AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Valentin Morrison
avatar
les imparfaits
vos messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2014

MessageSujet: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Dim 3 Aoû - 18:03






L'heure des retrouvailles...
Alexian & Valentin

Il venait de fermer son sac. Alexian allait bientôt arriver, il le savait. Du coup, il avait essayé de prendre de l’avance en préparant ses affaires. Tout était bouclé, il n’avait plus qu’à se rendre sur les lieux. Son ami allait être ravi de le voir chez lui. Alexian pensait que Valentin arriverait un peu plus tard dans la soirée, puisque c’était ce qui était convenu. Mais non. Ce dernier avait décidé qu’il viendrait plus tôt chez son ami, avant son retour, justement pour lui faire une bonne surprise. Ils s’étaient parlé cette semaine, ils avaient appris à mieux se connaître et Valentin était désormais sûr qu’Alexian n’était pas quelqu’un de mauvais. Il restait cependant convaincu qu’il n’avait rien à faire avec lui. Mais bon. Il ne voulait plus faire de scandale, de scène pseudo-dramatique. Surtout pas aujourd’hui, surtout pas ce soir. Alors, il sortit de chez lui avec sa valise en main. Il prit sa vieille voiture. Il avait déjà décidé qu’il la garerait dans une rue assez éloigné du duplex. Juste pour garder la surprise intacte. Il démarra le contact, faisant ainsi rugir le moteur. Enfin rugir… Après tout, la voiture était vieille.

Il ne mit que 20 minutes pour y aller. Les routes étaient dégagées, et il avait tenté de se dépêcher un peu. Si Alexian rentrait avant lui, alors ça gâcherait tout. Et il s’était donné du mal. Il avait tout mis dans sa petite valise : nécessaire de toilette, vêtement pour plusieurs jours alors qu’il ne restait qu’une nuit, un pyjama pour ne rien emprunter à son ami, et même des provisions. Au cas où il aurait faim, et qu’il n’oserait pas demander à manger. Ben oui, il était malgré tout toujours aussi timide et handicapé socialement. Certes moins, mais… Enfin, il préférait prévoir. Il sortit de sa voiture, faisant le chemin restant à pied. La gardienne cachait la clé de secours sous une pierre dans l’allée. Comment il le savait ? Heu… Disons qu’il avait un peu harcelé cette dernière. La pauvre. Mais bon, elle ne semblait pas réticente, et elle connaissait la raison de cette intrusion. Au fond, elle avait peut-être même vu qu’il n’était pas un danger, avec sa voix tremblante et son regard sans cesse au sol. Il ne mit pas longtemps à la trouver cette fichue clé. Il ouvrit la porte. Bon sang. La femme de ménage n’avait pas chômé. La maison sentait bon, une odeur de menthe. C’était agréable et très frais. Loin de son presque studio affreux et triste. Bon sang. Il avait passé une semaine là-dedans. Il avait failli se jeter par la fenêtre plusieurs fois. Enfin, façon de parler.

Il n’y avait aucune minute à perdre. Il mit sa valise dans la chambre, sans trop s’attarder. Il ne voulait pas donner l’impression qu’il avait fouillé les pièces, et qu’il avait voulu savoir des choses secrètes à son propos. Au fond, il redoutait le simple fait qu’Alexian le trouve chez lui. Alors, non, il n’allait vraiment pas fouillé. Il n’avait pas oublié les fleurs, le bouquet qu’il avait acheté pour le retour d’Alexian. Ça n’était pas un super bouquet, c’était même plutôt pathétique, mais il avait voulu marquer le coup. Lui faire une attention. Rien qu’un truc. Ça paraissait ridicule, il allait lui rire au nez. Peu importe. Il s’assit sur le canapé. Il n’était pas doué pour ce genre de truc romantique. Dans les séries qu’il regardait, il y avait ce genre de scène. En général, les hommes font des trucs hyper romantiques comme faire un chemin de pétales de roses, ou mettre des bougies partout pour une ambiance sensuelle. Il n’était pas doué pour ça. Quand bien même. Il prit deux roses de son bouquet, qui devint encore plus pathétique. Il en arracha les pétales, puis retourna à la porte. Il commença à les disposer, comme dans ses souvenirs. Il fit un chemin jusqu’à la salle, mais… Mais il venait d’entendre la porte ! Bon sang, Alexian était là. Valentin fut prit de panique, se retournant pour voir le bouclé rentrer dans la pièce. Le plus jeune tenait toujours les pétales de roses rouges dans les mains, il n’avait pas eut le temps de toute les disposer. Il se sentit rougir, réalisant à quel point cette image de lui devrait être ridicule. Il n’avait même pas son bouquet dans les mains, il l’avait laissé sur le canapé.

« Je… je suis désolé, je voulais te faire une surprise et te faire un chemin de rose comme dans les films et tout, mais tu es arrivé et j’ai pas eut le temps et je sais pas pourquoi j’ai fait ça, c’était ridicule et, je veux dire on est pas dans un film après tout et puis… »

Il se tût, se sentant à bout de souffle. Il n’avait pas reprit sa respiration une seule fois durant cette tirade. Il fit un sourire à la fois désolé et amusé. Bon… ben au moins c’était original.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexian Davis
avatar
les imparfaits
vos messages : 123
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Mar 5 Aoû - 12:18

L'heure des retrouvailles...



Alexian venait de rentrer de sa petite escapade à Paris, plutôt fatigué. Le vol n'était pas bien long mais il avait réellement hâte de rentrer chez lui. Tout s'était très bien passé comme il s'y attendait. Il en avait profité pour revoir une vieille amie et flâner dans les rues. Il n'y avait pas plus belle ville que Paris ; et il avait vraiment hâte d'y retourner, cette fois ci en compagnie de Valentin. Il lui avait beaucoup manqué. Il ne pensait pas d'ailleurs qu'il allait le ressentir autant. Il n'avait qu'une hâte, se poser et aller le chercher chez lui pour ne plus le quitter de la soirée. Il était content d'avoir pu lui parler par sms. C'était toujours plus facile qu'en vrai pour se confier. Il avait bien comprit qu'on avait abusé sexuellement de lui et qu'il n'avait plus aucun lien avec sa famille. Il se doutait bien que ses parents étaient morts ou quelque chose du genre. Il comprenait de mieux en mieux toutes les cicatrices intérieures et les doutes qu'il avait. Valentin avait pourtant l'air de s'ouvrir un peu plus à lui et de ne plus avoir peur de sa personne. C'était tant mieux. Il sentait qu'ils allaient passer de nouvelles étapes d'ici peu, dans tous les sens du terme. Il imaginait déjà ce qu'ils pouvaient faire ce soir. Il avait plusieurs idées. Mais il ne voulait pas non plus se compliquer la vie. Rester avec Valentin chez lui à rien faire comme la première fois lui convenait à merveille. Il ne savait toujours pas quelle était la nature de leur relation. Ca ressemblait fortement à un couple. D'ailleurs, il lui avait plus ou moins dit indirectement par message. Il se sentait prêt pour se poser officiellement. Il était toujours un peu méfiant, pas vis à vis de Valentin mais plutôt de l'idée d'être casé, mais la sensation restait agréable, surtout avec Valentin. Lui qui avait toujours besoin d'être rassuré se sentirait sûrement bien plus en confiance si tout était mit à plat. Ils officialiseraient sûrement ça lors de leur voyage à Paris. Quoi de mieux que la ville de l'amour pour se mettre en couple. Il sortit de l'aéroport et se dirigea en taxi chez lui, c'était plus simple de se déplacer comme ça en rentrant de vacances. La voiture s'arrêta devant sa propriété et il esquissa un sourire. Même si il n'avait pas d'attachement particulier à cet endroit, c'était chez lui, c'était sa ville et il commençait à le comprendre. Il ouvrit la porte de son appartement et tira sa valise qu'il posa dans l'entrée. Il était crevé de trimbaler ça à bout de bras. Alexian ne voyageait pas léger. Il aimait bien trop son apparence pour ça. Il déposa ses clés sur son plan de travail en entrant dans la pièce principal et eut la joyeuse surprise en arrivant dans la pièce principale de trouver Valentin, devant lui, les joues rouges. Il eut un grand sourire. Il se demandait comment il avait pu rentrer mais s'en fichait bien après tout. Il avait déposé quelques pétales de roses par terre et en avait pleins dans les mains. Il était plus qu'adorable. Il pouffa légèrement, en entendant ses mots. Il ressemblait à un gamin. Valentin était décidément un gaffeur mais la situation était mignonne et il était encore une fois très attendrissant. Il ne voulait pas le laisser embarrassé plus longtemps, il accourut vers lui et le serra fort dans ses bras musclés. Il l'étouffait presque mais voulait à nouveau sentir son corps contre le sien, il en avait besoin. Ses mains vinrent se poser sous ses fesses et il le souleva en souriant grandement.

« Tu n'es pas ridicule. C'est une très bonne idée le chemin de rose. Très romantique. »

Il approcha son visage de celui de Valentin et vint sceller leurs lèvres avidement. Il n'avait penser qu'à ça toute la semaine, et il ne voulait plus se retenir plus longtemps. Il alla s'asseoir en plaçant Valentin sur lui, ses mains dans le bas de son dos et sur ses fesses. Il le désirait beaucoup et espérait qu'il allait pouvoir avoir un moment câlin un peu plus intime que les dernières fois avec Valentin, même si il en doutait beaucoup. Il mordillait ses lèvres et les suçotait comme à son habitude. Un de ses mains vint se glisser dans ses cheveux pour le rapprocher de lui encore. Puis au bout de quelques secondes il se recula, presque à bout de souffle, un sourire aux lèvres alors qu'il caressait sa joue.

« Je ne te savais pas si prévoyant. D'ailleurs, comment es-tu rentré ? »

Il dégrafa deux boutons de sa chemise, il mourrait de chaud. Il avait toujours chaud lorsqu'il était prêt de Valentin. Il se doutait bien que sa gardienne avait du lui filer les clés. C'était tant mieux, il n'avait plus aucune envie de se déplacer pour ce soir. Pas de resto, il voulait rester chez lui. Valentin n'avait pas l'air d'avoir encore maigrit, et il avait l'air heureux. Il se sentit soulagé, il avait eut si peur de partir. C'était son bébé et il devait le protéger coûte de coûte, et ne jamais le laisser seul.

« Tu m'as manqué.. »

Il glissa ses mains dans son dos, par dessous son t-shirt, et il se remit à l'embrasser, plus tendrement que la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Morrison
avatar
les imparfaits
vos messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Mar 5 Aoû - 16:28






L'heure des retrouvailles...
Alexian & Valentin

C’était d’un ridicule, il en avait parfaitement conscience. Il essayait de faire bonne figure, malgré une petite déception. C’est vrai, sa surprise venait d’être gâché parce qu’il avait voulu en faire trop. Mais bon. Alexian ne semblait pas lui en tenir rigueur, ce qui était finalement le plus important. En effet, il vint le prendre dans ses bras en le serrant le plus fort possible sans doute. Valentin sentit même son torse se plier en deux sous la force de son ami. Mais il appréciait cette étreinte, ça lui avait manqué. Ne serait-ce qu’un contact. Il n’y était pas du tout habitué, mais Alexian avait finit par lui donner cette habitude d’avoir quelqu’un à ses côtés. Quelqu’un qui le touche, qui le prenne dans ses bras, qui l’embrasse… Ce genre de chose. Et puis, Alexian lui avait affreusement manqué. Ça lui avait manqué de voir ces boucles, et puis ce sourire immense. Il se surprit à sourire lui-même, quand son ami prit la parole. S’ensuit un baiser, auquel Valentin ne s’attendait pas. Du moins pas si rapidement. Il se laissa faire, ravi de l’initiative. Les deux allèrent s’asseoir sur le canapé, sur lequel se trouvait le bouquet de fleur très moyen que Valentin avait ramené. Ce dernier s’assit sur les genoux de son ami bouclé. Ce fut ce dernier qui stoppa le baiser. Tant mieux, le plus jeune était à bout de souffle. Puis, vint la question. Comment était-il rentré ici. Il ne voulait pas mettre la concierge dans l’embarras en lui disant que cette dernière l’avait laissé rentrer.

« Disons que je me suis débrouillé. Quand je veux quelque chose, je fais mon possible pour l’obtenir. Je voulais être là avant ton retour. »

Valentin eut envie de détourner le regard lorsque son ami dégrafa deux boutons de sa chemise. Ça laissait apparaître ses tatouages, et il n’arrivait pas à poser ses yeux dessus. Il avait peur d’être surpris en train de le… mater ? Heureusement, le bouclé reprit vite la parole pour dire que le plus jeune lui avait manqué. Bon sang. S’il savait. Ce dernier ne répondit pas, rougissant de toute part à cause de la chemise et de cette dernière phrase. Il se laissa embrasser, avant de rompre ce baiser. Le bouquet de fleur ! Il était posé juste à côté, il n’eut qu’à tendre le bras pour l’attraper. Il le prit, puis l’offrit à Alexian avec un énorme sourire. Sans doute le plus grand depuis qu’il le connaissait. Si le bouquet ne lui en mettra pas plein les yeux, son sourire ferait l’affaire. Surement. Enfin, peut-être. Quoique, il n’aimait pas son sourire.

« Je t’ai prit un bouquet avant de venir. C’est pas grand-chose, mais… enfin, je voulais pas t’accueillir les mains vides. »

Il rougissait, arborant un sourire timide. Il ne voulait pas qu’Alexian se lève pour mettre les fleurs dans un vase, il ne voulait pas être délogé de ses genoux. Alors il reposa le bouquet sur le canapé, puis entoura le torse de son ami avec ses bras. Bon sang. Il n’était même plus lui-même. Il n’était plus ce garçon déprimé, détestant la vie et se contentant de survivre en permanence. Alexian le faisait devenir amoureux, romantique et presque… ouais, presque vivant finalement. Bien sûr, ce n’était pas une bataille gagnée. Ça allait être compliqué, Valentin avait encore beaucoup de secrets. Des secrets qu’Alexian ne soupçonnait même pas. À cette pensée, Valentin ferma les yeux. Il préférait ne pas y penser. Il ne voulait pas être triste, et se dire que cette relation était vouée à l’échec. Qu’il allait souffrir, qu’il allait vouloir en finir après ça. Il connaissait son futur, leurs futurs. Mais… il préférait être égoïste pour une fois. Et profiter de tout ça le temps que ça durait. Il posa sa tête sur l’épaule d’Alexian. Ce dernier sentait bon, même après plusieurs heures de voyage. Son odeur était naturellement exquise. Il en profita pour rester comme ça et pour s’imprégner de son odeur. Il était content de dormir chez lui le soir même. Il allait pouvoir le voir presque nu, coller son corps… Il pouvait seulement y penser, seulement imaginer alors, il en profitait. Il se surprenait à repenser au sexe, qu’il avait banni de sa vie depuis un moment déjà.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexian Davis
avatar
les imparfaits
vos messages : 123
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Mar 5 Aoû - 20:43

L'heure des retrouvailles...



Alexian observait avec bonheur le comportement de Valentin. Il baissait beaucoup sa garde, n'était presque plus méfiant et un sourire magnifique et confiant se dessinait sur son visage. Lui qui au début l'avait souvent vu avec une mine triste était très heureux de ce changement. Il se doutait bien que la gardienne avait ouvert à Valentin. Elle le connaissait un peu. Elle l'avait vu quelques fois lorsqu'il était venu. Il n'avait sûrement pas une dégaine de voleur ou quelque chose dans le genre. Il put voir le bouquet de fleur posé sur son canapé. Et Valentin lui tendit avec un sourire radieux ce qui l'emplissait de joie. Alexian le trouvait très beau. Il ne s'y connaissait pas énormément sur le sujet, mais ça le touchait déjà beaucoup. Il savait le petit budget qu'avait Valentin dans la vie de tous les jours, et les fleurs étaient assez coûteuses aujourd'hui. Ça lui faisait plaisir. Il les prit dans sa main avec un grand sourire et les sentit comme un idiot. On ne lui avait jamais offert des fleurs, c'était la première fois. Généralement c'était lui qui faisait ce genre d'attentions, pas l'inverse, et il se sentait très heureux. Il vit Valentin glisser ses bras autour de lui et se serrer contre son torse. Il enroula ses bras autour de son dos et le colla correctement contre lui en fermant les yeux. La chaleur de son corps était agréable. Pour une fois il n'avait pas eut besoin de le prendre contre lui pour le voir l'étreindre. Sa main vint caresser doucement ses cheveux tout doux, son autre main descendit sur ses fesses pour le coller un peu plus contre son bassin. Il venait de reposer les fleurs, il irait les mettre dans un vase lorsqu'il se relèverai. Il embrassa la joue de Valentin et descendit aussi son autre main sur ses fesses. Il les mit dans les poches du jean du plus petit, juste pour se rapprocher encore un peu. Il aurait bien voulu les glisser directement dans son pantalon, mais ils venaient juste de se retrouver, et Alexian ne voulait pas du tout passer pour un mec en manque. Même si c'était visiblement ce qu'il était. Il se mordit légèrement la lèvre, totalement avide de tous les contacts avec Valentin. Lorsqu'il releva un peu sa tête, il déposa quelques baisers sur ses lèvres.

« J'adore tes fleurs, merci énormément. Et puis tu sais, tu n'as pas besoin de te casser la tête. Ta présence est le plus beau des cadeau.. »

Il sourit en coin et embrassa un peu sa mâchoire, respirant son odeur. Le voyage l'avait épuisé, il mourrait d'envie de prendre une douche pour se rafraîchir. D'autant plus que dans son dernier sms, Valentin lui avait dit qu'il aurait le temps de se faire beau pour lui, ce qui n'était pas du tout le cas. Alexian n'avait pas l'habitude de ne pas être prêt jusqu'au bout des ongles lorsqu'il le voyait, et la il se sentait presque gêné. Valentin était tout beau et avait tout préparé alors que lui n'avait même pas eut le temps de se coiffer. Il attrapa les mains du plus jeune et les déposa sur son propre torse. Si Valentin n'osait pas le toucher, il allait l'aider à le faire. Il avait besoin de se sentir désiré, d'avoir quelques gestes un peu entreprenants de sa part, sans pour autant aller très loin. Il sourit légèrement, s'amusant à caresser ses phalanges si petites par rapport aux siennes. Il mit ses mains sur sa chemise et vint lui murmurer à l'oreille.

« Tu me l'enlèves ? Je dois aller prendre une petite douche.. »

Ça serait mentir de dire que l'idée de Valentin le déshabillant ne l'excitait pas. Il mourrait d'envie de voir ses joues rougir de gêne et ses mains hésitantes lui retirer sa chemise. Il était si innocent, Alexian adorait son innocence, il aimait lui prendre un peu plus à chaque fois qu'il le voyait. Il embrassa sa tempe en le regardant.

« Tu veux la prendre avec moi ? »

Il savait que Valentin était très propre et non ce n'était pas simplement pour se laver en toute chasteté. Il se souvint des messages de Valentin concernant le sexe, et de ses craintes d'il y a encore quelques jours. La réponse n'allait pas être positive. Il était réellement stupide. Il n'aurait pas du lui demander ça. Il allait lui faire peur plus qu'autre chose. La soirée s'annonçait romantique, il ne voulait pas tout gâcher. Il déglutit, soudainement énervé contre lui-même d'avoir pu lui demander ça connaissant ses peurs.

« Non je.. excuse moi je n'ai pas envie de te mettre mal à l'aise ou de te forcer à faire quoi que se soit.. Je sais que tu n'es pas prêt. Je suis désolé Valentin je n'ai pas envie de passer pour un obsédé. »

Il était sincère et sur le coup il ne le manipulait pas. Ce qui n'avait pas toujours été le cas dans ses relations en général. Avec ce genre de paroles les filles tombaient parfois plus vite dans son lit. Mais la il était désolé. Certes, il crevait d'envie de se retrouver nu contre lui sous l'eau, mais lorsque ça allait arriver, Valentin devait être totalement prêt. Un de ses mains était toujours sur ses fesses, il la remonta, la posa sur sa joue et en profita pour embrasser tendrement le bout de son nez ainsi que ses lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Morrison
avatar
les imparfaits
vos messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Mer 6 Aoû - 10:22






L'heure des retrouvailles...
Alexian & Valentin

Il restait comme ça, les mains posées sur le torse d’Alexian. Lui enlever ? L’idée ne lui serait même pas venue en tête. Et même en lui ayant fait la demande, Alexian n’allait surement pas obtenir ce qu’il veut. Valentin était encore trop timide pour ça. C’était un peu trop intime, un peu trop sensuel. Encore une fois, il s’autorisait à y penser. Le faire, plus jamais. C’était banni de sa vie. Et s’il arrivait à faire avec, alors les autres le pouvaient aussi. Apparemment, le bouclé ne remarquait pas la gêne évidente de Valentin. Il continua, demandant s’il voulait prendre cette douche avec lui. Le plus jeune déglutit, baissant légèrement les yeux. Il en était là. Alexian voulait plus, et il ne pouvait lui donner ça. C’était peut-être déjà la fin de l’idylle. Il ne pensait pas son ami comme ça, mais peut-être qu’il… qu’il était un genre d’accro au sexe. Qu’il en avait besoin. Valentin n’allait pas se forcer, pour sûr. Il allait lui répondre de façon négative, mais Alexian reprit la parole. Il s’excusa, revenant en arrière. Valentin remonta le regard, laissant un léger sourire s’installer sur son visage. Plus de drame.

« Non c’est… T’inquiète pas, ça va aller. Je suis pas encore hyper à l’aise avec l’idée que tu me vois nu. Mais je peux t’accompagner. Enfin, non… enfin, je veux pas dire que je veux te voir nu. Enfin, c’est pas que je veux pas hein mais je… Ah je devrais me taire. »

Il baissa la tête, rigolant nerveusement. Quel idiot. C’était quoi cette nouvelle manie de faire des longues tirades maladroites ? C’était la seconde fois qu’il faisait ce genre de tirade, ça avait l’air d’arriver quand il était gêné ou mal à l’aise. Bref, il laissa Alexian l’embrasser légèrement, puis il se recula pour retomber sur le canapé, juste à côté de son ami. Il pouvait sentir ses joues chauffer. Il avait envie de le voir nu, évidemment. Mais il ne voulait pas forcément que ça se sache. Il posa son regard sur Alexian. Il allait mettre le bouquet dans un vase en attendant que son ami se prépare pour prendre sa douche. Il n’allait pas le suivre dans la salle de bain, c’était totalement ridicule. Il se leva, prit le bouquet, et partit à la recherche d’un vase.

« Tu n’as qu’à aller te laver si tu veux. Je… je vais t’attendre ici. »

Il trouva ce fameux vase, le rempli d’eau puis mit les fleurs à l’intérieur. Il n’était pas franchement habitué à faire ce genre de chose. Il jeta un œil sur Alexian, qui s’était levé entre-temps. Il le trouvait… bon sang, à croquer. Il était beau, mystérieux, sexy et adorable. Il lui donnait des papillons dans le ventre, il rendait ses mains moites et son cœur s’accélérait en sa compagnie. Il rêvait de lui, il pensait sans cesse à lui, et il commençait même à fantasmer sur lui. Tout ça ne présageait rien de bon. Il le savait pertinemment mais… Il n’arrivait pas à se contrôler. Et il ne voulait pas, non plus.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexian Davis
avatar
les imparfaits
vos messages : 123
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Mer 6 Aoû - 19:28

L'heure des retrouvailles...



Alexian n'avait pas d'addiction particulière pour le sexe. Pour preuve, ça faisait plus d'un mois qu'il se servait uniquement de sa main juste pour être fidèle à Valentin. C'était dur, mais il y arrivait. Certes, parfois il en abusait mais après tout c'était un besoin humain et qui n'aimait pas ça ? A part Valentin et ceux qui restent sur une mauvaise expérience. Ca devenait un peu gênant. Non, il ne voulait pas le forcer ni précipiter les choses. Mais il avait bien peur que ça n'arrive jamais. Valentin lui avait plus ou moins dit qu'il ne voulait pas. Il le lui laissait pas sous entendre qu'il en avait envie. C'était presque un non catégorique. Alexian avait une bonne force de persuasion et avait réussi à avoir de nombreuses filles très timides et chastes. Mais aucune n'avait été si difficile que Valentin. Il n'avait plus 12 ans et attendait maintenant quelque chose de plus concret qu'un bête flirt. Il n'était pas du genre à tromper ses partenaires mais ne pouvait pas rester des mois dans cette situation. Il pouvait faire des efforts pour le comprendre et attendre mais si Valentin ne comptait jamais le refaire de sa vie ça finirait par devenir problématique. Il se montrait toujours tendre et gentil avec lui. Il ne voulait pas l'intimider, ni lui forcer la main. Il savait que ça pouvait être réellement insupportable et ce n'était pas le but. Néanmoins il désirait au moins plus que des baisers. Il ne lui demandait pas de tout faire immédiatement, mais d'y aller étapes par étapes. En plus il ressentait ce besoin de le protéger, et de lui faire oublier la mauvaise personne qui avait abusé de lui. Il devait lui montrer qu'il n'avait pas à avoir peur, et que le sexe faisait parti intégrante d'une relation amoureuse. Il ne pouvait pas pleinement l'aimer sans avoir goûté à son corps.
C'est le plus petit qui finit par se relever et prendre les fleurs pour les mettre dans un vase. Alexian se releva après lui et admira le bouquet qui égaillait la pièce. Les paroles de Valentin l'avait beaucoup amusé. Il se perdait toujours dans ce qu'il disait, c'était plutôt touchant à vrai dire. Il avait l'impression que Valentin s'efforçait de ne montrer aucune réelle envie. Au contraire, ça aurait fait plaisir Alexian qu'il lui dise qu'il aurait aimé le voir nu. Il n'était pas réellement habitué à parler de ce genre de choses et encore une fois, Alex appréciait cette innocence et ce manque de savoir faire. Il fit un bête sourire en suivant Valentin du regard et déboutonna sa chemise tout seul. Ouverte, elle laissait apercevoir tout son torse et son ventre musclé et tatoué. Il en voulait toujours plus et espérait que Valentin aimait ça également, ils n'en n'avaient encore jamais parlé. Il voulait que cette nuit il ne dorme pas aussi couvert que la dernière fois. Alexian n'avait encore même pas vu son torse, pourtant ça faisait un bon moment qu'ils se tournaient autour. Il allait essayer de le rassurer même si Valentin avait l'air plutôt difficile à convaincre. Il passa près du plus jeune et embrassa son front avant d'aller retirer ses chaussures dans l'entrée.

« Tu ressembles à ces filles qui craignent beaucoup qu'on puisse les voir nues. Pourtant je suis sur que tu es vraiment beau. Puis ne je suis pas du genre à juger simplement sur un corps. Tu as déjà un visage magnifique, et c'est le plus important. »

Il le regarda avec son sourire charmeur et retira sa chemise qu'il déposa sur le dossier de son canapé. Alexian préférait mille fois quelqu'un avec un beau visage et un corps banal plutôt qu'un vrai corps de rêve et une tête pas terrible. Surtout que Valentin était loin d'être un plan cul. Peut être qu'il ne coucherait jamais avec lui d'ailleurs, enfin, il n'espérait pas. Il se dirigea vers la salle de bain et laissa la porte un tout petit peu entrouverte. Pas pour se pavaner, loin de la. De toutes façons si il voulait voir quelque chose, Valentin serait obligé de s'approcher un peu. Et secrètement, c'est ce qu'il espérait. Il avait besoin de savoir que son attirance était réciproque. Certes, par message Valentin lui avait dit qu'il le trouvait beau mais pour Alexian, ce n'était jamais assez. Lui qui avait l'habitude des nombreux compliments de ses conquêtes sur son corps ou ses performances au lit n'en n'avait pas eut depuis des semaines. En se tournant il pouvait voir un peu Valentin dans sa cuisine. Alexian n'avait jamais été pudique et que ce n'était pas tout de suite que ça allait changer. Il se déshabilla et laissa ses fringues en boule par terre, il n'était pas du genre à tout placer correctement. Il se glissa dans sa cabine de douche et alluma l'eau chaude. Il prit un grand plaisir à se sentir enfin propre. Ses cheveux mouillés étaient vraiment très longs. Il devrait songer à les couper d'ici peu. Il attrapa son gel douche et commença à se frotter le corps assez rapidement. En règle générale, il adorait prendre son temps mais Valentin attendait et même si il en rêvait, il n'allait sûrement pas le rejoindre. Il n'allait pas faire attendre son invité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Morrison
avatar
les imparfaits
vos messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Mer 6 Aoû - 20:38






L'heure des retrouvailles...
Alexian & Valentin

Il restait dans la cuisine, à chercher quelque chose à faire tandis qu’Alexian venait de lui embrasser le front. Il allait prendre sa douche, comme il lui avait dit un peu plus tôt. Valentin allait l’attendre, bien sagement. Loin de lui l’idée de le rejoindre. Ce n’était juste pas possible. Quand bien même il le voulait au fond, ce n’était pas envisageable. C’était justement ce qu’Alexian allait avoir du mal à comprendre. Il ne s’agissait pas d’une envie, d’un simple effort à fournir. S’il le faisait, leur relation en serait réduite à néant. Il ne voulait pas être coupable de ça, il ne voulait surtout pas tout gâcher alors qu’il commençait seulement à être heureux. Si une vérité devait être révélée, alors ce serait le plus tard possible. Malgré tout, il se répétait les mots de son ami. Il avait un beau visage, ce qu’il avait du mal à croire. Et soi-disant, il ne le jugerait pas sur son corps. C’était également quelque chose auquel il avait du mal à croire. Il aurait voulu y croire, il aurait tellement voulu mais… Non, ça n’arriverait pas. Il allait détestait ce corps. Il allait tellement le détester, qu’il ne voudrait plus jamais le voir. Ça allait éclipser ce beau visage, comme il disait. Valentin le savait. Il le savait, et maintenant qu’il y avait pensé, il n’avait plus que ça en tête. À tel point, que ça commençait à le tourmenter. Il savait ce que ça voulait dire. Ça voulait dire qu’il allait se monter la tête tout seul, qu’il allait faire un nouveau drame. Et ça, il ne le voulait pas.
Il avait bien vu qu’Alexian avait laissé la porte entrouverte. Ce n’était pas par hasard, il le savait bien. Il devait se changer les idées, ne plus penser à tout ça. Alors il… il retourna dans le salon. En y passant, il jeta un regard furtif vers la salle de bain, et put voir à l’intérieur. La douche. Elle n’était même pas givrée, les vitres étaient totalement transparentes. Valentin se sentit rougir, et s’arrêta dans sa marche. Bon sang. Alexian prenait sa douche, le plus jeune pouvait le voir. Il put voir ses fesses, puisque le bouclé était de dos. Valentin savait très bien ce qu’il faisait, il savait que ses joues étaient en feux. Il n’arrivait juste pas à détourner le regard. Et pourtant, il dut. Alexian se retourna, et Valentin croisa son regard. Ce dernier se retourna aussitôt, sans n’avoir put voir l’intimité de son ami. Pour le coup, il avait l’air idiot. Il se sentit si mal à l’aise, qu’il eut envie de partir du duplex.

Il se rendit jusqu’au canapé, dans lequel il s’assit. Il prit sa tête entre ses mains, réalisant ce qui venait d’arriver. Alexian allait le prendre pour un gros pervers, ce qu’il n’était absolument pas. Il ne comprenait même pas pourquoi il s’était arrêté pour le regarder dans sa douche. Ce n’était pas son genre de comportement, il ne faisait pas ce genre de chose ! Il put entendre Alexian sortir de sa douche. Il devait s’excuser. Il se leva, et se rendit jusque dans la salle de bain. Le bouclé avait mit une serviette autour de ses hanches. Malgré tout, la vision de son torse imberbe et musclé fit rougir Valentin. Ce dernier baissa les yeux, puis prit la parole.

« Je voulais pas regarder, excuse-moi. Tu dois me prendre pour un espèce de pervers mais c’est pas le cas. Je sais même pas ce qui m’a prit. J'ai rien vu du tout, je te promet que j'ai pas vu ton... enfin, tu sais. »

Il laissa son regard sur le sol, n’osant pas le relever pour regarder à nouveau le torse parfait de son ami. Sinon il allait rougir, voir même avoir une réaction qu’il ne devait surtout pas avoir. Alors non, il ne voulait pas prendre le risque. Il se sentait déjà assez mal à l’aise comme ça.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexian Davis
avatar
les imparfaits
vos messages : 123
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Mer 6 Aoû - 21:20

L'heure des retrouvailles...



Alexian était presque persuadé que Valentin l'attendait sagement dans la cuisine. Il se savonnait énergiquement, frottant ses cheveux indomptable. Sans trop savoir pourquoi, il se retourna au bout d'un moment. Et sa surprise fut grande lorsqu'il aperçut Valentin, en train de le regarder. Enfin, si seulement c'était si simple, le plus jeune c'était retourné en quatrième vitesse, les joues toutes rouges. Alexian se retourna également, un immense sourire sur son visage et un léger rire sortit de sa gorge, caché par le bruit de l'eau. Il était plus qu'heureux. Alors finalement, il l'avait regardé. Il espérait qu'il avait apprécié le peu qu'il avait vu. C'était carrément hilarant de l'avoir vu si timide ensuite. Finalement, Valentin restait un homme avec une curiosité et des envies, et ça, Alexian avait tendance à l'oublier. Il craignait que Valentin ait prit peur, et qu'il se braque, comme lorsqu'il l'avait emmené chez lui la première fois. Il se retourna à nouveau, plus personne, c'était prévisible. Connaissant Valentin, il avait vraiment peur qu'il reste coincé et gêné tout le reste de la soirée. Il allait devoir retrouver les bons mots pour lui parler et lui expliquer que tout ça n'était pas grave du tout. Il finit de se rincer et en sortant de la douche, il enroula une serviette autour de lui. Il se lava les dents avec soin et se rasa très rapidement. Il détestait le pseudo duvet qu'il avait. Ça le faisait ressembler à un adolescent pré pubère, c'était ignoble. Il se regarda dans la glace un moment. Il était potable maintenant, ses cheveux bouclaient beaucoup en séchant, et finalement ce n'était pas si déplaisant. Il attrapa aussi son parfum pour en mettre un tout petit peu. Il adorait cette odeur, et savait que ça faisait beaucoup dans son charme.
Au même moment, Valentin entra dans la pièce, il se retourna pour le voir, les joues rouges et la tête baissé. Il était en train de s'excuser. Mais de quoi s'excusait-il au juste ? Alexian sourit un peu. C'était tellement prévisible. Valentin ne le comprenait pas, mais il ne devait pas s'excuser, mais être fier. Ça rassurait Alexian, c'était bien qu'il l'ait regardé. Et non, il ne passait pas pour un pervers. Il n'avait rien vu ? Hm. En fait, il était plutôt déçu. Il aurait aimé qu'il voit, qu'il reste et qu'il le regarde plus longtemps. Valentin n'osait même pas le regarder dans les yeux, le pauvre, il n'allait pas le laisser comme ça plus longtemps.

« Valentin, arrête. Moi je voulais que tu me regardes. Je peux t'assurer que si tu m'avais surpris en train de te mater, je ne viendrais pas m'excuser. »

Il lui releva le visage avec un léger sourire. Ses joues étaient effectivement très rouges, il l'attrapa par les hanches et le poussa doucement contre le mur de son immense salle de bain. Il sourit en le regardant. Il était presque nu devant lui et il aimait ça. C'est comme ça que les choses devaient se passer non ? Finalement, il avait bien fallut qu'il le brusque un peu pour qu'il se passe des choses. Il avait attendu ce moment toute la semaine. A vrai dire, il commençait à être excité. Valentin lui avait l'air vraiment timide, comme un môme. Il fit un sourire en coin.

« Je ne te prend pas du tout pour un pervers. Au contraire. Si tu étais complètement indifférent, c'est là que ça serait étrange. C'est comme ça que ça marche dans un couple non ? Tu as déjà vu un mec s'excuser au-près de sa copine parce qu'il l'a regardait nue ? Non. Ici c'est pareil. »

Il venait plus ou moins de lui dire qu'ils étaient un couple. Alexian se considérait ainsi avec Valentin. C'était son petit ami, si quelqu'un le touchait il deviendrait fou, il le voulait que pour lui, lui serait fidèle et sentait qu'il tombait doucement dans le piège de l'amour. Il déposa ses mains sur ses joues et l'embrassa tendrement, son bassin se colla à celui de Valentin et la serviette qui n'était pas extrêmement bien enroulée tomba entre leurs jambes. Il s'en fichait totalement. Il savait que ce n'était sûrement pas le cas du plus petit qui allait sûrement finir par se reculer en cachant ses yeux ou quelque chose du genre mais ce n'était pas grave. Il souhaitait bien sur l'inverse mais n'y comptait pas beaucoup. La situation devenait de plus en plus excitante pour lui. Il avait déjà très chaud et désirait beaucoup Valentin. Il le serrait contre lui, mais pas trop fort, l'embrassant tendrement pour ne pas lui faire peur. Il n'allait pas faire quoi que se soit de déplacé non, il l'embrassait juste doucement, et n'avait même pas fait exprès de se retrouver entièrement nu devant lui. Dans tous les cas, c'était très agréable. Et il était content que ça arrive comme une bête coïncidence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Morrison
avatar
les imparfaits
vos messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Mer 6 Aoû - 22:00






L'heure des retrouvailles...
Alexian & Valentin

Apparemment, Valentin ne devait pas s’excuser. Ce dernier ne s’en était pas encore remis. Il n’avait pas rien vu à vrai dire. Il avait vu ses fesses. Quelle paire de fesse par ailleurs ! Alexian vint lui relever le visage. Et puis tout s’enchaina. Il le recula vers le mur. Bon sang, ça devenait… chaud, dans cette salle de bain. Valentin se dit que ce devait être à cause de l’eau chaude qui avait coulé un peu plus tôt, même si la situation devait aussi y être pour quelque chose. Alexian reprit la parole et… Valentin n’en crut pas ses oreilles. Ils étaient un couple ? Certes, ils ressemblaient aux jeunes gens dans la rue par moment mais ce n’était pas forcément évident. Mais le bouclé venait de lui dire qu’ils en étaient un. Il lui avait dit ça pour lui expliquer qu’il ne devait pas avoir honte de l’avoir vu sous la douche. Pendant un instant, Valentin se dit qu’il avait peut-être raison. Qu’il devrait ne plus penser à ces détails, qu’il devrait profiter du moment présent. Mais, il savait qu’il n’aurait été capable d’une telle chose. Oui, même si le bouclé semblait l’attirer dans cette voie. Ce dernier l’embrassa, collant son bassin à celui de Valentin. Ce qui devait arriver arriva, la serviette tomba au sol. Bon sang. Alexian était désormais nu, devant Valentin. Ce dernier ne se rendit compte de la situation que lorsqu’il recula un peu son visage afin de stopper le baiser, pour reprendre son souffle. Il rougissait déjà de savoir le torse du bouclé aussi près de lui-même. Alors, lorsqu’il ouvrit les yeux, il ne put s’empêcher de baisser le regard. Et de voir la chose. Immédiatement, il remonta le regard et croisa celui d’Alexian. Son visage devait le trahir. Il était mal à l’aise, ses joues étaient en feu, et il n’osait même plus bouger.

« Ta serviette… Elle est tombée ! »

Il se rappela de ce qu’Alexian lui avait dit un peu plus tôt. Il n’avait pas à avoir honte, il n’avait pas à être mal à l’aise. Il pouvait regarder, il était son petit-ami. D’après ce qu’il disait. De ce fait il baissa de nouveau les yeux. Bon sang. Il n’arrivait pas à croire qu’il était en train de regarder l’intimité d’Alexian. Il pouvait sentir ses joues rougir. Il ne s’arrêta pas là. Il s’abaissa légèrement, ramassant la serviette que le bouclé avait autour de sa taille un peu plus tôt. Il lui tendit, souriant légèrement et timidement. Il était évidemment mal à l’aise, mais aussi un peu fier de lui. Il avait franchi une sorte d’étape. Il déposa un rapide baiser sur les lèvres d’Alexian. Il ne voulait pas que ça aille plus loin, mais il savait désormais qu’il était capable de le voir nu. Qu’il était capable d’être proche de lui. Il redoutait un peu moins la nuit qui se présentait à eux.

« Remet là autour de ta taille. Même si tu es magnifique je… je préfère que ça reste un avant-gout de ce soir. »

Il se sentit rougir comme jamais. Il venait d’insinuer que le soir même, ils iraient peut-être plus loin. Que même surement ils iraient plus loin. Et ce n’était pas vraiment son genre d’insinuer ce genre de chose. Alexian allait même en être étonné, à coup sûr. Il voulait le surprendre, lui montrer qu’il pouvait faire ce genre de chose. Mais qu’il n’y était juste pas encore habitué, qu’il ignorait un peu comment s’y prendre. Dans tous les cas, il redonna la serviette à son ami bouclé, avant de rester appuyé contre le mur. Il allait rester ici en attendant que son ami termine de se préparer, même si ça avait l’air d’être presque le cas.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexian Davis
avatar
les imparfaits
vos messages : 123
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Jeu 7 Aoû - 2:35

L'heure des retrouvailles...



Alexian qui appréhendait la réaction de Valentin fut très content. Il aurait pu pousser ou à nouveau s'excuser comme il le faisait à chaque fois, mais non. Il osa le regarder, plusieurs fois même. C'était assez étrange comme situation. Il s'était rarement retrouvé nu devant des gens pour ensuite se rhabiller. Ça le faisait rire intérieurement. Valentin était adorable avec ses joues rouges et son air gêné. Si il avait pu, il lui aurait fait l'amour sur le champ contre le mur de sa salle de bain. Il se mit ensuite à se baisser, Alexian avec son esprit tordu se demandait ce qu'il pouvait bien faire mais et eut finalement un petit rire lorsqu'il le vit lui rendre la serviette. Il voulait quand même qu'il se rhabille. C'est vrai, après tout il n'allait pas rester dans cette tenue toute la soirée. Il attrapa la serviette qu'il lui tendait et la mit à nouveau autour de ses hanches pour ne pas continuer à torturer plus longtemps son petit ami. Il fit un grand sourire et sa mine devint étonnée lorsqu'il entendit ses derniers mots. Un avant goût de ce soir ? Il ne rêvait pas. Ça avait une connotation sexuelle. Il ne savait pas si Valentin était sérieux ou si il disait ça pour lui faire plaisir. Toujours-est-il que ça marchait très bien. Il avait réellement hâte de passer la nuit à ses côtés. Surtout si ça s'annonçait un peu plus chaud que prévu. Il lui fit un grand sourire et répondit tendrement à son baiser avec envie. En plus il lui avait dit qu'il était magnifique. C'était trop beau pour être vrai. Il avait attendu ça depuis un moment, et ça arrivait enfin.

« Toi aussi tu es magnifique. J'ai hâte. »

Valentin avait le besoin constant d'être rassuré. Il admirait son visage tout proche du sien et ne pouvait pas se retenir de lui faire sans cesse des compliments. Il le trouvait bien plus beau que lui-même. Il en était presque jaloux. Son visage était si parfait, si fin. Il était certain que son corps devait être beau aussi, malgré la maigreur qui n'était quand même pas choquante du tout. Il se tourna pour ramasser ses affaires. Il n'allait pas tout laisser en bordel alors que Valentin était la. Il lui caressa la joue et sortit de la pièce pour aller dans sa chambre. Il était étonné de voir une valise posée dans un coin. Il ne pensait pas que Valentin était le genre de garçon à prendre énormément de choses pour un week-end. Peut être qu'il avait prévu de passer beaucoup de temps ici ? Il ne savait pas et finalement l'idée n'était pas déplaisante, bien au contraire. L'avoir avec lui était toujours un plaisir, surtout après cette absence où il lui avait beaucoup manqué. Il retira la serviette qu'il posa sur une chaise et se retrouva devant son dressing. Il attrapa un boxer qu'il enfila. Il n'allait pas s'embêter à s'habiller plus. Déjà, il faisait chaud, Valentin l'avait déjà vu totalement nu et n'avait sûrement pas à se sentir gêné par la vue de son torse et en plus, il allait devoir tout enlever dans quelques heures. Il repassa devant la valise pour retourner au salon voir le plus petit.

« Hm. Pourquoi tu ne m'as pas dis que tu restais un moment ? J'aurais acheté plus de choses à manger. »

Il fit un sourire et s'approcha de lui pour poser ses mains sur ses hanches et embrasser sa tempe. Il ne voulait pas du tout le mettre mal à l'aise ou sous entendre qu'il devait partir, loin de la. Il le câlina tendrement pour lui montrer qu'il était très heureux de sa présence. Il ne voulait surtout pas écourter ces bons moments comme la première fois. Il allait faire en sorte de le garder près de lui le plus longtemps possible. Il avait vraiment hâte qu'ils soient ensemble dans le lit. Il voulait le serrer, l'embrasser. Il avait rêvé de ça non stop à Paris. Et enfin il pouvait en profiter. D'ailleurs, ils devaient parler de Paris. Alexian voulait à tout prix l'emmener, il savait que Valentin allait être aux anges et il n'y avait rien de mieux comme preuve d'amour. Enfin, amour, Alexian n'aimait pas trop se le dire. Pour lui ce mot était encore synonyme de souffrance. Sa relation avec Valentin était bien plus douce, il avait bien moins de craintes. Il n'avait pas peur de le savoir dans d'autres bras le soir. En réalité, c'était presque trop bien pour être vrai. Il se dirigea vers la cuisine et ouvrit un placard. Il avait de tout et de rien et ne savait pas du tout quoi faire. Dans tous les cas, il avait assez faim et espérait que Valentin aussi. Il se tourna vers lui, les sourcils un peu froncés.

« Je pense que je vais commander quelque chose pour ce soir. J'espère que tu as faim. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Morrison
avatar
les imparfaits
vos messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Jeu 7 Aoû - 10:23






L'heure des retrouvailles...
Alexian & Valentin

Alexian ne mit pas longtemps à sortir de la salle de bain, pour aller dans sa chambre. Valentin, de ce fait, repartit dans le salon. Il se sentait bien ici. Il n’avait plus ce sentiment de ne pas être à sa place. Du moins pour le moment. Le bouclé ne mit pas longtemps à revenir, et Valentin comprit vite pourquoi. Il n’avait mit qu’un boxer comme vêtement. Ce qui pouvait ainsi laisser le loisir au plus jeune de voir son corps magnifique. Ses bras musclés, son ventre sculpté, ses tatouages magnifiques et ses jambes de mannequins. Il se sentit rougir légèrement en le voyant revenir dans cette tenue, mais fut prit de court par la question d’Alexian. Qu’il allait rester un moment ? Non, ce n’était pas le cas. Il avait dut voir la valise. Le plus jeune fit un sourire plutôt gêné avant de reprendre la parole. Par chance, le bouclé ne semblait pas lui en tenir rigueur, vu qu’il vint lui faire un câlin.

« Je… En fait, je sais pas trop ce qu’il faut prendre quand on dort chez quelqu’un alors… J’ai pris un peu tout. »

Il ne dirait pas non au fait de dormir quelques nuits de plus chez son ami. Surtout maintenant qu’ils semblaient être devenir plus proches que jamais. Le bouclé continua de lui faire ce câlin, puis se retira pour aller dans la cuisine. Valentin lui fit un léger sourire, tout en le regardant faire. Il avait un peu de mal à le regarder à cause de sa tenue. En vérité, ça lui donnait pas mal d’idée obscène, à tel point qu’il se demandait si c’était une bonne idée de rester ici cette nuit. Il n’avait pas ressentit ce genre de chose depuis un moment, ça l’effrayait un peu de se savoir si excité à la simple vu de son corps.
Alexian reprit la parole. Il voulait commander quelques choses pour manger, apparemment il n’y avait rien chez lui. Ou alors il ne voulait rien préparer. Dans tous les cas, il voulait commander. Valentin lui fit un léger sourire. Il n’avait absolument pas faim. Il avait mangé quelques gâteaux avant de partir, rien de très consistant, mais c’était suffisant pour son petit estomac. Alexian allait sans doute mal le prendre, il allait sans doute s’inquiéter. Mais il ne voulait pas se forcer à manger.

« En vérité, j’ai pas très faim… Tu peux te commander quelque chose si tu veux. Pour moi, ça ira. »

Valentin lui fit un petit sourire, avant d’aller le rejoindre dans la cuisine. Il s’appuya sur le plan de travail en marbre, loin de sa vieille cuisine en vieux bois de son appart. Il laissa son regard vagabonder dans la cuisine. Par moment, il jetait un coup d’œil au corps d’Alexian, essayant de ne pas se faire remarquer. Le bouclé était hyper sexy, trop sexy. Après le moment dans la salle de bain, il avait peur de la tournure que pourrait prendre la soirée. Il ne se faisait plus vraiment confiance. Surtout que son corps le trahissait. Il savait très bien qu’un regard trop insistant sur Alexian et sa tenue de presque-Adam lui provoquerait une réaction. Une réaction naturelle évidemment, mais aussi très gênante. De ce fait, il laissait ses yeux vers le sol, pour ne prendre aucun risque. Alexian ne lui facilitait pas la tâche.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexian Davis
avatar
les imparfaits
vos messages : 123
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Dim 10 Aoû - 1:28

L'heure des retrouvailles...



Alexian n'avait jamais voulu mettre Valentin mal à l'aise, pourtant il semblait si timide. Il savait très bien que ce dernier n'était pas du tout du genre à s'imposer et voulait simplement rigoler un peu avec lui. Apparemment, il n'était pas habitué à aller dormir chez des gens. Valentin était solitaire et pas très doué dans les relations sociales contrairement à Alexian. Pourtant, ça ne lui posait aucun problème, au contraire. Il aimait lui apprendre toutes les choses qu'il avait loupé en restant un peu trop seul. Après avoir regardé la valise, il se dirigea à nouveau dans son salon et regarda son copain. Il sentait bien que le regard de Valentin sur son corps n'était plus très innocent, et il en jouait un peu. Il aimait le déstabiliser avec des regards ou en s'approchant un peu trop près avec son torse nu. Il se pavanait sans en faire trop mais pour une fois que la situation était propice à ça, il en profitait. Si cette nuit se passait bien, il savait qu'il aurait vraiment du mal à laisser partir Valentin. Il le voulait avec lui, et Valentin avait prit assez d'affaires pour rester quelques jours. Il espérait simplement que ça ne deviendrait pas gênant, que le rapprochement se ferait tout naturellement comme tout à l'heure. Il se sentait si bien. Alexian avait du mal à cacher son grand sourire. Ils avaient encore atteint une étape, et ça le rendait heureux. Il se mit avec lui dans sa cuisine et frotta gentillement ses cheveux. La valise lui fit penser à ce voyage. Il devait réfléchir pour Paris et réserver rapidement des billets d'avion pour eux, en cette saison, tout était rapidement complet. Ils allait sûrement faire ça à la fin de l'été. Alexian voulait mieux connaître Valentin, s'assurer que leur semaine allait être magique et qu'il n'y avait aucune gêne entre eux. A vrai dire, il appréhendait la nuit autant qu'il l'attendait avec impatience. Il avait déjà été au lit avec des filles timides, coincées, avec qui ça avait été un peu compliqué et parfois gênant. Il ne voulait pas reproduire ces scènes idiotes avec Valentin. Il tenait réellement à lui, et voulait lui laisser un joli souvenir d'un moment de tendresse partagé. Ils n'allait sûrement pas aller au bout, pas ce soir. Il en était même certain et n'en demandait pas tant. Mais il n'était pas contre un petit avant goût. Il s'approcha de lui et sourit en coin, attrapant ses hanches. Il voulait le déshabiller, il était en boxer contre lui, c'était injuste que Valentin soit encore tout vêtu. Il savait que le plus petit n'était pas bien dans sa peau, et que c'était réellement dur de convaincre quelqu'un de peu sur de lui. Mais il allait essayer.

« Tu peux rester autant que tu veux tu sais, c'est pas un problème. Par contre j'espère que tu n'as pas prit trop de vêtements, je ne veux pas te voir tout habillé ce soir. »

Il fit un léger sourire en coin et s'éloigna un peu, plein de sous entendus. Il aimait le troubler et jouer avec lui. Il espérait que Valentin ne se sentirait pas gêné, il n'avait pas du tout dit ça dans une mauvaise intention. Lorsqu'il refusa encore une fois de manger, il soupira et fit une moue en s'appuyant sur son plan de travail. Valentin lui avait pourtant promis il y a quelques temps de faire attention. Du moins Alexian voulait à tout prix qu'il ait une alimentation équilibrée. Il ne mangeait vraiment rien et ne prenait pas un gramme. Pire, à ce rythme la il allait perdre du poids. Bientôt Alexian aura peur de le toucher tant il paraîtra faible. La situation n'était peut être pas si inquiétante que ça en général, mais la, il s'agissait de Valentin, son bébé, et il n'osait même pas l'imaginer dans une mauvaise situation. Il se dirigea vers lui, se pencha et déposa un doux baiser sur ses lèvres avant de se reculer, un petit sourire sur le visage. Ses mains s'étaient posées sur ses fesses qu'il tenait en le serrant contre son bassin.

« Même pas pour me faire plaisir, un tout petit truc, genre une part de pizza ? Je veux pas manger tout seul, ce n'est pas rigolo. Tu sais bien que je veux que tu prennes des forces. »

Il pinça un peu ses hanches en faisant une moue pour bien lui montrer qu'il avait la peau sur les os, et que ce n'était pas bon. Pas d'un point de vu esthétique, mais pour lui-même.

« Enfin, tu fais comme tu veux. Mais quand je t'emmènerai à Paris, je veux que tu manges bien. On va passer des journées fatigantes.. sans parler des nuits.. »

Il eut un petit rire et le souleva en tenant ses fesses. Il n'appréhendait plus ce genre de mouvements maintenant. Il considérait vraiment Valentin comme son petit ami. Certes, ils ne se connaissaient pas dans l'intimité, mais il avait la certitude que ça allait être magique. Sa dernière phrase fut prononcée avec plein de sous entendu et il posa Valentin sur le canapé, venant sur lui, le surplombant de son corps à moitié nu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Morrison
avatar
les imparfaits
vos messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Dim 10 Aoû - 12:30






L'heure des retrouvailles...
Alexian & Valentin

Valentin accepta le baiser que lui offrait son ami. C’était devenu chose commune maintenant, un baiser ne faisait plus rougir le jeune homme. Après, tout dépendait du baiser aussi. Mais celui qu’il venait de faire n’était vraiment pas sujet à une quelconque montée de chaleur. Ce qui embêtait un peu plus le jeune garçon, c’était l’éternelle question du repas. Il n’arrivait pas à manger, ce n’était pas qu’il ne voulait pas. Un peu aussi, mais c’était surtout que son estomac était trop petit pour arriver à avaler des tas de choses. Il ne voulait pas inquiéter Alexian, et ce dernier venait bien de lui dire qu’il s’inquiétait pour lui. Valentin allait donc se forcer, même si ça l’embêtait également de faire acheter une pizza au bouclé, sachant qu’il ne la mangerait presque pas. De toute façon, Alexian ne semblait pas lâcher l’affaire. Après avoir un peu serré ses hanches pour lui montrer qu’il était mince, il reprit la parole pour dire qu’il faisait ce qu’il voulait. Mais qu’à Paris, il allait devoir manger. Au moins, il avait le temps de se préparer psychologiquement. Alexian ne dit pas que ça : ils allaient avoir des journées fatigantes. Ainsi que des nuits. Valentin n’avait pas rêvé, non. Il se sentit rougir, tandis que son ami le porta pour l’amener jusqu’au canapé dans le salon. Fiouuu… Chaque fois qu’il essayait de se sortir ses envies de la tête, Alexian les lui faisait rappeler. Il se laissa faire, se retrouvant vite allongé sur le dos, avec le bouclé au dessus de lui. Il n’osa pas tellement bouger, se contentant de rougir involontairement.

« Je vais sans doute prendre une pizza alors… Histoire d’avoir des forces pour ce soir… Enfin… »

Il se sentit rougir comme jamais, incapable de croire à ce qu’il venait de dire. Ça sonnait tellement faux ce genre de phrases lorsque ça sortait de sa bouche, qu’il se trouvait parfaitement ridicule. Il savait qu’Alexian attendait ça de sa part, qu’il essaye d’être un peu moins coincé et un peu plus libéré sur le sujet. Il ne l’était pas naturellement, il essayait donc de s’améliorer et de faire des efforts. Il ne savait pas trop ce que ça donnait, à part que pour lui, ça semblait risible au possible. Mais bon. Il entoura ses bras dans le dos d’Alexian, le serrant contre lui. Il aimait bien cette position. Il s’en fichait pas mal de rougir sans cesse, à cause du fait que le bouclé était sur lui, ou même que ce dernier était presque nu. Après l’épisode de la salle de bain, disons que les soucis de tenues n’auraient plus aucune conséquence.

« J’ai… Je dormirais pas en boxer ce soir. J’aime pas mon corps, donc… Mais par contre, je dormirais torse nu si tu veux. Ça sera toujours ça. »

Il n’aimait pas beaucoup ses jambes, pour des raisons qui lui étaient propres. Dans tous les cas, il ferait un effort pour le haut, qu’il n’aimait pas beaucoup plus d’ailleurs. Au moins, Alexian se sentirait moins seul. D’ailleurs, il ne savait pas trop si ce dernier allait dormir en boxer ou… totalement nu. Après tout, il savait que Valentin l’avait déjà vu comme ça, peut-être qu’il ne serait pas gêné de partager sa nuit avec lui dans la tenue d’Adam. Valentin rougissait à nouveau à cette pensée. Si c’était le cas, alors il n’allait pas oser le toucher de toute la nuit ahah. Alexian recherchait un peu ça. De le mettre au pied du mur, de le confrontait à ce qui lui faisait peur. Ce n’était peut-être pas une mauvaise idée. Sans trop réfléchir, Valentin desserra son étreinte, et laissa ses mains vagabondaient sur le corps du bouclé. Jusqu’à atterrir sur les fesses de ce dernier. Valentin se sentit rougir encore plus, mais n’enleva pas ses mains. Alexian était gâté par la nature, et à tout point de vue. Ce qui n’aidait pas Valentin à se sentir plus désirable. À côté, il restait de la pâté pour chat.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexian Davis
avatar
les imparfaits
vos messages : 123
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Mar 12 Aoû - 16:16

L'heure des retrouvailles...



Alexian était content d'entendre que Valentin allait manger quelque chose. La fin de sa phrase était vraiment très mignonne. Il était plus touchant qu'autre chose. Alexian aimait sa timidité, sa fragilité. Il voulait le savoir en bonne santé. Il avait aussi cette crainte qu'il mange peu par malaise. C'est vrai, lorsqu'on n'était pas bien quelque part, on ne mangeait pas à sa faim. Il ne voulait pas le gêner. Il sentait que Valentin avait un peu de mal à se sentir comme chez lui. Pourtant il était près à l'accueillir. Il n'aimait pas savoir son petit ami dans un vulgaire studio qu'il n'appréciait pas. Certes, il n'était pas vraiment prêt à vivre avec lui pour le long terme. Ca lui faisait toujours un peu peur ces choses la. Mais si au fil du temps, tout se passait toujours très bien, il se disait que ça se ferait très naturellement. Il allait sûrement commander une pizza pour ce soir. Même si lui-même n'était pas sur d'en manger beaucoup. Il avait perdu un kilo à Paris et comptait bien en perdre un encore. Il avait prit un peu de hanche ces derniers temps et détestait ça. Le sous sol de son loft était une grande salle de sport avec divers équipements qui coûtait bien cher. Mais il fallait mettre le prix pour avoir un beau corps. Il s'entraînait souvent, Valentin le verrait forcément un jour où l'autre. Alexian songeait peut être un jour à faire du mannequinat, pourquoi pas, il en avait la carrure et adorait être admiré. Ce soir il pouvait faire un excès et manger de la pizza, surtout qu'il espérait se dépenser après d'une manière ou d'une autre. Il était sur Valentin, penché. Il mourrait d'envie de découvrir son corps et se retenait pour ne pas le déshabiller. Ses mains étaient de chaque côté de sa tête. Son canapé en cuir était bien confortable, en général c'était même la qu'il baisait avec ses conquêtes lorsque l'envie était si forte qu'il ne pouvait pas attendre d'aller dans sa chambre. Il aimait ses moments fougueux où il ne pensait absolument à rien. C'était simplement du désir, sa tête était vide, puis son corps l'était aussi, et lorsque le feu redescendait, ça ne rimait plus à rien. Ici, il ne pouvait pas s'empêcher de penser à mille choses à la fois. Il avait envie le toucher mais ne savait pas quels gestes pouvaient être perçus comme déplacés pour Valentin. Il calculait trop, il avait tellement peur de l’abîmer, de lui faire peur. Ca devenait presque angoissant. Il venait de lui dire qu'il dormirait torse nu, pas plus. Ca sous entendait qu'il n'allait pas pouvoir le toucher comme il le voulait. Mais ce n'était pas si grave, tant que Valentin était à l'aise. Il ne devait pas faire des choses qui le gênait. Quelques secondes plus tard, il sentit les mains du plus petit sur ses fesses. Son corps fut parcouru de frissons. Il aimait être touché. Ca voulait sûrement dire qu'il n'était pas le seul à avoir envie de ça. Il lui fit un léger sourire et colla son bassin à celui de Valentin.

« Si tu savais à quel point je te trouve beau. Je ne comprend pas comment tu fais pour ne pas t'aimer. J'envie tellement ton visage. Et je suis sur que j'envierai le reste aussi quand je l'aurais vu. Peut-être que tu ne t'aimes pas parce que tu te trouves trop petit, ou pas assez musclé, mais c'est exactement ce que j'aime chez toi. »

Il aimait sa fragilité, il n'aurait vraiment pas apprécié le voir de la même carrure que lui. Il sourit légèrement et déposa des baisers sur son cou. Il n'y avait plus la marque qu'il lui avait faite avant de partir, elle avait presque disparue. Il mordilla sa peau et remonta vers sa mâchoire, puis sur ses joues avant de sceller leurs lèvres, parce qu'il en avait cruellement besoin. Sa respiration s'accéléra un peu, et il intensifia le baiser, il était moins lent que tout à l'heure, mais toujours tendre, ses mains se baladaient sur ses hanches et sur ses cuisses alors qu'il se mettait comme il faut entre ses jambes. Il glissa sa langue entre ses lèvres et gémit presque contre sa bouche alors qu'il frottait son bassin contre le sien, mimant presque l'acte. Son excitation était palpable. Il en avait envie mais il ne voulait pas le brusquer ou lui faire croire qu'ils allaient le faire, là, maintenant. Ses mains remontèrent sur son ventre et lui souleva un peu son t-shirt pour apercevoir sa peau. Il quitta ses lèvres un instant pour venir lui chuchoter.

« J'ai tellement envie de toi.. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Morrison
avatar
les imparfaits
vos messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Mer 13 Aoû - 10:47






L'heure des retrouvailles...
Alexian & Valentin

Valentin était toujours allongé sur ce fameux canapé, avec Alexian sur lui. Il ne savait toujours pas trop quoi faire, découvrant au fur et à mesure la marche à suivre dans ce genre de situation. Heureusement, le bouclé qui l’accompagnait semblait savoir quoi faire, et il le montrait bien. Valentin sentit le bassin de son ami se coller au sien, et il ressentit comme un nœud se former dans son estomac. Il ne savait pas quoi penser de tout ça. Devait-il poursuivre, arrêter tout ? Il n’en savait strictement rien. Il ignorait s’il avait peur, s’il était excité ou s’il se sentait comme bloqué. Cependant, avant qu’il ait put décider de comment il se sentait, Alexian reprit la parole. Il sortit encore une fois une belle phrase toute faite qui retira à Valentin toute envie de s’extraire du canapé. Il lui sourit timidement, avant de le laisser poursuivre. Le moment devenait quelque peu sensuel. Alexian redoublait d’attention, de petits gestes qui faisaient trembler le pauvre Valentin. Ce dernier se laissait faire, appréciant un peu plus tout ce que son ami était en train de faire. Il sentit ses lèvres se poser sur les siennes, tandis que les choses semblaient s’accélérer. Le baiser s’intensifia, et le bouclé remua un peu le bassin comme pour se frotter contre le corps fragile de son ami. Il sentit également la langue du bouclé venir à la rencontre de la sienne, alors que ce dernier venait de s’installer convenablement entre ses jambes. Ça devenait clairement chaud. À tel point que Valentin ressentit la drôle de sensation qu’il n’avait plus ressentit depuis longtemps en compagnie d’un jeune homme. Son entrejambe venait de réagir aux appels d’Alexian, et il se sentit rougir. Il espérait juste que son ami ne le remarquerait pas. Heureusement, ce dernier stoppa le baiser pour reprendre la parole. Mais ce qu’il dit ne calma pas les ardeurs de Valentin. Il avait envie de lui. Et le plus jeune devait avouer que lui aussi, avait envie de son ami.

« Tu ne m’aides pas à rester chaste, tu sais… Tu arriverais à corrompre une bonne sœur. »

Valentin émit un petit rire avant de rougir. Il essayait de plaisanter pour ne pas céder à l’excitation. Il n’était pourtant pas du genre à se laisser séduire de cette façon, il avait choisi de haïr tout ce qui concernait le sexe. Alexian arrivait à le faire changer au delà de tout ce qu’il avait imaginé. Ils ne devaient cependant pas aller plus loin. Il ne voulait pas que sa première fois soit sur un canapé, dans son salon. Surtout qu’un bon nombre de gens devaient l’avoir fait ici. Il n’était pas un parmi tant d’autre. Si vraiment il allait faire l’amour avec Alexian, alors ce serait spécial. Ça ne serait pas comme tous les autres.
Il déposa un léger baiser sur les lèvres du jeune bouclé, souriant à nouveau par la suite. Malgré tout, il était content de dormir chez lui ce soir. Les choses se débloquaient, et il envisageait enfin pouvoir être heureux. Il fit une petite tape sur les fesses de son ami, avant de rigoler.

« Allé, faut commander les pizzas. »

Oui, il avait sans doute un don pour casser l’ambiance. Il voulait surtout retarder les choses, remettre à plus tard tout ça. Et puis, il fallait manger. Il commençait à faire tard. Il ne voulait pas être totalement épuisé au moment de rejoindre le lit. Il voulait pouvoir profiter du moment à fond.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexian Davis
avatar
les imparfaits
vos messages : 123
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Dim 17 Aoû - 1:28

L'heure des retrouvailles...



Alexian ne réfléchissait plus trop à la tournure des choses. Il le voulait, il le trouvait merveilleux, très désirable, il voulait le déshabiller le plus vite possible et courir dans le lit avec lui. Il ne pensait à rien d'autre. Son corps parlait pour lui, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas ressentit ces choses là. Et ça lui manquait beaucoup. C'était important le sexe dans un couple, il avait besoin de ça. Il voyait Valentin rougir et trembloter sous ses gestes. Il espérait bien faire. Et il eut sa réponse lorsqu'il sentit une petite bosse contre lui. Un sourire pervers s'étira sur ses lèvres. Son envie était réciproque, pour la première fois il le sentait, et ça le confortait dans ses sentiments et dans sa relation avec Valentin. A chaque fois qu'ils se voyaient, tout s'intensifiait, il avait hâte de finir la nuit avec lui.
Il eut un léger rire alors que Valentin lui disait qu'il était en train de le pervertir. Alexian ne doutait pas de ce pouvoir la. Il avait déjà séduit des filles et des hommes plutôt difficiles. Il arrivait à ses fins d'une manière ou d'une autre. Avec Valentin c'était plus par des paroles, il essayait de le rassurer, d'être doux. Il ne suffisait pas de se pavaner et d'exposer sa richesse pour lui plaire. C'était bien plus fin que ça, il était plus intelligent que tous les gens avec qui il avait pu coucher, voilà pourquoi il tenait à lui. Ce n'était pas sans lendemain, il en était persuadé. Il caressait ses hanches en riant légèrement, se mordant légèrement la lèvre en admirant son visage. Il avait envie de déposer des baisers de partout sur son corps, l'entendre gémir. Il ne l'avait pas encore entendu gémir et imaginait dans sa tête ce que ça pouvait donner. Il eut envie de défaire son pantalon pour le soulager un peu mais se souvint de ses mots concernant sa pudeur. Il ne voulait pas se retrouve nu devant lui, Alexian devrait patienter encore un peu.

« Personne n'arrive à résister.. Tu rigoles mais au lycée j'ai réussi à coucher avec une fille très catholique qui avait juré virginité jusqu'au mariage seulement au troisième rendez-vous. »

Il rit un peu en se souvenant de ça. Le lycée, définitivement les plus belles années de sa vie. Il était typiquement le vrai séducteur, mais restait un peu innocent, ce qui n'était plus le cas aujourd'hui. Il avait tout essayé, rien n'avait plus de surprise pour lui. Certes, il se savait performant au lit mais finalement cette période d'expérimentation lui manquait. Il se rappelait bien de cette fille, il s'était senti tellement fier. Il était jeune et ne s'était même pas rendu compte qu'il l'avait blessé. Maintenant il avait toute cette conscience la. Et il ne voulait pas faire de mal à Valentin.

« Enfin.. c'est de l'histoire ancienne. J'ai changé maintenant. Je suis bien avec toi. »

Il fit un léger sourire et embrassa avec douceur le bout de son nez. Après réflexion il n'avait pas envie que Valentin connaisse son passé de gros con avec le monde entier. Il n'avait pas envie qu'il entende parler de son ex, de la période où il couchait à tout va avec une nouvelle fille chaque soir. Alexian savait qu'il serait très déçu de savoir tout ça de lui, il préférait lui cacher, lui faire croire qu'il avait merdé avec certaines personnes, comme tout le monde. Il ne lui ferait jamais subir le même sort. Il se redressa lorsqu'il se mit à parler de pizza. C'est vrai, il fallait manger. Il aurait aimé continuer ce qu'il avait commencé mais ne voulait pas brusquer Valentin qui avait l'air de vouloir se sortir de cette situation. Il sourit légèrement en hochant la tête et se releva, le libérant de son étreinte une main sur son entre-jambe pour cacher sa légère bosse par pudeur, pour une fois. Il s'installa sur le fauteuil d'en face après avoir prit son téléphone portable et appela sa pizzeria pour commander deux petites pizzas, une au jambon, une au fromage. Il n'allait pas faire très compliqué pour ce soir, surtout si Valentin ne comptait pas beaucoup manger. Après avoir appelé il se leva à nouveau pour s'asseoir dans le canapé, près de Valentin. Ils pourraient manger d'ici 20 minutes.

« Dois-je en conclure que tu as plus envie de pizzas que de moi ? »

Il pouffa bêtement et passa une main dans ses cheveux pour les frotter avant d'embrasser son front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Morrison
avatar
les imparfaits
vos messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Dim 17 Aoû - 9:29






L'heure des retrouvailles...
Alexian & Valentin

Autant le dire, Valentin avait eut un petit rire nerveux en entendant l’anecdote d’Alexian concernant cette jeune fille catholique. Il était donc ce genre de garçon, à prendre les valeurs et la dignité d’une fille pour tout mettre à la poubelle. Valentin n’en avait jamais douté, il avait ce côté charmeur et séducteur, prêt à tout pour arriver à ses fins. C’était juste différent de l’entendre le dire, l’avouer haut et fort. Il avait dut jouer avec pas mal de gens, utiliser pas mal d’entre eux. Au fond, il espérait qu’il n’était pas en train de faire pareil avec lui. Il ne pouvait être sûr de rien. Il espérait, c’était tout. Il ne voulait plus de drame. Ça voulait donc dire qu’il devait lui faire confiance, au moins un peu. Et puis, de toute façon, le bouclé reprit vite la parole pour corriger le tir, comme s’il avait anticipé la réaction de Valentin. Ce dernier retrouva un visage plus honnête, moins crispé. Non, il ne se donnerait pas autant de mal juste pour coucher avec lui. Ce serait ridicule. Pire, ce serait cruel. Ils avaient apprit à se connaître. Et Alexian devait savoir pertinemment que coucher n’était pas quelque chose d’anodin pour Valentin.
Le moment câlin se termina finalement. Les deux étaient plutôt excités après-coup, mais Valentin venait de revenir à la réalité en réclamant les pizzas. Ce devait être parce qu’il avait réclamé de la nourriture, mais Alexian se dépêcha d’aller sur un fauteuil afin d’appeler une pizzeria. Apparemment, les repas arriveraient plutôt rapidement. Le bouclé revint s’asseoir au côté de Valentin, lui caressant les cheveux. S’il savait. Valentin avait fantasmé des tas de fois à son propos. Alors non, ce n’était pas une pizza qui viendrait s’interposer entre eux. Il voulait simplement retarder le moment. Il ne savait toujours pas comment il allait s’en sortir.

« N’est-ce pas toi qui m’a dit de manger ? Je t’obéis, tout simplement. »

Valentin laissa un petit sourire taquin s’installer sur ses lèvres, alors qu’Alexian venait de lui embrasser le front. Il aimait bien ce petit jeu de séduction qui s’était installé, même s’il se savait complètement nul concernant tout ça. Ce n’était pas naturel, contrairement à son ami. Ou plutôt petit-ami ? Alexian avait été plutôt clair à ce sujet durant son voyage à Paris. Mais Valentin n’arrivait toujours pas à s’y faire. Sans doute par peur d’être déçu par la suite. Dans tous les cas, il ne détacha pas son regard du bouclé à côté de lui. Il était toujours simplement vêtu d’un boxer, ce qui offrait une vue magnifique sur son corps de rêve. De quoi prolonger un peu l’excitation du câlin.

« Tu sais, concernant le câlin et ce que tu sembles vouloir faire… Il faut que tu saches que j’ai pas énormément d’expérience et… enfin, tu risques d’être un peu déçu. T’attends pas à quelque chose de génial. Enfin, tu vois… »

Il fit un léger sourire timide, tandis que le rouge montait à ses joues. Il ne voulait pas qu’Alexian se fasse de fausses idées sur le moment qu’il semblait attendre. Ça n’allait pas être génial. Valentin était comme un adolescent, pire même. Il n’avait pas cherché à ses renseigner sur le sujet. Et sa première fois l’avait traumatisé. Alors, il n’allait pas se révéler une âme de star du porno. Il allait surement être pitoyable. Il baissa un peu le regard, laissant sa main jouer avec les doigts longs et fins de son ami. Moins fins que les siens, mais fins tout de même. Il avait laissé son côté pessimiste reprendre le dessus pendant un bref moment. Il en avait besoin pour dire la vérité.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexian Davis
avatar
les imparfaits
vos messages : 123
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Jeu 21 Aoû - 3:42

L'heure des retrouvailles...


Alexian venait d'attraper la télécommande et avait allumé une chaîne au hasard pour avoir un bruit de fond en attendant que la pizza arrive. Il fit un léger sourire à Valentin et le regarda d'un air amusé. Ils aimaient bien se chercher, Valentin aussi commençait à jouer à ce jeu, et c'était toujours agréable. Il le colla contre lui et vint poser une main sur sa hanche pour la caresser doucement. Il aurait beaucoup voulu lui retirer son t-shirt mais n'osait pas. Puis, après réflexion, il était déjà très excité par la vue de Valentin tout habillé, le voir torse nu n'était pas une bonne idée pour son équilibre intérieur. Il allait finir par lui sauter dessus avant même d'avoir le temps de manger si ça continuait. Alexian avait pourtant dépassé depuis un moment cette période où il avait du mal à contrôler ses désirs. Tout ado passe par la. Maintenant, il lui fallait un tout petit peu plus de temps pour être excité, et il savait quand il pouvait être entreprenant ou non. Il était adulte et avec beaucoup d'expérience, ce que Valentin n'avait pas. Il se demandait comment il devait être au lit. Sûrement comme un ado un peu peureux. Depuis le lycée, il n'avait pas eu à faire à des mecs comme ça, et finalement, ça lui avait manqué. Valentin avait bien plus de valeur que ces filles qui ne se respectaient pas. Alexian se sentait honoré de savoir qu'à chaque fois qu'il touchait le plus jeune, c'était sûrement la première fois qu'il ressentait toutes ses choses. Alex était un bon professeur, du moins il aimait se le dire. Il espérait qu'il saurait trouver les mots et les gestes justes pour ce soir, et les soirs à venir. Il priait pour ne pas que ça devienne gênant. Leur premier soir ensemble avait été très doux au début, puis il s'était braqué. Il ne pouvait pas lui en vouloir, il avait été trop direct et lui avait fait remonter des souvenirs douloureux. Il ne recommencerait plus. Alexian était un gaffeur mais se promit de faire très attention. A la télé, il avait une série un peu niaise qu'il suivait plus ou moins. Il préférait garder ses yeux fixés sur Valentin, il le trouvait bien plus beau que tous les acteurs. Alexian était en train de tomber amoureux, il le sentait depuis déjà un moment même si il s'efforçait de penser que tout ça n'était qu'un profond attachement. Mais c'était plus que ça. Il avait envie d'être à ses côtés, de le protéger, de le chérir. Il se voyait encore avec lui dans les prochains mois. Il avait parfois été fourbe avec des gens, et attendu très longtemps avant de pouvoir arriver à ses fins sans vouloir d'histoire sérieuse. Il avait été méchant, voulant simplement prendre une part d'innocence à une pauvre personne avant de la laisser sans un mot, salie. Mais avec Valentin, il oubliait ces mauvaises choses qu'il avait fait. Il était en train de se racheter avec lui, de se prouver à lui même qu'il avait encore un cœur, qu'il pouvait de nouveau aimer. Il lui donna un petit coup de coude en prenant un air dominant, il voulait s'amuser un peu.

« Alors comme ça tu m’obéis ? Tu es prêt à faire tout ce que je te demande ? »

Il n'avait pas du tout de délires étranges malgré le fait que dans la vie, il aimait dominer. Il détestait recevoir des ordres mais voulait qu'on l'écoute. Il aimait jouer à ça avec Valentin, être un peu pervers sans être méchant. C'était drôle de le perturber un peu. Il passa une main sur sa nuque qu'il caressa gentillement avec un léger sourire. Il lui parla à nouveau de son manque d'assurance et de ses craintes. Il était touchant. Alexian lui releva le menton et embrassa le bout de son nez. Il ne s'attendait pas à grand chose à vrai dire. Il n'imaginait pas une nuit torride. Il voulait juste passer un moment mignon, un moment juste câlin, le découvrir un peu plus, l'embrasser, le serrer contre lui. Il ne demandait pas plus. Il voulait que Valentin soit heureux à ses côtés, qu'il se sente en confiance, voilà tout. C'était une bonne chose qu'il arrive à lui dire cela. Ca prouvait bien qu'il n'y avait pas vraiment de gêne entre eux mais il devait le rassurer sans lui mentir.

« Ne t'en fais pas d'accord ? Je n'attend pas de toi que tu te comportes au lit comme un acteur porno, je ne te demande rien. Ne fais jamais des choses qui te mettent mal à l'aise ou qui ne te font pas envie. Je veux juste qu'on soit tous les deux, l'un contre l'autre. Ne te tracasse pas. Après évidemment que je voudrais un peu plus, comme toi j'espère ; mais si tu n'es pas prêt ni ce soir, ni demain, ni la semaine prochaine, ce n'est pas grave. Tant que tu te sens bien et à l'aise dans ce qu'on fait ensemble, c'est le plus important. »

Il prit son visage entre ses mains et déposa un baiser sur ses lèvres en se collant contre lui, il savait comment le rassurer et espérait que ça fonctionne à nouveau. Il le sentait trop timide, trop fragile. Il devait réussir à le mettre en confiance. Si ce soir ils devaient faire des choses, Valentin devait être totalement consentent et désireux de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Morrison
avatar
les imparfaits
vos messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Jeu 21 Aoû - 7:17






L'heure des retrouvailles...
Alexian & Valentin

Si Valentin était une fille et qu’il était fan d’un groupe de 5 anglais populaires, il aurait surement fangirlé sur ce moment. Encore une fois, Alexian avait sut trouver les bons mots pour rassurer le plus jeune, qui retrouva rapidement le sourire après avoir reçu le baiser sur ses lèvres. Finalement, il avait trouvé quelqu’un qui réussissait à le calmer, et qui n’était pas blasé d’avoir à le faire. Il était content d’avoir rencontré le bouclé. Il avait peut-être eut tord, de ne pas croire au prince charmant et tout ça. Il en avait rencontré un, alors pourquoi pas. Il garda son sourire comme seule réponse, reposant son regard sur l’écran plat face à eux. Il ne savait pas trop s’il allait franchir le cap ce soir. Peut-être. Il verrait bien, selon la situation. Il en avait envie, mais il ne s’agissait pas de ça. Il s’agissait plutôt de pouvoir le faire, d’en avoir la force. Il ne voulait pas penser au passé pendant l’acte avec Alexian. Il voulait être sûr d’avoir tiré un trait sur tout ça avant de se lancer dans cette nouvelle aventure. Parceque il ne voulait surtout plus de drame.
Il tourna sa tête avec le bouclé à ses côtés, retrouvant son sourire taquin qu’il avait quelques minutes auparavant.

« Ah et pour revenir au fait que je t’obéis… Dis-toi que si je le fais, c’est parce que je sais pertinemment que tu ne me laisserais pas te donner des ordres ! »

Surtout que ça paraitrait ridicule. La petite chose donnant des ordres à cette espèce de perfection humaine. Digne d’un film de science-fiction. Quoiqu’il en soit, Valentin fit un clin d’œil après cette remarque, voulant repartir sur le petit jeu de séduction. Il ne voulait pas que la discussion s’arrête sur ses insécurités. Rien de moins sexy.
Les minutes passèrent, à une vitesse folle. Les 20 minutes furent presque écoulées, lorsque Valentin regarda l’horloge au mur. Il posa alors un regard sur Alexian. Ce dernier n’avait pas bougé, et il faisait aller son regard entre la télé et son ami. Valentin eut soudainement une idée. Il retrouva un sourire taquin, tandis qu’il déposa un baiser dans le cou du bouclé. Il ne s’arrêta pas là. Comme prit d’un soudain élan d’excitation, il posa sa main sur le ventre d’Alexian, laissant même cette dernière se baladait sur son torse de rêve. Il continua de lui déposer des baisers dans le cou, descendant quelque peu afin d’arriver jusqu’à ses tétons. Il donna quelques coups de langues à l’un d’entre eux, puis remonta rapidement afin d’emprisonner les lèvres de son désormais petit-ami. Il partit dans un baiser langoureux, qui durant plusieurs longues secondes. Finalement, il recula légèrement son visage, afin de plonger dans regard dans celui de son ami. Sa main descendit alors le long de son ventre, très doucement, se rendant pour sûr à son boxer. Juste au moment où il allait poser sa main sur l’entrejambe d’Alexian, la sonnette retentit dans le duplex. Valentin eut un grand sourire, puis prit la parole.

« On dirait que les pizzas sont là ! Je vais ouvrir, tu n’es pas en mesure de le faire. »

Il rigola légèrement de la situation, tandis qu’il se leva. Il ouvrit la porte, paya les pizzas, puis referma après avoir remercié le livreur. Il avait un peu prévu son coup. Il savait que le livreur allait arriver, il avait voulu frustrer un peu Alexian. Ce n’était pas méchant. Il avait juste voulu jouer un peu avec le feu. Puis, il était convaincu que son ami avait aimé ce moment. Il aurait juste voulu que ça continue. Il revint donc avec les pizzas, qu’il posa sur la table de la cuisine. Il jeta un regard à Alexian. Ce dernier avait l’air d’avoir prit une douche froide. Valentin ne put s’empêcher de rire de sa propre bêtise.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexian Davis
avatar
les imparfaits
vos messages : 123
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Ven 22 Aoû - 2:41

L'heure des retrouvailles...


Alexian s'était fait plus silencieux, il regardait distraitement la télévision en gardant un bras autour de Valentin pour caresser un peu sa peau. Il était fatigué de son voyage à vrai dire, et il commençait à le sentir. L'avion, ce n'était pas reposant. Il allait devoir se ménager un peu les prochains jours, même si avec Valentin chez lui, ça allait être plus compliqué. Surtout ce soir, il allait peu dormir, du moins, c'était ce qu'il espérait. Les minutes passaient, il caressait doucement le bras de Valentin en le regardant par moment, il le trouvait beau, le visage reposé à fixer l'écran. Ils allaient bientôt manger, puis ils passeraient au lit. Il était déjà assez tard et il avait hâte de s'allonger confortablement. Valentin se remit à parler, encore cette affaire de domination. Il rit légèrement. Effectivement, il avait du mal à imaginer son petit ami lui donnant des ordres, c'était plutôt l'inverse. Pourtant, il ne voulait pas passer pour ce genre de types qui se croient tout permis et ne se gênent pas pour jouer les tyran. Il sourit en coin et glissa une main dans ses cheveux.

« Tu penses ? Qui sait, ça pourrait m'exciter que tu me donnes des ordres. »

Il sourit en coin et se concentra à nouveau sur la télé. Valentin se mit à embrasser son cou, Alexian pencha légèrement la tête en soupirant de plaisir, mais d'un coup, tout s'accéléra. Il n'eut pas le temps de tout comprendre mais le plus petit s'était mit à embrasser son torse et à caresser son ventre. Il ne le savait pas aussi entreprenant. Il était comme tétanisé, il le laissait faire, appréciait ses baisers et ses caresses. Un gémissement rauque s'échappa de ses lèvres lorsqu'il sentit qu'il s'attardait sur son téton. Il n'en fallait pas plus pour que la température de son corps remonte en flèche. Valentin n'avait pas l'air d'avoir peur, bien au contraire, il débordait d'assurance. Il s'installa contre lui et l'embrassa fougueusement, Alexian ne se fit pas prier pour y répondre, il posa une main sur ses fesses et les pressa doucement. Sa respiration s'était soudainement accélérée, il mit fin au baiser pour le regarder et sentit sa main le torturer doucement, descendant lentement vers son entre-jambe. Il avait envie qu'il le fasse vraiment, il baissa les yeux en se mordant fort la lèvre. Il allait même baiser son boxer pour l'aider tandis ce que quelqu'un sonna à la porte. Il ouvrit grand les yeux, interloqué lorsque Valentin se releva et alla chercher les pizzas. Il n'eut même pas le temps de comprendre. Il était la, comme un con, à nouveau frustré alors que son copain avait l'air très amusé par tout ça. Il ne lui en voulait pas, ou juste un peu. Il allait finir par ne plus tenir avec ses conneries. Valentin avait bien calculé son coup, il venait juste de le comprendre. Et ces maudites pizzas venaient à nouveau gâcher leur moment, il les maudissait. Il n'avait plus très faim, la seule chose qu'il voulait en cet instant était Valentin. Il se releva et se frotta légèrement le visage pour retrouver ses esprits. Ce n'était pas gentil de jouer ainsi avec son corps comme ça. Il ne savait plus ou donner de la tête, il passait toujours d'une grande excitation à.. rien. C'était drôle en effet, mais cette nuit il ne voulait pas se soulager tout seul. Il s'approcha de lui et l’obligea à se coller contre le plan de travail de sa cuisine. Lentement, il lui souleva son t-shirt et lui retira avant de le jeter par terre. Il se fichait que Valentin soit mal à l'aise, il devait se venger un peu, et maintenant, ils étaient un peu plus égaux.

« Alors t'es du genre comme ça toi. Tu commences quelque chose et tu ne finis pas. Je vois que tu aimes beaucoup me frustrer. Si je t'avais ordonné de continuer, tu l'aurais fait ? Parce que j'ai cru comprendre que tu m’obéissait. »

Il se colla bien à lui, toujours le même sourire sur ses lèvres pour lui montrer que tout ça n'était qu'un jeu. Il descendit légèrement ses mains au niveau de son pantalon et retira le premier bouton. Certes, Valentin allait à coup sur demander de manger ou quelque chose dans le genre, il le connaissait bien maintenant, mais il voulait essayer, juste voir si il se laissait faire, si il en avait envie. Il caressa son bas ventre en lui baissant sa braguette et vint mordiller le lobe de l'oreille en collant leurs bassins avec envie. Ses mains se glissèrent sur ses fesses et il lui baissa son pantalon pour pouvoir toucher enfin son boxer, le regardant avec malice. Il se voulut plus tendre, moins joueur et déposa ses lèvres sur les siennes avec un léger sourire, il mit son front contre le sien et lui murmura qu'il le trouvait très beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Morrison
avatar
les imparfaits
vos messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Ven 22 Aoû - 9:01






L'heure des retrouvailles...
Alexian & Valentin

Ouais, ça l’avait plutôt bien fait rire cette situation qu’il avait provoqué. Il avait mit mal à l’aise Alexian. Ou tout du moins, il l’avait surprit. C’était chacun son tour. Pour une fois qu’il osait être un peu imprévisible et joueur, le bouclé ne pouvait pas lui en tenir rigueur. À vrai dire, pour Valentin, ce n’était qu’un juste retour des choses. Et il pensait que les choses allaient en rester là. Qu’ils allaient déguster les pizzas, et que tout irait bien. Mais non. Alexian ne voulait pas en rester là. Il vint dans la cuisine. Sans dire quoi que ce soit, il recula Valentin afin de le coller au plan de travail. Et il lui retira son tee-shirt ! Le plus jeune ne savait plus trop s’il devait sourire ou pas. Ça lui rappelait quelques mauvais souvenirs, ce qu’il ne voulait surtout pas. Il avait sans doute été un peu trop loin avec cette blague. Même si les choses ne semblaient pas être trop sérieuses, et qu’Alexian jouait encore sur le fait qu’il était dominant, Valentin pouvait sentir son cœur battre à une vitesse plus rapide que la normale. Le pire était à venir. Alexian vint se coller à son ami, qui n’arrivait d’ailleurs plus à faire le moindre mouvement. Les mains du bouclé parcouraient son corps, s’attardant au niveau du pantalon. Il enleva le premier bouton. Puis la braguette. Puis… Il commença à retirer le pantalon, pour aller toucher le boxer. C’est à ce moment précis que Valentin se mit à réagir. Surtout pas le pantalon. Il le releva plutôt brutalement, obligeant ainsi Alexian à enlever ses mains.

« Faut manger, ça va être froid sinon. »

Il ne voulait pas être désagréable ou sainte-nitouche. Il savait bien que ce n’était qu’un jeu, que ce n’était pas vraiment sérieux et qu’il n’allait pas être prit sur le plan de travail. Mais… il ne voulait pas le laisser faire ça. Pas le pantalon. Il ne voulait pas se dévoiler. Il ferait n’importe quoi, si ça pouvait lui éviter de se dévêtir davantage. Alexian n’allait pas comprendre pourquoi. Et c’était presque tant mieux. S’il comprenait, alors leur histoire en deviendrait terminée. Valentin ne voulait pas. La soirée s’annonçait de toute façon plutôt mal. Alexian semblait vouloir plus que de simple câlin. Valentin avait envie de lui offrir ça mais… pour autant, il ne pouvait pas se dévêtir complètement. Ce n’était juste pas possible. À un moment ou à un autre, il y aurait forcément un problème. Valentin se retourna, soufflant un bon coup mais de façon discrète. Il prit les pizzas, ouvrant le carton les contenant. Il reprit la parole, sans se retourner cependant. Il ne voulait pas croiser le regard d’Alexian et voir une quelconque déception.

« Tu préfères celle au fromage ou au jambon ? »

Ou comment passer du coq à l’âne. Valentin était maitre en la matière. Il pouvait sentir d’ailleurs qu’Alexian n’avait pas tellement bouger et qu’il se trouvait toujours derrière lui. Il s’en voulait tellement de l’avoir retiré de cette façon. Surtout que ce n’était pas vraiment désagréable, que d’être touché par ce genre d’apollon. Il recommençait à se détester. En partie parce qu’il arrivait toujours à gâcher ce genre de moment.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexian Davis
avatar
les imparfaits
vos messages : 123
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Dim 24 Aoû - 22:43

L'heure des retrouvailles...


Pendant un instant, Alexian avait oublié que Valentin était timide, prude, et vraiment apeuré par le sexe. Il était allé trop loin et le plus petit lui avait rapidement fait comprendre en remontant son pantalon, Alexian releva brusquement ses mains et baissa la tête, comme si Valentin venait de l'engueuler. Il n'avait pas imaginé que ça se passe comme ça, il était bien con. Il avait eu envie de jouer, et c'était allé trop loin. Valentin lui avait laissé pensé qu'il avait pu aller plus loin, il l'avait beaucoup excité et Alexian avait eu envie de plus, comme n'importe quel homme, mais ça avait merdé. En même temps, il était prévenu, il lui avait dit tout à l'heure qu'il ne retirerait pas son pantalon pour dormir, il était allé trop loin, et il s'en voulait. Il resta au même endroit, tête baissée. Il était déçu contre lui même, et un peu frustré par Valentin. Il avait passé son temps à le rassurer, à lui expliquer qu'il devait prendre son temps, que ce n'était pas grave si il ne voulait pas, pourtant ces gestes montraient le contraire. Valentin devait perdre sa confiance en lui et c'était tout ce qu'il craignait. Alexian en avait envie et il se trahissait. Il soupira légèrement et regarda Valentin porter les pizzas à table. Ils ne devaient pas continuer comme ça. C'était l'heure de manger, Alexian alla vers sa cuisine et sortit de quoi mettre le couvert. Il déposa tout à table et alluma la bougie qu'il y avait au milieu. Ca redonnait un côté romantique à la situation, même si les pizzas ce n'était pas l'idéal. Il alla aussi dans son bar et sortit sa meilleure bouteille de champagne. Il ne buvait pas beaucoup en ce moment, mais c'était l'occasion de la sortir, il voulait que Valentin la goûte. Il lui parlait du repas, comme pour changer de sujet. En même temps, ils n'allaient pas rester sur cette histoire, c'était gênant pour tous les deux.

« Hm.. je pense prendre une part de chaque. »

Il s'installa à table une fois que tout fut bien mit et remplit leurs coupes de champagne. Il coupa une petite part de chaque pizza et les déposa dans l'assiette de Valentin, il fallait au moins qu'il mange ça, il les avait vraiment fait petites. Il attrapa une première part de pizza au fromage bien plus grosse pour lui qu'il déposa dans son assiette. En règle générale, lorsqu'il mangeait ça, il ne prenait pas le temps de bien couper et de prendre son temps. Alexian était du genre à avaler tout en quatrième vitesse en mangeant avec les doigts devant sa télé. Mais il ne connaissait pas assez Valentin pour se permettre de lui montrer ce genre d'aspect de sa vie. Alexian était bourré de défauts, il voulait juste paraître toujours parfait. Il aimait avoir le contrôle, pourtant depuis le début, il merdait sans cesse avec Valentin, c'était peut être ça qui faisait le charme de cette relation, il n'était pas sur de lui comme avait, il réapprenait pleins de choses à ses côtés et doutait, pour la première fois depuis longtemps. Il doutait de lui, de sa capacité à séduire, à être aimé. Il voulait être parfait, Valentin méritait quelqu'un de parfait. D'ailleurs, il voulait s'excuser. Il prit une gorgée de champagne pour se donner du courage et s'essuya ensuite la bouche avec une serviette. La main de Valentin était sur la table et il en profita pour la prendre dans la sienne. Elle était si petite.

« Excuse moi pour tout à l'heure. J'aurais pas du. Je sais que tu ne veux pas aller trop vite et.. je fais tout l'inverse que ce que tu demandes. Je suis vraiment désolé. »

Il caressa sa main avec un air coupable, il s'en voulait et il comptait bien se racheter. Un sourire s'esquissa sur ses lèvres, il ne voulait pas dramatiser ni mettre Valentin mal à l'aise. Il ne devait pas se sentir mal de ne pas arriver à faire ce genre de choses. Il se pencha un peu et déposa un baiser sur la paume de sa main avec un léger sourire avant de se remettre à manger proprement, finissant son verre de champagne. Valentin était toujours torse nu devant lui, et ce qu'il voyait ne lui déplaisait pas, bien au contraire, il était content de ne pas l'avoir vu se ruer sur son t-shirt pour le remettre immédiatement, c'était déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Morrison
avatar
les imparfaits
vos messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Lun 25 Aoû - 10:03






L'heure des retrouvailles...
Alexian & Valentin

Ils allaient donc passer à table, même si c’était Valentin qui avait failli passer à la casserole quelques secondes auparavant. Les choses avaient dérapés, et Valentin se sentait carrément responsable de tout ça. S’il n’avait pas tenté Alexian alors rien de tout ceci ne se serait passé. Il avait voulu jouer avec le feu et il s’était brulé. Il se sentait surtout mal pour son ami, qui devait ressentir une gêne inexplicable. Il n’avait pas voulu le frustrer, loin de là. Il ne pouvait pas expliquer ce qu’il en était, ni pourquoi il avait soudainement remonté son pantalon. Mais ce n’était pas parce qu’il refusait de se rapprocher de lui. Certes, il voulait attendre un peu. Au moins d’être dans la chambre. Mais ce n’était pas la raison de cette réaction un poil excessive. Enfin bref. Ils s’installèrent à la table après qu’Alexian ait suggéré qu’ils prennent chacun un peu des deux pizzas. Ce n’était pas une mauvaise idée. Dans tous les cas, le plus jeune n’avait toujours pas très faim. Rien qu’un peu, mais surement pas autant que le bouclé. Donc ça l’arrangeait plutôt bien que ce dernier ne lui donne qu’un petit morceau. Pour une fois qu’il n’insistait pas pour qu’il mange à s’en faire mal au ventre. Le bouclé avait préparé le champagne. Valentin n’avait pas l’habitude de boire de l’alcool. Il était contre toute forme d’addiction : alcool, tabac, drogue… Tout ceci ne faisait pas partit de sa vie. Ce n’était pas vraiment un choix. Il n’aimait pas le gout de l’alcool, et il n’arrivait pas à devenir accroc au tabac. Le sucre était sa seule addiction, avec quelque chose de plus personnel. Mais il n’allait pas faire son difficile. Il prit une gorgée du liquide jaunâtre, essayant de ne pas trop grimacer, puis mangea un morceau ridicule de pizza. C’est à ce moment qu’il sentit une main se poser sur la sienne, vraisemblablement celle d’Alexian. Ce dernier prit la parole, s’excusant de son comportement un peu plus tôt. Valentin tourna la tête vers lui, souriant timidement. Il ne lui en voulait pas. Il ne devait pas s’arrêter à ça.

« T’en fait pas. C’est plutôt flatteur. En fait, le problème c’est surtout que… Enfin, ça va te sembler ridicule mais… Je veux pas enlever mon pantalon. Mais dis-toi que c’était pas désagréable. Donc ne culpabilise pas. »

Valentin lui fit un clin d’œil, fier de son propre petit discours qui était pourtant loin d’égaler ceux de son ami. Il sentit ce dernier lui déposer un baiser sur la main, ce qui le fit rougir légèrement. Pour se donner une contenance, il prit la coupe de champagne pour la porter à ses lèvres. Ouais, il n’était vraiment pas fan. Ça avait un gout bizarre, loin de celui d’un bon jus d’orange. Il ne voulait pas faire le difficile à nouveau, alors il se tût. Il termina de manger sa part de pizza. Il était toujours torse nu, il n’avait pas remis son tee-shirt. Même s’il n’aimait pas son corps, et que son torse ne dérogeait pas à la règle, il essayait de faire des efforts. Alexian n’avait pas l’air de détester ça, alors pourquoi pas. Mais non, il ne comprenait vraiment pas pourquoi il aimait son torse. Un mystère. Il termina donc son assiette, puis posa son regard sur Alexian. Bon sang. Il était vraiment beau. Il avait de la chance d’être à ses côtés, et qu’il s’intéresse à lui. Sans s’en rendre compte, il était en train de sourire bêtement en regardant le jeune bouclé. Un peu comme une adolescente amoureuse, bien qu’il ne se sentait pas aussi amoureux que ça. Un peu sans doute, enfin… Bref, il ne voulait pas penser à ça. La soirée se terminait. Alexian devait être fatigué à cause de son vol. Ils allaient surement pas tarder à rejoindre le lit.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexian Davis
avatar
les imparfaits
vos messages : 123
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Ven 29 Aoû - 3:53

L'heure des retrouvailles...


Valentin n'avait pas l'air en colère, c'était tant mieux, il ne voulait pas le vexer ou lui faire peur comme la première fois. Le dîner se déroula en silence, et finalement ça faisait du bien d'être dans le calme, surtout qu'Alexian était exténué, Valentin mangeait à un rythme d'escargot, il avait mangé à peine la moitié de sa part alors qu'Alexian avait déjà attaqué sa troisième, il avait vraiment très faim et prendre un minimum de forces si il ne voulait pas s'écrouler une fois sur le lit. D'ailleurs, peut être que Valentin devrait manger un peu plus pour éviter de s'endormir trop tôt lui aussi. Enfin peut être que c'était ce que Valentin avait prévu, dormir paisiblement l'un à côté de l'autre. Si il fallait s'en contenter, il le ferait. Il l'écouta en silence en tentant de le comprendre, en vain. Il voulait bien croire qu'il était très pudique et qu'il n'aimait pas beaucoup son corps. Il ne l'obligerait jamais à se mettre nu, mais ses jambes ? Qu'est ce qu'il pouvait bien leur reprocher pour les cacher tant que ça. Il pensa à des cicatrices ou ce genre de choses. Oui, c'était sûrement pas. Il lui avait déjà parlé de ce genre de traumatismes concernant le sexe et de sa mauvaise première expérience, il devait garder des séquelles, autant physiques que psychologiques. Il se demanda si cette vieille cicatrice à la tempe n'était d'ailleurs pas en rapport avec ça. Il se pinça légèrement les lèvres et essaya de retenir seulement la partie où il disait que ce n'était pas désagréable.

« Ce n'est pas ridicule. Si tu n'as pas envie, ne le fait pas. Mais je suis sur que j'aimerai tes jambes comme j'aime tout chez toi. »

Il aimait le regard bêtement amoureux que Valentin lui portait et Alexian ne pouvait pas s'empêcher de sourire bêtement en le fixant lui aussi, avec un air tendre et protecteur. Il vit Valentin faire une très légère grimace en finissant son verre, ça le fit sourire. Il ressemblait à un enfant qui goûtait de l'alcool. Alexian lui se resservit, et s'arrêta à sa quatrième part de pizza. Il aurait bien pu en manger une cinquième, mais ne voulait pas passer pour un glouton, ce n'était pas très romantique.Valentin avait tout mangé, il n'allait pas le resservir et l'embêter, il n'était pas la pour lui faire la morale et le forcer à quoi que se soit. Il avait déjà comprit que ce genre de choses l'embêtait. Et ce n'était pas du tout le but. Une fois fini, il se releva, prit les assiettes et les couverts pour tout débarrasser. Normalement, il ne prenait même pas le temps de faire ça mais à son âge, il devait sérieusement songer à pouvoir entretenir son appartement tout seul. Il déposa tout dans le lave vaisselle et rangea les restes de pizza et le champagne. Il prit même le soin de bien nettoyer la table, il ne laissait pas Valentin l'aider, c'était son invité.

« Je vais me laver les dents. Tu peux prendre ta douche ce soir ou demain, c'est comme tu veux. »

Alexian n'avait qu'une envie, pouvoir enfin s'allonger, il lui fit un léger sourire en passant et prit la salle de bain en premier, il laissa la porte grande ouverte, n'ayant pas besoin de se cacher. Il se regarda dans le miroir, il n'avait pas une mine très en forme et ça l'embêtait beaucoup. Il se lava les dents pendant trois bonnes minutes, il prenait extrêmement soin de sa dentition. Il ne se mettait évidemment pas en pyjama, en plus, il faisait chaud. Il passa une main dans ses boucles pour tenter de les remettre en place et sortit de la salle de bain, dans le couloir, il intercepta Valentin pour déposer un baiser sur ses lèvres en souriant légèrement et rejoint sa chambre, le laissant se débarbouiller un peu après le repas. Il s'installa sur son lit après avoir ouvert la fenêtre. Son quartier était très calme, on entendait simplement le bruit de la légère brise. Alexian s'étira, et fixa le plafond. Il était vraiment heureux d'être rentré chez lui, surtout en si bonne compagnie. Il croisa un bras derrière sa tête et ferma les yeux, si il avait été seul, il se serait sûrement endormi, mais il ne pouvait pas, il était trop excité, il attendait patiemment Valentin, n'ayant qu'une hâte, se retrouver au lit avec lui. Il y avait pensé toute la journée. Il ne savait pas trop ce que la soirée allait lui réserver, tout dépendait en fait uniquement de Valentin malgré tout il était heureux, même si il devait se contenter uniquement de baiser, le tout était que ça se termine bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Morrison
avatar
les imparfaits
vos messages : 149
Date d'inscription : 20/05/2014

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   Ven 29 Aoû - 7:08






L'heure des retrouvailles...
Alexian & Valentin

Le repas était presque terminé, tandis qu’Alexian venait de rassurer une nouvelle fois Valentin. Ce dernier n’en ressortait pas totalement convaincu, mais il appréciait l’effort. Quoiqu’il en soit, il termina son morceau de pizza ainsi que son verre, difficilement ceci dit. Il attendit patiemment que le jeune bouclé ait également terminé. Question de politesse. Et puis, il avait prévu de débarrasser la table et d’aider le mieux possible. Il n’avait personne pour faire son ménage à son appartement, il avait donc prit l’habitude de ranger systématiquement ses affaires. Mais bon. Apparemment, Alexian avait déjà eut l’idée puisqu’il débarrassa presque aussitôt, ne laissant pas le temps au plus jeune de le faire. Suite à ça, il indiqua qu’il allait se brosser les dents et que Valentin pourrait ensuite prendre sa douche ou attendre le lendemain matin. Ce dernier acquiesça, avant de voir son ami s’éloigner vers la salle de bain. Il se retrouvait ainsi seul, dans l’imposante demeure. Il n’était pas du genre indiscret, à fouiller partout. Il savait respecter une intimité, et il avait une ligne de conduite dans sa vie : Ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse. Il ne voudrait vraiment pas qu’Alexian essaye de découvrir certains de ses petits secrets. Ainsi, il attendit dans le couloir prêt de son sac de sport qu’il avait préparé pour l’occasion. Il allait prendre sa douche. L’occasion d’avoir un moment à soi, puis il voulait être tout propre pour rejoindre Alexian. Ce dernier revint plutôt vite, déposant un rapide baiser sur les lèvres de son invité, avant de repartir vers la chambre. La voie était libre. Valentin prit son gros sac puis se rendit dans la salle de bain. Il ferma la porte avec le verrou, puis se déshabilla. Il avait prévu de mettre un bac de pyjama, encore une fois pour se camoufler le plus possible.
Il rentra dans la douche, et y resta pendant 10 longues minutes. Il ne voulait pas utiliser trop d’eau, oubliant un moment qu’Alexian avait les moyens de payer ses factures. Il sortit de la construction italienne. Il essayait d’aller assez vite pour ne pas faire attendre son ami. Ainsi, il se sécha, s’habilla et se lava les dents à une vitesse folle. Il nettoya également un peu les lieux avant de rouvrir la porte et de sortir. Il était pieds nus, et le sol carrelé n’était même pas froid. On était loin de son appartement minable pour le coup. Comme prévu, il n’avait mis qu’un bas de pyjama cachant ses jambes, mais restait tout de même torse nu. Une maigre consolation pour Alexian.

Il se rendit jusque dans la chambre, où il découvrait son ami allongé sur le lit en train de rêvasser. Le vol avait dut être long, et il devait être probablement fatigué. Ce n’était peut-être pas une bonne idée d’aller très loin ce soir.

« Demain avant de partir, rappel moi que je dois prendre ta douche pour la mettre chez moi ! »

Il décrocha un sourire amusé, tout en rejoignant Alexian sur le lit. La blague en soi était nulle, mais il voulait détendre l’atmosphère et se détendre aussi par la même occasion. Il ne s’était jamais retrouvé dans cette situation, où il savait clairement qu’il allait probablement faire l’amour avec quelqu’un. Il découvrait, et c’était assez intimidant. Mais il ne voulait pas redevenir ce garçon incertain, alors il blaguait de façon foireuse. Il s’allongea à son tour, juste à côté de son ami bouclé qui n’avait gardé que son boxer. Valentin commençait à se faire à cette tenue. Il croisa lui aussi un bras derrière sa tête, afin de relever un peu cette dernière, puis posa son autre main sur son ventre plat. Il ne savait ni quoi faire, ni quoi dire. Encore fallait-il qu’il y ait un quelconque truc à faire. Il était complètement perdu.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'heure des retrouvailles... ► pv. Alexian&Valentin [Hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» j'avais une heure à perdre ...
» 2010-02-14 - CATALANOTTI S. - Heure d'orgue, Cannes - 14 FEV - 16h30
» Portes ouvertes jusqu'a quelle heure ?
» A quelle heure vous levez-vous ?
» JOUR J HEURE H POUR L'ALBUM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: le coin sud :: les habitations-