AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et si on reprenait où on en était resté ? - Indiana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: Et si on reprenait où on en était resté ? - Indiana   Mar 27 Mai - 9:45



Indiana & Noa

Une journée commençait, encore ... et comme toujours elle ressemblerais surement aux autres. Noa accompagnait Edelweiss à l'université, la suivant comme son ombre que ce soit dans le campus ou bien jusqu'à ses salles de cours et puis il restait là, dans le couloir, ne s'éloignant pas, à attendre que la sonnerie les libèrent et les emmènent ailleurs. Bon sang ce qu'il détestait ce boulot et la routine encore plus ... quoique c'était à voir, car il en avait vraiment ras-le-bol de jouer les gardes du corps ou plutôt les nounous parce que sérieux cette filles était une gamine agaçante, frustrante, tête de mule. Il savait qu'elle faisait comme elle en avait envie, ça l'amusait même, elle était vraiment capricieuse et insouciante. Parfois il avait bien envie de la planter et se tirer mais ce n'était pas son genre d'abandonner surtout face à une fille de 18 ans, et ça ferait bien trop plaisir à son patron et ses collègues ... surtout son ancienne partenaire, elle se foutrait bien de lui. Bon sang ... même son ancienne partenaire lui manquait, c'était fou tout de même.

La star en herbe rejoignait ses amis, Noa gardait les yeux sur elle, pas question de la lâcher du regard cette dernière en profiterait surement. Pourtant ... soudain ... son regard fut happé par une jeune femme plus que séduisante qui traversait la cour en direction du bâtiment A où se trouvait l'amphithéâtre. Oui elle était sexy mais ... plus que cela ... il reconnaissait cette silhouette, cette démarche.

*Ind...Indi...Indiana*

Voilà, il se souvenait même de son prénom, il s'agissait de la demoiselle qu'il avait percuté dans le pub. Celle dont il avait la connaissance avec beaucoup de plaisir et de jeu. Après tout comment ne pas chercher à séduire ou amuser une telle femme ? Mais à la regarder, il en perdait de vue son principal objectif, sa présence ici, la protection d'Edel. Rapidement il portait son regard sur elle, il la voyait s'éloigner avec ses amis, heureusement qu'aujourd'hui il n'y avait pas une troupe de fans ou autres, sinon, il aurait faillit et ça aurait pu être grave. Car les fans peuvent être dangereux parfois et les détracteurs ou les filles jalouses qui n'aimaient pas l'actrice pouvaient être encore bien pire. Combien de fois elle avait reçu des lettres de menaces ou d'insultes mais bien sûr la demoiselle ignorait tout de cela. Parfois Noa se disait qu'il fallait lui dire, lui montrer, elle serait peut-être un peu plus conciliante avec lui, un peu plus obéissante et moins casse-pied ou têtue. Après tout il était là pour elle et elle semblait s'en ficher carrément. Rhaa les gamins bourrés de fric n'avait vraiment aucune conscience de ce qu'était le monde en réalité.

Voilà ... La jeune fille était en cours, elle en avait pour deux heures. Il aurait pu prendre place sur le banc dans le couloir ... et lire un magazine ou un bouquin comme souvent. Mais, pas cette soif, il se décida à faire une ronde dans l'établissement. Enfin ... ce qu'il souhaitait surtout c'était se rendre dans le bâtiment A, à la recherche de la belle Indiana. Il regardait au travers des petites fenêtres situées au niveau des portes ... il en fit quelques unes ... avant de tomber sur la bonne, elle était là ... c'était donc un professeur. Ils avaient parlé de pas mal de choses la dernière fois mais absolument pas de leur métier respectif. Il esquissa un sourire ... puis ... il approcha son visage, et souffla sur la fenêtre pour y déposer de la buée, il entendit des rires dans la classe et il croisa le regard de l'intéressée, et du bout de son doigts il dessina une rose sur la vitre, enfin il tentait parce que la buée se dissipait assez vite, alors de temps à autre il soufflait de nouveau et puis son dessin était approximatif, il n'était pas très doué pour les fleurs. Sourirait-elle ? rirait-elle ? Serait-elle en colère ? Crierait-elle ? Sortirait-elle le rejoindre ? Il en savait rien, pourtant au fond de lui il était certain qu'elle serait du genre à sourire ou bien à rire et à le rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Et si on reprenait où on en était resté ? - Indiana   Mar 27 Mai - 19:22

∞ Noa & Indiana

« Ne regrette jamais les moments qui t’ont fait sourire, car ce sont ces moments que tu n’oublieras jamais. »
› so, smile.


Indiana était déjà en retard ce matin, oui, elle avait voulue sortir la veille et n'avait pas entendu son réveil sonnait, enfin si, mais avait demander que le temps s'arrête, malheureusement, cela n'est pas possible. Alors, quand elle arriva sur le parking, elle se dépêcha comme jamais de sortir de sa voiture. Habillée d'un jean taille basse moulant et d'un chemisier blanc, elle marchait à allure normale pourtant, avec ses escarpins Louboutin de quinze centimètres de hauteur. Elle répondait à ses mails ainsi qu'à ses messages. Encore une demande pour un film, la demoiselle lirait le scénario plus tard, elle n'avait actuellement pas le temps. Heureusement que ses élèves étaient cool et ne disaient rien quand elle était en retard, bon en même temps, ça les arrangeaient bien aussi il faut dire. Elle regarda sa montre, quinze minutes de retard déjà… Tant pis, ils attendront encore cinq minutes, le temps qu'elle arrive à la salle et elle ferait finir pile à l'heure et puis voilà. De toute façon, ses élèves n'aimaient pas le cour d'après et encore moins le professeur que le cour.

Ses élèves étaient très gentils avec elle, bon, les garçons plus que les filles. Il y en avait un qui avait même essayé de lui faire des avances, ce que la jeune femme avait complètement refusée et remis l'élève à sa place par la même occasion. Quasiment tous ses élèves l'avait reconnue lors du premier cour, forcément faire des films et faire prof dans une université ensuite, c'est vrai que sa porte à confusion. D'ailleurs, le premier jour, elle avait plus répondu à des questions que ses élèves aux siennes concernant le cours. Une fois cela passé, les cours suivants c'étaient très bien passer, même plus qu'elle ne l'imaginait.

Quand elle arriva dans l'amphithéâtre, la jeune femme avait tous ses élèves d'assis, elle leur dit bonjour, posa ses affaires et commença son cours.

« Bonjour à tous, j'espère que vous allez bien et que vous êtes en pleine forme. Aujourd'hui, je vais envoyer quelques élèves pour nous jouer la scène finale de Roméo et Juliette. Je sais que cela va plaire aux filles et beaucoup moins aux hommes, mais… Il va falloir s'y faire. Si jamais vous entrer dans la comédie et dans les films ensuite, vous aurez malheureusement beaucoup de rôles différents à jouer et parfois, c'est bien aussi d'essayer beaucoup de choses, ça donne accès à beaucoup plus de rôle au cinéma, cela attire encore plus les réalisateurs.

Alors, qui veut commen...
La jeune femme fut intérompue dans sa phrase, par le rire de ses élèves.

Elle tourna alors la tête et vit le jeune homme croisée au Pub quelques jours plus tôt qui faisait de la buée sur le petit carreau et dessiner ou du moins, essayer de dessiner une fleur. Bon, ça va, il dessinait pas trop mal encore vu qu'elle reconnue ce qu'il voulait dessiner. Elle esquissa un sourire. Puis elle ria aux éclats et repris pour ses élèves.

« Maria et Mathéo c'est à vous, je veux voir de l'émotion.

La jeune femme s'avança vers la porte l'ouvrit et sortie tout en surveillant l'installation de ses élèves, elle sourit au jeune homme et répliqua d'une voix douce habituelle à la jeune femme.
« Bonjour, comment allez-vous ? Vous ne voulez pas accompagner mes élèves ? Je suis sûre que vous seriez très bon. Elle sourit un peu plus et lui dit à nouveau : « Que faîtes-vous ici alors, dîtes-moi tout j'ai quelques minutes devant moi.

ALASKA
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Et si on reprenait où on en était resté ? - Indiana   Mer 28 Mai - 11:48

après avoir fini son dessin il esquissa un large sourire à la fois amusé, taquin et charmeur et ... en partie heureux et satisfait également car il avait vu son sourire, entendu ensuite son sourire mais surtout il voyait qu'elle venait vers lui. Elle aurait très bien pu l'ignorer mais non. Au contraire, elle donna des choses à faire à ses élèves et elle le rejoignit dans le couloir. Il s'éloigna instinctivement de la porte et l'attendit.

Salut... New]je vais pas trop mal et vous ?

Il aurait pu la tutoyer, comme il le faisait très souvent avec la plupart des gens, sauf exceptions, c'est à dire les personnes âgées en général, les inconnus ou bien les gens qui demandaient un peu plus de "respect" du à leur grade ou leur place dans la société. Parce qu'il faisait partie de ceux qui n'était pas trop à l'aise avec le vouvoiement. Et puis il l'avait déjà rencontré, ils avaient déjà échangé quelques mots et cependant il la connaissait que peu et trop peu à son goût. Et ... il y avait chez elle, quelque chose qui le poussait à la traiter comme une dame et à la vouvoyer comme elle l'avait fait. Il esquissa un sourire en entendant la jeune femme lui demander s'il ne voulait pas rejoindre sa classe qu'il serait surement un bon acteur.

Non ! Merci ... mais ... je suis un piètre acteur, déjà que comme menteur j'ai des progrès à faire.

Oui il fallait bien avouer que Noa était quelqu'un de sincère, que ça fasse mal ou non, il préférait toujours la vérité. Les seuls fois où il parvenait à mentir était quand il travaillait sous couverture et que son enquête et sa vie en dépendaient. Puis elle lui demanda ce qu'il faisait là, qu'elle avait quelques minutes à lui accorder.

Et bien ...

Il prit soudain un air désolé, presque déçu ou inquiet.

Je suis désolé ... vraiment navré de vous revoir dans ces circonstances  ... mais je vous ai vu arriver sur le parking tout à l'heure et ... je suis certain que vous n'avez pas fait attention ou exprès mais ... vous avez écrasé ......

il laissa place au silence ... restant muet quelques instants, prenant un air plus grave, baissant les yeux au sol, il semblait vraiment peiné, se mordillant la lèvre comme s'il ne pouvait pas dire la suite. Puis relevant la tête déposant ses yeux dans les siens, il ajouta

... un vélo ... et je dois donc vous verbaliser pour cela.

Bien sûr il plaisantait. Et c'est pour cela qu'il avait baissé les yeux et mordu ses lèvres, il se retenait de sourire ou même de rire, peinant à garder son sérieux. Elle n'avait rien fait de tout cela, mais allait-elle tomber dans son piège? Allait-elle croire à sa blague ? Etait-il assez bon acteur ou menteur, finalement ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Et si on reprenait où on en était resté ? - Indiana   Jeu 29 Mai - 23:33

∞ Noa & Indiana

« Ne regrette jamais les moments qui t’ont fait sourire, car ce sont ces moments que tu n’oublieras jamais. »
› so, smile.


Indiana adore sa vie. Être professeur et être tant aimée de ses élèves c'est quelque chose d'extraordinaire pour elle. La jeune femme adore les enfants, les adolescents, en principe, elle préfère les adolescents car elle aime bien jouer aux grandes soeurs ou maman de substitution pour eux. Si jamais l'un de ses élèves ou un élève du campus à un soucis, quelque chose sur le coeur dont il aimerait parler, la jeune femme était là pour l'écouter. Certaines fois, comme il y a un mois seulement, Indiana avait passer son numéro de téléphone portable en toute confiance, à une élève droguée, du moins qui se droguait. Sauf que voilà, Indiana voyait le potentiel de celle-ci, et elle savait qu'elle pourrait aller loin dans le cinéma, alors elle lui prépara plusieurs séances et lui donna son numéro de téléphone, si jamais elle rechutait, elle n'avait qu'à appeler, n'importe qu'elle heure de la nuit ou du jour, elle serait toujours disponible.

Oui, Indiana aime la proximité avec ses élèves, les échanges et l'intimité ainsi que tout ce qui se lient entre eux. C'est une chose qu'elle ne changerait pour rien au monde, et partir en tournage alors qu'il y a cours la gêne toujours, parce que ça lui manque de ne pas enseigner, comme le cinéma lui manque. Mais, elle aime ses deux métiers et ne lâcherait l'un pour rien au monde et l'autre pour rien au monde non plus d'ailleurs.

Indiana venait de se diriger vers la porte en laissant ses élèves s'installer pour le cours, oui parfois, certains étaient longs, mais c'est normal, ce n'est jamais facile de passer devant une classe, devant un professeur et encore moins devant une actrice. Elle passa la porte et la referma derrière elle. Elle regarda le jeune homme, lui parla et attendit ses réponses perdues dans ses pensées.

C'est vrai que c'était plutôt un bel homme, même un très bel homme, Indiana ne le remarquait que fort bien. Un très jolie regard et un sens de l'humour incomparable. Oh, et puis un sourire à en faire tomber plus d'une. Oui, il était incontestablement très bel homme. Elle fut sortie de ses pensées quand il lui répondu.

« Je vais bien, très bien, merci.
Elle lui administra son plus jolie sourire.

Posant son regard dans le sien, la jeune femme écoutait Noa répondre à ses questions… Piètre acteur ? Peut-être que cet homme avait un talent caché après tout, certains acteurs ne sont pas bons pour tous les rôles, pour cela que la professeur, apprenait à ses élèves à être les meilleurs et dans tous les rôles possibles car cela ouvre beaucoup plus de portes aux acteurs. Elle reprit alors avec un joli sourire.

« Vous savez, cela ne signifie rien. Je connais pas mal d'acteurs/actrices qui sont très bons dans la comédie et dans les autres genres, ils ne sont pas bons du tout. C'est pour cela que j'apprends à mes élèves à être bons dans tous les genres, cela ouvre plus de portes aux acteurs.

Mentir, Indiana n'aime pas non plus, la sincérité est quelque chose qui passe comme une règle d'or pour la belle brune. La jeune femme l'écouta une nouvelle fois et eut envie de rire mais ne fit rien. Elle rentra dans son jeu, en faisant une mine d'horreur et une moue dépité. Elle se cala contre le mur et passa la main dans ses cheveux en faisant mine de réfléchir…

« Oh non, c'est bien moi ça ! Toujours en retard, alors forcément à vouloir faire vite, je ne fais attention à rien. Cette contravention est obligatoire ? On ne peut pas s'arranger autrement ? Elle lui fit un très jolie sourire avec des yeux doux. Quoi ? C'est une actrice après tout, autant entrer dans son jeu et jouer un peu la comédie, pas vrai ?
ALASKA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Et si on reprenait où on en était resté ? - Indiana   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et si on reprenait où on en était resté ? - Indiana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le monde du Hautbois
» Pour vous, c'est quoi une chamade ?
» Mika : marié, deux enfants..
» Mozart: Messe du Couronnement
» [T][P] 01.02.2009 : Disneyland Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Corbeille :: Les rps-