AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je vais encore te décevoir… J'ai replongé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Je vais encore te décevoir… J'ai replongé.   Sam 30 Aoû - 14:24

 
Je vais encore te décevoir... J'ai replongé


Tu dois te concentrer sur toi aujourd'hui, ne penses pas à moi, j'ai pas de problème à gérer, pas autant que toi. A moins que ce ne soit ton dernier mot, et que tu veuilles vraiment changer de psychiatre, je te laisserais faire...
Certes, ça ne me plaisait pas plus que ça, mais si c'était son choix, je ne pouvais pas dire quoique ce soit. C'était à Louise que cette décision revenait. J'étais un peu miné, c'est vrai, je ne boudais pas, mais presque. En quoi avions-nous fais une bonne équipe? J'écarquillais les yeux, surpris de sa question, qu'est ce qu'elle attendait vraiment de moi?
Des exemples... Eh bien, le simple fait que tu aies tenu un mois, ce n'en est pas un? J'ai veillé sur toi, au grain c'est vrai, et tu t'es battue comme je l'ai jamais vu. Je t'ai soutenu, et... Franchement tu t'en es très bien sortie. Je ne trouve pas que tu sois égoïste, j'aime ce que je fais tu sais, et plus encore quand c'est sur toi que je dois veiller. Dans cette histoire, on est tous les deux gagnants. En plus de tout ça, on a passé plus de temps ensemble... C'est sur que je trouve ça dommage que tu aies replongé, mais on y est arrivé une fois, on peut recommencer.
J'essayais de lui expliquer comme je le pouvais, tellement de choses me venait aussi en tête. On se posait tellement de questions parfois, trop de questions...
Elle voulait absolument que je sois partout, ce qui contrastait un peu avec ce qu'elle venait de me dire, le fait de changer de psychiatre, je comprenais pas où elle voulait en venir. Louise était bornée, et je me contentais d’acquiescer, je n'arriverais pas à avoir le dernier mot cette fois là...
Je ferais de mon mieux, Louise... Tu sais que je serais toujours là pour toi, hein?
Je sentais qu'elle s'enfonçait à nouveau, rien qu'à son regard, je savais que ça finirait mal... Qu'est ce que je devais faire? L'enfermer? La menotter à une chaise? C'était frustrant de ne rien pouvoir faire... J'essayais de la retenir, de la faire revenir à la raison, mais sans succès. Elle gagna un regain d'énergie, et réussit à monter les escaliers comme une furie. Je la suivis mais elle eut le temps de fermer à nouveau cette fichue porte de salle de bain, que l'on avait déjà dû faire remplacer une fois... Je m'appuya contre la porte, essayant de l'empêcher de refaire une connerie...
Louise,s'il te plait, réfléchis avant de faire n'importe quoi... Je préfère quand tu me parles de ce que tu ressens, plutôt que tu me fuis. Ouvres-moi cette porte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Je vais encore te décevoir… J'ai replongé.   Mer 10 Sep - 13:13

Je le regardais alors. « Me concentrer sur moi ? Tu n’as pas l’impression que c’est toujours moi ? Je ne suis pas une égoïste ni le nombril du monde. Je veux penser à toi ! ». Après tout, il est un être humain aussi. Il a le droit de souffler, de penser à lui. « Je ne pense qu’à toi, là. Que veux – tu, toi ? Au plus profond de toi – même ? ». Je m’énervais un peu. Il fallait que je me calme. J’avais retrouvé ma chaise. J’étais assise afin de souffler un petit peu, de reprendre mes esprits. Je n’avais pas bu assez d’alcool que pour divaguer.
Ce qu’il me dit ensuite me donnait l’impression qu’il croyait en moi. Il savait que j’en étais capable, que j’allais surmonter tout cela. Je ne l’avais pas vraiment regardé lorsqu’il m’avait parlé. Mais j’avais été attentive, il ne pouvait pas en douter. « Peut – être que j’ai replongé parce que tu n’as plus veillé au grain ? ». Je ne lui faisais pas de reproche, loin de là. D’ailleurs, je parlais plutôt pour moi là. J’avais diminué d’un ton. Nous étions presque au chuchotement. Cependant, il l’avait entendu. Je ne me rendais pas compte de ce que je disais. Je continuais de me parler à moi – même, comme s’il n’était pas là. « Je suis faible, tellement faible. Une mort, un décès et je replonge. Pas de volonté, ma fille. Zéro ! ».
« Oui, je le sais. Tu me promets de ne pas laisser d’autres médecins que toi me faire de remarques ? Tu sais que je peux être cassante et méchante, hein. ». Je n’acceptais pas facilement les remarques. Enfin, quand ça concernait ma santé. Parce que, dans mon boulot, je mettais rapidement en pratique un conseil donné par un supérieur. Pour moi, c’est comme cela que l’on apprend le mieux.
La salle de bain, mon refuge. Il y avait tant d’autres pièces de la maison qui se fermaient à clé. Mais pourquoi celle – là ? C’est une bonne question… Il devait y avoir quelque chose d’inconscient derrière tout cela. Aymeric me parlait alors. Il essayait de me résonner, de m’empêcher de replonger à nouveau. Machinalement, je m’étais assise dos à la porte. Je l’écoutais. Je n’avais encore rien sorti. J’étais crevée. Il fallait que je lui parle. Mais je ne comptais pas ouvrir la porte directement. « Elle est morte, Aym’. La petite est morte. Je l’appréciais tellement. Et ses parents n’étaient pas là. Elle est morte toute seule. ». Les larmes montaient aux yeux. Je ne pus m’empêcher de pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Je vais encore te décevoir… J'ai replongé.   Mer 10 Sep - 15:06

 
Je vais encore te décevoir... J'ai replongé


Si tu y tiens tant, vas-y... Mais je suis plus rassuré, en sachant comment ça avance, je sais ce qui va ou non. Je n'ai jamais demandé à ce que l'on arrête nos séances, si ça me déplaisait, je t'en aurais parlé non? J'aurais franchement du mal à voir un de mes collègues s'occupait de toi, alors que j'en suis capable, non?
Non, définitivement non, elle ne pouvait pas aller voir quelqu'un d'autre, certes la décision lui revenait mais ça me fendait le cœur rien qu'à cette idée. Il y a un mois et demi que l'on a commencé, et j'aimerais être celui avec qui elle va terminer tout ça. J'avais tant envie de la serrer contre moi, que l'on oublie tout ça, que l'on passe à autre chose. Mais Louise semblait vraiment énervée, contre moi? Peut être bien oui... Je n'arrivais pas à la comprendre à cet instant.
Que cherchait-elle à me dire? A me faire comprendre? Pourquoi disait-elle ça? Elle ne croyait plus en rien c'est ça? Je n'ai pas été à sa hauteur?
Pourquoi tu dis ça? Qu'est ce que j'ai pu faire de mal pour que tu penses ça? Si c'est pour se disputer à propos de ça, eh bien, oui, vas-y! Vas donc voir un autre médecin, et arrêtes de me prendre la tête pour ça!
Je m'en voulais d'avoir élever le ton, comme ça. Mais là elle commençait à remettre sur les nerfs, pourquoi elle avait besoin de remettre en question ce que l'on avait fait ce mois-ci. Surtout que j'avais été présent à chaque fois pour elle, j'avais l'impression qu'elle me faisait des reproches, que je l'avais délaissé... Je m'en voulais aussi peut être? Je me remettais en question... Je passa une main dans mes cheveux, nerveusement.
Arrêtes ça, arrêtes Louise. Arrêtes de te sous-estimer tout le temps, tu peux y arriver, avec ou sans moi, j'ai confiance en toi.
Je hochais la tête, oui, je ne la laisserais pas tomber, jamais... Même si je devais faire l'impossible, je ferais tout pour que ça soit possible, je me connaissais par cœur.
J'étais appuyé contre la porte, n'entendant aucun bruit à travers la porte. Je suppliais Louise de m'ouvrir la porte, mais apparemment, ce n'était pas dans ses projets de le faire. Je ferma les yeux, m'asseyant là à quelques centimètres de Louise. Je l'entendais murmurer quelque chose, sa voix était de plus en plus faible.
Elle n'est pas morte seule... Louise, tu étais là avec elle, si tu tenais tant à elle, ne crois-tu pas que c'était aussi son cas à cette petite? Elle n'est pas morte seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Je vais encore te décevoir… J'ai replongé.   Mer 10 Sep - 15:27

Il semblait tenir à cœur de s’occuper de moi. Il ne voulait pas que j’aille voir quelqu’un d’autre. C’est ce qu’il me faisait ressentir. C’est comme cela que je le vivais. Il trouvait que nous formions une bonne équipe. « D’accord. ». C’est tout ce que j’avais réussi à lui sortir. J’avais été calme, très calme. Je ne voulais plus m’énerver. Je me posais un peu. Il avait de bons arguments et semblait tellement tenir à moi. « Oui, tu m’en aurais parlé. Très certainement d’ailleurs. ». Ou pas… Il ne me disait presque jamais ce qu’il ressentait. Je passais mon temps à le deviner. Aymeric ne se confiait pas beaucoup à moi. Mais ça, c’était un autre sujet. Cependant, ce qu’il me dit ensuite, me fit sortir de mes gonds. Je regardais droit devant moi, pensant à cette chanson qui me calmait. Et qui tournait toujours en boucle d’ailleurs. « Tu veux que j’arrête de te prendre la tête, c’est ça ? ».
Il m’avait alors interrompu dans mes réflexions. Mais je ne l’avais pas entendu, trop concentrée dans ce que je disais. « Et quoi ? Dans un an, lors de l’anniversaire de leur décès, tu replongeras ? Tu auras une excuse, et plouf ! Ce sera reparti. ». J’avais repris un verre devant moi. Mais il était vide. Je le bougeais, machinalement entre mes doigts. Cela me permettait de me déstresser, de m’exprimer librement. « Mais que tu es bête ! Reprends – toi, bon sang ! ».
Appuyée contre la porte de la salle de bain, je me dirigeais à quatre pattes vers cette armoire, celle de la délivrance comme je l’appelais. Aymeric avait sans doute du entendre la porte se refermer. Il ne pouvait passer au – dessus. Je m’attendais à une remarque de sa part. « Elle est morte sans les personnes qu’elle aime. J’ai dit à ses parents de se prendre un week-end. Je leur ai dit qu’il n’y avait pas de soucis, que je m’occuperai de leur fille. Qu’elle serait encore là à leur retour. Et non, elle n’est plus là. Jamais je n’aurai dû les laisser partir. Elle ne pouvait, médicalement, pas aller mieux en si peu de temps. Elle semblait tellement pétillante. Elle retrouvait le sourire. Et non non non. ». J’éclatais alors en sanglots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Je vais encore te décevoir… J'ai replongé.   Mer 10 Sep - 17:11

 
Je vais encore te décevoir... J'ai replongé


Je n'ajoutais rien de plus à ce qu'elle disait, je la regardais, un peu hébété, et fatigué des disputes. On avait passé tellement de bons moments, qui semblaient s'être volatilisés à la minute où elle a voulu avaler son rhum. Non, ça ne pouvait pas se termine comme ça... Je n'aurais pas dû élever le ton, je m'en suis douté mais trop tard, j'étais juste à bout... Je soupirais, détournant la tête de Louise.
J'aimerais oui que l'on arrête de se disputer, de se prendre la tête à cause de ça, fais ce qui te plaît. Je ne peux pas aller contre tes décisions, de toute manière, tu es bornée, tu as déjà pris ta décision, j'en suis certain.
Malgré son faible "d'accord" qu'elle avait dit au départ, je n'étais pas certain qu'elle avait baissé si vite les bras... Je continuais de l'écouter tandis qu'elle semblait se parler à elle-même. Je secouais la tête, j'avais bien envie de boire un verre d'alcool à ce moment là, elle avait le don de me mettre dans tous ses états. Mais je perdrais de ma crédibilité à ce moment là... J'avais envie de la secouer, qu'elle se réveille, qu'elle arrête de se comporter comme ça.
Louise, pitié, arrêtes ça.
Mais j'avais l'impression de parler dans le vide, elle ne m'écoutait pas, elle était ailleurs, loin de moi. On sentait la peine dans sa voix... Je voulais poser ma main sur la sienne, mais elle se saisit de son verre, qu'elle faisait bouger entre ses mains.
J'étais toujours appuyé à cette fichue porte, si je pouvais, je l'enlèverais définitivement, mais la porte de la salle de bains était plutôt utile... Pourquoi choisissait-elle toujours cette salle quand ça n'allait pas? J'avais l'impression de la sentir proche de moi, avant d'entendre des bruits... Je fermais les yeux, un peu désespéré. Nous n'en sortirons jamais...
Louise, ouvres-moi cette porte, je t'en supplie... Je ne veux pas parler à une porte, et que tu sois tenter de faire une nouvelle bêtise. S'il te plait, Louise... Arrêtes de t'en vouloir, c'est triste de dire ça, mais tu en auras d'autres, malheureusement on vit dans un milieu où il y a des morts chaque jour, tu vas t'attacher et tu ne pourras rien y faire... Tu ne vas pas te consoler dans l'alcool à chaque fois que tu vas perdre un enfant... Toi qui te dit égoïste, la preuve que non, tu as voulu faire plaisir aux parents, c'est juste le destin... Ouvres la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je vais encore te décevoir… J'ai replongé.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je vais encore te décevoir… J'ai replongé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» je vais te manquer
» J'vais faire dans l'originalité aujourd'hui,j'vais me présenter
» Qu'est-ce que j'vais faire plus tard
» Nouvelle acquisition (je vais finir par y arriver...)
» je vais bien, ne t'en fais pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: le côté est :: les habitations-