dans un élan de perversité  tout en me pinçant les fesses. Cette façon qu'elle avait de glisser son index contre mon nez et de faufiler ses mains sous ma chemise afin de s'emparer de mon torse ne pouvait que m'inciter à m'avouer vaincu.

Il n'y a pas à dire la belle savait exactement quels mots utiliser afin de m'attirer dans sa toile et aveuglé par le désir qu'elle éveillait en moi je ne pouvais que tomber dans le panneau. La voir se mordiller l'index me mettait en appétit mais le fait de sentir ses mains s'emparer des miennes afin de me guider dans mes caresses contre son corps ne pouvait que me rendre encore plus fou de désir.  Jouons ensemble alors. Continuant de la caresser je ne pus que frémir , tout en me mordillant la lèvre, alors qu'elle entreprit de me caresser l'intérieur de ma cuisse histoire de me procurer le grand frisson.

Totalement en son pouvoir, aussi inoffensif qu'un gamin, je me laissai faire lorsqu'elle entreprit de m'attirer contre elle histoire que ma tête se retrouve contre sa poitrine … c'était une bien jolie vue j'en conviens, d'ailleurs je ne résistai pas à la folle tentation de la couvrir de baisers. Mon initiative sembla lui plaire puisqu'elle n'hésita pas à parcourir mon torse de ses lèvres et de sa langue allant même jusqu'à faufiler sa main à l'intérieur de mon pantalon afin de me procurer ce genre de caresses qui ne pouvait que me faire perdre la tête. Totalement déstabilisé je finis par me lâcher alors que je lui mordillai le lobe de l'oreille tout en frémissant sous ses baisers et ses mordillements qu'elle déposa dans le creux de mon cou tout en jouant de sa jambe alors que celle-ci remontait contre ma virilité.

La belle me guidant dans mes caresses, afin qu'elles soient tout aussi intimes que coquines, je finis par m'abandonner au désir allant même jusqu'à l'embrasser sauvagement alors que la passion et le désir se côtoyaient allègrement. Continuant de l'embrasser d'une façon tout aussi sauvage que bestiale j'entrepris de la plaquer contre le lit histoire de prendre l'initiative. Rapidement la belle renversa la vapeur puisqu'elle me renversa afin de reprendre le contrôle et c'est alors qu'elle me gifla avec force pour ensuite se montrer perverse alors qu'elle glissa sa langue contre ma joue.

Je plaide coupable. Son regard, tout aussi pervers que malicieux, ne pouvait que me troubler et m'envoûter. Glissant mes mains contre ses fesses, les caressant du bout des doigts, je ne pouvais que frémir au gré du désir qu'elle éveillait en moi … d'ailleurs j'aurais été bien mal venu de prétendre le contraire si l'on en juge par le résultat de sa manœuvre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: What the fuck are you doing here ( Evena )   Ven 19 Sep - 11:49

What the fuck are you doing here.

Avec James, jouer était une véritable partie de plaisir. J’userais de mes atouts pour le séduire que l’on revivra un moment charnel. Ensuite, je l’éliminerais. Le voyant succomber,  je touchais son menton avec mon index mordillant coquinement ses lèvres pour le provoquer qu’il s’adonnera à des jeux torrides. Voyant sa réaction et le sentant contre moi avec ses bras autour de ma taille, ses caresses étaient divines que je l’incitais à titiller mon intimité pour l’exciter qu’il me fera l’amour.

Je sentais son envie de résister mais en l’allumant, je le ferais céder à ses bas instincts. En le sentant frémir, je mordillais sulfureusement son cou pour montrer qu’il m’appartenait. Le voyant charmer, je glissais mon index entre ses lèvres effectuant un mouvement coquin et le léchant perversement pour le faire bouillir de désir qu’il me chevauchera.

Je manierais les mots et mon corps pour séduire ma proie qu’il sera sous mon emprise. Sa réaction m’enchantait que je frissonnais sous ses caresses exaltantes léchant ardemment son index pour le faire fondre que je l’obsèderais. En l’écoutant, j’étais satisfaite que je léchais malicieusement son menton jusqu’à ses lèvres pour le faire frémir qu’il pensera irrationnellement.

Je vais te faire crier de plaisir bébé que tu n’es pas prêt de l’oublier. Je lui faisais un clin d’œil. Avoue, tu rêves de me faire hurler ton nom chéri dans un moment de plaisir absolu. Je caressais subtilement ce que je désirais pour l’allumer qu’il me fera grimper au rideau. Le sentant frémir, ses caresses enivraient mes sens que je griffais bestialement son dos mordillant sa lèvre au sang pour l’inciter au vice.  

Ses baisers étaient divins que je caressais ses cheveux bloquant sa tête pour savourer ses attentions. Sa réaction m’excitait que j’embrassais subtilement sa main léchant torridement son bras pour le torturer qu’il me réclamera. Le sentant mien, ses attentions étaient délicieuses que je léchais coquinement sa joue pour l’enflammer.

Voyant sa réaction, ses attentions étaient exquises que je prolongeais ce baiser mêlant nos langues ardemment. Notre baiser était brûlant que je me retrouvais violemment sur le lit. Son côté raffiné et bestial me plaisait tant. Je renversais les choses à mon avantage griffant vigoureusement son cou et son torse pour le titiller. En l’écoutant, j’étais comblée que je souriais malicieusement.  

Tes bijoux me réclament trésor. En le déstabilisant, il satisfera mes volontés. Avoue, tu meurs d’envie d’explorer chaque partie de mon corps. Je léchais ardemment mon index le glissant sur mon corps pour le chauffer que je verrais le bellâtre en action.

Sa réaction m’enchantait que je l’embrassais de manière animale, effectuant un mouvement sulfureux avec mon index entre ses lèvres pour l’allumer qu’il me comblera. Ses caresses consumaient mon être qu’en le voyant frémir, je léchais son nombril perversement pour le faire succomber. Je le guidais dans ses caresses jusqu’à mon dos et mes fesses bougeant telle une garce et procurant une douceur incomparable à son intimité pour l’achever qu’il ne me résistera pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: What the fuck are you doing here ( Evena )   Lun 22 Sep - 4:15

What the fuck are you doing here.

J'avais cette folle réputation d'être un dur, un homme impitoyable, un cœur de pierre que rien ni personne ne pouvait atteindre et pourtant lorsque j'étais en sa compagnie je ne me sentais pas moi-même un peu comme, si d'une certaine façon, la jolie brune parvenait à me faire perdre mes moyens. Bien que je tentais de me convaincre du contraire , en la repoussant, ses approches ne me laissaient pas indifférents c'est probablement ce qui m'avait emmené à me retrouver tout contre elle alors que j'avais passé mes bras autour de sa taille et que je m'étais permis de la caresser … allant même jusqu'à me laisser guider lorsque la belle entreprit de glisser ma main vers cet endroit qu'elle désirait m'emmener à effleurer.

Évidemment je tentai de lui résister mais c'était sans compter sur son insistance, insistance qui fini par triompher de ma résistance. Ses lèvres me mordillant la peau du cou ne pouvaient que me troubler et me faire perdre le peu de raison qui semblait me rester. Son index s'invitant entre mes lèvres , et sa langue parcourant mon torse, ne pu que m'emmener à ressentir un désir d'enfer s'emparer de mon être … un désir face auquel il m'était impossible d'opposer la moindre résistance.

Il suffisait de la voir, entreprenant comme pas une, jouant de son regard et de ses caresses pour comprendre qu'elle ne comptait pas me laisser m'échapper et la subtilité de ses coups de langues contre mon index , mon torse et, finalement, contre mon menton ne pouvait que laisser présager de ses intentions à mon égard.

Lui agrippant les poignets avec fermeté je l'embrassai avec une folle ardeur lui mordillant la lèvre avec une telle fermeté qu'elle se mit à en saigner. Je crois que mes gestes parlent d'eux même. Non? Après tout ce genre de petits jeu pouvait aisément se jouer à deux. Relâchant mon emprise je me mordillai la lèvre lorsqu'elle entreprit de caresser mon intimité histoire de faire monter le désir d'un cran. M'embrassant avec fougue et passion, au gré de mes caresses, se fut à son tour d'entreprendre de me faire saigner … c'était en quelque sorte notre version du tu me frappes je te frappe.

Nos baisers étant ponctué de tendresse, de fougue, de passion et par moment de violence nous finîmes par céder le pas à ce désir charnel, d'une folle passion, afin de nous retrouver allongés sur le lit. En position dominante je l'embrassai langoureusement et sans que je ne puisse l'en empêcher elle me renversa afin de me montrer qu'elle était celle qui dictait les règles du jeu. Cette façon qu'elle avait de glisser ses ongles contre mon torse et mon cou, telle une prédatrice, ne pouvait que me faire comprendre à quel point elle comptait me faire comprendre que dans cette chambre la boss c'était elle.

Elle avait raison je me mourais de désir à son égard et le regard que je posais sur elle alors qu'elle jouait de son index contre ses courbes se voulait sans le moindre équivoque.

Prolongeant son baiser, d'une façon plus que bestiale, je mordillai son index  et je me mis ensuite à laisser mes mains glisser contre son corps afin de la couvrir de caresses dont j'avais le secret. Sa langue contre mon nombril se voulait un pur délice pour mes sens, me laissant guider dans mes caresses … effleurant le bas de dons dos et ses fesses je ne pus que ressentir une folle sensation de désir au gré de ses mouvements … je la désirais et ça c'était maintenant. L'agrippant par la taille je l'attirai donc vers moi dans un geste se voulant brutal et l'embrassant sauvagement je lui fis comprendre que les choses allaient devenir sérieuse .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: What the fuck are you doing here ( Evena )   Ven 26 Sep - 19:55

What the fuck are you doing here.

Avec James, le jeu se transformait en un plaisant pour les yeux et torride comme je les aimais. Je ne m’avouais jamais vaincu en le voyant résister qu’en étant charmante et perverse, je le séduirais qu’il voudra s’adonner à des jeux torrides. Sa réaction m’enchantait que je l’incitais à pincer mes fesses lui léchant le lobe de son oreille pour l’hypnotiser que j’occuperais ses pensées.

Plus il tentait de me résister et plus je serais une allumeuse pour le pousser dans ses derniers retranchements. Le rendre fou m’excitait d’avance que notre moment en deviendrait inoubliable. Le sentant succomber, je léchais sulfureusement son cou et sa joue pour le faire fondre que je l’obsèderais. Le sentant charmer, j’effectuais un mouvement coquin avec son index dans ma bouche le léchant coquinement pour le faire bouillir de désir qu’il me fera l’amour.

Le sentant frémir, je léchais malicieusement son nez le frôlant avec mon index et lui faisant un clin d’œil pour le provoquer qu’il pensera irrationnellement. Je ferais monter en lui un tel désir qu’il me comblera.

Prisonnière de ses mains viriles, il m’embrassait sauvagement que je prolongeais en titillant sa langue malicieusement. J’estompais le sang couler de ma lèvre avec mon index le léchant perversement pour l’enflammer. Oh le sacré coquin il voulait jouer. Je comptais lui montrer qui était la meilleure.  

Continue, tu m’excites bébé. Je léchais coquinement son bras jusqu’à son épaule pour le faire frémir.

Le voyant charmer, je griffais ses jambes ardemment pinçant ses fesses pour le chauffer qu’il me fera grimper au rideau. Sa réaction m’excitait que je rendais mon baiser torride l’incitant à me procurer une douceur incomparable à mon intimité et le frappant tout en léchant les traces de sang pour l’inciter au vice.

Nos baisers étaient brûlants, torrides, fougueux et remplie de tendresse qui me plaisait que le désir me consumait de l'intérieur tellement il me faisait envie. Se retrouvant sur le lit, je prolongeais son baiser fougueusement prenant l’avantage en bloquant ses poignets et frôlant son intimité avec ma jambe pour le torturer qu’il me réclamera. Le voyant succomber, je griffais bestialement son torse l’amenant à ma poitrine et caressant sa tête pour ressentir ses attentions.

Sa réaction était telle que je me mordillais la lèvre caressant diaboliquement le tour de ma poitrine et malaxant son intimité pour le faire craquer que le canon me ferait vibrer.

Notre baiser était brûlant et ses attentions exquises que je cherchais à l’embrasser mordillant sa lèvre au sang et bougeant diaboliquement mon corps près du sien pour faire grimper en lui un désir insoutenable. Le sentant frémir, je frissonnais sous ses caresses le couvrant de baisers sauvages sur son torse et lui procurant un plaisir d’enfer pour l’exciter qu’il succombera. Me retrouvant contre lui, je prolongeais bestialement son baiser le kidnappant par la taille avec mes jambes, griffant au sang le haut de son torse et le léchant malicieusement pour l’achever qu’il ne me résistera pas. Il me tardait de passer aux choses sérieuses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: What the fuck are you doing here ( Evena )   Dim 28 Sep - 17:01

What the fuck are you doing here.

D'un naturel pragmatique, et d'un flegme inébranlable, je n'en étais pas moins vulnérable aux charmes de la belle brune et il suffisait de me voir en sa compagnie pour réaliser qu'elle avait le chic pour parvenir à me faire perdre mes moyens. J'avais être résolument déterminer à lui résister je ne pouvais que craquer sous la douceur de ses manœuvre et cette façon qu'elle avait de m'inciter à lui pincer les fesses, tout en jouant de sa langue contre le lobe de mon oreille, s'en voulait un exemple des plus probant.

Lui échapper ne semblait plus faire partie des options à envisager, il suffisait de la voir me poursuivre de ses ardeurs pour en arriver à cette conclusion. Sa langue parcourant ma joue, et mon cou, se voulait de nature à me fondre et la voir jouer de mon index entre ses lèvres ne pouvait que me faire bouillir tant le désir qu'elle faisait monter en moi se voulait insoutenable.

La douceur de sa langue et de son index glissant contre mon nez se voulait une bien douce provocation et son clin d'oeil, plus que coquin, ne pouvait qu'aller en ce sens.

Submergé par ce désir, tout aussi fou et irréfléchi qu'insoutenable, je me laissai guider par mes instincts alors que je l'embrassai sauvagement tout en laissant mes mains viriles glisser contre son corps. Prolongeant le tout langoureusement je la regardai, sourire en coin, je la vis estomper ce sang qui coulait le long de sa lèvre avec son index avant de se le mettre en bouche … la suite risquait de s'avérer plus qu'intéressante.

T'es vraiment une salope toi .Je me mordillai la lèvre au gré de sa langue parcourant mon bras, remontant jusqu'à mon épaule.

Ses mains remontant contre mes cuisses, les griffant au passage, et ses doigts pinçant mes fesses ne pouvait que m'inciter à embrasser le vice. L'embrassant avec fougue et passion, tout en glissant ma main entre ses cuisses histoire de faire monter en elle le désir, je ne pus que sourire sous les gifles qu'elle me donnait … cela ne pouvait qu'accentuer le plaisir qui allait en découler et la sensation de sa langue estompant les marques de sang qu'avait laissé ses gifles ne pouvait qu'y contribuer.

Nos baisers tout aussi torride, passionné , fougueux et remplis de tendresse se voulaient qu'un doux prélude au moment de plaisir qui nous attendait. S'embrassant avec fougue et passion je me retrouvai immobilisé sur le lit , alors qu'elle me retenait par les poignets, l'envie de me débattre n'avait d'égal que le désir qu'elle faisait monter en moi au gré de cette douce et divine caresse qu'elle exerça avec sa jambe tout en remontant contre ma virilité. Succombant je me mordillai la lèvre au contact de ses ongles griffant mon torse pour ensuite venir nicher mon nez au beau milieu de ses généreuses portions les embrassant avec vigueur au gré de ses doigts me caressant les cheveux.

La voir se mordiller la lèvre tout en me regardant tel la reine des vicieuses ne pouvait que faire en sorte que je la désire d'avantage et cette façon qu'elle avait de jouer avec mon service trois pièces tout en dessinant le contour de sa poitrine, à l'aide de son index, ne pouvait que m'y pousser davantage.

Notre baiser s'avérant de plus en plus sauvage je ne pus que me laisser submerger par ce désir, tout aussi fou qu'irrationnel, et me laissant tenter par l'appel du plaisir de la chair je me collai contre la belle brune afin que mon corps en vienne à épouser les courbes de sa magnifique silhouette. Savourant ce baiser qui s'intensifia au gré de mes caresses je ne pus que me délecter de cette petite gâterie qu'elle m'offrit. Mon corps contre le sien, emprisonner entre ses jambes alors qu'elle venait de les passer autour de ma taille, je ne pus que frémir au gré de sa langue parcourant mon torse qu'elle avait préalablement griffé, et ce, jusqu'au sang. L'embrassant sauvagement je la retournai sur le dos, tout en continuant de laisser ma langue taquiner la sienne, et d'un coup de bassin plutôt violent je décidai de lui donner ce qu'elle semblait désirer depuis déjà un bon moment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: What the fuck are you doing here ( Evena )   Ven 3 Oct - 0:50

What the fuck are you doing here.

Ce n’était pas la résistance de James qui m’arrêterait. En étant subtile et entreprenante, je le séduirais pour vivre un instant bestial. Je l’amènerais vers l’instant final sans aucune résistance de sa part. Le sentant succomber, je caressais le bas de son corps avec ma jambe léchant ardemment son index pour le faire bouillir de désir qu’il me fera l’amour.

Le sentant mien, je le rendrais dépendant de mon corps qu’il me comblera. Le sentant frémir,  je griffais coquinement son épaule effectuant un mouvement sulfureux avec mon index dans sa bouche pour le provoquer que je l’obsèderais.

Le sentant charmer, je léchais sulfureusement son nombril guidant ses mains sur mes hanches pour le faire fondre qu’il pensera irrationnellement.

Le voyant succomber, ses attentions étaient exquises que je prolongeais ardemment son baiser guidant ses mains sur mes jambes, l’incitant à me griffer pour le faire frémir qu’il me réclamera. Rendant notre baiser torride, sa réaction m’émoustillait que je mordillais sa lèvre au sang passant mon index dessus pour l’enflammer. Il me titillait le coquin qu'il m'excitait.  

Tu n’as pas tout vu bébé. Je serrais sa gorge telle une dominatrice léchant son cou perversement. Tu m’appelleras autrement quand je te ferai grimper au rideau chéri. Je glissais mon index sur mon cou et ma poitrine la malaxant pour l’allumer qu’il me chevauchera. Avoue, tu désires faire qu’un avec mon corps. Je souriais malicieusement. Le voyant charmer, je mordillais son torse léchant ardemment sa peau pour l’inciter au vice.  

Sa réaction m’enchantait que j’effleurais l’intérieur de sa cuisse malaxant son intimité pour l’exciter  qu’il me fera grimper au rideau. Prolongeant son baiser sulfureusement et savourant ses attentions, le désir me consumait qu’en admirant sa réaction, je griffais coquinement son torse et ses cuisses le léchant coquinement pour le faire craquer.

Nos baisers étaient sauvages laissant éclater notre désir que je l’émoustillerais pour vivre un instant inoubliable. Notre baiser était brûlant que sur le lit en voyant sa réaction, je bougeais diaboliquement mon corps près du sien léchant sa joue perversement. Le sentant succomber, ses attentions étaient splendides que je griffais son cou et son dos malicieusement.  

Le voyant combler, je léchais délicatement ma poitrine, donnant un coup de langue sur son intimité pour le chauffer.

Le désir m’envahissait en savourant ce baiser brûlant qu’en sentant la chaleur torride de son corps contre le mien,  je rendais mes mouvements sensuelles pour le torturer qu’il succombera. Sa réaction m’enchantait que je caressais son torse et son bras diaboliquement comme pour faire des dessins. Le sentant frémir, je léchais sulfureusement sa main faisant des va et vient avec mon index dans sa bouche pour l’achever qu’il ne me résistera pas. Je prolongeais son baiser bestialement me retrouvant sur le dos et effectuant une danse ardente sur son corps tellement il me faisait envie. Le sentant en moi, j’accélérais mes mouvements serrant mon étreinte, nous adonnant à un jeu torride, lui murmurant de me faire vibrer et griffant ses fesses que je gémissais de plaisir.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: What the fuck are you doing here ( Evena )   Jeu 9 Oct - 6:36

What the fuck are you doing here.

Les histoires d'amour teintée de romantisme, les délires merdiques à la Marguerite Duras, c'était loin d'être mon truc. Non moi j'étais un macho, un dur, depuis la mort de ma femme mon cœur s'était durci afin de devenir aussi aride qu'une pierre. Dénué de toute parcelle d'émotion, si ce n'est la rage et la colère, je menais ma vie à ma façon alors que je m'étais fait à l'idée que je finirais mes jours dans la peau d'un veuf aigri mais tout ça c'était avant de faire la rencontre de la belle brune. D'un côté je tentais de me pas me faire prendre la garde baissée, me montrant des plus impitoyables, mais c'était sans compter sur ce relent de tendresse que la belle parvenait à éveiller en moi. Au final derrière ma carapace de gros dur il y avait une infime trace de tendresse, de romantisme, et sans crier gare Evana semblait prendre plaisir à la faire resurgir. Ah je vous jure, les gonzesses, quel mystère.

Bien que je me sentais plus que déterminer à lui résister je sentais que mes convictions étaient mises à rude épreuve et au final je finis par m'avouer vaincu cédant ainsi à ses avances.

Cette façon , plus que sexy, qu'elle avait de glisser sa jambe contre le bas de mon corps pour ensuite griffer mon épaule, tout en effectuant un mouvement plus que sulfureux en glissant son index entre ses lèvres, ne pouvait qu'être de nature à m’enflammer. D'ailleurs sa langue et ses lèvres glissant jusqu'à mon nombril, alors qu'elle guidait mes mains dans mes caresses, eut tôt fait de m'embrouiller l'esprit.

Le désir qu'elle éveillait en moi était tel que je ne savais plus le contenir. Me laissant faire, lorsqu'elle guida mes mains contre ses jambes, je me permis de les griffer tout en continuant de l'embrasser avec fougue et passion … rendant notre baiser plus qu'endiablé. Cette façon qu'elle avait eu de me mordiller la lèvre, la parcourant de son index, tout en me lançant son regard de prédatrice n'avait pu que m'inciter plus que jamais à m'abandonner à ce moment de débauche.

Elle savait tellement comment captiver mon intérêt et puis je dois admettre que j'étais accro de son penchant pour la violence, cela ne m'arrivait que fort peu souvent mais la belle semblait parvenir à me prendre à revers. D'ailleurs elle avait su me prendre de court lorsqu'elle m'agrippa par la gorge. Il me tarde de voir ça ma belle. Frémissant de désir au gré de sa langue remontant contre mon cou je me pus que frémir de désir tellement sa manière qu'elle avait de me dominer était de nature à m'exciter. Elle me donnait envie et la voir glisser son index contre sa poitrine tout en la malaxant ne pouvait que m'inciter d'avantage à la combler. Étant sans mots je la regardai tout en me mordillant la lèvre alors qu'elle joua de sa langue et de ses lèvres contre mon torse avant de le mordiller.

Sa main remontant lentement contre l'intérieur de ma cuisse, s'emparant de mon intimité dans le but bien évident de me chauffer, n'avait pas été sans me faire perdre l'esprit si bien que je me laissai gagner par ces idées plus qu'irrationnelles qu'elle faisait naître dans mon esprit. Prolongeant ce baiser avec fougue je ne pus que m'abandonner à ses douces attentions alors que je frissonnais sous chacune de ses caresses et que je frémissais sous la douceur de sa langue parcourant mon torse.

Son baiser se voulant plus que torride je ne pus que m'y abandonner, me laissant entraîner par la belle dans un moment de douceur qui se voulait si intense que jamais je n'aurais osé y aspirer même pas dans mes rêves les plus fous.

Son corps bougeant contre le mien était de nature à me vendre du rêve et ce coup de langue contre mon intimité, vif et sensuel, n'avait pu que me rendre totalement fou d'elle.

Notre baiser, n'étant pas étranger à cette chaleur plus que ardente qui me consumait, et la sensualité découlant de ses caresses ne pouvaient que me torturer. Ses caresses, plus que félines, étaient de nature à me faire craquer et son regard diabolique eu tôt fait de me soumettre à ses désirs. Achevé par cette manœuvre qu'elle fit avec son index dans ma bouche je me laissai aller , totalement, à se baiser pour ensuite me retrouver contre son corps alors qu'elle était allongée sur le lit. Passant à l'acte je tentai de répondre à ses désirs alors que je me montrai viril et dominant ce qui ne semblait pas être de nature à lui déplaire. Exténué par ce moment de plaisir je finis par m'écrouler auprès de la belle. Bien sur j'avais une longue série de questions qui continuait de me trotter dans la tête mais pour le moment je ne voulais pas me prendre la tête avec ce genre de détails, j'étais trop claqué pour penser.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: What the fuck are you doing here ( Evena )   Mar 14 Oct - 9:22

What the fuck are you doing here.

Je vivais avec James un jeu tellement torride et charnel qu’il m’intriguait davantage. Je le pousserais dans ses retranchements pour voir son côté viril en action. Après je l’éliminerais pendant son sommeil.  

En ayant ébranlé sa résistance, je le sentais sous mon emprise.

Le sentant succomber, je griffais et léchais coquinement son bras touchant son menton avec mon index pour le faire bouillir de désir qu’il me fera l’amour. Le sentant charmer, je mordillais son torse le léchant jusqu’à son cou et guidant ses caresses sur ma poitrine pour le faire frémir que je l’obsèderais.

Le désir me consumait que je le rendrais dingue en étant subtile et entreprenante. Le voyant succomber, ses attentions étaient divines que je prolongeais son baiser sauvagement l’incitant à titiller mon intimité et à pincer mes fesses pour l’enflammer qu’il me chevauchera. Le sentant charmer, je léchais coquinement sa joue pour le faire fondre.

Le voyant charmer, ce canon m’excitait que je jouerais l’allumeuse pour le rendre dépendant de mon corps. Plus je le voyais sous mon contrôle en usant de violence, plus j’en userais pour pimenter notre moment. Sa réaction m’enchantait que j’effleurais son oreille avec mes lèvres procurant une douceur. En l’écoutant, je cherchais à l’embrasser.

Ce sera au-delà de tes attentes que tu me réclameras bébé. Je souriais coquinement.

Le sentant frémir, j’enroulais mes bras autour de sa taille griffant perversement le bas de son dos et léchant le haut de son torse pour l’exciter qu’il me fera grimper au rideau. Il me faisait envie qu’en le voyant déstabiliser, j’effleurais ma tête léchant coquinement mon bras pour offrir une vision de rêve. Admirant sa réaction, je léchais diaboliquement son nombril griffant sulfureusement ses cuisses pour le chauffer.

Le voyant charmer, je titillais son intimité du bout des doigts pour le faire craquer. Le voyant succomber, je rendais notre baiser sauvage mordillant son épaule pour l’émoustiller.

Le sentant mien, ce que l’on vivait était intense que je rêvais de le croquer.

Voyant sa réaction, je bougeais intensément mon corps contre le sien procurant une douceur incomparable à son intimité et amenant ses mains sur ma poitrine pour l’inciter au vice.

Notre baiser était mémorable que j’effectuais une danse coquine griffant bestialement son torse pour l’allumer qu’il ne me résistera pas. Sa réaction m’enchantait que je griffais vigoureusement son cou le léchant sulfureusement et caressant coquinement l’intérieur de sa cuisse pour le faire vibrer. Sa réaction m’excitait que je mordillais coquinement ses doigts savourant notre baiser brûlant et me retrouvant contre lui. Passant à l’acte, il était un dieu que je vivais un moment charnel accélérant mes mouvements pour rendre nos ébats bestial. Il me faisait de l’effet qu’au moment ultime, je criais de plaisir m’écroulant à ses côtés. Le voyant vulnérable, je prenais l’arme que j’avais cachée. J’allais le tuer mais en  le regardant, j’étais stoppée. Il était charmant, fort, tendre, exceptionnel qu’auprès de lui, j’étais comblée mais en même temps j’avais une mission. J’étais prise entre deux feux.  

Fin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: What the fuck are you doing here ( Evena )   

Revenir en haut Aller en bas
 

What the fuck are you doing here ( Evena )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: les alentours :: Le reste du monde-