AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LIAM } It might looks like one but it's not a joke.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: LIAM } It might looks like one but it's not a joke.    Mer 4 Juin - 21:21



Liam & Fauna

« Elle était longue cette pause déjeunée, Fauna. » Lança Shauna, l'infirmière en chef en me regardant débarquer de la salle réservée aux personnels. Cette femme était toujours sur mon dos, trouvant toujours quelque chose pour me faire une remarque. « T'as loupé, recommence. » « Non, mal piqué, recommence. » « Nettoie à nouveau la plaie. ». J'avais le droit à cela presque chaque jour. Pour moi, comme pour le rester du staff, elle était le dragon, l'éternelle insatisfaite. Je lui offris un petit sourire tout en attrapant le dossier d'un nouveau patient qu'elle me tenait. « J'ai commencé plutôt. » Répondis-je comme excuse. C'était vrai en plus, il n'y avait pas un jour où j'étais arrivé en retard, ils me devaient bien cinq petites minutes de plus. « Les heures sont les heures, Grey. » Rétorqua-t-elle, tout en pointant avec son doigt manucuré sa montre. Et si t'allais te faire sauter afin de relaxer et de nous foutre la paix ? Pensais-je, tout en lui offrant un dernier sourire. Je me retournais et m'avançais jusqu'à la salle d'examination, levant les yeux au ciel en pensant aux manières de Shauna. J'avais envie de lui faire manger sa montre, tellement, elle m'énervait. Je me mis hors de sa vision et pris un instant pour souffler. Il fallait que je me calme sinon un patient en pâtirait. Je fermais mes yeux et fis craquer ma nuque tout en étendant mes bras le plus haut possible pour relaxer mes muscles. Je soufflais doucement et longuement, retrouvant ma zen attitude. « Laisse moi deviner, dragon ? » Lança l'une des mes amies infirmières. « Faut dire qu'il n'y qu'elle pour me mettre sur les nerfs. » Ajoutais-je, tout en grimaçant. Mon amie secoua doucement sa tête de gauche à droite tout en m'offrant un sourire amical et une tape sur l'épaule. « Elle finit dans deux heures, tiens bon. » Ajouta-t-elle avant de s'éloigner en poussant une chaise roulante vide.

J'avançais jusqu'à la salle d'examen numéro trois, lisant vite fait le résumé de l'examination. En bref, j'avais le droit à un rugbyman blessé au front avec une cheville foulée. Je soupirais rien que d'y penser, je sentais que j'allais avoir le droit à un gros macho de première, mais quand j'ouvris la porte, j'eu le droit à une surprise et pas des moindres. Je clignais plusieurs fois des yeux alors que je regardais le patient. Je connaissais son visage pour avoir couché avec lui vendredi dernier. Reprends-toi, Fauna, reprends-toi ! Pensais-je alors que je venais de croiser son regard. « Avant toute chose, saches que cela n'a rien d'une blague, je suis vraiment infirmière. » Lançais-je avant qu'il n'ait le temps d'ouvrir la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: LIAM } It might looks like one but it's not a joke.    Ven 6 Juin - 1:09


Alors là, je ne l’ai pas vu venir celle-là. Dans ma tête, il était clair que je n’allais jamais la revoir surtout dans cette circonstance. Étant un homme plutôt libertin, je ne voulais rien savoir des lendemains. Avec cette escorte, nous avons fini par coucher ensemble sans que ça soit prévu. En fait, elle m’avait chauffé en se mettant à poil devant moi. Quel homme va refuser à une femme qui s’offre à lui entièrement? PERSONNE!  Je serai fou de lui dire non. Comme je l’ai dit auparavant, je ne veux pas d’attache entre elle et moi. Elle était déjà partie quand je m’étais réveillée le matin. J’ai cru goûté à ses lèvres sucrée lorsque je m’étais réveillé. Peut-être que j’hallucinais? Bref, sans importance. C’était vraiment une belle soirée et si je pouvais refaire cette soirée, je ne dirai pas non. Maintenant, je me retrouve dans la même pièce que Fauna. Ce qui me tracasse, c’est qu’elle est une infirmière et c’est ELLE qui va prendre soin de moi. Tout pour me perturber encore plus que je le suis en ce moment. Qu’est-ce qu’elle fout à être escorte alors qu’elle a un travail très bien encadré et payé? Je ne comprenais pas trop et ça me donnait la migraine juste à y penser. Je n’avais pas de mots à rajouter sur ce sujet. C’était bien la première fois que ça m’arrivait. J’étais mal à l’aise d’être avec elle dans une pièce si petite… Je ne peux pas m’empêcher de penser au soir qu’on a passé ensemble… Quoi?! C’était bien la première et la ‘’ dernière ‘’ supposément que je la voyais. Il y avait beaucoup de tensions sexuelles entre nous, mais vu les circonstances, ça n’allait pas se reproduire de nouveau. Je ne me faisais pas à l’idée qu’elle était bien réelle devant moi en habit d’infirmière. De toute façon, je n’étais pas le seul à qui ça devait perturber. Elle l’était autant que moi.  Je la détaillais du regard à chaque geste qu’elle faisait. Des scènes à notre soirée revenaient à l’esprit, mais je les chassais à chaque fois. Ce n’était pas le temps d’avoir des idées perverses, mais surtout pas. J’étais venu me soigner et il y aura rien d’autre. Qui dit que j’allais la revoir? Peut-être que ça sera la vraie dernière fois qu’on allait se voir… En tout cas, je ne sais pas… On verra ce que le destin va me réserver comme surprise. Aux claquements du gant en latex sur son poignet, j’avais l’impression qu’elle avait m’examiner en profondeur. Eh non Liam, ça n’a pas l’air DU TOUT pervers ce que tu viens de penser. Putain! Je prenais une grande respiration pour me calmer, fuyant son regard pour me concentrer sur autre chose. « Eh bien, plutôt étourdi, mais ça va… Je crois que je me suis trop donné à fond dans mon jeu au rugby. » Je serrais mes mains entre elles, les regardant sans trop la regarder. Je n’arrivais pas à la regarder droit dans les yeux en faisant comme si rien n’était. J’étais malaisé. Et c’est à ce moment que j’aurai besoin de ma mère pour m’aider. J’épargnerai des détails que j’ai eus en sa compagnie, mais j’ai besoin de ses conseils. Maman! Donne-moi un signe pour m’aider. J’en peux plus. Je ravalais ma salive, décidant de la regarder un peu sans trop être intense avant de lui parler. « Et toi? Comment vas-tu? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: LIAM } It might looks like one but it's not a joke.    Dim 8 Juin - 17:22



Liam & Fauna

Je savais que Caerphilly n'était pas une grande ville, mais je ne pensais pas le revoir. Non pas que je l'avais oublié ou chassé de mes pensées. Je m'étais offert à lui gratuitement alors que d'abord, ce genre de bonus avait un prix. Cette soirée avec lui, j'avais appris à le connaître et il m'avait paru intéressant, c'était un homme plein de vies, qui croquait la vie à pleine dent et sans oublier qu'il était beau gosse. Je n'étais pas obligé de m'offrir à lui, mais c'était pourtant ce que j'avais fait. Cela avait été mon cadeau et il l'avait très bien-aimé. Dans tous les cas, je m'étais donné à lui, sans pour autant avoir l'intention de le revoir par la suite, je lui avais souhaité de trouver le bonheur, espérant qu'il trouve une femme avec qui passer de bons jours si ce n'était pas le restant de sa vie. J'étais partie au petit matin, bien avant qu'il se réveille, jouant les filles de l'air, les fantômes, comme à chaque fois. J'avouais l'avoir embrassé une dernière fois sur les lèvres avant de m'enfuir, histoire de goutter une dernière fois Liam. Donc oui, cette scène-là, dans laquelle je me retrouve dans une salle d'examen avec lui, n'était pas, mais alors pas du tout prévu. J'avais mis direct le "ola", expliquant bien que cela n'avait rien d'un jeu pervers, que j'étais bien infirmière, son infirmière pour être plus précise. Ok, tu nettoies ses plaies, tu lui donnes les médoc et tu te casses, pensais-je. Liam se contentait pour l'instant de me regarder comme si je n'étais pas réelle, bouché bé, le regard surpris. Il finit enfin par revenir sur terre m'offrant un petit sourire avant de parler. Je fermais les yeux et pouffais légèrement alors qu'il m'avouait qu'il ne s'attendait pas à me revoir. Je fis abstraction de sa première phrase, même si une partie de moi était assez flattée « Sur ce coup-là, on est deux. » Rétorquais-je, tout en m'approchant du lavabo. Je me lavais les mains, et passais de suite des gants en latex, faisant claquer le la manche en plastique en l'étirant. « Comment vas-tu ? » Demandais-je, tout en m'avançant jusqu'à lui. Ce rapprochement me rendait quelque peu mal à l'aise, j'avais l'impression de mélanger mes deux jobs en même temps, chose que je m'étais jurée de ne jamais faire. Et comme une idiote, je plongeais mes yeux dans les siens, me replongeant dans le passé.

Je me revois encore le suivre dans son appartement, découvrant ainsi pour la première fois l'endroit. Je me souvenais avoir penser que c'était une vraie garçonnière. J'avais laissé Liam préparer nos verres, bien qu'il n'était pas question pour moi que l'on continue de boire. Non je m'étais faufilée jusqu'à sa chambre, jouant les petits poucet en semant derrière moi mes vêtements. D'abord, mes chaussures et puis mon manteau, ma robe et mes bas, arrivant dans la pièce en sous-vêtement. Bien entendu, Liam n'avait pas vu le coup venir, aucun de ses amis lui avait expliqué qui j'étais réellement. J'avais alors dévoilé le mystère avouant avoir été engagé par son ami Tom pour la soirée. Je lui avais aussi dit que j'étais sienne pour la nuit, que c'était mon cadeau pour son anniversaire. J'avais mis un point d'honneur à lui faire comprendre que cela n'arrivait pas en général, à part si j'étais payé pour le fameux bonus.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: LIAM } It might looks like one but it's not a joke.    Ven 20 Juin - 18:23


Alors là, je ne l’ai pas vu venir celle-là. Dans ma tête, il était clair que je n’allais jamais la revoir surtout dans cette circonstance. Étant un homme plutôt libertin, je ne voulais rien savoir des lendemains. Avec cette escorte, nous avons fini par coucher ensemble sans que ça soit prévu. En fait, elle m’avait chauffé en se mettant à poil devant moi. Quel homme va refuser à une femme qui s’offre à lui entièrement? PERSONNE!  Je serai fou de lui dire non. Comme je l’ai dit auparavant, je ne veux pas d’attache entre elle et moi. Elle était déjà partie quand je m’étais réveillée le matin. J’ai cru goûté à ses lèvres sucrée lorsque je m’étais réveillé. Peut-être que j’hallucinais? Bref, sans importance. C’était vraiment une belle soirée et si je pouvais refaire cette soirée, je ne dirai pas non. Maintenant, je me retrouve dans la même pièce que Fauna. Ce qui me tracasse, c’est qu’elle est une infirmière et c’est ELLE qui va prendre soin de moi. Tout pour me perturber encore plus que je le suis en ce moment. Qu’est-ce qu’elle fout à être escorte alors qu’elle a un travail très bien encadré et payé? Je ne comprenais pas trop et ça me donnait la migraine juste à y penser. Je n’avais pas de mots à rajouter sur ce sujet. C’était bien la première fois que ça m’arrivait. J’étais mal à l’aise d’être avec elle dans une pièce si petite… Je ne peux pas m’empêcher de penser au soir qu’on a passé ensemble… Quoi?! C’était bien la première et la ‘’ dernière ‘’ supposément que je la voyais. Il y avait beaucoup de tensions sexuelles entre nous, mais vu les circonstances, ça n’allait pas se reproduire de nouveau. Je ne me faisais pas à l’idée qu’elle était bien réelle devant moi en habit d’infirmière. De toute façon, je n’étais pas le seul à qui ça devait perturber. Elle l’était autant que moi.  Je la détaillais du regard à chaque geste qu’elle faisait. Des scènes à notre soirée revenaient à l’esprit, mais je les chassais à chaque fois. Ce n’était pas le temps d’avoir des idées perverses, mais surtout pas. J’étais venu me soigner et il y aura rien d’autre. Qui dit que j’allais la revoir? Peut-être que ça sera la vraie dernière fois qu’on allait se voir… En tout cas, je ne sais pas… On verra ce que le destin va me réserver comme surprise. Aux claquements du gant en latex sur son poignet, j’avais l’impression qu’elle avait m’examiner en profondeur. Eh non Liam, ça n’a pas l’air DU TOUT pervers ce que tu viens de penser. Putain! Je prenais une grande respiration pour me calmer, fuyant son regard pour me concentrer sur autre chose. « Eh bien, plutôt étourdi, mais ça va… Je crois que je me suis trop donné à fond dans mon jeu au rugby. » Je serrais mes mains entre elles, les regardant sans trop la regarder. Je n’arrivais pas à la regarder droit dans les yeux en faisant comme si rien n’était. J’étais malaisé. Et c’est à ce moment que j’aurai besoin de ma mère pour m’aider. J’épargnerai des détails que j’ai eus en sa compagnie, mais j’ai besoin de ses conseils. Maman! Donne-moi un signe pour m’aider. J’en peux plus. Je ravalais ma salive, décidant de la regarder un peu sans trop être intense avant de lui parler. « Et toi? Comment vas-tu? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: LIAM } It might looks like one but it's not a joke.    Ven 20 Juin - 21:20



Liam & Fauna

Ok, tu restes calme, tu te la joues coo. D'accord, cette situation n'a rien de facile, à vrai dire t'as l'air plus que conne, mais ce n'est pas grave. Tu n'es pas Fauna l'escort girl with benefits, mais Fauna, jeune infirmière. Tu sais comment te montrer forte devant ce genre de moment, rappelle-toi comment tu avais été la première fois que tu as du coucher avec un client, tu n'as pas montré ta peur et cela à aucun moment. Je glissais ma main sur ma chevelure, attrapant ma queue-de-cheval entre mes doigts avant de la faire tomber. Il fallait que je fasse mon boulot et que je m'y prenne petit à petit, histoire de ne pas faire de conneries ou encore de montrer à quel point j'étais nerveuse. Je m'arrêtais devant le lavabo, nettoyant mes mains après lui avoir demander comment il allait. J'avais envie de me taper, quelle question ! Le mec vient pour des blessures à ton avis, est-ce qu'il va bien ? Je secouais doucement ma tête et passais mes gants en latex tout en faisant claquer la manche. Ce fut comme un coup de fouet sur mon poignet, ramenant une dose d'adrénaline dans mes veines. Sérieuse Grey, soit sérieuse. « C'est vrai, tu es dans une équipe » Lançais-je, tout en hochant de la tête. Liam m'en avait parlé durant notre soirée. J'avoue que je le voyais mal faire ce sport, sûrement parce que quand on me dit rugby man, j'ai cette image d'un mec de deux mètres de haut, musclé comme un taureau, macho et brusque. Sans oublier ce foutu hairband en éponge autour de la tête et le sourire édenté. Ouais, faudrait peut-être que tu mettes à jour cette image, Grey.

J'ouvris les tiroirs à la recherche des compresses, du coton et de tout ce qu'il allait me falloir pour remettre Liam sur pied. Je posais un bandage sur mon plateau quant à son tour, il me demandant comment j'allais. « Comparé à toi, je vais plus que bien. » Répondis-je, tout en posant mon petit plateau en acier sur la table de lit à roulette. Et je me lançais, approchant doucement de lui avec la petite table à roulettes. En dix secondes, je me retrouvais face à lui, son regard bleu posé sur mon visage et bien entendu, je ne pus m'empêcher de le regarder droit dans les yeux. Même avec ce coquard et couvert de terre, il était pas moins aussi beau que le jour de notre rencontre. Pendant quelques secondes, il y eut un silence, et ce fut juste assez pour éveiller en moi les mêmes pulsions qui m'avaient poussé à m'offrir à lui durant notre nuit. « Ça va piquer. » Soufflais-je, tout en attrapant la compresse imbibée d'alcool que j'avais préparé à l'avance. Doucement, je déposais le tissu sur la plaie de Liam, tapotant doucement mon nettoyer tout cela. Heureusement pour lui, ce n'était pas si vilain que cela, il échappait même au point de suture. Je restais concentrer dans ma tâche, bien que la proximité entre nous et l'idée de sentir le souffle de Liam sur ma nuque, ne m'aidaient pas du tout dans ma tache. Respire, Grey, respire. « Pas trop mal ? » Demandais-je avec un petit sourire aux lèvres devant sa grimace. Je déposais ma compresse et en pris une autre, continuant mon travail.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: LIAM } It might looks like one but it's not a joke.    Mar 8 Juil - 18:41


Fauna, Fauna… Pourquoi tu me pertubes tant… Non Liam! Tu ne vas pas t’attacher à elle… Non surtout pas… Je m’étais interdit de me faire pleins d’idée et de m’attacher à une fille. Suite à ma dernière expérience avec mon ex, j’ai eu ma leçon. Elle m’a fait un coup de chien sale et je lui en veux toujours pour autant. Je repense à ce qu’elle m’a fait subir et je ressens un pincement au cœur. J’étais vraiment con dans ce temps. Je la laissais faire de moi comme elle le voulait. J’étais fou d’elle au point de ne pas me rendre compte ce qu’elle mijotait derrière mon dos. Mes amis m’avaient averti que je faisais une grave erreur de trop m’attacher à elle et qu’à la fin, ça sera moi qui va être ramassé… Ils avaient raison… Je me forme une carapace de protection pour ne pas qu’on me blesse à nouveau. Je me montre dur envers les filles, mais derrière cette barrière se cache un mec sensible. Je ne le montre pas, car c’est mon point sensible et les filles pourront l’utiliser contre moi. Je ne vais pas mentir en disant que je n’ai pas aimé ma soirée avec Fauna… J’ai adoré en fait… Pour une première fois, j’avais envie qu’il aille un lendemain, mais non. Je ne la connais à peine et je ne peux pas me montrer trop attachant. Elle va penser que je suis une vraie sangsue. Et puis, je lui demandais si elle allait bien et elle me répondit que oui. Je lui fis un sourire à ses dires. « Tant mieux… » Je la détaillais du regard, la laissant me soigner comme il le fallait. Ça me rendait fou de l’avoir si près de moi. J’avais envie de passer une main dans son dos et l’approchant de moi pour qu’on se remémore de notre dernière soirée ensemble… Putain Liam, arrête! Sort cette idée de ta tête! Nos visages étaient tout près. Mon regard se déviait sans arrêt vers ses belles lèvres pulpeuses que j’avais envie d’y goûter de nouveau. C’est alors que nos regards se croisaient enfin. J’en profitais pour la fixer, gardant mon expression faciale neutre. Durant quelques secondes, on se regardait sans dire un mot. Je pouvais rester ainsi pendant des heures sans m’en lasser. Elle brisait la glace en m’avertissant que ça allait piquer. Je posais ma tête contre le mûr, fermant tranquillement les yeux. « Va s’y, j’ai eu pire.. » Je la laissais faire en ne réagissant pas à ses gestes. Je n’osais pas trop ouvrir les yeux. Nous étions beaucoup trop proches et en me connaissant j’allais craquer. Je respirais un bon coup. Mon souffle effleurait sa peau si douce qui me donne envie de lui prendre soin. Liam, tu ne t’aides pas du tout en pensant à ça… Je grimaçais doucement au point de suture et finis par me ressaisir. « Non… Tu peux continuer… » J’ouvrais les yeux pour la regarder, tournant mon regard vers sa direction. Je lui fis un sourire pour rassurer que ça allait. Durant une bonne minute, elle faisait son boulot. Je restais immobile, me concentrant sur autre chose que sa personne. Elle avait fini son boulot et j’étais soulagé qu’elle s’éloignait un peu de moi. Je poussais un petit soupir, relevant mon regard vers elle. « J’ai passé une belle soirée l’autre fois… Merci… » Dis-je, en la souriant de nouveau, baissant mon regard en passant mes doigts sur mes égratignures sur mon poignet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: LIAM } It might looks like one but it's not a joke.    Sam 19 Juil - 10:44



Liam & Fauna

Je détestais être mal à l'aise, c'était un signe de faiblesse que je faisais toujours en sorte de garder dans une cage au fond de moi. Le plus souvent, je gardais cette émotion sous contrôle, il m'avait fallu du temps pour y arriver, pour contrer cette sensation avec toute la force que j'avais en moi. Et là, c'était comme si mon pouvoir était restreint, comme s'il y avait un trou dans mon champ de force et que le malaise en avait profité pour se pointer. Tout cela pourquoi ? Parce que cet homme était un ancien client, un à qui je m'étais offert pour une nuit en sachant pertinemment que je ne le reverrais jamais. Sauf que là, je mettais mis le doigt dans l'œil puissance quatre. Je faisais en sorte de rester professionnel, mettant en premier dans ma tête le fait que j'étais là pour lui faire des bandages afin qu'il puisse par la suite quitter l'hôpital. Je n'avais donc qu'à faire mon boulot vite et bien et le tour serait joué...non ? Je me concentrais seulement sur cette pensée et non pas à celle qui flottait tout autour et qui en plus de mois avais des images très expressives de ce que mon subconscient voulait que je fasse. Non, je ne lui sauterais pas dessus pour coller ma bouche contre la sienne, c'est un non-ferme et définitif ! Et là à cette idée précise, j'avais envie de rire de moi. Définitif ? Vraiment, Grey ?

Après avoir nettoyé et séché la plaie, j'attrapais l'aiguille de mon kit de suture à l'aide d'une pince plate et expliquais à Liam que cela allait faire légèrement mal. Il semblait se préparer mentalement et physiquement et en le voyant comme ça, je ne pus faire un demi-sourire, amusé devant sa réaction. Doucement, je commençais mon travail passant l'aiguille sous la peau, rejoignant les deux bouts du fils avant de faire un nœud, de couper et de recommencer. J'en étais à la moitié, quand je m'accordais une pause pour lui demander comment il allait. Liam ouvrit les yeux, ancrant son regard dans le mien. Le brunet me fit un petit sourire signe que pour l'instant, cela allait bien. « Bientôt terminé. » Je me dépêchais de me remettre à la tâche, suivant le même chemin, aiguille, nœud, coup de ciseau et on recommence. Une fois terminé, je posais le tout sur mon plateau et m'écartais de lui pour mettre tout cela dans la bonne poubelle. Il ne lui restait plus que sa cheville et quelques égratignures qui méritaient d'être nettoyées pour ne pas être infectées. C'est alors que j'enlevais mes gants pour en remettre des propres que je l'entendis me dire qu'il avait passé un bon moment avec moi cette nuit-là, il rajoute ma même un merci. Je restais silencieuse pour l'instant, réfléchissant à quoi dire tout en lavant mes mains. Il me faisait même un sourire, mais je baissais mes yeux et repris mon devoir, enfilant des nouveaux gants en latex avant d'étirer le bout d'un des deux pour l'entendre claquer. « De rien, généralement, je ne m'offre pas gratuitement, mais c'était ton anniversaire et j'avais passé une bonne soirée en ta compagnie. » Lançais-je avant de préparer un nouveau plateau avec divers bandages et pommades. « Allonge-toi sur la table d'examen s'il te plait. » Lançais-je, tout poussant le plateau.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: LIAM } It might looks like one but it's not a joke.    Lun 18 Aoû - 20:42


Je ne comprenais pas pourquoi elle devait faire ce job.. Pourtant, l’emploi d’une infirmière rapporte beaucoup. Je ne serai pas surpris qu’elle se fasse repérer par un de ses collègues… Enfin bref, je ne peux pas rien faire pour elle. Je suis un parfait un inconnu et je ne crois pas être utile pour grande chose. Tout ça me rendait vraiment mal à l’aise. Mon cerveau ne fonctionnait plus. Mon cerveau s’est rapidement descendu vers le bas ce qui ne m’aidait pas. Elle ne faisait rien pour m’aider, car chaque geste qu’elle faisait, j’avais une arrière-pensée qui s’infiltrait dans ma tête… Enfin… ma tête ne fonctionnait plus si vous comprenez ce que je veux dire. J’essayais de penser à des choses horribles pour ne pas me faire paraître pervers. Je me laissais me faire soigner. Je fermais les yeux, ne voulant pas croiser son regard. Je fonçais les sourcils lorsqu’elle faisait les points de suture. Ça faisait un peu mal, mais rien de grave. À ses dires, j’ouvris les yeux, respirant un bon coup pour me calmer. Quand elle continuait, je fermais les yeux à nouveau. Quelques temps après, elle s’occupait de ma cheville. Cette fois-ci, je gardais les yeux grands ouverts, fixant le plafond en pensant n’importe quoi qui pourrait me faire oublier que j’étais avec une de mes conquêtes. D’habitude, quand je croise mes conquêtes, nous finissons par rejoindre la chambre et nous nous retrouvons en une fraction de seconds nus. Et là, je ne pouvais rien faire. De un, c’était une infirmière. De deux, j’étais blessé et je ne pouvais pas bouger comme je le voudrais. Et de trois, j’aurai l’air d’un gros porc et j’aurai été masacré au point de ne plus être reconnaissable. Je finissais par parler le premier pour briser la glace. Je l’écoutais parler avec sa voix douce que je me rappelais très bien. Comment je pourrais oublier cette soiré-là. « C’est gentil! Au moins, je ne suis pas le seul à avoir profiter de la soirée. » Et puis, je m’allongeais doucement à ses directives. Et l’image que j’avais dans ma tête n’était point bien… Je l’imaginais venir sur moi en califourchon en train de m’embrasser. Oh gosh! HELP ME PLEASE SOMEONE!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: LIAM } It might looks like one but it's not a joke.    

Revenir en haut Aller en bas
 

LIAM } It might looks like one but it's not a joke.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Will Liam - Ma musique
» Avec quelle coupe de cheveux préfèrez-vous Liam ?
» [Partage et discussion] GIFS LIAM
» FACT'S LIAM
» Liam et sa peur des cuillères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Corbeille :: Les rps-