AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 I break bones and laugh (pv) [NC-18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Dim 8 Juin - 10:38

I break bones and laugh

La journée semblait paisible , le genre de journée banale ou vous vous dites que rien de bien fâcheux ne peut se produire, je conduisais sur la route en bordure du port et des quais lorsque soudain une voiture m'avait percutée le pare choc arrière … j'accélérai tentant de me persuader qu'il ne pouvait s'agir que d'un banal accident mais voilà que le manège semblait vouloir se répéter cela ne pouvait donc plus être un accident. Quelqu'un semblait vouloir me sortir de la route mais qui? Et surtout pourquoi? Je comptais bien avoir les réponses aux questions que je me posais. Je décidai donc, d'une manière brusque de changer de voie et d'enclencher la marche arrière afin de me retrouver à sa gauche et puis – sans qu'elle ne puisse s'y attendre – je me laissai aller à donner un coup de volant aussi violent que subit et je la fis sortir de route. La voiture de mon mystérieux assaillant avait finit sa course contre un arbre et je sortis rapidement de ma deux places afin de m'approcher de la scène et je fis sortir la conductrice tout en l'invectivant, la traitant notamment de folle ,  et c'est alors qu'elle me balança un coup de genoux bien senti direct dans les noisettes. Quelle salope celle-là je vous jure. Me redressant plutôt difficilement je lui pointai mon flingue sous le nez. Non mais c'est quoi ton problème connasse? T'essaie de me sortir de la route et ensuite tu me broies les bijoux de familles? Je l'attrapai violemment par le bras et je la poussai contre ma voiture la plaquant lourdement le dos contre le capot de ma caisse. T'as intérêt à répondre à toutes mes questions sinon toi c'est la prison qui t'attends. Je semblais l'avoir blessée mais bon si vous voulez tout savoir je m'en foutais pas mal elle avait tenté de me tuer alors fallait pas s'attendre à ce que je fasse du sentimental avec la belle brune.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Lun 9 Juin - 15:24

I BREAK BONES AND LAUGH

Marchander des informations, c’était mon train de vie et quand j’entendais que ma cible serait sur la route des quais, il était temps d’intervenir, voyant la somme avec pleins de zéro faisant de moi une femme plus riche que Crésus. Je sautais dans ma voiture. J’accélérais, voulant repérer ma cible et dès que je la voyais, je lui rentrais dedans. Une fois n’était pas suffisant mais je lui rentrais de nouveau dedans, espérant provoquer l’accident. J’aurais ensuite fait brûler ma voiture pour que personne ne puisse remonter jusqu’à moi, mais James méritait le respect. Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il change de voie et de faire marche arrière. Je n’avais pas eu le temps de faire quoi que ce soit pour contrer son mouvement que je sortais de la route rentrant dans un arbre. J’étais sonnée. Je n’avais pas le temps de reprendre mes esprits qu’il me sortait de la voiture. Je n’entendais pas ce qu’il me disait, mais au dernier mot, je donnais un violent coup de genoux dans les parties. Personne n’avait le droit de m’insulter. Le dernier à avoir fait ça, comme les ordres, c’était mon mentor et il était mort. J’avais bien visé que je regardais le spectacle admirative de mener le jeu, mais voyant le flingue sous le nez, je devais la jouer subtile pour garder le contrôle.

Je m’attendais à ce que le tout devienne musclé. Je m’y étais soigneusement préparée au cas où ma manœuvre aurait été un échec retentissant ne perdant pas mon sang-froid.

Pourquoi j’aurais un problème chéri ? Je jouais les innocentes, me mordillant la lèvre. C’est qu’elles me plaisent tes bijoux mon chou, tu y as pensé ? J’aimais jouer et je comptais bien l’allumer.

C’était encore plus violent que mon bras servait à ce que je me retrouve jeter contre la voiture, dos plaqué contre le capot. Je voyais une belle opportunité, que je me crispais de douleur. Je faisais une moue d’enfer, laissant une petite larme couler.

J’ai mal. Je baissais ma tête, me montrant vulnérable. Je bougeais ma jambe contre la sienne, remontant sensuellement. Je levais mon visage, le regardant dans les yeux. Ils étaient si captivants et envoûtants, que j’en sortais un léger sourire. Je le déstabilisais, et le mettant sur le capot, le plaquant et plaçant mon visage près du sien. Pourquoi répondrais-je alors que tu es à ma merci trésor ? Je lui faisais un clin d’œil sexy. Tu aimes te retrouver dans cette position mon chou, j’en suis certaine. Je m’approchais de ses lèvres, les mordillant et donnant un coup de langue sensuel.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Dim 15 Juin - 4:51

I break bones and laugh

Non mais elle me cherchait celle là! Si c'est des ennuis qu'elle cherchait vous pouvez me croire elle allait en trouver, après tout j'en avais fait craquer des bien plus coriaces qu'elle. Je ne pus m'empêcher de rouler des yeux lorsqu'elle se mit à me demander pourquoi elle pourrait avoir des ennuis. Non mais c'était le bouquet, elle tentait de me tuer et maintenant elle se la jouait sainte nitouche … de toute évidence on était pas sorti de l'auberge. Et bien tout d'abord parce que tu as tentée de me tuer, à deux reprises d'ailleurs. Ça te va comme explications grognasse? T'as besoin que je te fasse un dessin peut-être? J'étais vraiment énervé et de voir qu'elle s'en moquait et qu'elle se jouait de moi ne pouvait que m'énerver davantage. Non merci sans façon. Je n'étais pas comme ces vulgaires paysans … elle n'allait pas s'en tirer aussi facilement, pas avec moi.

Je n'avais pas apprécié qu'elle tente de me sortir de route mais je crois que j'ai encore moins apprécié son numéro et je comptais bien le lui faire payer c'est d'ailleurs ce qui m'avait poussé à me montrer violent alors que je l'avais plaqué le visage contre le capot de la voiture lui serrant violemment les poignets afin de l'empêcher de se libérer. Bien sur j'étais un homme alors s'il y a bien un truc que je ne pouvais pas supporter c'était bien de voir une femme pleurer mais allez savoir pourquoi j'étais si en colère que j'en oubliais mon côté gentleman.

Rien à cirer pétasse. Je comptais bien lui faire sa tête au carré à celle là mais c'était sans compter sur le fait qu'elle était une adversaire à ma mesure et cette façon qu'elle avait de jouer de séduction afin de reprendre l'avantage ne pouvait qu'en témoigner parfaitement. Me retrouvant sur le dos , alors qu'elle m'avait plaqué contre le capot en profitant de ce subterfuge qu'elle avait créé, je me devais d'avouer que je n'étais pas insensible à ses charmes et c'est bien ce qui me mettait le plus en rogne. Et bien parce que t'es pas aussi rapide qu'une balle chérie et que tu serais moins sexy avec un trou entre les deux yeux. Je la regardai sans broncher. Moi j'ai rien dit de tel. Bien que je ne voulais pas lui donner cette satisfaction je dois admettre qu'il devenait de plus en plus évident que ce petit jeu me plaisais bien que je me gardais de le lui montrer et je glissai ma langue contre mes lèvres après qu'elle eut terminé son petit manège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Lun 16 Juin - 22:16

I BREAK BONES AND LAUGH

N’importe quel jeu me plaisait seulement si je menais la danse. La situation semblait délicate, mais en abattant les bonnes cartes, les choses changeraient en un claquement de doigts.

Le tout restait musclé, mais je gardais la tête froide, ne laissant transparaître aucune émotion susceptible de me trahir. J’étudiais chacun de ses mouvements. Visiblement, j’avais touché une corde sensible mais s’il croyait me faire peur, il se trompait lourdement. Même il apprendra de quel bois je me chauffe quand on m’insulte. Je n’étais pas à court d’idées que j’allais pousser James dans ses retranchements admirant jusqu’où il irait avant de céder à mon charme.

Qui te dit que c’était pour te tuer ? Semer le doute dans l’esprit de ma cible serait un avantage pour moi, alors que je donnais un coup de langue sensuel sur mes lèvres. Un dessin sur mon corps par tes mains expertes, ça serait parfait beau gosse. Je me plongeais dans ses yeux captivants, l’ayant clairement allumé, et entendre ses mots par la suite me blessait dans mon égo. Ca n’allait pas me freiner. Elles sont la représentation parfaite du beau mâle que tu es. Je sortais un léger sourire innocent et coquin.

Je me retrouvais avec violence visage contre le capot de la voiture. Il était fort, que je me retrouvais à sa merci, retenue par les poignets. Rare de me retrouver dans cette position, mais avec lui, cela ne me déplaisait pas. Je jouais de sensibilité mais sa réaction m’incitait à reprendre le contrôle.

Délivre-moi. Je faisais une moue d’enfer, laissant couler davantage de larmes, mais c’était pour mieux profiter d’une grande opportunité.  

Jouant de séduction, je l’avais basculé le plaquant dos contre le capot. Je comptais charmer ce bel homme intriguant. Sa résistance était belle à voir, mais c’était peine perdue. Il n’y avait plus d’insultes, mais des petits mots et un compliment déguisé agréables. J’étais fine observatrice.

Tu ne veux pas me tuer, mais m’embrasser bel apollon. L’allumant davantage, je parcourais le contour de ses lèvres irrésistibles avec mon index. Il me faisait envie. Je glissais ma main sur son torse puis je kidnappais l’objet de mon désir. Eux me disent que tu me veux toute entière. Je lui murmurais qu’il était à croquer et désirable. Tu me trouves sexy bébé, ne me mens pas. Je malaxais ses bijoux de famille. Tu as pensé très fort. Je retirais ma main le giflant, aimant trop jouer. Ca c’est pour les insultes. Ensuite, je donnais un coup de langue torride sur sa joue, l’embrassant ensuite sauvagement.  Ca c’est pour être canon. Je le regardais telle une tentatrice. Avoue, tu as envie de moi trésor.

Ma main allait vers sa chemise, déboutonnant le haut légèrement, puis je l’embrassais dans le creux du cou afin qu’il succombe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Mar 17 Juin - 15:50

I break bones and laugh

Non mais écoutez moi donc cette pétasse! Elle me prenait pour le dernier des cons ou quoi? Cette façon qu'elle avait de me tenir tête ne pouvait qu'éveiller en moi cette folle envie de lui fermer sa grande gueule … c'est incroyable à quel point elle semblait avoir le chic pour me mettre en rogne et le plus chiant dans tout ça c'est qu'elle avait une plastique à me faire baver d'envie. Je parie que c'était pour me faire un câlin que tu as tenté de me faire quitter la route? J'étais exaspéré, tellement que je finis par rouler les yeux, et c'est alors que je la vis se lécher les lèvres telle une obsédée reluquant un peu de viande fraîche. Mes mains expertes tu risques plutôt de te les prendre sur ta gueule de pouffiasse. La je dois admettre qu'elle faisait fort mais j'étais seul depuis si longtemps que j'en étais venu à être immunisé contre ce genre de paroles quoi que je dois avouer qu'il m'était difficile de ne pas me sentir flatter par ses propos bien que j'étais d'avis qu'elle devait sortir ça à chaque fois qu'elle se trouvait dans la merde … après tout elle semblait savoir comment tirer les ficelles. Tu sais que le beau mâle que je suis a surtout envie de te déchirer ta belle gueule? Et puis juste entre toi et moi. Les autres mecs y croient à ce genre de conneries lorsque tu les leurs déballes?

L'ayant immobilisé contre le capot de la voiture je lui avais bloqué les poignet , mon regard se voulait plus que révélateurs sur mes intentions hautement motivées par ma colère, et c'est alors que je l'entendis me demander de la libérer alors qu'elle usa de sa voix plus que mielleuse et enjôleuse afin de me troubler davantage. Bien malgré moi je finis par me laisser attendrir par son regard et par la douceur de ses paroles et en moins de temps qu'il n'en faut pour le réaliser je me retrouvai adossé contre le capot de la voiture et c'était maintenant elle qui dominait la situation.

D'une certaine façon elle n'avait pas tort, il est vrai que j'éprouvai un désir plus qu'ardent à son endroit, mais je me refusais de le lui dire … ce serait trop facile. Cette façon qu'elle avait de dessiner le contour de mes lèvres en y glissant son doigt d'une manière tout aussi féline que sexy tout en caressant sensuellement mon torse ne pouvait que faire grimper la température. Tu sais faut pas toujours te fier aux impressions. Je me mordillai la lèvre tellement le désir me submergeait. Entre toi et moi, surtout ne le prends pas mal, t'as une tête de cul. C'était inhumain ce qu'elle me faisait et la gifle immédiatement après m'avoir chauffé était du grand art de sa part. La manœuvre qui s'en suivit ne pu que me laisser bouche bée même que sans trop comprendre quoi que ce soit je me surpris à prolonger le tout lui mordant même la lèvre afin de lui montrer mon petit côté sauvage et barbare. Je n'avouerai rien même sous la torture. Sous ses caresses le long de mon torse et la sensualité de ses lèvres dans le creux de mon cou je me laissai aller à lui mordiller le lobe de l'oreille alors que ma main remontait le long de ses cuisses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Jeu 19 Juin - 0:02

I BREAK BONES AND LAUGH

Je n’avais pas su abattre la bonne carte, mais j’allais saisir l’opportunité qu’il m’offrait que sa colère se transformera en un désir ardent.

Tu lis en moi comme dans un livre ouvert trésor. Je jouais sur la flatterie. Sa réaction n’était pas celle escomptée, mais je me comportais en tentatrice donnant un autre coup de langue torride sur mes lèvres. Je désirais ce canon. La situation s’aggravait qu’en retour, j’entendais une insulte exaspérante. Tu as envie de caresser mon visage que ça te dévore de l’intérieur. Je le fixais du regard, voulant l’hypnotiser. Je te plais mon chou. Je lui faisais un clin d’œil sexy laissant opérer mon charme. Il se montrait malin, mais il ne m’aura pas. J’aimais jouer que je l’allumais davantage. Tu as envie d’un baiser tellement chaud beau gosse que nos langues se mêleraient dans une danse endiablée pendant des heures. Je le regardais avec envie. Les autres mecs n’ont aucun intérêt. J’avais failli hausser le ton. Tu m’intéresses chéri, tu ne l’as pas compris ?

J’échouais encore que je me retrouvais prisonnière sur ce capot de la voiture. J’avais retourné la situation faisant preuve de vulnérabilité qu’il était maintenant à moi. Parcourant ses lèvres, je rentrais mon index à l’intérieur mimant ce qu’il obtiendra. J’en accentuais mes caresses bien sensuelles sur son torse que je rêvais de plaisirs charnels à ses côtés. Je frôlais ses lèvres jouant sur l’attente afin de le torturer.

Ton corps parle beau mâle. J’observais la réaction de James avec délectation et admirant son raffinement que je jouais coquinement de mon index, le rentrant en bouche. Le jeu en devenait sexy. Tout de lui, même sa résistance m’attirait davantage, me faisant frémir d’un désir qui me consumait. Tu me trouves tellement canon que tu rêves de passer une nuit torride à me faire l’amour. Je le chauffais me montrant dominatrice avec une gifle. Il avait prolongé mon baiser sauvage comme j’en avais rêvé en me mordant la lèvre que je la léchais malicieusement. Il me faisait un effet qu’aucun autre ne pouvait me procurer. J’avais un véritable mâle devant moi, que j’intensifiais ma séduction, désirant changer ses pensées. Nos baisers doivent être comme ça bébé.Je le prenais par le col, l’embrassant bestialement et léchant subtilement sa joue. Pas besoin, car tu vas tellement prendre ton pied bel apollon que tu crieras de plaisir me suppliant de continuer.

Mes caresses sur son torse en devenaient animales que j’arrachais sa chemise, admirant son corps canon. Il me mordillait délicieusement le lobe de l’oreille que j’en levais la tête savourant l’instant. Ses caresses le long de mes cuisses étaient divines que je me mordillais intensément la lèvre, joignant ma main à la sienne afin de rendre ce moment unique. Je griffais son torse léchant chaque parcelle pour le faire succomber et descendant vers mon ultime désir. J’ouvrais la fermeture de son pantalon, glissant ma main à l’intérieur de son boxer afin de caresser sulfureusement son point faible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Ven 20 Juin - 16:40

I break bones and laugh

J'avais beau être un dur, un vrai de vrai, et avoir un cœur de pierre je n'en demeurais pas moins sensible à la flatterie lorsque l'on savait comment s'y prendre et de toute évidence la belle brune avait réussi à me cerner rapidement. La voir me lancer ce regard pervers tout en se léchant la lèvre ne pouvait qu'accentuer ce fort désir qu'elle éveillait en moi mais néanmoins je me devais de me contenir, de me contrôler, il le fallait coûte que coûte. Il y a de ces désirs qu'il vaut mieux contrôler. Je tentais de demeurer raisonnable mais le tout devenait de plus en plus difficile au vu des regards plus qu'invitant qu'elle me lançait. Ça pour me plaire elle me plaisait, je ne comptais pas le nier, mais néanmoins je préférai ne pas lui laisser la satisfaction de me l'entendre dire d’où la raison de mon silence. J'ai aussi envie de te tordre le cou mais bon je ne vais pas m'aventurer sur ce terrain plus que glissant. L'entendre me dire que les autres mecs lui semblait sans le moindre intérêt ne pouvait que sonner faux à mes oreilles … allez savoir pourquoi j'avais l'impression qu'elle sortait ce baratin à tout ceux qu'elle désirait ajouter à sa liste de conquêtes. Ah bon je t'intéresse? Bien évidemment je l'avais compris mais j'avais bien envie de continuer à la faire mariner dans son jus.

Rapidement nos positions se retrouvèrent inversées ,  la belle brune se retrouvant au dessus afin de me dominer. Ce regard qu'elle me lançait ne pouvait plus mentir sur ses intentions et ce geste qu'elle fit avec son index se voulait pour le moins sans équivoque.

Et il te dit quoi en ce moment? Évidemment je ne comptais pas lui donner aussi facilement ce qu'elle désirait, j'étais désireux de voir jusqu'à ou elle pouvait aller afin d'obtenir ce qui lui faisait envie. Ah bon? Tu sais qu'il ne faut pas toujours confondre rêves et réalité? Un peu de provoque ne pouvait que pimenter le tout et puis arriva ce qui devait arriver … un baiser plus que bestial. Là c'était clair Evana était ce que je pouvais qualifier de salope … cette façon qu'elle avait de se lécher la lèvre tout en me regardant l'air d'en redemander ne pouvait que me le confirmer. N'ayant pas le temps de placer le moindre mot elle m'empoigna par le col afin de reprendre notre baiser exactement là ou nous l'avions interrompu. Ce coup de langue  à la fois sensuel, pervers et subtil n'avait pu que m'achever. Tu parles beaucoup mais reste à voir si tu sais livrer la marchandise.

Rapidement elle se montra tout aussi gourmande qu'agressive et je compris qu'elle n'allait pas s'arrêter ses mains contre mon torse glissant sensuellement afin de se faufiler par la suite contre mon pantalon  ne pouvait qu'accentuer ce fort désir qui me consumait. Interrompant mes caresses je la regardai tout en mordillant la lèvre. On devrait peut-être aller dans un endroit plus discret? Non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Dim 22 Juin - 0:13

I BREAK BONES AND LAUGH

Il y a des attitudes et de ses gestes qui ne trompaient pas. Jouer sur différents tableaux me permettra de posséder James. Même s’il résistait, de toute façon, il sera mien.

Son regard était captivant que je me léchais les lèvres coquinement, le désirant de tout mon être. Je rêvais de son corps chaud près du mien dans un moment de passion absolu. Il pouvait tout dire, mais mon charme était efficace. La réaction d’une personne valait mille mots.

Assouvis-les avec moi chéri, tu en meurs d’envie. Avec mon regard de diablesse, je l’invitais à céder à la tentation, frôlement subtilement ses lèvres. C’était intenable de ne pas l’embrasser. Il me faisait un tel effet quand il me résistait que cela m’incitait à pousser plus loin le jeu. Son intelligence, et sa classe m’intriguaient follement. Tu as envie de me faire crier de plaisir bébé. Je l’allumais davantage. Il n’y avait que lui dans ma ligne de mire. Je voyais clair dans son jeu mais il ne m’aura pas. Oui, tu es beau gosse avec une carrure digne des dieux. Je me mordillais la lèvre. L’avoir flatté m’avait bien réussi que je recommençais, lui faisant un clin d’œil sexy.

Je désirais ardemment ce canon à merci. Jouant de mon index et remarquant son intérêt, j’affichais un sourire malicieux. Avec mon doigt, je parcourais ses lèvres le rentrant en bouche et effectuant un mouvement torride. Il me testait, mais je lui préparais une belle surprise.

Que ton corps rêve d’un jeu tellement physique avec le mien qu’il n’en peut plus d’attendre. Je le ferais craquer. Le fait qu’il me provoque le rendait bien plus craquant. Plutôt tu rêves de moi pour réaliser tes fantasmes. Notre baiser était si bestial, que j’en gardais un goût agréable, me léchant sulfureusement les lèvres. Je l’embrassais de nouveau évitant de parler. Il le prolongeait passionnément, que le désir était incontrôlable. Je le sentais frémir par mon coup de langue, que je mordillais ses lèvres pour le torturer. Il avait eu une mauvaise idée que je serrais sa gorge, plantant mes ongles dans sa peau. Ton corps va tellement le constater que tu ne te passeras plus de moi.

Mes caresses étaient tellement intenses, que j’étais prête à le dévorer tout cru laissant mes mains apprivoiser ce corps parfait. Je descendais à son pantalon, lui procurant un plaisir incomparable. Je détestais être coupé, mais cela valait le coup rien qu’en écoutant sa proposition et en l’observant. Attendre était trop dur. Le danger est excitant beau brun. Je le tentais. Allons chez toi, personne ne nous dérangera. Je préférais chez lui pour en apprendre plus. Laissant tomber les bretelles de mon haut, je le regardais perversement. Serais-tu capable d’attendre mon chou ?

Ma main venait vers le haut de ma poitrine, descendant légèrement. Prenant son bras, j’approchais son corps contre le mien, dévorant littéralement sa bouche. Je lui murmurais que je lui réserve des plaisirs inimaginables.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Lun 23 Juin - 1:38

I break bones and laugh

Plus j'écoutais la belle , plus je tentais de lui résister et plus il me semblait évident qu'elle ne reculerait devant rien afin de me corrompre et me soumettre à ses volontés … il suffisait de la regarder me pourchasser de ses ardeurs pour en arriver à ce constat. J'avais beau la repousser et me montrer odieux à son endroit il serait mentir que d'oser prétendre qu'elle ne me plaisait pas et j'avais l'impression d'être acculé le dos au mur tellement elle faisait de moi ce qu'elle désirait et d'une certaine façon je crois que c'est ce qui me faisait le plus peur … c'était la première fois que je tombais sur plus entêté que moi.

Je la regardai le sourire en coin , feignant d'ignorer de ce dont elle voulait bien parler, et évidemment cette façon qu'elle avait de m'allumer n'était pas sans me déplaire. J'avais tenté de la dominer et j'avais échoué alors je comptais bien tenter une toute nouvelle approche soit celle qui consiste à lui faire croire qu'elle mène le jeu afin de la coincer au bon moment mais je dois l'avouer la belle est un adversaire plutôt coriace mais ce que je n'avais pas prévu était que sa maîtrise de la flatterie soit de nature à me faire perdre mes moyens de la sorte et ce petit jeu auquel elle se prêta avec son index contournant mes lèvres ne pu que m'enfoncer davantage en plein cœur de sa manœuvre.

Pourtant c'est bien connu la patience est la mère de toutes les vertus. Je comptais bien tester sa patience. On parle ici de quel fantasme car j'en ai tout un paquet? Je me laissai aller dans un échange de salive plus que sauvage alors notre baiser s'avéra plus que bestial. Cette façon qu'elle avait de me mordre la lèvre tout en me serrant la gorge ne pouvait que faire grimper la température d'un cran … je sentais qu'elle aimait le jeu rude et je comptais bien lui en donner pour son argent.

Je dois avouer que je n'étais pas insensible à ses caresses même que d'une certaine façon j'en redemandais. Ses mains parcourant mon torse pour ensuite glisser contre mon pantalon n'étaient pas étrangères à cette réaction virile qui semblait s'opérer dans mon pantalon et c'est ce qui m'incita à lui proposer d'aller ailleurs. Certes le danger est attrayant mais ce n'est pas une raison. Je la regardai tout en me mordillant la lèvre. Bonne idée. Je la regardai me tenter tout en laissant tomber les bretelles de son haut me mordillant la lèvre. Je crois bien être en mesure de me contenir. Je la regardai se caresser furtivement la poitrine avant de m'attirer contre elle et je prolongeai son baiser dans un élan de bestialité avant d'y couper court afin de prendre place derrière le volant attendant qu'elle m'y rejoigne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Lun 23 Juin - 21:02

I BREAK BONES AND LAUGH

Le jeu valait toujours la chandelle et avec James, c’était au-delà de mes espérances. Sa résistance lui donnait un côté irrésistible et intriguant. Il me faisait un tel effet que pousser le jeu au plus loin possible pour le faire succomber, que l’on passerait le moment le plus torride dans les bras l’un de l’autre. A force, je constatais qu’il était charmé, même s’il disait le contraire, mais les mots ne révélaient jamais la stricte vérité.

Son regard était captivant et son sourire charmant. C’était un homme raffiné qu’il m’attirait davantage. Il essayait de m’ignorer, mais il n’y arrivera pas, abattant différentes cartes. La flatterie avait été ma meilleure stratégie. Voyant sa réaction, je désirais jouer avec ce corps tellement qu’il me faisait envie. Je restais sur le contour de ses lèvres, descendant dans le creux de son cou et donnant un léger coup de langue. Je voyais un fin stratège. Seulement, j’étais difficile à atteindre. Je mettais ma main directe à ce que je désirais, l’empoignant.

Il y a un signe qui ne trompe pas chéri.Je lui faisais un clin d’œil sexy. Tu ne rêves que de jeux torrides, de grimper au rideau tellement que tu me désires bébé.J’évitais une grande question. Piquée par la curiosité, je me mordillais intensément la lèvre. Ton corps est tellement brûlant de désir, que tu vas tous les réaliser avec moi beau mâle. J’aimais jouer. Sa réaction était si merveilleuse que notre baiser était carrément bestial. J’étais littéralement submergé de désir que résister était un supplice. En lui mordillant la lèvre et serrant sa gorge, je menais la danse. Je retirais ma main donnant des coups de langue torrides sur le sang qui s’en dégageait.

A ma merci, je le caressais ardemment laissant mes ongles pénétrer sa peau. J’étais heureuse vu sa réaction suite à ma caresse. Cela avait une saveur excitante. Je me montrais raisonnable en vue de l’attirer dans mes filets.

Prépare-toi à crier de plaisir beau gosse, vu ce que je te réserve. En l’observant, je ressentais un désir incomparable. Je jouais de mon index sur mes lèvres, le descendant sur le cou. Le fait qu’il accepte ma proposition comblait mes espérances que j’allais le soumettre à mes envies. Le regard qu’il me lançait alors que j’avais fait tomber les bretelles de mon haut me faisait un effet de dingue. Je souriais telle une diablesse.

A ses mots, j’allais lui prouver le contraire au point qu’il se jettera sur moi dans un élan de pure passion. J’affichais un sourire de garce, l’attirant avec mes caresses sur ma poitrine. L’embrassant bestialement, il me vendait du rêve en prolongeant notre baiser. Tout se coupait quand il se mettait au volant. Je le rejoignais sur le siège passager. Dès qu’il démarrait, je mordillais sauvagement la peau de son cou, retirant la fermeture de son pantalon, et baissant ma tête lui offrant un moment de plaisir absolu. Je lui murmurais après qu’il n’y avait que moi pour dire stop.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Mer 25 Juin - 17:01

I break bones and laugh

Ces sept dernières années à me maudire et à pleurer la mort de ma femme et de mes filles avaient fait en sorte de m'endurcir si bien qu'il n'était pas évident pour quiconque voulait tenter de me séduire mais de toute évidence la belle femme savait comment ébranler mes convictions. Une à une elle parvint à faire tomber mes défenses, ce qui n'était pas un mince exploit, et puis tel Napoléon à Waterloo je me retrouvai vaincu et bien que cela n'était pas sans me contrarier je dus me résoudre à rendre les armes face à une adversaire aussi coriace mais néanmoins je ne voulais pas le lui laisser entrevoir ce serait trop facile. Après tout à vaincre sans péril on triomphe sans gloire . Non?

Sa main contre mon intimité, l'effleurant en posant sa main contre mon pantalon, ne pouvait que susciter en moi une réaction plus que virile. Me mordillant la lèvre sous ses douces caresses, tellement le désir pouvait devenir intenable, je finis par me laisser aller faisant glisser mes mains contre ses hanches et ses cuisses. Sa voix sensuelle et ses caresses plus que coquines ne pouvaient que faire monter la chaleur. Je dois l'admettre elle savait habilement jouer ses cartes. Tu devrais faire attention à ce que tu souhaites poupée, certains jeux sont plus dangereux que d'autres. Je me retrouvais dans un cul de sac la situation se voulait sans la moindre issue si ce n'est que de m'abandonner à ce fort désir qu'elle éveillait en moi. C'est ce que je fis d'ailleurs en prolongeant ce baiser sauvage frémissant de désir sous les coups de langues qu'elle me fit dans le creux du cou afin d'estomper les traces de sang que ses ongles avaient fini par faire apparaître avec son emprise.

Ses caresses ne pouvaient que me faire fondre et m'inciter à la suivre aveuglement et d'une certaine façon c'est exactement ce que je fis.

Intéressant. La regardant jouer de son index contre ses lèvres pour ensuite dessiner le pourtour de ses courbes tout en faisant tomber l'une de ses bretelles m'avait mis en appétit et mon regard se voulait plus que révélateur en ce sens. Ce sourire de garce , combiné aux caresses plus que voluptueuses qu'elle fit contre mon torse, avaient été de nature à m'inciter à prolonger son baiser et puis je décidai de me montrer cruel en la laissant en plan m'installant dans la voiture afin de mettre le contact. En parfaite joueuse elle n'hésita pas à venir me rejoindre, prenant place sur le siège du passager, me mordillant la peau du cou pour ensuite m'offrir une gâterie d'une divine douceur. Fortement incité par ce qu'elle me disait je m'empressai de nous conduire chez moi. Sortant de la voiture nous arrivâmes chez moi et devant le lit je lui fit une gifle d'enfer, elle allait avoir un sérieux ecchymose. Je t'en devais une. Je la poussai ensuite contre le lit avant de retirer ma chemise prenant place contre elle l'embrassant à pleine bouche.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Jeu 26 Juin - 17:02

I break bones and laugh

Dans tout jeu, il fallait faire preuve de détermination. Avec James, jamais je ne m’étais avouée vaincu. Sa résistance était maitrisée. En le voyant charmer, j’allais enfin prendre possession de ma cible. Il me faisait un tel effet que ressentir  la chaleur enivrante de son corps de beau gosse contre le mien devenait une obsession.

Sa réaction suite à ma caresse sulfureuse m’émoustillait. Souriant perversement, je frôlais lentement l’objet de mon désir afin de le torturer. Je caressais ardemment son corps qu’en voyant sa réaction, je frémissais d’un désir incontrôlable. Ses caresses contre mes cuisses et mes hanches étaient divines. Je joignais mes mains aux siennes le guidant vers mes formes généreuses afin de savourer davantage. Résister à ce désir ardent était un supplice vu l’instant torride que l’on partageait. Il était malin, mais son jeu ne fonctionnait pas. J’étais seule à décider.

Le jeu sera bien plus excitant chéri. Je léchais mes lèvres tellement que j’avais envie de cet homme. Aucun doute, je  vais prendre mon pied avec toi bébé. Je l’allumais telle une garce. J’avais cédé à cette envie que je ressentais. Sa réaction me comblait que notre baiser était chaud comme la braise. Il avait tellement consumé mon être que je voulais dévorer ce beau canon. Le sentant frémir par ma manœuvre, je léchais torridement sa joue.

J’accentuais mes caresses afin qu’elles en deviennent enivrantes afin de l’attirer dans mes filets.  
Avec une telle réaction, je craquais. Je jouais la tentatrice partant de mes lèvres avec index jusqu’à baisser l’une des bretelles de mon haut. Ce regard m’enchantait que j’étais prête à lui sauter dessus. Rêvant de sentir sa peau contre la mienne et affichant un sourire de diablesse, je le caressais vigoureusement. L’embrassant bestialement, il prolongeait que je gardais un souvenir impérissable de ses lèvres sur les miennes. Ça m’énervait quand il avait coupé court. Il voulait jouer ? C’était à ma manière. M’installant sur le siège passager et mordillant la peau de son cou, je lui offrais une gâterie qui faisait son effet. Nous étions ainsi arrivés rapidement chez lui. Consumé par le désir, j’allais vers son lit, recevant une forte gifle. Je me léchais sulfureusement le coin de la lèvre.  

Viens par-là trésor. Je lui faisais signe de venir, alors qu’il me poussait contre le lit. Quel bel homme viril ! Le voyant retirer sa chemise, j’admirais la belle vue. Il s’approchait, m’embrassant sauvagement, et je prolongeais dévorant sa bouche de bel apollon. Aimant jouer, je basculais pour me retrouver sur lui. Je caressais son torse, le griffant afin de le faire crier, et léchant chaque parcelle de sa peau.

Avoue, tu aimes ça. Je retirais son pantalon telle une prédatrice. Je descendais lui procurant une douceur incomparable et guidant ses mains sur mon corps afin d’en retirer mes vêtements. Mon haut tombait que ma poitrine était visible. Je l’emprisonnais, plaçant sa tête contre celle-ci afin de ressentir ses attentions dans un instant charnel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Lun 30 Juin - 19:47

I break bones and laugh

Bien que notre rencontre s'était avérée pour le moins musclée elle n'était pas sans avoir empruntée une tournure beaucoup plus charnelle, bien sur j'avais tenté de résister et de lutter contre ce fort désir que la séduisante inconnue était de nature à éveiller en moi mais rendu à un certain point je ne pus qu'admettre que toute résistance de ma part ne pouvait que s'avérer plus que futile. Plus la situation se précisait et se corsait plus je réalisais que j'étais plus celui qui menait la danse et ce n'était pas sans exacerber ce fort sentiment de colère qui m'animait puisque j'étais davantage un dominant qu'un dominé.

La tension devenait de plus en plus insoutenable et tenter de lui résister de plus en plus inhumain. M'embrassant d'une manière plus que torride et me griffant telle une féline ne désirant que dévorer sa proie son regard de garce n'était pas sans me faire un effet d'enfer. À force de la voir me sortir le grand jeu je ne pus que m'avouer vaincu devant un tel jeu de séduction et bien évidemment je finis par m'abandonner corps et âme à cette diablesse qui semblait n'avoir qu'une seule idée en tête : me corrompre et me soumettre. Jouant le jeu et m'abandonnant à elle alors qu'elle me chauffait comme jamais personne ne me l'avait fait auparavant je décidai de m'amuser à ses dépends. Répondant à ses baisers et à ses caresses avec vigueur et entrain je finis par la laisser en plan afin de m'installer derrière le volant et de faire gronder ma grosse cylindrée.

Bien évidemment lorsqu'elle me rejoignit dans la voiture je réalisai , de par son regard de prédatrice, qu'elle n'avait pas appréciée se faire laisser en plan et que, plus que jamais, elle se mourrait d'envie de voir ce que j'avais sous le capot. Arrivé chez moi j'entrepris de lui montrer que j'allais commander me permettant même de la gifler mais de toute évidence elle semblait aimer … de toute évidence je venais de tomber sur une tarée de première.

M'approchant d'elle après l'avoir violemment poussée sur le lit je retirai ma chemise afin de l'embrasser avec une passion plus que sauvage. Dès lors la donne changea du tout au tout alors qu'elle entreprit de me dominer de nouveau alors qu'elle me chevaucha tout me griffant le torse il suffisait de voir ce regard qu'elle posait sur moi, tout en jouant de sa langue contre mon torse, afin de réaliser qu'elle reprenait le contrôle de la danse.

J'avoue. Lui dis-je du bout des lèvres tout en frémissant de désir alors qu'elle s'occupa de moi, guidant mes mains contre son corps, alors qu'elle venait de me retirer mon pantalon tout en me laissant la dévêtir. Son haut, plus que gênant, venant de choir je me retrouvai la tête emprisonnée contre sa poitrine. La couvrant de baisers je ne pus qu'en savourer l'opulence alors que sa fragrance ne pouvait que m'inciter à la plus folle des décadence.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Mer 2 Juil - 3:19

I break bones and laugh

Plus James m’avait résisté, plus il avait éveillé en moi un intérêt et un désir incomparable que je l’avais allumé pour le voir à ma merci. Le voyant succomber, il me faisait un tel effet que je rêvais de passer avec lui un moment bien torride.

Résister à ce désir incontrôlable était un supplice que je jouais de tentations pour le faire craquer. J’étais émoustillée en voyant sa réaction que je le regardais telle une prédatrice rêvant de posséder ce corps de beau mâle. Je le chauffais encore, le sentant frémir de désir. Je léchais sauvagement sa lèvre ressentant une chaleur enivrante me submerger. L’embrassant et le caressant bestialement, il prolongeait avec une telle vigueur que mes sens étaient en éveil. Je détestais qu’il me plante comme une vieille chaussette dans un instant charnel.

En m’asseyant sur le siège passager, je le regardais diaboliquement montrant que personne ne me laissait sur ma faim. Je jugeais de la marchandise du beau gosse. J’étais consumée par le désir que j’étais prête à le chevaucher des heures pour un moment de plaisir intense. Arrivant chez lui, sa gifle m’excitait que je désirais jouer avec son corps. J’aimais les instants rudes et son côté viril qu’avec lui, je grimperais au rideau. Je mettais mon doigt en bouche le mordillant malicieusement.

Alors qu’il s’approchait m’ayant poussé sur le lit, je me mordillais subtilement la lèvre lui faisant un clin d’œil coquin. J’admirais telle une garce ce torse parfait de cet homme intriguant, me léchant ardemment la lèvre. Son baiser passionnel et sauvage me laissait un souvenir mémorable que je prolongeais mêlant ma langue à la sienne dans une danse charnelle. Tellement qu’il me faisait envie, je le chevauchais en le caressant et le griffant de manière bien animale. Je léchais chaque parcelle de sa peau, le mordillant. Sa réaction m’enchantait que je le giflais, léchant sulfureusement sa joue.

Tu en méritais une, bébé. Bloquant ses poignets avec mes mains, j’approchais mon corps telle une féline au plus près du sien touchant le panier avec ma jambe.  

Sa réaction me comblait que je glissais lentement mon index le long de mon cou souriant malicieusement. Ses caresses sur mon corps étaient divines que je guidais davantage ses mains afin qu’il parcourt entièrement mes formes généreuses savourant le moment. Me retrouvant à mon avantage et coinçant sa tête contre ma poitrine, ses douces attentions me procuraient un bien fou que je ressentais un désir ardent consumé tout mon être.

Tu me fais vibrer beau gosse, continue. Mettant mes mains sur son dos, je le griffais bestialement. Je prenais son visage ensuite, donnant un baiser brûlant. On va jouer à un jeu si torride toi et moi que tu crieras de plaisir me réclamant de continuer.

Je le plaquais sur le lit, dansant torridement près de l’objet de mon désir. L’amenant à moi, je kidnappais sa taille avec mes jambes m’empalant sur ce que je désirais afin de pouvoir le sentir en moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Jeu 10 Juil - 17:32

I break bones and laugh

Ce petit jeu auquel nous nous livrions se voulait pour le moins musclé, il suffisait de nous voir se balancer des baffes et se repousser pour ensuite nous jeter des vacheries en pleine gueule avant de se sauter dessus pour s'en convaincre. Étant animé d'un fort esprit de contradiction je n'avais pas su résister à la folle envie de la laisser en plan alors qu'elle commençait à chauffer mais de toute évidence c'était sans compter sur son appétit pour le moins vorace concernant la chose. Il suffisait de la voir me reluquer et me lancer des regards , se voulant sans la moindre équivoque, pour comprendre qu'elle avait le feu au cul et qu'elle piaffait d'impatience de nous voir arriver à bon port.

Tel Napoléon lors de la bataille de Waterloo il était évident qu'il allait m'être difficile d'obtenir une porte de sortie et que en toute humilité j'allais devoir m'avouer vaincu. Je n'avais pas l'habitude de courber l'échine et de baisser pavillon devant qui que ce soit mais de toute évidence je venais de trouver un adversaire à ma mesure en la présence de la belle brune. Evana était ma Némésis ça c'était l'évidence même.

Dès notre arrivée chez moi je tentai de lui montrer que je comptais reprendre les commandes en la poussant sur le lit et me laissant l'illusion que j'étais en contrôle elle fit en sorte de me faire bouillir de désir, jouant avec moi tel un vieux dé, attendant le moment propice afin de retourner la situation à son avantage.

Tu vas me payer ça. Bien sur mon regard se voulait plein de malice, la regardant tout en me mordillant la lèvre je ne pus que ressentir ses mains qui me serraient les poignets tel des étaux … cette façon , tout aussi féline que sournoise, qu'elle avait de glisser sa jambe contre mon panier ne pouvait qu'exacerber ce désir qui n'avait de cesse que de me submerger.

Le désir charnel avait fini par avoir raison de ma hargne et de ma résistance si bien que je finis par devenir plus docile ce qui ne semblait pas déplaire à la belle brune … oh non loin de là. M'abandonnant à elle j'entrepris de la couvrir de baisers plus qu'ardent tout en laissant mes mains parcourir son corps le parsemant de caresses destinées à la faire fondre de désir. Ma tête immobilisée entre sa poitrine je compris que mon objectif était plus que largement atteint.

L'entendre me dire que je la faisais vibrer ne pouvait que me troubler d'avantage, ce qui n'était pas peu dire, et je ne pus que frémir de désir à la sensation de ses mains glissant contre mon dos et de ses lèvres s'emparant de ma bouche afin de m'embrasser goulûment. Il me tarde de voir ça. Lui dis-je avec un soupçon de défi dans le regard. Plaqué contre le lit je ne tardai pas à découvrir de quoi il pouvait en retourner et je me retrouvai captif de ce jeu , tout aussi intéressant que dangereux, auquel elle avait fait allusion.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Sam 12 Juil - 0:49

I break bones and laugh

S’il y avait bien un jeu que je raffolais tant c’était ceux intenses, rudes et musclés et avec James le tout était réuni. Cela éveillait en moi un grand appétit que je rêvais de m’adonner avec lui aux plaisirs charnels. Je le chauffais prodiguant des caresses et des baisers sulfureux que la chaleur était insoutenable. Sa réaction était merveilleuse jusqu’à ce qu’il me plante. Je détestais être laissée sur ma faim que je le regardais diaboliquement laissant transparaître mes intentions perverses. S’il pensait m’échapper c’était peine perdue car ce corps de beau mâle sera à moi.

J’utilisais l’art de la séduction en usant d’attentions sulfureuses sur ce que je désirais afin qu’il cède au désir qu’en arrivant, on ferait l’amour pendant des heures.

Il se montrait tellement viril quand il s’occupait de moi que j’étais excitée désirant ardemment le chevaucher jusqu’au plaisir ultime. Cependant, je reprenais l’avantage, me mettant à califourchon sur lui, et le chauffant tellement qu’il ne désirera que me combler. En l’écoutant, je me léchais la lèvre telle une prédatrice ressentant une chaleur enivrante me consumait et serrant avec ma main sa gorge.

Essaye pour voir mon chou. Je souriais telle une diablesse, le défiant du regard. Tu aimes ça bébé. Mes ongles s’imprégnaient dans sa peau que du sang en sortait. Ce sera si chaud que tu ne pourras plus jamais te passer de moi. Je desserrais mon emprise léchant sulfureusement son cou. Tu rêves de me chevaucher et de me faire crier de plaisir chéri. Je lui faisais un clin d’œil sexy. Tu désires la placer en moi avoue. Je l’allumais désirant le rendre dingue.

Sa réaction m’émoustillait que le désir me submergeait de tout mon être. Je sentais ce beau canon frémir avec ma manoeuvre que je libérais ses mains les guidant sur mon fessier et le long de mon dos. Je léchais sauvagement son nombril remontant sur son torse alors que ma jambe restait sur son panier. Je plaçais mon index dans sa bouche effectuant des mouvements coquins.  

Sa réaction me comblait que je mordillais sa lèvre cherchant sa langue pour revivre une danse charnelle. Ses attentions sur mon corps et ma poitrine étaient somptueuses que je descendais mon index au plus bas pour le tenter. Il me faisait tellement envie.

Le voyant succomber, je descendais mes mains vers son fessier, le griffant et le rapprochant de moi. Notre baiser était si brûlant que nos langues ne voulaient plus se quitter. Il allait voir le coquin ce que je lui réservais.  

Tu vas vite savourer beau gosse. Résister à ce désir était un supplice que je le plaquais sur le lit afin de passer aux choses sérieuses. Montre-moi ce que tu sais faire trésor.

Ayant ce que je désirais, je dansais telle une féline griffant son cou et son torse de manière animale pour le faire succomber de désir incontrôlable qu’il me le fera sentir pleinement. Je guidais sa main vers ma poitrine afin d’être comblée d’attentions accélérant mes mouvements sensuels.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Mar 15 Juil - 20:01

I break bones and laugh

J'avais beau être ce qu'il convient d'appeler un mâle dominant je n'étais pas sans apprécier cette façon qu'elle avait de me tenir tête et de tenter de me faire comprendre, qu'au moins cette fois, je n'allais pas être celui qui allait dicter la suite des choses. Bien que le tout semblait me sortir de cette zone de confort à laquelle je semblais m'être habitué je dois avouer que, d'une certaine façon, je n'étais pas sans être séduit par les douces effluves de danger qui semblait se répandre au sein de notre air ambiant.

Fait gaffe poupée je pourrais , peut-être, relever ce défi. Ce regard empreint de malice et de perversion se voulait plus que révélateur sur ses intention et il serait mentir si j'osais affirmer que le tout était de nature à me déplaire. J'ai dis ça moi? Bien sur j'avais balancé le tout uniquement pour tenter de lui tenir tête et puis je sentis ses ongles me griffer la peau et d'instinct je me mordis la lèvre tout en glissant mes mains contre ses hanches et ses cuisses les laissant même remonter sous sa robe. Ça tombe bien j'aime quand c'est chaud et humide. Cette façon qu'elle avait de jouer de sa langue , alors qu'elle la glissa contre mon cou, avait ce petit je ne sais quoi de pervers. T'as pas idée à quel point j'ai envie de te faire hurler. Me mordillant la lèvre il me devenait difficile de me contenir si bien que l'excitation qu'elle provoquait en moi devenait de plus en plus visible. Ça oui je plaide coupable.

Elle se jouait de moi tel la perverse qu'elle était, cette façon qu'elle avait de guider mes mains contre son corps ne pouvait que le prouver. Mes mains glissant contre ses fesses je ne pus que frémir au contact de ses lèvres et de sa langue contre mon nombril … jamais je n'avais ressentis une telle sensation, cela dépassait l'entendement. Sa jambe glissant contre mon panier et son doigt dans ma bouche ne pouvait que m'acculer au pied du mur.

À force de me titiller comme elle le faisait elle ne pouvait que me provoquer et c'est exactement ce qui fini par se produire alors que faisant fi de ma retenue habituelle je m'abandonnai à ce désir qui n'avait de cesse que de vouloir me consumer afin de l'embrasser langoureusement tout en laissant mes mains glisser contre sa peau. L'envie qui me submergeait devint d'une telle ampleur que je laissai mes lèvres distribuer des baisers ici et là que ce soit sur ses lèvres, le creux de son cou et même contre sa poitrine … le brasier était maintenant bel et bien allumé d'ailleurs ses mains contre mes fesses , au moment de reprendre possession de mes lèvres, ne pouvaient que le confirmer.

Lui souriant lorsqu'elle me dit que j'allais vite savourer ce qu'elle me réservait je ne pus que la regarder avec une folle envie lorsqu'elle me mit au défi de lui démontrer l'étendue de mon savoir faire. Fait attention à ce que tu désires ma princesse. Me laissant faire alors qu'elle guida ma main vers sa poitrine je l'embrassai avec fougue avant de la renverser sur le dos histoire de la dominer de nouveau.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Jeu 17 Juil - 12:18

I break bones and laugh

J’aimais mener les jeux torrides. Même si James essayait de reprendre le dessus, je le chauffais ardemment me montrant dominatrice. Bientôt je lui ferais découvrir des plaisirs dont il ignorait l’existence. Je le titillais afin de le faire bouillir de désir. Il relevait le jeu que je souriais diaboliquement.

Tu m’excites bébé. Je l’allumais mordillant coquinement mon index en bouche pour le tenter et laissant transparaître mes intentions perverses. C’était un coquin que je kidnappais son point faible lui procurant un plaisir incontrôlable. Tes bijoux de famille disent oui chéri. Le sentant frémir, je léchais ardemment son torse savourant ses caresses enivrantes contre mes hanches et mes cuisses.  Je joignais ma main à la sienne au plus bas l’incitant à jouer du bout des doigts pour le tenter. J’allais profiter de cette découverte pour le charmer. Ca le sera quand tu exploreras cet endroit trésor. Je l’allumais diaboliquement léchant son cou et sa joue perversement. En l’écoutant, j’étais comblée que je le caressais bestialement mordillant sauvagement sa lèvre afin de l’exciter qu’il me fera l’amour. Assouvis tes envies bel apollon. Je glissais mon index sur ma poitrine la caressant sulfureusement. Place-la en moi pour me faire hurler de plaisir. Je lui faisais un clin d’œil sexy. Tu en meurs d’envie. Sa réaction m’excitait que je désirais le chevaucher pendant des heures.
Ses caresses exaltantes enivraient mes sens que résister à ce désir ardent était un supplice. En le voyant succomber, je donnais des baisers fougueux remontant de sa main à son bras le léchant torridement tellement qu’il me faisait envie. Je l’embrassais bestialement mêlant nos langues dans une danse endiablée pour l’achever qu’il s’adonnera au vice.  

Sa réaction était telle que je me léchais la lèvre telle une prédatrice. Je prolongeais son baiser le transformant en un brûlant. Ses caresses étaient divines que je mordillais le lobe de son oreille lui murmurant qu’il était chaud comme la braise. Je comptais le rendre dingue qu’il me montrerait l’homme viril me faisant pleinement sentir son envie. Le voir ainsi m’émoustillait que ses attentions allumaient le brasier qui animait mon être griffant son cou, son dos et revenant à ses fesses de manière animale. Je le sentais à point l’embrassant ardemment, parcourant ses lèvres avec mon index et le regardant telle une tentatrice afin qu’il pense irrationnellement.

Son sourire était exquis que je désirais voir un homme raffiné en action. Je détestais que l’on me contrôle.

Je te veux.Je ne suivais pas le conseil posant mon front contre le sien. Te sentir pleinement en moi est ce que tu désires beau gosse.

Je faisais une moue d’enfer l’allumant afin qu’il soit obsédé par moi. Cette caresse sur ma poitrine était délicieuse que j’amenais sa main plus bas léchant torridement sa joue. Son baiser était fougueux qu’en me retrouvant sur le dos, je le rendais animale. Je lui murmurais de me faire vibrer comme personne l’attrapant par la taille avec mes jambes et caressant intensément le bas de son corps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Mer 23 Juil - 17:59

I break bones and laugh

Bien que par moment je ressentais cette folle envie de placer mes mains autour de son cou afin de le serrer avec force, à un tel point que l'oxygène ne parviendrait plus à y pénétrer, je dois admettre que ce regard qu'elle me faisait ainsi que le ton de sa voix ne pouvaient que m'attendrir tellement elle pouvait me sembler irrésistible. Bien que divinement sexy c'est avant tout son sens de la répartie qui était de nature à me laisser sans voix … elle semblait avoir réponse à tout.

Trahis par mes joyaux, ça va faire joli sur mon épitaphe. Ça c'était de l'humour typiquement Stonebridge. L'exquise douceur de ses lèvres ainsi que celle de sa langue parcourant mon torse ne pouvait que m'inciter à m'abandonner à elle si bien que je m'étais laisser aller à lui prodiguer de douces caresses contre ses cuisses et ses hanches mais c'était sans compter sur la belle qui s'empara de ma main afin de la guider furtivement vers cette zone qu'elle voulait me voir explorer.  Je n'en doute aucunement. Elle faisait monter en moi le désir d'une façon telle que j'en brûlais littéralement. J'y compte bien chérie.  Cette façon qu'elle avait de jouer avec moi , et mes désirs, ne pouvait que me laisser sans voix … un simple regard suffisait pour réaliser que j'étais perdu plus que jamais.

Lui résister s'avérant de plus en plus difficile, voire surhumain, je finis par me laisser aller à l'embrasser avec fougue et passion alors que je continuai de la caresser me laissant ainsi guider par ce désir fou qu'elle avait fait naître en moi alors qu'elle avait initiée quelques caresses , tout aussi coquines que bien senties, tout en me lançant ce regard qui ne pouvait que m'enflammer.  Continuant de l'embrasser , sauvagement cette fois, je la vis  parcourir mes lèvres de son index alors que je la maîtrisais de ma position dominante mais rapidement je me retrouvai troublé et subjugué par la douce sensualité de sa voix. J'en meure d'envie, t'as pas idée à quel point.

Il m'était impossible de ne penser à autre chose qu'elle, son corps était devenu mon obsession, caressant sa poitrine je la laissai guider ma main contre son corps tout en frémissant au contact de sa langue contre ma joue … elle venait de faire grimper le désir au niveau supérieur. Elle était tout ce que je désirais si bien que je me laissai à l'embrasser d'une manière plus que torride, il serait plus exact de qualifier notre baiser de sauvage, et je finis par passer à l'acte alors qu'elle passa ses jambes autour de ma taille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Jeu 24 Juil - 22:21

I break bones and laugh

Pour charmer James, je jouais d’attentions et de mon regard d’allumeuse qu’il succombera ne pouvant plus me résister. Je gagnerais quand je ressentirais son corps chaud contre le mien dans un moment charnel. Le voyant succomber, je passais aux choses sérieuses pour m’approprier ce beau mâle. Avec un tel humour, je souriais malicieusement malaxant son point faible pour le rendre dingue qu’il me fera l’amour.

Et qu’ils feront crier de plaisir la déesse sous tes yeux. Je lui faisais un clin d’œil coquin et espiègle. Je profiterais d’un dieu au pieu. Je me mordillais la lèvre sulfureusement la léchant telle une garce pour l’envoûter. Sous mon charme et savourant ses caresses exquises sur mes hanches et mes cuisses, je gardais sa main vers mon point faible effectuant des mouvements ardents et donnant un grand coup de langue sur son bras pour l’inciter au vice qu’il s’adonnera à des jeux torrides. L’ayant attiré, je l’allumerais afin qu’il accomplisse mes volontés. Je t’excite bébé ? Je jouais la vicieuse pour le chauffer qu’il me réclamera sans cesse. Sa réaction était telle que je léchais sulfureusement ses lèvres, plaçant mon index dans sa bouche et effectuant des mouvements coquins pour l’achever que je deviendrais son obsession. Il te tarde de me chevaucher, n’est-ce pas trésor ? Je le torturais tellement qu'il me gardera près de lui. Voyant sa belle réaction, je griffais son torse bestialement le regardant telle une diablesse afin de faire grimper en lui un désir incontrôlable qu’il voudra me combler.

Il m’embrassait ardemment, que je prolongeais torridement mordillant sa lèvre pour le rendre fou. Sa réaction était telle que je savourais ses caresses charnelles me léchant subtilement la lèvre. Tellement qu’il me faisait envie, je regardais ce canon telle une prédatrice serrant sa gorge tout en léchant son cou et remontant perversement jusqu’à sa joue. Je verrais le bellâtre en action me procurant un plaisir incomparable. Son baiser devenait sauvage que je mêlais ma langue à la sienne le rendant brûlant. Résister à ce désir ardent était un supplice qu’en voyant son regard envoûtant, je plaçais mon index en bouche le mordillant malicieusement pour le provoquer. Me retrouvant sur le dos, j’admirais la vue caressant son torse vigoureusement avec mon index. Sa réaction m’émoustillait que le désir me consumait, léchant sulfureusement mes lèvres pour  le tenter.

Je veux te sentir en moi beau gosse. Je griffais son dos bestialement afin de l’exciter. Ton désir deviendra réalité chéri.

Je faisais clairement savoir ce que je désirais. Cette caresse sur ma poitrine était si exaltante que je gardais sa main au plus bas frissonnant sous ses attentions délicieuses. Le sentant frémir, son baiser sauvage envahissait mon être de désir que je le rendais sulfureux, caressant sa langue pour revivre une danse endiablée. Le sentant en moi, je kidnappais son corps avec mes jambes bougeant telle une féline pour l’encourager. Je poussais un gémissement de plaisir griffant bestialement son fessier lui murmurant de continuer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Dim 3 Aoû - 3:02

I break bones and laugh

Evena était un adversaire coriace je dois l'admettre, rare sont ceux et celles qui avaient su se montrer digne de m'affronter et pourtant la belle croisait le fer avec moi comme personne d'autre avant elle n'avait su le faire et ne serait-ce que pour ça je me devais de lui témoigner du respect.  Cette façon, perverse et coquine , qu'elle avait de me caresser et malaxer cette partie sensible de mon anatomie n'était pas sans me procurer la plus douce et exaltante des sensation.  Le désir qu'elle éveillait en moi devenait de plus en plus insoutenable et elle mit le feu aux poudres alors qu'elle me fit un regard de diablesse tout en glissant sa langue contre sa lèvre supérieure.

Cette façon qu'elle avait de me regarder et de me faire des allusions, plutôt subtile, à l'effet selon lesquelles il m'était impossible de lui échapper n'était pas sans m'amuser et puis cette façon qu'elle avait de jouer de ses charmes n'avait pu que m'emmener à me rendre tellement ses arguments étaient de tailles. Frémissant de désir je finis par me laisser à la caresser et, suite à ce coup de grâce qu'elle me porta avec ce subtil jeu de langue contre mon bras, je finis par m'abandonner à elle. T'as pas idée à quel point. Sa réaction ne tarda pas à se manifester puisqu'elle glissa son index dans ma bouche alors que son regard, ainsi que son mouvement plus que coquin, finit par me faire réaliser qu'elle comptait bien faire de moi sa victime. Oh que oui. J'aimais bien cette ardeur et cette intensité dont elle faisait preuve et ses doigts me griffant le torse ne pouvait qu'ajouter ce petit côté bestial que je trouvais tellement sexy.

La suite des choses devint encore plus sauvage et bestiale, cette façon qu'elle avait de me montrer qu'elle était aux commandes – alors qu'elle me serrait la gorge – tout en me léchant le cou tout en remontant jusqu'à ma joue ne pouvait qu'ajouter au plaisir que je ressentais.  Le désir devenant de plus en plus insoutenable je finis par me laisser aller afin de l'embrasser avec fougue et passion, y allant tel une bête sauvage, et prolongeant le tout je jouai avec sa langue tout en laissant mes mains viriles parcourir les courbes de son corps digne d'une déesse. Je peinais à calmer mes ardeurs, les réprimer me semblait de plus un plus difficile, et la voir me foudroyer de ce regard coquin tout en se mordillant l'index ne pouvait que me torturer de plus en plus.

Je lui fis un sourire , plus que révélateur, lorsqu'elle me fit part de son souhait de me voir prendre possession de son intimité.  Je compte bien te combler et même d'aller au delà de tes attentes.  

Pour certains cette phrase aurait pu être perçue comme étant de l'arrogance mais pourtant ce n'était que l'expression de la confiance que j'avais en mes moyens. Continuant de la caresser je la laissai me guider afin de lui procurer de douces caresses dont l'intensité ne pourrait que lui procurer des spasmes dans son bas ventre. Ce baiser sauvage que nous nous échangeâmes fit en sorte de nous emmener à passer à la vitesse supérieure et c'est alors que nous en vinrent aux choses sérieuses. Un coup bien ancré en elle je sentis ses jambes me serrer la taille tel un étau et c'est alors que la partie de plaisir pris son envol. L'embrassant sauvagement je ne pus que gémir tellement c'était bon et incité par la sensation de ses griffes contre mes fesses j'accentuai le tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Lun 4 Aoû - 20:21

I break bones and laugh

Avec James, la mission devenait intense. Le jeu auquel nous nous livrons était si excitant qu’il m’attirait. Le sentant frémir, je malaxais son point faible léchant son cou et sa joue sulfureusement pour le faire bouillir de désir qu’il voudra me combler. Le voyant succomber, je mordillais sa lèvre la léchant torridement pour l’exciter qu’il désirera me chevaucher.

Le sentant à ma merci, je caressais le contour de ma poitrine avec mon index léchant perversement ma lèvre pour le tenter qu’il me fera l’amour. Le voyant charmer, je savourais ses caresses exquises effectuant un mouvement ardent avec son index dans ma bouche pour l’envoûter que je deviendrais son obsession. Réussissant ma manœuvre, je caressais vigoureusement son torse et le bas de son corps avec ma jambe droite mordillant sulfureusement le derrière son cou pour l’achever. En l’écoutant, j’étais toute émoustillée que je mordillais le haut de son torse afin de l’inciter au vice.
 
Tu seras davantage excité quand tu vas prendre ton pied bébé. Je jouais les vicieuses en guidant sa main vers mon point faible qu’il me réclamera. Mon corps te veut chéri. Je le torturais tellement qu’il me gardera à ses côtés. Voyant sa belle réaction, je plaçais ma main au-dessus de ma tête me léchant perversement la lèvre pour lui offrir une vision de rêve qu’il ne me résistera pas. Je jouais cette stratégie pour le provoquer qu’il satisfera mes caprices. En l’écoutant, je titillais malicieusement ses lèvres cherchant sa langue avec la mienne. Patience trésor. Je parcourais sa joue avec mon index lui faisant un clin d’œil pour le mettre au supplice. J’admirais sa réaction léchant coquinement son torse et caressant l’intérieur de sa cuisse afin qu’il succombe à un désir incontrôlable.

Le sentant mien, je me léchais ardemment la lèvre lui griffant son dos pour le faire crier de plaisir. Je touchais son nez avec mon index léchant sulfureusement sa joue en guise de défi. Le voyant soumis, je prolongeais son baiser bestialement répondant à son jeu coquin que nos langues ne se quittaient plus. Ses caresses exaltaient mes sens que je l’incitais à titiller mon point faible tellement qu’il me faisait envie. Sa réaction m’excitait que je mordillais son cou telle une tigresse le léchant ardemment.
Son sourire me faisait de l’effet qu’en l’écoutant, je rêvais de la chaleur torride de son corps près du mien.

Fais-moi hurler de plaisir beau gosse. Je l’allumais ardemment. Ce sera tellement chaud que tu rêveras de mon corps. Je lui faisais un clin d’œil pour l’attirer.

Ses caresses étaient divines qu’en l’accompagnant, il me procurait un bien incomparable. Notre baiser était tellement bestial que je le prolongeais telle une tentatrice léchant ses lèvres et son nez perversement. Pour mieux le sentir en moi, j’accélérais mes mouvements serrant mon étreinte nous adonnant à un jeu torride que je gémissais. En l’entendant, je griffais bestialement ses fesses et son dos lui murmurant de ne pas s’arrêter. Le sentant davantage, je criais de plaisir tellement c’était divin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Stonebridge
avatar
les imparfaits
vos messages : 228
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Sam 16 Aoû - 3:06

I break bones and laugh

D'une certaine façon j'étais conscient que je m'apprêtais à m'adonner à un jeu des plus dangereux mais il y a de ces périls auxquels nuls ne peut résister et de toute évidence il m'était difficile de demeurer de marbres face aux charmes de la belle Evana et cette façon qu'elle avait de se comporter à mon endroit ne pouvait que m'inciter à m'abandonner à ce monde de vice et de perversion auquel elle ne demandait qu'à m'introduire.

Frémissant de désir au contact de sa main s'emparant de ma virilité, je ne pus que fermer les yeux en sentant ses lèvres glisser contre mon cou et ma joue ,  succombant à cette manœuvre je finis par me laisser aller alors que mes mains parcouraient ses cuisses et ses hanches afin de remonter le long de ses fesses histoire d'atteindre le bas de son dos. La regarder dessiner le contour de sa poitrine, à l'aide de son index, ne pouvait que faire monter la température d'un cran et cette façon qu'elle avait de se lécher la lèvre ne pouvait que m'emmener à la désirer davantage. Charmé je continuais de la caresser tout en la regardant et c'est alors que le tout finit par s'apparenter à de l'obsession lorsqu'elle s'amusa avec mon index d'une manière qui ne pouvait que difficilement dissimuler ses intentions. Ses mains caressant mon torse, alors que sa jambe s'occuper du bas de mon corps, il m'était de plus en plus difficile de lutter contre ce désir charnel qui s'était emparé de moi  … si bien que je finis par m'abandonner au vice influencé par ses torrides manœuvres.

Cette façon qu'elle avait de me faire comprendre qu'elle menait la danse ne pouvait que me plaire, si bien que je me laissai faire alors qu'elle guida ma main afin de m'emmener à lui prodiguer de douces caresses là ou elle le désirait tant. Je le désire tout autant ma belle.  Elle me donnait envie, si bien que je ne demandais que de la prendre et d'en faire mienne mais c'était sans compter son désir de jouer quelque peu. La patience a beau être une vertu il ne faut pas en abuser chérie. Me mordillant la lèvre, tellement il me semblait de plus en plus difficile de résister, je laissai mes mains glisser contre ses hanches au gré de son index qui glissait contre ma joue et de sa main parcourant ma cuisse … tenir me semblait de plus en plus difficile.

Nous semblions prêts à passer aux choses sérieuses, du moins c'est l'impression que me donnait Evana si je m'en fiais à son attitude et son comportement à mon égard, la belle devenait de plus en plus coquine. Elle avait une de ces façons de m'embrasser et que dire de son regard qui ne pouvait que vouloir me dire '' prend moi mon grand'' la douceur de ses caresses et cette façon qu'elle avait de se coller contre moi tout en se frottant n'avait pu que m'emmener à conclure qu'elle était à point.

Tes désirs sont pour moi des ordres ma princesse. Je lui mordis le lobe de l'oreille. T'as pas idée à quel point.

Laissant mes mains glisser contre ce corps qui me faisait envie depuis trop longtemps, je me laissai aller à ce baiser le prolongeant avec fougue et passion tout en me laissant guider par ce désir que je ne parvenais plus à contrôler.  Passant finalement à l'acte je tentai de lui donner du répondant alors que je fis en sorte de suivre cette folle cadence qu'elle avait tentée de m'imposer. C'était si torride, chaud, bestial, nous montrant sans la moindre pitié l'un envers l'autre il était évident que nous ne désirions pas nous accorder le moindre répit … s'échangeant mutuellement les rôles de dominants et de dominés nous finîmes , néanmoins, par atteindre ce point de non retour ou tout deux nous nous écroulâmes de fatigue dans les bras l'un de l'autre. L'apothéose c'était le seul mot pouvant résumer mon état suite à cette partie de jambes en l'air que je n'allais pas oublier de sitôt.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tumblr.com/blog/tiny-boy
Evana Webster
avatar
les présents
vos messages : 80
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   Mar 19 Aoû - 20:40

I break bones and laugh

Ce jeu excitant auquel on s’adonnait James et moi se transformait en un instant torride que je lui ferais découvrir des plaisirs charnels dont il ignorait l’existence. Le voyant charmer, je plaçais mon index en bouche le mordillant perversement pour le tenter qu’il s’adonnera à des jeux torrides.  

Le sentant succomber,  je remontais ma main à son torse le griffant et le léchant bestialement pour l’exciter qu’il me fera l’amour. Sa réaction me comblait que je savourais ses caresses exquises léchant sulfureusement sa lèvre et son nez pour le chauffer qu’il me réclamera. Le sentant frémir, je mordillais son cou la léchant ardemment jusqu’à sa joue et lui faisant un clin d’œil coquin pour le faire fondre qu’il ne me résistera pas. Sa réaction m’excitait que je frissonnais sous ses caresses enivrantes  donnant de fougueux baisers sur sa main et son bras pour le faire bouillir de désir qu’il succombera. Le sentant mien, je griffais sauvagement son dos pinçant ses fesses pour le provoquer qu’il désirera me chevaucher.

Le voyant craquer, ses attentions exaltaient mon être que je levais ma jambe droite l’effleurant avec ma main en léchant coquinement ma lèvre et le regardant telle une tentatrice pour le rendre dingue que je deviendrais son obsession. En l’écoutant, je souriais telle une garce passant mon index sur ses lèvres et le rentrant dans sa bouche pour le faire craquer.

Tes bijoux sont au supplice bébé.Malaxant son intimité, je l’allumais ardemment qu’il ne se passera plus de moi. Je comptais déstabiliser ce canon qu’il satisfera tous mes caprices. En l’écoutant, je le sentais à point que je mordillais le haut de son torse lui murmurant qu’il rêvait de mon corps chaud contre le sien pour l’achever. C’est pour mieux t’exciter trésor. Sa réaction me faisait de l’effet qu’en frissonnant sous ses caresses contre mes hanches,  je le regardais telle une prédatrice effleurant mes lèvres et mon cou avec mon index.

Tellement qu’il me faisait envie, je rêvais de jouer avec son corps le chauffant pour voir le bellâtre en action. Ce désir m’envahissait littéralement qu’en le sentant mien, je cherchais à l’embrasser mordillant sa lèvre au sang et bougeant telle une féline pour faire grimper en lui un désir insoutenable. Sa réaction m’émoustillait que je souriais malicieusement griffant son dos et le derrière de son cou.  

Montre-moi tes talents beau gosse. Je le défiais savourant son attention délicieuse et caressant mon bras droit pour lui offrir une vision idyllique. J’admirais sa réaction que je lui murmurais de me faire l’amour comme un dieu.

Ses caresses me consumaient que je poussais un gémissement. Notre baiser était chaud que je mêlais ma langue à la sienne dans une danse endiablée. Arrivant à l’acte, je vivais à ses côtés un moment charnel accélérant mes mouvements à un point tel que nos ébats seront intenses, sauvages et inoubliables. On atteignait ce moment ultime criant de plaisir et m’écroulant contre lui combler. J’avais réussi à me rapprocher de ma cible.


Fin



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I break bones and laugh (pv) [NC-18]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I break bones and laugh (pv) [NC-18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Nostalgie de L'ange / Lovely Bones
» Sous la terre tremblante en 1955 : Rockin' Bones & Co.
» Prison Biesse (Parodie walonne de Prison Break)
» Young Jeezy "The Last Laugh" avant TM 103
» Mercyful Fate- Melissa(1983)/Don't Break the Oath(1984) [CD]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Corbeille :: Les rps-