AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Mer 2 Juil - 18:16

C’était une garde comme les autres. Enfin, c’est ce que je pensais… J’avais une dialyse de prévue ce matin. Je n’avais pas le temps ni l’envie de m’y rendre. Mes patients étaient prioritaires. Je n’avais déjà pas été à la précédente. Je n’en avais jamais loupé deux de suite. J’évitais un maximum. Je savais que cela pourrait avoir de grosses séquelles. Mais je ne l’avais tout de même pas fait. Je revenais d’une pause de 12 heures. Et j’avais un peu trop bu. Je préférais donc éviter que cela se sache. Mais je me sentais apte à travailler. J’avais arrêté de boire quelques heures avant la reprise. Je calculais assez régulièrement en fait. Quelques semaines s’étaient écoulées depuis notre balade à la plage. Je lui avais promis de faire des efforts ou du moins d’essayer. J’avais tenu deux jours, deux minuscules jours. Mais j’étais, sans doute, trop accro que pour arrêter toute seule. Alors, pour ne pas croiser le regard d’Aymeric et pour ne pas avoir de confrontation, je travaillais un maximum. Je prenais toutes les gardes qui passaient. Je n’étais que très rarement à la maison. Je me dépensais dans mon travail, il était toute ma vie. Aymeric venait de temps en temps me dire bonjour en pédiatrie. Mais c’était le seul moment où j’étais complètement clean. Il devait donc certainement penser que tout allait bien. Mon bipeur avait sonné. La petite fille du lit cinq s’enfonçait. Je m’occupais de ce cas. J’étais à l’autre bout du couloir, j’entrepris alors de courir. Je n’avais pas atteint la moitié que je m’évanouissais. J’étais, inconsciente, sur le sol. Une infirmière, qui avait le numéro d’Aymeric avait accouru et appelé à l’aide. Ils m’ont directement amenée aux urgences. Comme d’habitude, j’étais prise en charge par Byron, qui d’autre ? Il m’avait posé une perfusion et me faisait une dialyse d’urgence. C’était à peine s’il ne m’avait pas attachée, de peur que je ne parte. Mais j’étais beaucoup trop faible. J’étais dans un sommeil profond. Je sentais une présence, quelqu’un m’observait. Ce ne pouvait être qu’Aymeric. J’ouvrais doucement les yeux. « Mon cœur.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Mer 2 Juil - 19:03

 
Il est peut-être trop tard...


Je vivais chez Louise, et pourtant j'ai l'impression de la voir encore moins que lorsqu'on vivait séparément. J'étais obligé de venir dans son service si je voulais espérer échanger quelques mots avec elle, c'était vraiment frustrant... Elle paraissait aller bien aux premiers abords, elle se comportait normalement, surtout que maintenant nous n'avions plus besoin de nous cacher, on avait rendu ça officiel pour éviter les commérages de couloir. Mais elle semblait avoir un comportement étrange, comme ci elle faisait exprès de m'éviter depuis quelques semaines. Rien n'avait changé... Enfin je pouvais pas non plus savoir ce qu'elle consommait, étant donné qu'elle revenait très peu dans sa propre maison. Je ne savais pas quoi en penser? Peut être que je me faisais des films? Elle m'avait dit vouloir baisser son nombre d'heures, et c'est ce qui clochait... Je la voyais encore moins qu'avant, c'est pour dire. J'allais travailler ce matin, en traînant un peu des pieds, j'étais pas déprimé, mais presque, mes problèmes personnels prenaient beaucoup de place dans ma tête, et j'avais du mal à entendre en plus les problèmes des autres. Mon collègue m'avait proposé peut être de prendre un congé, et de remettre les choses au clair, parce que j'étais plus un boulet qu'autre chose en ce moment. J'étais avec une patiente quand mon téléphone portable sonna. Je m'excusa un instant auprès d'elle pour prendre l'appel, j'avais un mauvais pressentiment.
Quoi? Non, non, j'arrive tout de suite.
Sans réfléchir, je laissa la patiente complètement perdue dans mon bureau, prévenant un collègue, je suis allé directement aux urgences rejoindre Louise. Et encore une fois, on ne me révéla rien du tout, parce que je n'avais aucun lien de parenté avec Louise. Combien de temps on allait encore me cacher la vérité. Je resta auprès d'elle et on finit par l'amener dans une chambre. J'avais l'impression d'être retourné en arrière comme il y a quelques semaines. Je me frottais les yeux, attendant qu'elle finisse par ouvrir les yeux. Je l'entendis prononcer quelque chose et je vis ses yeux s'ouvrir faiblement. Je me saisis de sa main pour la rassurer:
Oui, je suis là....
J'aurais bien aimé qu'elle m'explique ce qui avait pu se passer, je n'avais eu aucun détail, on aimait bien me mettre à l'écart de la santé de ma petite amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Mer 2 Juil - 19:22

J’étais allongée, sur ce lit. Je me sentais tellement faible. J’avais fini par ouvrir les yeux. Je fus étonnée de voir Aymeric. Qui l’avait prévenu ? Il n’avait pas de patients ? J’essayais de sourire doucement en le regardant. Il y avait assez bien de fils et de tubes sur moi. Un appareil prenait ma tension tous les quart d’heures. Ils avaient mis des patchs pour surveiller mon rythme cardiaque. Je portais une de ces chemises de nuit de l’hôpital. Je les détestais. Elles ne ressemblaient à rien. Et j’étais loin d’être sexy là – dedans. Je ne voulais pas que cela fasse fuir Aymeric. Je pris le temps de regarder ce que j’avais comme outils médicaux. J’avais pu observer que les scratchs pour attacher les patients se trouvaient sur les côtés du lit. Byron avait dû certainement hésité longtemps. Il savait que je n’étais pas docile. Je prenais facilement la fuite face à tout cela. Je me doutais de la raison pour laquelle j’étais là. J’avais rapidement vu les appareils de dialyse… Je n’aurai peut – être pas dû autant jouer avec ma santé… « Tes patients ? ». C’était la première chose à laquelle j’avais pensé. Il était 13 heures. Il était loin d’avoir fini sa journée. Je ne voulais pas qu’il ait de problèmes avec son chef. Sa main était sur la mienne. Cela me rassurait. J’étais incapable de m’enfuir comme la fois passée. De un, je n’avais pas la force. De deux, il y avait trop de choses branchées. J’avais déjà eu l’occasion de voir des patients branchés à autant de machines que moi. Mais là, c’était moi. Je prenais peur, je paniquais. J’essayais de me relever, en vain. Je n’y arrivais pas. « Aym’, et les enfants ? Ils m’attendent. Ils ont besoin de moi. ». C’était la phase de réveil. Il était normal que je sois comme ça. On pouvait lire dans mes yeux la panique. J’avais tellement de questions qui me passaient par la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Mer 2 Juil - 20:23

 
Il est peut-être trop tard...


Lorsque l'on m'avait appelé, j'avais crains le pire... On m'avait juste dit que Louise était inconsciente et qu'il fallait que je me dépêche d'aller aux urgences. Pendant une minute, je me suis imaginé le pire, qu'elle avait quitté ce monde, qu'elle m'avait quitté. J'ai ressenti une douleur insupportable dans la poitrine, comme ci on m'avait arraché le cœur. Et là, c'était apparu tellement évident... Je l'aimais. Ça ne pouvait pas en être autrement, c'était la femme que j'aimais d'un amour indescriptible. J'avais été soulagé d'un poids en sachant qu'elle n'était pas partie, même si il persistait un problème : elle avait des problèmes de santé. Il suffisait de voir sa chambre d'hôpital pour le comprendre. Elle avait ouvert les yeux, je lui serrais la main, elle risquait de paniquer d'un instant à l'autre, qui était une réaction normale. Pourquoi me parlait-elle de mes patients ? Encore une fois, elle s'intéressait aux autres avant elle-même.
Ils se débrouilleront sans moi pour une fois, j'ai le droit de rester auprès de la femme que j'aime non?
D'un seul coup, elle se releva mais son médecin avait veillé à ce qu'elle ne puisse pas s'enfuir cette fois, même sans tout ça, elle avait une batterie de fils accrochée à son corps, elle n'aurait jamais pu les enlever. Elle était prise de panique, rien qu'en voyant son regard je le voyais. Je me leva, pour qu'elle se remette correctement dans son lit, tout en caressant la joue.
Calmes-toi, d'accord ? Tu n'es pas indispensable, même si tes petits patients risquent de te regretter, cette fois tu restes coucher et tu te reposes. Je vais y veiller personnellement.
Je lui souris, touchant ses cheveux. Je n'avais pas eu de conversations aussi longues avec Louise ces derniers jours, ce qui m'attrista. Lorsque je fus certain qu'elle se soit calmée, je me ressayai à côté d'elle, et enfin lui posais la question qui me trottait dans la tête :
Tu as un soucis de santé c'est ça ? Les médecins ont refusé de me parler mais... Tous ces appareils me confirment cette idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Mer 2 Juil - 20:41

Sa phrase m’avait fait un choc. Il avait le droit de rester auprès de la femme qu’il aime ? Il m’aimait ? Vraiment ? Je ne m’y attendais pas. Pas comme ça, pas maintenant. Mais il l’avait dit. C’est qu’il le pensait. Cela me touchait tellement qu’une larme montrait le bout de son nez. Je l’essuyais rapidement du revers de la main. Il était le premier garçon à me le dire. « Oui, tu as le droit de rester auprès de la femme que tu aimes. Mais l’homme que j’aime avait peut – être d’autres choses à faire, non ? ». C’était à mon tour de le caser. Ce n’était peut – être pas la meilleure façon de le lui dire mais c’était la mienne. Je lui souris doucement. Je n’avais pas mis beaucoup de temps à paniquer. Je ne m’attendais pas à me retrouver là. Aymeric essayait de me calmer. Il était le seul capable de le faire, d’ailleurs. Il m’avait aidé à me remettre dans le lit. Je regardais rapidement le côté du lit. J’y voyais ces fameux bracelets. « Tu iras les voir pour moi ? Tu prendras des nouvelles du lit cinq ? ». C’est tout ce dont je me souvenais. J’avais été bipée pour la petite fille. Une petite Emma. Elle avait à peine quatre ans. Je m’inquiétais pour elle. Il me dit alors qu’il veillerait personnellement au fait que je reste couchée et que je me repose. « Aym’, je refuse qu’ils m’attachent. Je peux compter sur toi ? Tu feras tout pour que cela n’arrive pas ? ». Je n’avais pas de gros problèmes psychologiques, je n’étais pas suicidaire. J’étais certaine que Byron les avait prévu au cas où. Il savait que je risquais de m’enfuir. Je devais vraiment être dans un sale état… Je l'avais regardé avec un regard suppliant et paniqué. Aymeric reprit sa place initiale. Il était assis à mes côtés. C’était tellement loin de moi. Cela faisait quelques jours que je n’avais plus eus de contacts physiques avec lui. Que ce soit des câlins ou des bisous. Il ne pouvait pas savoir à quel point cela me rassurait de le voir à mes côtés. Il avait quitté son service pour moi. Lorsqu’il me posait sa question, mon cœur s’emballa. Je n’avais pas pensé à ce cas de figure. Je ne savais que lui dire. Je ne voulais pas qu’il sache. Il en était hors de question. J’espérais juste que ses cours de néphrologie ne referaient pas surface. Je tournais ma tête pour le regarder. « Je pense que j’ai eu un gros coup de fatigue. Cela fait quelques jours que je n’ai pas dormi. Et je me suis mise à fond dans mon travail… Ca va passer. Ce n’est pas grave. ». Mon dossier était au bout de mon lit. Je n’avais pas encore eu l’occasion de le lire. Je ne savais pas dans quel état étaient mes reins…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Mer 2 Juil - 21:56

 
Il est peut-être trop tard...


Je n'aurais pas pu garder ça un instant de plus pour moi, il fallait qu'elle le sache... Je sais que l'on avait dit que l'on irait doucement, mais ça ne pouvait pas attendre, je devais lui dire que je l'aimais. La vie aimait jouer des tours... Je ne savais pas qu'elle serait sa réaction, est-ce qu'elle essayerait de fuir ? Ou alors elle me dirait que c'est réciproque ? Elle l'avait dis, oui, elle m'avait fait comprendre que c'était réciproque, je souris, embrassant sa main. J'avais l'impression d'avoir arrêté de respirer à partir du moment où je lui avais dis ce que je pensais... Je pus reprendre une grande bouffée, totalement soulagé.
Non, je n'ai rien d'autres à faire, mon collègue a pris le relais, pour une fois, ce n'est pas grave si ?
C'est vrai que l'on avait passé beaucoup de temps éloigné l'un de l'autre ces dernières semaines, mais maintenant qu'elle venait de me dire qu'elle m'aimait, c'est comme ci tout avait disparu. Je lui souriais à nouveau. Elle paniqua, et rapidement je réussis à calmer ses craintes et à la réinstaller dans son lit. Elle avait besoin de beaucoup de repos, et j'espérais vraiment qu'elle allait réduire ses heures cette fois. Il y avait d'autres choses qui rentrait en compte, certainement, mais c'était pas aussi simple à réduire apparemment.
Oui, je te le promet, j'irais la voir. Mais je suis certaine que cet enfant va très bien...
Je m'étais assis de nouveau, lui serrant toujours la main. Elle avait du remarquer qu'ils avaient préparés de quoi l'attacher au lit, je n'avais pas compris pourquoi ils avaient installé ça au départ. C'était extrême comme solution. Mais il fallait que je la rassure, du mieux que je le pouvais, je ne pouvais pas aller contre la décision du médecin, dans cette chambre, je n'étais plus que le petit ami aux yeux des autres.
Si tu restes tranquille, il n'y a pas de raison qu'ils t'attachent, d'accord ? J'essayerais de faire de mon mieux si ça devait arriver, ne t'inquiètes pas.
Je ne pouvais pas m'asseoir plus près d'elle, et le voulait-elle ? Je m'étais posé pas mal de questions ces derniers temps, peut être un peu trop d'ailleurs ? La seule chose qui m'inquiétait à ce moment concerné tous ces branchements. Elle n'allait pas me faire avaler que ce n'était qu'une petite fatigue, il n'y aurait pas autant d'appareil, il l'aurait perfusé et lui aurait conseillé de se reposer. Pas de lui brancher tout ça.
Louise... Il est temps de parler maintenant, tu ne crois pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Mer 2 Juil - 22:16

Je n’aimais pas être le centre de l’attention. Il y avait tellement d’autres personnes que moi qui avaient besoin d’aide… « Non, pour une fois. Mais la patiente allait bien quand tu l’as quittée, hein ? ». Je lui souriais, pour le rassurer. J’avais atrocement mal dans le bas de mon dos. Il me fallait de la morphine. Il m’en fallait plus. Mais je prenais sur moi. Je ne voulais pas me montrer faible devant Aymeric. Je me contentais alors de faire quelques grimaces de douleur. Espérant que cela passe. C’est comme si je recevais des coups de pieds de l’intérieur. Et ils étaient de plus en plus importants. J’en parlerai au médecin tout à l’heure. Chose la plus importante, ne pas inquiéter Aymeric. Je devais le rassurer. « Ca va aller mon cœur, tu sais. ». Je lui souriais, de ce sourire pour le rassurer. A vrai dire, je craignais le pire. J’avais peur de devoir subir une greffe. Ce qui ne m’étonnerait qu’à moitié finalement. Mais je ne le voulais pas. Hors de question que je me retrouve dans une salle d’opération. Je stressais, je paniquais. Je devais me calmer.
« Non, Aym’. Elle ne va pas très bien. J’ai été bipée parce qu’elle s’enfonçait. Et puis, plus rien. Je ne me souviens de rien. Je suis certaine qu’elle ne va pas bien, j’ai un mauvais pressentiment. Il faut que tu leur dise qu’elle a des allergies, qu’ils doivent vérifier son dossier. ». De nouveau, j’essayais de me relever. Mais je n’y arrivais pas, j’étais trop faible. Les larmes me montaient aux yeux. Je regardais alors Aymeric. « Mon cœur, aide – moi s’il te plait. Je ne veux pas. Je ne veux pas rester ici. Les enfants m’attendent. ». C’était la deuxième fois qu’il me voyait en pleurs. Je n’arrivais plus à le garder pour moi, à le contenir. Cela sortait tout seul.
« Aym’, promets – moi que ça n’arrivera pas. Je ne suis pas une folle, d’accord. ». La panique montait de plus en plus. On pouvait facilement le lire sur mon visage. C’était à croire que tout ce qu’il s’était passé ces dernières semaines ressortaient maintenant. Je me lâchais complètement. Je perdais le contrôle. Je m’énervais, j’avais des larmes qui coulaient le long de mes joues. Dans cet état – là, il sera vraiment difficile de me calmer. J’avais un caractère assez explosif mais cela ne ressemblait en rien à ce qu’il avait pu déjà voir. Je n’étais pas en confiance ici, pas du tout. Je détestais être une patiente. J’étais médecin, bon sang ! C’était à moi de m’occuper des autres.
Il ne me croyait pas. Je devais m’en douter… J’allais être obligée de lui dire la vérité. C’était à contre – cœur. Je pris donc une grande inspiration. « Tu me laisses t’expliquer, d’accord ? Tout d’une traite. Après, je t’écouterai. ». J’attendais quelques secondes qu’il me donne son approbation. « Je souffre d’une insuffisance rénale. Ils l’ont découvert la veille de la mort de mes parents. Et j’en suis à un stade avancé. Mes pillules, c’était pour ça… Il m’arrivait encore souvent de les oublier. Souvent quand je travaillais. Ensuite, j’avais une dialyse un jour sur deux. Je quittais notre lit pour aller la faire. Mais j’en faisais une sur deux. Parce qu’une dialyse, ça prend trois heures. Et c’est long, je n’ai rien à faire. Et puis, prendre trois heures sur une garde de 36, quand tu es la seule interne du service, c’est pas faisable. Voilà, je pense que mon corps me dit zut. J’espère que ce qu’ils font pour le moment servira à me remettre sur pied. Et que je pourrai reprendre le travail demain. ». Je regardais alors sa tête, je voulais voir sa réaction. De la colère ? De la tristesse ? De l’inquiétude ? J’avais vraiment peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Mer 2 Juil - 23:05

 
Il est peut-être trop tard...


Mais oui, quelqu'un d'autre s'est chargé d'elle, c'est tout.
Je m'approcha et ne pus pas m'empêcher de lui déposer un baiser sur le front. Je savais qu'elle n'était pas à l'aise en tant que patiente,ça avait déjà été le cas la dernière fois. Cette fois, elle allait devoir s'en accommoder, parce que malgré ce qu'elle pourrait me dire, c'était beaucoup plus grave que je ne le pensais. Il lui avait fait toute une batterie de tests, et ça avait l'air vraiment sérieux. Elle essayait de me faire un semblant de sourire, même si à la fin, ça ressemblait plus à une grimace. Si la situation n'était pas aussi dramatique, j'en aurais bien ri. Je n'avais que ça en tête, il fallait que je sache ce qu'elle me cachait... Je sentais sa main bougée dans la mienne, comme ci, quelque chose la gênait.
Tu veux que j'appelle une infirmière ? Tu as mal quelque part ?
Et elle recommençait à vouloir me rassurer alors que c'était bien elle, de nouveau, qui était dans un lit d'hôpital. Je hochais la tête, n'ajoutant rien, ce n'était pas la peine de commenter, on en reviendrait au même de toute manière. Quoiqu'elle dise, je m'inquiète et m'inquiéterais toujours pour elle, c'était évident. Je tenais énormément à elle, et quand c'est comme ça, on s'en fait toujours même pour pas grand chose, ce qui n'était pas le cas ici d'ailleurs. Elle recommençait à vouloir se relever, et à bouger dans tous les sens. Je me releva, la regardant dans les yeux.
Tu fais pire que mieux en t'énervant comme ça. Je te dis que je vais aller voir après quand je serais sûr que tu vas bien, et je te ferais un rapport détaillé, c'est promis. Penses un peu à toi, reposes toi, c'est ce que tu as de mieux à faire.
Elle se mettait à pleurer, c'était très rare de la voir verser des larmes. J'essayais de me faire une place sur son lit, et essayait de la prendre dans mes bras tant bien que mal, ce n'était pas simple. Quand elle semblait aller mieux, je passa ma main sur sa joue, essuyant les traces de larmes, j'avais l'impression que ça faisait une éternité que je n'avais pas pu être aussi proche de Louise.
Je sais que tu n'es pas folle, tout le monde le sait, et ça n'arrivera pas. Je ferais tout pour que ça n'arrive pas, je te le promet.
Je savais que ça n'allait pas être facile d'apaiser ses craintes, et surtout de trouver les bons mots et les bons gestes qui pourrait la réconforter. J'étais près d'elle, caressant toujours sa joue. Je me sentais encore totalement inutile et impuissant, c'était horrible cette sensation d'avoir le contrôle sur rien. J'aurais tant voulu que notre vie soit plus simple...
Ce qu'elle me révélait, me laissa totalement bouche bée. Je n'en revenais tout simplement pas, il me fallu quelques longues minutes pour digérer les informations qu'elle venait de me donner : elle était malade à un stade avancé, et elle avait réussi à garder ça pour elle ? Et encore ça ce n'était rien comparé au fait qu'elle prenait de la drogue et de l'alcool en plus à côté... Je ne savais pas comment je devais réagir, je n'arrivais pas à trouver les mots... Je m'asseya sur la chaise, le regard perdu dans le vide.
Je... Non, mais... J'en reviens pas, j'en perds mes mots... Tu as été totalement inconsciente, c'est bien pire que dans mes pensées, beaucoup plus grave, tu t'en rends compte au moins ? Et tu comptais m'en parler quand ? A moins que tu pensais peut être ne pas m'en parler ? Si je m'attendais à un truc pareil !
J'étais conscient de commencer à élever le ton, mais imaginer, pendant tout ce temps, elle m'avait caché un problème de santé très grave, je prenais ça plutôt mal, un gros coup dur... Et elle avait consommé en forte quantité de l'alcool et de la drogue qui avait sûrement joué un grand rôle dans son état actuel. Je me levais de la chaise et pour me diriger vers la fenêtre de la chambre, j'observais l'extérieur sans vraiment le voir, j'étais dans mes pensées ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Jeu 3 Juil - 7:30

Je devais certainement l’exaspérer à lui demander des nouvelles de sa patiente et de la mienne. Il se concentrait uniquement sur moi. Je voyais bien que les autres l’intéressaient peu. Il est vrai que je devais être dans un sale état… Aymeric m’avait déposé un bisou sur le front. Il était tellement prévenant avec moi dans toutes les situations. Je devais le rassurer, c’était plus fort que moi. J’avais grimacé. Mais j’étais capable de subir de la douleur. J’avais déjà eu bien pire que ça. Je devais juste me concentrer, passer à autre chose. J’étais plutôt une anti – médicaments. Je détestais cela. Alors, voir tout ce qu’il avait branché sur moi… « Non, ça va aller. Aym’. Ca va passer, merci. ». Je lui souriais de nouveau.
Je paniquais complètement, je perdais les pédales. Je devais me relever. J’étais persuadée que la petite Emma ne s’en sortirait pas sans moi. Je devais aller la voir. Aymeric s’était alors levé pour me regarder dans les yeux. Il essayait de me calmer, en vain. J’étais une vraie tête de mûle et j’étais persuadée d’avoir raison. « Alors, je vais bien Aym’. Tu dois juste y faire un saut. Tu en auras pour cinq minutes. Je serai toujours là à ton retour. Je n’aurai pas bougé, promis ! ». Je m’énervais un petit peu mais je n’élevais pas le ton de ma voix. Je n’en avais pas la force de toute façon… « Je penserai à me reposer quand j’aurai ma pension, j’aurai tout le temps à ce moment – là ! ». Je détestais rester sur place et ne rien faire. D’ailleurs, là, c’était un supplice. Un vrai !
Je pleurais, je ne pouvais plus faire autrement. Aymeric avait essayé de trouver une place dans mon lit. C’était compliqué. Pas que je ne le veuille pas. Mais j’étais branchée à tellement de machines. Il y avait des câbles et des tubes partout. J’étais très bien surveillée médicalement parlant, c’était indéniable. J’étais dans ses bras. Le meilleur endroit au monde. Je sentais sa main sur ma joue afin d’essuyer mes larmes. Je n’arrivais pas à me calmer. Mon cœur s’emballait. On pouvait d’ailleurs l’entendre sur la machine. Mais je n’y arrivais pas. Me calmer était compliqué. Il m’avait promis de tout faire pour que je ne me retrouve pas attachée. Je savais qu’il me fallait peu de temps pour enlever tout ce que je portais. J’étais médecin après tout, cela devait être faisable. Mais pas maintenant, je ne me sentais pas prête. C’était dur, très dur.
J’avais commencé à lui raconter. Aymeric avait fini par quitter mon lit. Il allait être en colère, je le sentais. Il avait pris quelques temps avant de me répondre. Pendant ce temps – là, je me concentrais sur ma respiration. Je ne devais pas m’énerver ni stresser… « Aym’, je suis médecin. Je sais ce que c’est. Je le sais. ». Je le savais mais ce n’est pas ça qui faisait que je me soigne. J’enchainais verre sur verre et dose sur dose. Je ne ressentais pas la douleur du coup. Je n’avais pas l’impression d’avoir besoin de prendre les médicaments, de me rendre en dialyse. Aymeric regardait l’extérieur. Il ne me regardait même pas moi. Je le dégoûtais ? Il me demandait alors quand je comptais le lui dire… « Je ne voulais pas t’en parler, Aym’. Je ne voulais pas que tu t’inquiètes. J’ai géré, toute seule. ». Je parlais calmement, je ne m’énervais pas contrairement à lui. Je le regardais, je l’observais attendant en vain qu’il se retourne. « Mon cœur, viens. Viens près de moi. ». J’espérais qu’il vienne, qu’il ne fasse pas sa tête de mûle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Jeu 3 Juil - 13:36

 
Il est peut-être trop tard...


Elle m'assura que tout allait bien, alors que ça ne semblait pas être le cas, j'ai voulu insister au départ, si elle souffrait, l'infirmière pourrait régler ça rapidement. Mais je me contenta d'hocher la tête, je ne voulais pas l'embêter avec ça, je savais que j'étais trop protecteur avec elle, et ce n'était pas toujours bon d'être toujours sur quelqu'un. Je trouvais Louise toujours aussi bornée, à s'agiter comme ça, j'allais avoir du mal à tenir ma promesse. J'essayais de la garder plaqué contre son lit, pour éviter d'attirer l'attention.
Arrêtes de gigoter comme ça. Je vais y aller, c'est bon, ne t'inquiètes pas. Mais il faut que tu arrêtes de vouloir te relever comme ça. Pour arriver jusque là, il faut déjà prendre soin de toi non? Et pour le moment, c'est ce que tu as de mieux à faire.
Etre cloué à un lit n'avait rien d'amusant, j'en étais conscient. Mais si elle avait fait plus attention à sa santé, ça ne lui serait pas arrivé. Je n'en savais pas encore bien la cause, mais elle avait tendance à être très négligente sur sa propre santé.
J'étais de nouveau assez proche d'elle, pour la réconforter. Ce n'était pas simple de l'approcher, elle était accrochée de partout et je ne voulais pas lui faire de mal. Ça m'arrachait vraiment le cœur dans la voir dans cet état, j'aurais tant voulu pouvoir l'aider... J'essayais de la réconforter, en vain. Son cœur s'emballait, je tournais ma tête vers la machine qui surveillait les battements de son cœur.
Louise, il faut que tu te calmes, ça ne t'avancera à rien...
J'étais dos à Louise, observant en silence l'extérieur. Je me frottais le menton, réfléchissant... Justement, elle était médecin, elle connaissait les risques bien plus que de simples personnes lambda. Pourquoi n'avait-elle pas réagi? Elle avait continué à s'enfoncer un peu plus et à me mentir...
Tu trouves que ne rien me dire était la solution? En effet, tu as vraiment très bien géré, il suffit de voir où tu es maintenant... Je suis encore plus inquiet maintenant, tu vois. Je n'arrives pas à croire que tu m'es caché une chose pareille...
J'entendais ses plaintes, elle voulait que je revienne près d'elle. Franchement j'avais besoin de prendre l'air, de remettre mes idées au clair.
J'ai besoin d'un peu de temps là pour avaler ce que tu viens de me dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Jeu 3 Juil - 16:21

Il refusait que je bouge. Ce que je pouvais comprendre. Et il avait bien raison. Il avait d’ailleurs fini par me plaquer contre le lit. Il m’avait tenue comme cela quelques instants, le temps que je me calme. Il avait apparemment que la méthode forte fonctionnait avec moi. Il avait réussi à me calmer. Enfin, j’étais en bonne voie mais un rien pouvait me faire repartir. « Oui, tu as raison. ». Et cette fois – ci, je le pensais vraiment. Je le regardais alors, regard baissé. Un peu comme je faisais avec Xavier. Je détestais avoir tort. Mais là, c’était flagrant. Je ne pouvais pas le nier. Je devais arrêter de me battre avec lui. J’allais avoir besoin de son soutien. Je me fais toute petite.
« Non, peut – être pas. Mais je me pensais capable de gérer. J’ai été submergée de travail. Je n’y suis pas arrivée. ». Oui, j’admettais mes fautes. Il le fallait bien. J’en avais fait beaucoup sur ce coup – là. Mais je voulais m’en sortir, j’en avais la volonté, c’était certain ! Et je voulais le lui montrer. « Aym’, calme – toi ! On ne sait plus rien faire maintenant. Je dois juste attendre. ». Je n’arrivais pas à le calmer. Il semblait tellement hors de lui. Je pouvais comprendre. Je n’aurai pas apprécié dans l’autre sens… Il allait quitter la chambre, je le savais. Et je n’en avais pas envie. Je voulais le garder pour moi, près de moi. « Reste, s’il – te – plaît. ». Je le suppliais des yeux. Mais je savais qu’il allait finir par sortir. Il avait besoin de prendre de l’air. Et cela ne pourrait que lui faire du bien. Je fis donc silence radio. Je fermais doucement les yeux. Il me fallut peu de temps pour m’endormir. Une vingtaine de minutes plus tard, je me réveillais en sueur. Je venais de faire un cauchemar… Toujours le même. Je regardais autour de moi, espérant qu’Aymeric soit là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Jeu 3 Juil - 16:58

 
Il est peut-être trop tard...


Elle devait probablement perdre beaucoup d'énergie à gigoter dans tous les sens, ce qui n'était forcément si elle était là c'était aussi pour se reposer pour se remettre sur pied. Mais elle était une boule de nerfs et ne savait pas se tenir tranquille, je sais à quel point c'est désagréable de devoir rester cloué au lit et de se sentir totalement inutile, même si ca pouvait la ménager un peu. J'essayais de la garder enfoncer dans son lit, éviter qu'elle ne bouge de trop. J'étais étonné qu'elle finisse par capituler, ça n'était encore jamais arrivé. Elle baissait alors la tête, je mettais un doigt sur son menton pour lui relever le visage, comme ci elle a ait honte de quelque chose, comme ci elle avait fait un bêtise.
Tu n'es pas forcé de baisser la tête, tu sais? Je préfères voir ton visage que le sommet de ta tête.
J'essayais de faire un peu d'humour pour lui remonter le moral.
Mais rapidement les choses s'étaient envenimées, même si désormais je préfère connaitre la vérité, c'était difficile à accepter vu les circonstances.Elle avait raison, ca ne servait à rien de m'énerver, je n'ajoutais rien, que dire de plus? Elle avait du sentir que j'avais besoin d'être un peu seul. Au bout de quelques minutes, elle finir par s'endormir, je décida alors de sortir un peu, le temps de prendre quelques bouffées d'air. Je pensais à passer voir cet enfant, une petite fille,pour la rassurer sur son sort. Tandis que j'entrais de nouveau dans la chambre de Louise, elle avait l'air à nouveau paniqué. Je m'approcha d'elle, plus calme.
Qu'est ce qui se passe? Tu ne te sens pas bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Jeu 3 Juil - 21:15

C’était plus fort que moi. J’étais fautive et je ne méritais pas de relever la tête. Il la bougeait du bout de son doigt. Il voulait que je le regarde. Il préférait regarder mon minois. Je lui souris alors. Il venait de faire un peu d’humour. Cela faisait du bien, ça permettait de détendre un peu l’atmosphère et je n’étais pas contre ! Je préférais ne pas lui répondre. Nous avions déjà assez de problème à gérer que pour ajouter celui de Xavier. J’avais besoin d’un peu de calme, d’un peu de sérénité après. J’avais du lui avouer ma maladie. Je n’avais pas eu le choix. Il n’était pas bête et devait savoir que quelque chose de grave se tramait. Il avait été surpris, en colère, déçu. Je ne savais pas trop quelle émotion l’avait traversé. Mais il avait eu besoin de quitter ma chambre pour se calmer. Il m’avait laissée seule. J’étais trop fatiguée que pour l’attendre éveillée. Je m’étais très vite endormie. Et, de nouveau, ce fût le même cauchemar. Je voyais mes parents paniquer dans l’avion sachant qu’il allait cracher. Je ne pouvais rien faire. Cela me rendait malade. Je m’étais donc réveillée en sursaut, en sueur. Je ne savais dire où je me trouvais. Je cherchais juste des yeux Aymeric. J’espérais tellement qu’il soit là… Et il était là. Il semblait plus calme, plus apaisé. « Où suis – je ? ». Mon cœur s’emballait à nouveau. De grosses gouttes tombaient de mon front. J’avais mal aussi. Il me fallut quelques secondes pour me rendre compte que j’étais dans la chambre d’hôpital. Je regardais alors Aymeric. « Ce n’est rien, toujours le même cauchemar. ». Ce n’est rien, à croire que c’était ma phrase préférée… Je la lui disais tellement souvent… Je savais qu’il allait m’en parler. Il ne pouvait pas éviter le sujet. Il n’avait pas apprécié que je ne lui dise rien. Et il voudrait m’en faire part. Finalement, c’était son métier : parler et écouter les autres. Je lui souriais alors comme pour le rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Jeu 3 Juil - 23:56

 
Il est peut-être trop tard...


Voir ce petit sourire illuminer son visage, était une petite victoire, et j'en étais content. Des fois, j'avais vraiment l'impression de ne pas la rendre tant heureuse que ça, ces dernières semaines avaient montré qu'elle s'était passé de moi sans trop de soucis, c'était peut être moi le problème? J'étais peut être trop oppressant avec elle? Je voulais peut être trop faire son bonheur, au point de l'étouffer? Mes problèmes relationnels me revenaient en pleine figure... Mais j'essayais de garder le cap, sans rien n'ajouter de plus. Il fallait que je montre fort pour nous deux, elle avait besoin de mon soutien plus que jamais.
Lorsque j'avais disparu un instant à l'extérieur, évitant de croiser d'autres regards, ce n'était pas le moment de venir me parler ou de me demander comment elle allait, parce qu'elle n'allait pas bien. J'avais cette horrible boule dans le ventre, malgré qu'elle me dise que tout allait bien, maintenant j'avais ce mauvais pressentiment, je ne voulais pas la perdre... Je m'étais appuyé contre un petit muret, pour reprendre mon souffle, ma respiration reprit un rythme plus tranquille au fur et à mesure. Comme promis, je passais voir son fameux patient du lit cinq, une petite fille adorable qui avait été intubé, son état était plutôt stable d'après ce que l'on m'avait dit. J'avais demandé à une de ses collègues de passer la voir dans sa chambre, et la prévenir de la santé de ses patients dès que c'était possible, ça lui éviterait certainement de vouloir se lever à nouveau. Je franchis de nouveau la porte qui menait à la chambre de Louise, qui semblait à première vue être bien, toujours les yeux fermés. Mais rapidement, on pouvait voir qu'elle gigotait dans tous les sens alors qu'elle avait l'air encore bien endormie. Je toucha son front qui était brûlant. D'un seul coup, elle ouvrit les yeux, complètement paniquée, et désorientée. J'allais lui répondre, mais elle regarda autour d'elle, et semblait avoir les idées remises en place. Je secoua la tête, elle était terrible...
Arrêtes de toujours dire que ce n'est rien... Racontes-moi.
Je m'asseya près d'elle, prenant sa main dans la mienne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Ven 4 Juil - 8:19

Je n’avais pas énormément vu Aymeric voire pas du tout ces dernières semaines. Il me manquait, il m’avait manqué. J’avais pris mes distances, j’avais travaillé d’arrache pied pour deux choses. La première parce que cela me permettrait de boire de temps en temps pendant mes pauses sans qu’il ne le voie. La deuxième parce que quand je travaillais, je ne me rendais pas compte de mon manque. Bizarre, non ? Mais certain, il m’avait manqué. Ne pas être dans ses bras, ne pas pouvoir l’embrasser, … Cela me rendait malade.
Je m’étais donc réveillée en sursaut et en chaleur après mon affreux cauchemar. Dans un premier temps, j’avais été désorientée. Mais il me fallut que peu de temps pour reprendre mes esprits. J’avais donc rassuré Aymeric en lui disant que ce n’était rien. Mais il voulait que je lui raconte. « C’était mes parents… ». Parler d’eux me rendait encore triste. Je n’arrivais pas encore à ne me souvenir que des bonnes choses. « Je les voyais dans l’avion, complètement paniqué en voyant qu’ils allaient se cracher. Je ne savais rien faire, j’étais impuissante. Je voyais la scène de l’extérieur. ». Une larme coulait sur ma joue. J’aurai voulu la garder pour moi. Mais elle était tombée toute seule. « Pardon. ». Je frottais alors ma joue du revers de la main.
Il fallait que je lui en parle, que je m‘excuse de ne lui avoir rien dit. Mais aussi de n’avoir rien géré. Je m’étais vraiment pensée capable de surmonter tout cela… Je tournais donc la tête en sa direction. Ce fût des mots qui eurent beaucoup de mal à sortir de ma bouche. « Mon cœur, tu m’en veux ? ». J’espérais tellement que non. Ce serait plus simple, beaucoup plus simple… Je n’avais aucune idée de ce que je pourrai faire pour qu’il me pardonne. Je stressais. Et, à nouveau, cela pouvait se voir sur la machine. Mais je ne savais pas me calmer. Il me fallait une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Mar 8 Juil - 20:23

 
Il est peut-être trop tard...


J'étais surprise qu'elle soit d'accord pour me raconter ce qui la hanter depuis un sacré moment, jamais elle n'avait voulu m'en parler. Elle se dévoilait très peu même à moi, la preuve était que je venais d'apprendre qu'elle était malade à l'instant. Je l'écoutais attentivement, je n'étais pas étonné que ça concerne ses parents, leur décès était encore trop récent, et trop présent dans son esprit, ce qui était normal. Je ne savais pas quoi lui dire... Une larme perla au coin de son yeux, qu'elle essuya aussi vite qu'elle était apparue du revers de la main. Ça me rendait fou de ne pas réussir à la rendre heureuse, de ne pas réussir à résoudre ses problèmes d'un claquement de doigt, ça aurait été tellement plus simple, pas vrai? Mais la vie n'était pas comme ça, chaque jour j'étais confronté à tout ça, à des personnes qui ont connu des traumatismes, et qui n'en se remettaient pas. C'était ce qui me faisait peur aussi...
C'est toujours le même cauchemar? Il doit certainement avoir une signification à ce que tu vois... Tu te sens coupable c'est ça?
Nous avions repris une certaine distance, ça se sentait... Dire que je lui en voulais, n'était pas vraiment pas le mot, mais j'étais déçu qu'elle ne m'ait rien dit, qu'elle ait négligé sa santé. Je soupirais, la regardant dans les yeux.
Je t'en veux oui, d'une certaine manière, de m'avoir caché ça autant de temps, et d'avoir cru pouvoir gérer ça toute seule au point de te mettre en danger, je m'inquiète encore plus pour toi désormais...
Je lui pris la main, sentant que de nouveau son cœur s'emballait. J'avais essayé de trouver une réponse adéquate mais ce n'était pas facile d'exprimer ce que je ressentais, à la fois de la tristesse, de la déception, de l'inquiétude... Je voulais lui faire comprendre que je ne voulais plus de secret entre nous, sinon ça ne fonctionnerait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Mer 9 Juil - 7:16

Je lui avais raconté mon cauchemar. Pourquoi ? Tout simplement parce je ne pouvais décemment pas tout lui cacher. Cela risquerait de le décourager. Il risquerait d’abandonner, de m’abandonner. Je devais le faire. Je le lui avais alors raconté. Mais je n’avais pu empêcher une larme de couler. Ils étaient morts jamais plus je ne les reverrai. « Aym’, je ne sais pas. Mais je n’ai rien pu faire. Cela m’a été imposé… ». Je passais mon temps à sauver des vies ou du moins à essayer. Je pouvais faire quelque chose pour des personnes qui m’étaient complètement inconnues mais pas pour mes propres parents. Ceux à qui je tenais plus que tout au monde… « C’est toujours le même. Il revient très fréquemment. Ensuite, plus possible de m’endormir… ». Et pourtant, je manquais tellement de sommeil. J’avais enfilé garde sur garde. Je n’avais eu que très peu de temps pour dormir.
Il répondit alors à la question que je lui avais posée. Mon cœur ne se calmait pas. Sa réponse ne me convenait pas. Mais je devais m’en contenter. Il ne pouvait pas dire ce que j’avais envie d’entendre. Il prit alors ma main. Je souris alors doucement. « Je pensais en être capable… ». C’est tout ce que j’avais réussi à lui dire. Que dire de plus, finalement ? Je reculais vers un bord du lit le plus doucement possible. Je tournais ensuite ma tête vers lui. « Tu viens ? ». J’avais envie de l’embrasser, de l’avoir contre moi, d’oublier l’endroit où j’étais. Que l’on reparte à zéro. J’avais besoin de sérénité, de calme, de nous retrouver ensemble rien que tous les deux. « Aym’, je vais arrêter. ». Arrêter quoi ? Tout. Arrêter de boire, de me droguer, de mettre ma vie en danger. Cette hospitalisation m’ouvrait les yeux. « Mais je vais avoir besoin de toi, tu sais. Beaucoup même. Je n’y arriverai pas toute seule. Tu veux bien ? ». J’étais sincère. Je pensais tout ce que je disais. Je voulais m’en sortir, faire autre chose de ma vie, vivre heureuse avec lui. Il devait juste accepter. J’espérais tellement qu’il le fasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Mer 9 Juil - 22:23

 
Il est peut-être trop tard...


Je savais qu'elle n'arriverait pas à oublier le décès de ses parents, c'était impossible... Mais pas qu'elle en faisait des cauchemars, elle m'avait parlé de ses cauchemars sans trop m'en parler. Elle osait enfin se dévoiler, et dans le fond, j'en étais content, extérioriser ça ne faisait pas de mal. J'écoutais ce qu'elle me disait, et vu ses réponses, elle devait certainement se tenir responsable de ce qui leur été arrivé, mais qui aurait-pu le prévoir? Personne malheureusement... Il n'y avait pas de mots justes à dire dans ces moments là, j'essayais de mon mieux d'être présent pour elle, de lui montrer qu'elle n'ait pas seule malgré qu'elle ait perdu les personnes qu'elle aimait le plus.
C'est ça le soucis, c'est que tu te sens coupable... Sauf que l'on ne pouvait rien faire, malheureusement, personne n'en aurait été capable. Je suis certain qu'ils n'aimeraient pas que tu te rendes malade...
En plus, ça perturbait complètement son sommeil. A vrai dire, elle pouvait bouger dans tous les sens la nuit, je ne la sentais pas du tout, j'ai toujours eu un sommeil lourd. J'aurais préféré que ça ne soit pas le cas, j'aurais senti quand elle se réveillerait, et j'aurais pu la réconforter. Je ne sais même pas si les somnifères seraient utiles, surtout avec ce cauchemar.
Le bip de la machine continuait de résonner dans la chambre, je n'allais pas lui mentir et lui dire que tout allait être comme avant, il allait falloir remettre les horloges à l'heure cette fois. Je pris sa main, lui montrant de nouveau un soutien infaillible. Je fus surpris qu'elle se décale pour me demander de venir auprès d'elle, elle était encore branchée de partout, et je devais faire attention où je mettais les mains. Mais ma surprise fut encore plus grande, lorsqu'elle m'annonçait qu'elle décidait de tout arrêter. Ce qui lui manquait: de la volonté. Je me sentais enfin avancer. Dire qu'il avait fallu ça pour qu'elle ouvre les yeux.
Bien sur que oui, je le veux. Je n'arrive pas à y croire...
Je n'allais pas la laisser tomber maintenant, et j'avais retrouvé un petit espoir: cette fois c'était son désir. Je lui souris, déposant un baiser sur son front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Jeu 10 Juil - 14:48

Qu’on ne pouvait rien faire ? Mais bien sûr que si ! « Si j’aurai pu faire quelque chose. ». J’avalais ma salive et pris une grosse bouffée d’air. Je le regardais alors. « Je l’ai appris la veille. J’aurai du le leur dire, ils seraient restés auprès de moi. Jamais ils ne seraient montés dans l’avion ! ». Je m’en voulais tellement. J’étais coupable, je me le sentais du moins. Je pleurais de nouveau. Machinalement, je frottais mes larmes du revers de ma main. « Excuse – moi. ». Il devait en avoir tellement marre de me voir dans cet état… Je devais arrêter de pleurer constamment devant lui. Il avait le droit de passer de bons moments avec moi, non ? C’était ma résolution du moment. Combien de temps j’allais tenir ? Je n’en savais trop rien. Mais une chose est sûre, j’allais faire des efforts !
Aymeric était rapidement venu dans le lit à mes côtés. J’en étais tellement heureuse. Je ne savais pas me tourner sur le côté vu tous les tuyaux que j’avais. Avec ma main droite, je levais doucement sa chemise pour déposer ma main sur son ventre. Je voulais être plus proche de lui, plus intime. « Merci mon cœur. ». Il n’arrivait pas à y croire ? Comment ça ? Il pensait que je n’avais pas de volonté ? « Pourquoi tu n’arrives pas à y croire ? ».
C’est alors que le médecin passa dans ma chambre dans le but de prendre de mes nouvelles et de me dire quel était mon état de santé. « Bonjour Louise ! ». Il tourna alors sa tête vers Aymeric. « Bonjour Monsieur ! ». Le médecin me regardait d’un regard interrogateur. « Euh, vous êtes de la famille ? Son mari ? Parce que si vous ne l’êtes pas, vous devez sortir… ». Et voilà, cette question revenait encore et encore. Non, il n’était pas de la famille. Il n’était pas mon mari non plus ! Je regardais alors, à mon tour, Aymeric m’interrogeant sur sa réponse. J’espérais tellement qu’il reste à mes côtés. Il savait tout ce dont je savais, je ne lui cachais plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Sam 12 Juil - 11:13

 
Il est peut-être trop tard...


Peut être oui, mais tu ne pouvais pas prévoir qu'ils allaient avoir un accident, tu ne peux pas aller contre le destin...
Elle se sentait coupable, j'en étais certain désormais. C'était difficile de trouver les mots justes, de réussir à la rassurer, mais elle était bornée, ça n'allait pas être une tâche facile. Les larmes coulaient à flot le long de ses joues, sans que ça ne semble vouloir s'arrêter. Elle avait l'air en colère, mais je ne lui en voulais pas pour ça... J'aurais été aussi attristé qu'elle dans le cas contraire.
Ne t'excuses pas, je préfères que tu te livres un peu à moi...
Je ne voulais pas qu'elle pense qu'elle devait toujours avoir le sourire, la vie n'était pas comme ça, on avait des hauts et des bas, et en ce moment, elle était tombée bien bas pour Louise, et je le comprenais tout à fait Je voulais la soutenir justement, qu'elle se repose un peu plus sur moi plutôt que de ne compter uniquement sur elle. Nous étions un couple non?
C'était agréable de nouveau des contacts avec elle, ça m'avait manqué c'est vrai... Je sentais sa main sur mon ventre, j'en frissonnais. Je caressais sa joue, malgré qu'elle soit attachée de partout, j'essayais de garder une proximité avec elle.
Disons, que j'ai fais tellement de tentatives pour que tu décroches, et là tu prends l'initiative, je ne pensais pas que ça arriverait aussi tôt, j'en suis content.
Je tournais alors la tête vers l'entrée où un médecin entra dans la chambre. Je ne voulais pas tellement bougé de là où j'étais mais je pense que je n'allais pas avoir le choix. Lorsqu'il posa sa question, j'avais l'impression de me retrouver quelques semaines plus tôt face à l'ambulancier. Décidément! Vu comment j'étais près d'elle, je ne pouvais pas être un total inconnu non?
Vous devriez lui laisser le choix non? Hein Louise? Tu veux que je reste ou non?
Je ne voulais pas partir, surtout que maintenant, elle ne devait plus rien me cacher, enfin rien d'aussi gros en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Dim 13 Juil - 10:06

Non, je ne pouvais pas aller contre le destin. Mais je n’y croyais pas, au destin. Pour moi, nous écrivions l’histoire. C’est tout. J’étais assez cartésienne à vrai dire… « J’aurai pu les empêcher. J’aurai du me confier à eux. Ils devaient savoir. J’ai préféré ne rien dire de peur qu’ils n’annulent leur voyage… ». Oui, j’avais encore été beaucoup trop altruiste. Je regrettais tellement ce choix. J’étais tombée en pleurs. Et je m’étais rapidement excusée, ne voulant pas qu’il soit encore obligé de me consoler… J’adorais alors sa réponse. Il était tellement parfait ! « On va essayer. ». Je devais en être capable après tout, non ? Il était mon amoureux, mon double, ma moitié. Je pouvais me reposer un peu sur lui quand j’en avais besoin. « Mais tu peux aussi, tu sais. ». Je ne voulais pas que notre relation n’aille que dans un sens. « J’aimerai que tu te confies à moi aussi, que tu me racontes tes journées. Que tu m’exposes tes sentiments, tes ressentis. ». J’avais l’impression qu’Aymeric était quelqu’un de plutôt pudique dans ses sentiments. Il préférait ne pas les dévoiler, les garder pour lui…
Il était là, à côté de moi. Je passais doucement ma main sur son ventre. J’aimais avoir un contact physique plus intime avec lui. Aymeric caressait ma joue. Il y avait de ces gestes qu’il avait envers moi que je pouvais dire que c’était lui directement. Il était tellement reconnaissable rien qu’à sa façon de se comporter en ma présence. « Si tu veux, je peux repousser ? Et je décide de cela plus tard ? ». Je ris doucement, j’essayais de faire un peu d’humour. Je n’étais pas la plus douée pour cela. Mais cela faisait tellement longtemps que nous n’avions plus ri ensemble.
Le médecin était alors entré dans la chambre demandant à Aymeric s’il était mon mari ou de la famille. Il préférait me donner le choix quant à sa présence. Je ne pris même pas le temps de réfléchir, pour moi, c’était évident. « Pour tout ce qui est médical, on va dire qu’il est mon mari. ». Je souris doucement en le regardant. J’espérais qu’il ne prenne pas peur. J’écoutais alors le médecin. « Pas de soucis. ». Il regardait alors à nouveau Aymeric. « Il faudrait que vous partiez du lit afin que je puisse l’examiner. ». Il regardait alors le petit tuyau qu’ils avaient mis sur mon ventre. Celui – là servait à la dialyse. « Il s’est un petit peu infecté. Une infirmière passera tout à l’heure pour le nettoyer. Vous avez des douleurs quelque part ? ». Question piège. J’avais très mal dans mon dos. Mais que devais – je dire ? Je regardais alors Aymeric comme pour essayer d’y trouver un soutien. « Dans le dos. ». Je détestais les médecins et je détestais être une patiente. Je ne parlais pas très fort, peu sûre de moi. « D’accord. ». Le médecin regardait les internes qui se trouvaient autour de lui. Ils semblaient tous approuvé d’un signe de tête. « Louise, je pense que le mieux serait de vous faire une greffe de rein. Nous allons vous mettre sur la file d’attente. Cela vous permettra de retrouver une vie normale par après. ». Une chirurgie ? Je paniquais complètement. Je n’en voulais pas, tellement pas. « Pas de chirurgie. Il en est hors de question ! ». Je me doutais qu’Aymeric allait essayer de me rassurer, de me ramener à la raison. Mon rythme cardiaque d’accélérait de plus en plus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Jeu 17 Juil - 22:46

 
Il est peut-être trop tard...


Tu ne pouvais pas le savoir aussi, tu es d'accord sur ce point? Tu as été altruiste, et tu as voulu qu'ils profitent de leur voyage, quel mal y a t'il? Aucun... Tu n'as rien fais de mal, au contraire même.
Je pouvais comprendre qu'elle soit déprimée, totalement triste, ravagée par la peine, mais se sentir coupable? Là non, il n'y avait aucune raison de ressentir de la culpabilité. Je comprenais son point de vue, mais je ne voulais plus la voir souffrir. Je lui disais alors qu'elle pouvait se livrer à moi, que ce soit des événements tristes ou joyeux, peu importe, c'était important de tout ce dire dans un couple. Je voulais me montrer présent pour elle, et la soutenir, ce qui n'allait pas s'avérer facile si elle me cache encore des choses, ce qu'elle ressent.
Si tu le fais, je te promet de me dévoiler beaucoup plus...
Disons simplement que je n'avais pas l'habitude de me confier, de régler mes problèmes par moi-même, c'est ce que j'avais toujours fais, aussi loin que je me souvienne. Il fallait encore que je me fasse à l’idée que je ne vivais plus seul, que j'étais vraiment en couple.
J'étais à quelques centimètres de Louise, elle avait un air fatigué et elle était pâle, mais elle me paraissait toujours aussi belle. Je caressais sa joue, n'arrivant pas à lâcher ses yeux. J'avais l'impression d'avoir passé des années sans la voir, je n'étais pas libre de mes gestes à cause de tout ce matériel médical, alors je me contentais de ça. Elle devait être soignée avant... Et je sentais que notre relation allait peut être être différente maintenant qu'elle avait révélé un de ses secrets, le plus important. Je ne savais pas si elle était sérieuse ou non, sur le coup, mais en entendant son rire, les doutes s'évanouirent, oui ça allait être différent. J'avais hâte de voir ça...
Un médecin entrait dans la chambre, je préférais laisser le choix à Louise, c'était à elle de déterminer si notre relation, notre lien étaient assez forts pour que je reste ou non auprès d'elle. J'étais surpris de sa réponse, c'est vrai, je me contenta de sourire, et m'asseya sur la chaise laissant le lit libre pour le médecin. J'écoutais en silence la discussion qui se déroulait devant moi. Elle tournait sa tête sans cesse vers moi, j'essayais de lui montrer mon soutien, mais ce n'était pas simple... Une opération? Je déglutis difficilement, Louise n'avait pas l'air plus fan que moi des opérations, mais avait-elle le choix? Mais je n'avais pas le droit de montrer que je n'étais pas plus rassuré qu'elle, Louise comptait sur moi. Je me saisis de ses mains, et la forcer à regarder vers moi.
Penses à toutes les bonnes choses que ça t'apportera cette chirurgie, tu pourras retrouver une vie normale, comme le dit le médecin, ça ne te tente pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Mar 22 Juil - 7:00

J’étais toute penaude. Il avait bien souvent raison. Et je devais bien me l’avouer. Je le regardais, toujours la larme à l’œil, me retenant de ne pas pleurer à nouveau. J’étais très certainement dans la deuxième phase du deuil : la colère. Celle – ci peut se caractériser dans certains cas par la culpabilité. J’étais certaine d’être coupable de leur mort. « Je l’ai certainement trop été. Je devais le leur dire. Ils étaient mes parents. Ils avaient le droit de savoir. ». Et voilà, je parlais d’eux au passé… Ils ne faisaient plus partie de ce monde. Les perdre avait toujours été ma plus grande peur. Je ne me sentais pas capable de vivre sans eux, de continuer mon petit bonhomme de chemin. Ils avaient été tout pour moi.
Il me promit alors de se dévoiler beaucoup plus si je le faisais aussi. Si je lui racontais ce que je ressentais, … Cela me semblait être un bon deal. Je devais apprendre à me confier à lui. Ce n’est pas que j’avais peur d’être jugée. Mais plutôt le peur de m’ouvrir à lui. Il y a tellement de choses que je préférais garder pour moi… Je lui tendais alors mon poing fermé. « Check ! ». Je souriais alors de toutes mes dents. Je passais de bons moments avec lui.
Le médecin était finalement venu me voir pour me faire part de mon état de santé. Après quelques questions habituelles, il me transmit une information importante : j’allais devoir subir une greffe. Ce que je refusais catégoriquement. Il en était hors de question. Aymeric avait alors pris mes mains et me forçait à le regarder dans les yeux. Il avait l’art de me calmer. Mais là, c’en était trop… « Si, ça me tente, Aym’. Mais je ne veux pas de chirurgie. Il en est hors de question ! ». Je regardais alors le médecin. A sa tête, il s’attendait à ma réaction. Je devais très certainement être connue dans l’hôpital. Il me citait alors toutes les autres options. A croire qu’il avait pris les plus horribles. Mais il y en a une sur laquelle je tiquais : la mort. D’après lui, c’était une issue possible si je n’acceptais pas l’opération. « Est – ce que je peux prendre quelques heures pour réfléchir ? ». Le médecin acquissa et sortit de ma chambre. Je me poussais alors sur un bord du lit pour retrouver Aymeric à mes côtés. Je lui indiquais d’une petite tape sur le lit que j’aimerai qu’il revienne, comme avant. « Aym’, je n’en veux vraiment pas, tu sais. Je sais tout ce qu’il se passe en salle d’opération. J’ai peur. ». Et là, je me confiais à lui. Si je n’avais pas fait ce check avec lui, il n’aurait pas su mes sentiments, mon ressenti. Je me serais fermée comme une huitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Mar 22 Juil - 14:28

 
Il est peut-être trop tard...


Je ne te dis pas le contraire, ils auraient dû être les premiers au courant, mais tu n'as pas voulu leur gâcher le plaisir de prendre des vacances, et tu ne peux pas te blâmer pour ça... Tu ne peux plus revenir en arrière, désormais.
Se remettre d'une perte pareille prendrait encore beaucoup de temps, c'était encore trop récent, et donc trop frais dans la tête de Louise. J'avais du mal à comprendre ce qu'elle pouvait ressentir, ma mère était encore de ce monde, ce n'était plus le cas de mon père, enfin pour moi en tout cas, il avait disparu de ma vie avant même que je ne vois le jour, il n'a jamais existé pour moi... Malgré la présence d'un beau-père, je m'étais toujours senti rejeté par mon propre père. Je remettais ce souvenir bien au fond de ma tête, ce n'était pas le moment d'y penser. J'étais content que l'on se mette d'accord sur cela, que l'on devrait se confier à l'autre, on repartait sur de nouvelles bases, et ça ne pourrait n'être que mieux. Elle me fit sourire, elle semblait plus enjouée et cela me faisait du bien de la voir comme ça. J'approcha mon poing fermé du sien, et répéta:
Check !
Nous étions désormais en face d'un médecin, qui annonçait de but en blanc que Louise devait subir une greffe au plus vite. Je tressaillais à ce mot, et apparemment Louise n'était pas plus ravie que moi. Ce n'était peut être qu'une petite opération pour eux, mais les risques étaient présents. Je ne sais pas d'où ça me venait, mais je réussis à mettre mes doutes au placard pour quelques minutes, je devais la soutenir, et c'était la meilleure chose à faire au fond pour qu'elle retrouve une vie "normale". Mais elle semblait catégorique, j'écoutais le médecin, dans un état un peu second. En effet, elle n'avait pas d'autres choix possibles, et ça me rendait malade de l'admettre... Je n'ajoutais rien, voyant qu'elle demandait au médecin de s'en aller. Ce qu'il fit... Je regardais Louise qui se décalait à nouveau, je m'asseya auprès d'elle. Je ne savais pas quoi lui dire... Je n'étais pas plus rassuré qu'elle, mais je ne devais pas lui montrer ni lui dire, j'avais l'impression que je devais me montrer fort pour nous deux.
Je me doute bien, c'est pas pour rien que l'on dit que les médecins sont les patients les plus difficiles, je lui souris, essayant de me montrer rassurant. Mais sur ce coup là, tu n'as pas le choix, tu as entendu le médecin... Je ne me réjouis pas plus que ça, tu sais, mais c'est ta dernière chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   Mar 22 Juil - 17:52

Non, je ne pouvais malheureusement plus revenir en arrière. Comme quoi, il faut bien réfléchir à ses faits et gestes sur le moment même pour ne pas le regretter par après… Je le regardais alors, tournant ma tête vers la droite. Mon corps ne pouvait suivre. « On peut parler d’autre chose ? ». Je savais que j’étais sur le point de craquer. Et puis, dans ces moments – là, j’avais besoin d’un petit remontant pour tenir le coup. J’avais promis à Aymeric d’essayer, de surpasser ça. Je ne pouvais pas le décevoir dès le premier jour. « On en reparlera plus tard si tu veux… ». J’avais envie d’un sujet plus joyeux. Quelque chose qui pourrait me remonter le moral. Mais je ne trouvais pas. J’étais là, allongée sur un lit d’hôpital suite à des erreurs que j’avais faites. Je n’avais plus de parents. Mon frère était à la guerre, je ne pouvais pas compter sur son soutien. Je n’avais qu’Aymeric. Personne d’autre que lui viendrait me rendre visite. Et Dieu sait pour combien de temps j’allais être hospitalisée. « Tu comptes reprendre le boulot demain ? ». Les journées allaient être atrocement longues. J’essayais déjà de me trouver des occupations. Et l’une d’elle me vint en tête. « Si tu passes à la maison, tu pourrais me prendre les livres de chirurgie qui sont sous mon lit ? ». Je lui souriais doucement. Pourquoi en – dessous du lit ? Parce que c’était un rêve qui m’appartenait. Je ne voulais en aucun cas le partager avec d’autres personnes. Mais là, je n’avais pas le choix. Il fallait que je m’occupe. Et j’adorais étudier. On pourrait croire que c’est une de mes passions d’ailleurs.
Le médecin était parti, à mon plus grand bonheur. Je ne me sentais pas à l’aise en sa présence. Aymeric m’avait rejoint. De nouveau, je mis ma main sous sa chemise, sur son ventre. Je tournais ma tête pour le regarder. Je m’énervais intérieurement. Je me rendais compte que je n’allais pas avoir le choix que d’accepter. Je ne le voulais tellement pas. Je me consolais en me disant que j’allais être sur liste d’attente. Les chances que je sois greffée dans le mois sont minimes. « Aymeric, je ne le veux tellement pas… J’ai peur, vraiment. ». Je le regardais, me retenant de pleurer à nouveau. « Je sais que je ne vais pas avoir le choix. Et puis, s’il y a une complication, j’irai rejoindre mes parents. Ce n’est peut – être pas plus mal… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il est peut-être trop tard… (Pv Aymeric)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Apprendre la guitare trop tard...
» Je crois que ma guitare est trop grosse? Ça se peut?
» Mix trop plat... Que faire ???
» tres a peut près : trop sensible ( zaz)
» Quel luthier pour Weiss tout koa pas trop cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: le côté est :: l'hôpital-