AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I feel alive when your hands rest on me. ∞ Blue & Neal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blueberry Wheeler
avatar
les présents
vos messages : 120
Date d'inscription : 19/07/2014

MessageSujet: I feel alive when your hands rest on me. ∞ Blue & Neal   Lun 21 Juil - 23:46

I feel alive when your hands rest on me.
Neal * Blueberry
Il était dix-huit heures, Blueberry venait de rentrer chez elle pour repartir dans peu de temps faire son service au Café Expresso. Elle traversait sa chambre pour aller préparer ses affaires avant de filer dans la salle de bain. L'envie de se jeter sur son lit ne manquait pas, elle avait eu cours toute la journée, avec seulement une demi heure de pause pour déjeuner. Les entraînements étaient intenses et l'obligeait toujours à être au top. Elle avait parfois du mal à allier ses études et son job à mi temps mais elle n'avait pas le choix, maintenant qu'elle avait son indépendance tant attendue, il fallait assumer derrière.
La jeune femme fila sans plus tarder sous la douche, afin de se détendre un peu avant cette longue soirée. L'eau chaude coulait le long de son corps, tandis qu'elle fermait les yeux, laissant son esprit vagabonder.
Blueberry s'habilla d'un chemisier blanc et d'une jupe courte noire, simple mais elle ne pouvait pas se permettre trop d’extravagance. Elle se contempla dans le miroir, se trouvant tout de même plutôt sexy et séduisante dans cette tenue. Ça fera l'affaire, le patron n'était pas trop exigeant là dessus et heureusement, elle se voyait mal aller bosser en uniforme ringard. D'autant plus qu'elle parvenait souvent à ramener quelques jeunes hommes en travaillant là bas, alors plaire un minimum était un devoir pour entretenir son pouvoir de séduction. Et puis au contraire, si la serveuse était mignonne et bien foutue, les clients avaient tendance à venir régulièrement.

Une fois habillée elle enfila ses escarpins noirs, ajusta correctement sa jupe et recouvrit ses lèvres d'un rose discret et naturel. Elle passa une main dans sa longue chevelure et attrapa son sac à main avant de sortir de l'appartement. Cela faisait bientôt un an que la jeune femme avait trouvé ce boulot de serveuse à mi-temps. Même si le rythme était parfois difficile à suivre, elle s'y plaisait plutôt bien. L'ambiance était sympa, et elle avait l'impression d'être assez appréciée là-bas.
A peine entrée à l'intérieur du café, elle salua les quelques habitués avec un grand sourire avant d'aller poser son sac dans la pièce réservée au personnel. C'était pas compliqué, avec un beau sourire les clients étaient tout de suite plus agréables et de bonne humeur.

Peu à peu le café se remplissait et elle enchaînait les commandes sans perdre trop de temps. Enfin, elle avait tout de même repéré ce beau brun accoudé au comptoir qui lui lançait quelques regards charmeurs. Étrange, elle ne l'avait encore jamais croisé ici. Elle commençait à avoir l'habitude et repérait très facilement les nouvelles têtes.
Blueberry était occupée à préparer une commande lorsqu'une voix sensuelle s'adressa directement à elle. Elle n'eu même pas besoin de se retourner pour savoir de qui il s'agissait. C'était un peu la surprise, il prévenait rarement lorsqu'il lui faisait l'honneur de sa présence. Il aimait la surprendre et ça tombait bien puisqu'elle adorait les surprises, enfin venant de lui elle savait que ça lui plairait d'office. Un sourire se dessinait inconsciemment sur ses lèvres tandis qu'elle se retournait, un cappuccino à la main. « Tiens donc, Neal », lui dit-elle avec un regard rempli de malice.

made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neal Warren
avatar
les présents
vos messages : 219
Date d'inscription : 08/07/2014

MessageSujet: Re: I feel alive when your hands rest on me. ∞ Blue & Neal   Dim 31 Aoû - 23:48

i feel alive when your hands

rest on me
 
NEABERRY


« Aujourd’hui, je suis fier de dire que les plages de Caerphilly sont entretenues. Et ce chaque jour, grâce à une équipe soudée et unie… Unie plus que jamais, pour la vie à long terme du respect de l’environnement dans notre jolie ville. Ensemble, sauvais les espaces verts gallois ! … » Blah. Blah. Blah. Sérieusement, ils avaient pas plus chiants comme discours ? Neal se le demandait. Puis, si vous ça vous endort, alors imaginez de passer la journée à les écouter, les interviewer, les filmer dans leurs activités si respectueuses envers la nature, ces écolos. Impossible, vous me direz ? Et pourtant, il l’a fait. Il en a eu le courage. Le reporter de la ville s’est vêtu de vert (petit clin d’œil qu’il ne faut pas louper, à la télé) ce matin en se levant, a briffé toute son équipe technique et est parti pour rencontrer le groupe de verts de la ville. Son reportage, il aura eu l’impression d’y passer une éternité à le faire. Ce que ces gens peuvent être ennuyants. Si ce n’est le paquet de sous qu’il empochera, quand il sera diffusé sur la chaîne locale, rien ne motivait Neal. Heureusement, il avait son iPhone pour jouer discrètement quand les discours devenaient trop … intenses, pour qu’il puisse en prendre part. Nan en fait c’était son seul moyen de survie. Vraiment, ils n’avaient pas plus poignants que nettoyer le bord de mer caerphillien pour attirer plus de monde à leur club qui doit être… passionnant. Même dans ses pensées, il s’efforçait d’être poli.

Heureusement pour lui, il avait eu le temps de se trouver un rendez-vous pour le soir. La fin de journée enfin arrivée, il n’était pas resté une seconde de plus et avait sauté dans son cabriolet et foncé chez lui pour se préparer. La fille qu’il avait « invitée » (c’était surtout un prétexte pour l’amener dans son lit, le coup du « On va boire un verre ? »), avait beau être une de ces blondes bimbos et écervelées, il prenait tout de même soin de son apparence. Douche dans sa baignoire luxueuse, cheveux lissés puis coiffés, tenue chic, comme d’habitude. Cette fois, il avait opté pour un pantalon en toile blanc, ainsi qu’une chemise bleu pâle. Parfum des plus envoûtants, montre des plus coûteuses, puis chaussures des plus connus, il était enfin prêt. Prêt pour sauter une nouvelle fois dans son cabriolet sportif rouge et aller chercher sa belle blonde. La beauté. C’est sûrement tout ce qu’elle devait avoir pour elle… en même temps, c’est vrai qu’il était dur de décrocher son regard de ces jambes si lisses et interminables ainsi que de son décolleté.

Il arrive enfin devant le café. Le café populaire du centre-ville. Pas vraiment adapté pour leur tenue et pour ce type de bolide à l’entrée, mais tant pis. En fait, s’il ne l’avait pas emmené à une soirée huppée ce soir, c’est bien parce qu’il avait une tout autre idée en tête. Faire jalouser une de ses conquêtes plus… importe que les autres. Plus intime encore. Blue. Il y avait pensé toute la journée, il avait tellement hâte de voir sa tête lorsqu’elle croira qu’il est venu attendre la fin de son service comme à son habitude alors qu’il est accompagné. Il ouvrit la porte à la godiche en talons aiguilles et ils entendirent, à peine entrés, le groupe de musique et son air jovial. Face à lui, de dos, sa belle brune (beaucoup plus que sa blonde), prenait une commande. Il avança et se retrouva juste derrière. D’une voix sensuelle et des plus excitantes – enfin, il espérait –, il lui lança un simple.  « Salut ma belle. » Elle se retourna, et il rapprocha un peu plus sa pigeonne de lui en mettant une main sur sa hanche et la colla à la sienne. Son regard cherchait celui de Blueberry juste après avoir regardé le visage de son amie avec envie, comme pour lancer un duel. « Ramène-nous deux d’ces cafés alcoolisés, on est juste là pour s’échauffer un peu avant d’aller en soirée. La haute classe, tu comprends. » Toujours aussi vantard, il savait qu’elle comprendrait l’ironie de cette dernière phrase. Quoique, c’en est pas toujours…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blueberry Wheeler
avatar
les présents
vos messages : 120
Date d'inscription : 19/07/2014

MessageSujet: Re: I feel alive when your hands rest on me. ∞ Blue & Neal   Jeu 4 Sep - 23:09

I feel alive when your hands rest on me.
Neal * Blueberry
Je déchantais rapidement lorsque je m'aperçue que Neal n'était pas là exclusivement pour moi, mais qu'il était bel et bien accompagné. Il s'était tranquillement installé au bar, juste devant moi, au bras de cette jeune femme au décolleté plongeant et provoquant. Mon sourire s'effaçais légèrement lorsque mes yeux se posèrent sur elle. Je reconnais qu'au son de cette voix sensuelle je m'attendais à le voir seul, venu attendre la fin de mon service comme il en avait régulièrement l'habitude. Mais Monsieur était apparemment d'humeur joueuse ce soir, voulant me rendre jalouse avec une autre. Je souriais intérieurement, même s'il était plutôt facile de me rendre jalouse étant donné mon petit côté possessif qui avait régulièrement tendance à ressortir, j'étais presque flattée qu'il ai voulu me rendre jalouse avec une autre femme.

Toutefois, sa mine narquoise ne tardait pas à m'exaspérer tandis qu'il prenait par la hanche sa dernière trouvaille tout en me commandant deux cafés alcoolisés. Je détestais cet air autoritaire qu'il prenait, sûr de lui aux côtés de son nouveau joujou qui ne ferait même pas le temps de la soirée, chose à laquelle je veillerais particulièrement. « Bien sûr », répondis-je simplement. Je m'efforçais d'être polie, souriant ironiquement aux deux jeunes gens face à moi. Il n'avait pas du avoir trop de mal à la trouver, Neal n'était pas vraiment le genre de mec à qui l'on refusait quoi que ce soit. Il en était d'ailleurs bien trop fier à mon goût, de ce petit côté personne-ne-peut-me-résister. Plutôt charmant, un sourire séduisant, toujours bien soigné, bien habillé, il en faisait rêver plus d'une et pourtant il savait parfaitement jouer le salaud quand il voulait. Il se pensait irrésistible et ne se privait pas pour en jouer, chose que j'avais tendance à faire moi aussi.
Malgré tout, j'étais persuadée que s'il me vexait trop et que je refusais de lui ce soir il parviendrait à la mettre sans trop de difficulté dans son lit, mais il n'était pas là par hasard et ce n'était pas ce qu'il cherchait en premier lieu. Quoi qu'il en soit, je n'avais absolument rien à envier à cette fille, à tous les niveaux.

Il avait osé. Neal se pavanait avec cette blondasse et ça l'amusait. Je voyais clairement qu'il prenait son pied à me faire bouillir derrière mon comptoir. Il me défiait et le pire c'est qu'il savait qu'en retour je pouvais moi aussi me montrer très provocante. Il avait de la chance de se trouver sur mon lieu de travail, lieu où je me devais de rester calme et aimable, ce que jusqu'à présent je réussissais parfaitement. Je fis mine de me désintéresser totalement de lui et de sa greluche sans cervelle, m'appliquant dans mon travail sans leur accorder plus d'attention. Je pris la commande d'un autre client, plutôt charmant, à qui je ne manqua pas de faire les yeux doux sous le regard vigilent de Neal. J'espère qu'il ne croyait pas que j'allais me priver, je ne le faisait déjà pas habituellement mais alors qu'il se ramenait ici avec une autre je n'allais clairement pas me gêner pour en profiter ouvertement.

Le café commençait peu à peu à se remplir, une bonne ambiance régnait tandis que le groupe de musique présent terminait leur première chanson sous les applaudissements. Les clients n'allaient pas tarder à se faire de plus en plus nombreux, je préparais rapidement les commandes. Servant le beau blond à ma droite, je lui accordais un de mes sourires de séductrice. Je revins ensuite vers eux, deux cafés à la main que je déposais délicatement. J'avais volontairement pris une démarche sexy, me penchant sensuellement vers Neal afin de lui offrir une jolie vue, prenant soin auparavant de déboutonner un peu plus mon chemisier. Je cherchais à le faire craquer et elle, je voulais simplement la faire enrager, il avait choisit une pétasse provocante, pas de soucis, j'allais jouer les pétasses provocantes. « Autre chose ? », demandais-je poliment, d'un air innocent, le tout en regardant Neal droit dans les yeux. Il en avait absolument rien à faire de cette fille, j'en étais persuadée, il avait beau tout faire pour me faire penser le contraire, je n'en croyais pas un mot.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I feel alive when your hands rest on me. ∞ Blue & Neal   

Revenir en haut Aller en bas
 

I feel alive when your hands rest on me. ∞ Blue & Neal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les vieilles Canailles : bercy 5 novembre 2014
» REST IN PEACE
» beLIEve me michael jackson is still alive
» Alive (Bomp Records)
» Optimus Alive 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: le centre de la ville :: café expresso-