AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Some nights ( Louise & Aymeric )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Logan O'Connel
avatar
les imparfaits
vos messages : 102
Date d'inscription : 01/09/2014

MessageSujet: Some nights ( Louise & Aymeric )   Mer 10 Sep - 23:54

Louise & Aymeric ❥ Let's get started !


« Laisse-moi, veux-tu !? »
« Non, tu me caches quelque chose… Tu… Tu ne vas pas bien ! »
« J’ai un peu mal à ma jambe, mais c’est rien… Je veux juste être seul…»
« Non, tu ne partiras pas ! »
« LAISSE-MOI J’TE DIS ! »

Je claquai la porte, fou de rage. Elle avait le don de me contrarier. J’en avais marre, elle se prenait pour la police doublée d’une infirmière. Ma fiancée… Pfff…

Depuis mon retour, elle ne me lâchait pas. Elle ne me laissait rien faire par moi-même, elle me surveillait constamment. Je ne pouvais même pas écouter la télévision tranquille sans qu’elle ne me demande constamment si j’allais bien. Bordel, je n’étais pas un enfant ! Je pouvais me débrouiller seul !

Je marchai furieusement et je sortis mon portable.

« Rendez-vous au bar dans 15 minutes, ça te va? »

J’envoyai mon texto à la seule personne qui pouvait me comprendre en ce moment. Sans même attendre sa réponse, car je savais qu’elle allait accepter, je me dirigeai au bar, aussi furieux qu’un orage le soir d’une grosse tempête.

**

J’attendais depuis quelques minutes à peine. J’avais déjà commandé une bière et la sirotait tranquillement, fixant le vide, repensant à cette querelle et je réfléchissais : Vais-je devoir endurer  ce genre de conversations toute ma vie? Ma fiancée ne faisait rien et pourtant, elle m’énervait.  Je ne pouvais vivre avec cette femme, nous n’avions rien en commun, nous n’étions pas du même monde. Je ne pouvais m’imaginer passer le reste de mes jours avec cette femme, surtout que mon cœur était obsédé par une autre… Je n’accepterai jamais le fait que j’ai dû renoncer à mon amour, le véritable, tout ça parce que j’étais un lâche.

Toujours en train de me torturer par mes pensées, la porte du bar s’ouvrit et je savais que c’était elle. J’avais tellement besoin de lui parler. Elle vint s’asseoir à mes côtés et je restai silencieux un instant, tentant de ravaler ma colère. C’est ce que je fis, en finissant d’une gorgée ma bière et parlai :

« Merci d’être venu. »

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Some nights ( Louise & Aymeric )   Jeu 11 Sep - 14:48

Et une dispute de plus. Nous n’arrivions pas à prendre de décision quant au bébé. Je préférais le garder alors qu’Aymeric pensait avant tout à moi. Il voulait que je sois en bonne santé. Il ne cessait pas de me répéter que l’on pourrait en faire plein d’autres mais que si moi je n’étais pas là, ce serait difficile. Oui, c’était mignon. Il me montrait qu’il tenait à moi. Mais tout de même… J’avais quelque chose qui vivait dans mon ventre. « Laisse tomber ! Je vais prendre l’air. ». Ni une ni deux, j’attrapais ma veste en cuir ainsi que mes clés. A peine arrivée dans ma voiture, je reçu un sms. Vu l’heure qu’il était, cela ne pouvait être que Logan. Je pris la peine de lui répondre rapidement. « Pas de soucis. J’arrive ! Besoin d’un verre ? ». Je tapais le message en conduisant. Je ne voulais pas perdre une minute. Je me dirigeais vers ce bar, celui où nous nous retrouvions à chaque fois. Logan était mon compagnon de bouteille. Et, bien évidemment, Aymeric le savait. Ils ne s’étaient encore jamais rencontrés. Mais je savais qu’Aymeric ne l’appréciait guère. Je ne m’étais pas arrêtée de le voir. Je n’avais pas beaucoup d’amis dans cette ville. Enfin, même tout court. Et je refusais d’en perdre un. Quelques minutes plus tard, je franchissais la porte du bar. Logan était là, à l’endroit habituel. Je le rejoignais assez rapidement. « Un rhum punch, s’il – vous – plaît. ». Oh, cela allait être ma fête si Aymeric l’apprenait. Mais tant pis. Là, de suite, j’avais besoin d’un verre. Et puis, ce n’est pas avec un que cela allait me causer du tort. J’avais lu quelque part sur internet que certains gynécologues acceptaient que la femme enceinte prenne un verre de temps en temps. Il n’avait pas fallut me le dire deux fois. « Je pense que j’en avais autant besoin que toi ! ». Le barman me donnait rapidement mon verre. Nous étions des habitués. Je déposais un billet devant moi pour le payer. « Santé ! A quoi on trinque ? Au fait que je suis enceinte ? ». Je ne lui avais pas encore dit. En fait, je n’en avais pas encore eu l’occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Some nights ( Louise & Aymeric )   Jeu 11 Sep - 15:43

 
Some nights


Décidément notre vie de couple était loin d'être simple, nous nous disputions sans cesse, lorsque l'on pensait que la tempête était loin, la seconde d'après, on remettait ça... On n'arrivait pas à discuter normalement sans qu'il y ait des cris, ou des tons qui s'élèvent. C'était fatigant... Le sujet de dispute était tout autre cette fois-ci: la grossesse de Louise. Ça faisait maintenant une petite semaine que nous avions appris la nouvelle, qui nous avait surpris tous les deux au départ. Je ne savais pas quelle décision prendre à ce moment là, alors j'avais décidé d'en parler avec des collègues qui pourraient donner un avis plus objectif. Le verdict avait été clair, au fond de moi je l'avais su avant même d'avoir des conseils, mais je ne voulais pas le voir. J'aurais voulu avoir cet enfant... Mais je ne voulais pas perdre Louise, c'était un choix cornélien, dans les deux cas, on en souffrira, c'est certain. Mais Louise, ça, ne le comprenait pas, elle voulait avoir absolument cet enfant, elle ne comprenait pas les risques... Je pouvais les perdre tous les deux. Et ça je ne pouvais pas le supporter.
Louise, non attends!
Mais déjà elle avait franchi la porte... Je soupirais, qu'est ce que je pouvais faire? J'avais déjà exposé tous mes arguments mais elle ne voulait rien savoir. Lorsque je suis sorti à mon tour à l'extérieur de la maison, sa voiture avait disparu déjà. Elle ne voulait certainement pas que je la retrouve. Hors de question que je la laisse dans cet état. Je me décidais à aller en centre ville, j'allais probablement la retrouver non? Je roulais pendant un moment, qui me parut extrêmement long, avant de finir par me garer, je devais continuer à pied. Il y avait pas tellement d'endroits où Louise aimait se réfugier, j'étais persuadé que je réussirais à la retrouver bien assez tôt. Non loin de là, je repère sa voiture, garée à quelques pas d'un bar, ça ne m'étonnerait pas... Elle veut absolument avoir cet enfant, et elle boit probablement de l'alcool, ça ne me semblait pas raisonnable du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan O'Connel
avatar
les imparfaits
vos messages : 102
Date d'inscription : 01/09/2014

MessageSujet: Re: Some nights ( Louise & Aymeric )   Ven 12 Sep - 16:45

Louise & Aymeric ❥ Let's get started !


Je regardais mon verre, remarquant que le liquide qui s’y trouvait diminuait très rapidement. Le liquide commençait à me brûler la gorge et m’embrouillait l’esprit. Il me permettait de fermer les yeux sur la vie que je m’apprêtais à vivre, d’oublier mes souvenirs avec Mae, mon amour, pour tenter de continuer sans elle.  Ces pensée m’envahissaient tout le temps, je n’arrivais pas à m’en défaire. Je la revoyais, tout sourire, ses yeux magnifiques, qui marchaient devant moi. Je sentais ses mains se serrer autour de mon coup et la chaleur de son corps me réconfortait, m’apaisait. C’était tellement magique lorsque j’étais avec elle, j’avais la tête dans les nuages, mon corps vibrait sur le son de sa voix, mon cœur battait tellement vite…

Exactement comme ce que les boissons m’apportaient en ce moment. Je me sentais tellement bien, j’avais l’esprit en paix, j’étais heureux…

Je ne prenais même pas la peine de finir mon verre que j’en prenais un autre. Je les buvais en une gorgée, grimaçant à chaque fois, comme si je buvais du poison.  Lorsque Louise leva son verre pour parler, je fus étonné d’entendre ce qu’elle avait à me dire. Je ne réagis pas tout de suite, attendant de voir sa réaction, espérant l’entendre dire que c’était une blague. Le petit silence qui s’installa me fit comprendre qu’elle était sérieuse. Je fronçais les sourcils, déposai mon verre et la regardai dans les yeux. Je me retournai légèrement vers elle, attendant toujours une confirmation de sa part, mais rien. Je pris la parole :

« T’es sérieuse? »

Même si mon expression faciale pouvait montrer le contraire, j’étais très heureux pour elle. En fait, si ça la rendait heureuse, je le serais aussi ! Avoir un enfant, c’était mon rêve ! Mais pas avec la femme que j’avais en ce moment, j’en voulais avec Mae et personne d’autres.
Peut être que pour Louise, c’était pareil. Peut être ne voulait-elle pas de cet enfant ? Peut être qu’elle ne se sentait pas prête ? Peut être que c’était trop tôt ? Alors avant de montrer ma réaction, je préférais savoir ce qu’elle en pensait. Si cela lui brisait le cœur, je réagirais différent ! Je n’allais pas sauter de joie si cela lui causait du tort. J’attendis encore, retournant à mon verre, mais mon attention toujours porté sur elle. Je pris une gorgée pour terminer mon verre et patientai.


©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Some nights ( Louise & Aymeric )   Dim 14 Sep - 11:59

Le problème avec ce bar, c’est qu’Aymeric le connaît plutôt bien. C’est ici que je venais quand j’étais plus jeune. C’est d’ici qu’il me ramenait chez moi. Il me connaissait tellement bien. Je me doutais qu’il débarquerait d’un moment à un autre. J’espérais juste que mon verre soit terminé à ce moment – là. Cela serait plus facile. Il pourrait croire que je n’ai rien bu. Mais bon voilà. Je n’étais pas certaine de savoir m’arrêter après un verre. Je n’avais pas encore assez de volonté face à l’alcool. Et puis, en compagnie de Logan, je buvais bien plus qu’habituellement. Nous ne nous stoppions jamais dans la boisson l’un l’autre. Il me laissait prendre autant de verres que j’en avais envie. Et je faisais de même avec lui.
« Je suis on ne peut plus sérieuse. Cela ne fait que quelques semaines, hein. Pas encore de gros ventre qui peut te le montrer. ». Je pris alors dans mon sac la petite échographie que j’avais eue lors d’une visite. Je ne l’avais jamais montrée à Aymeric. Je m’étais rendue chez le gynécologue, seule. Il aurait assailli la doctoresse de questions. Et n’aurait sûrement pas montré d’entrain. J’avais besoin d’y réfléchir seule même si, pour moi, la décision était prise. « Regarde. Bon, on ne voit pas grand chose. Mais il est bel et bien là… ». De nouveau, je bus une gorgée de mon bevrage. Je ne le lui laissais dans les mains que quelques secondes. J’avais peur qu’Aymeric n’arrive. Cela risquerait aussi de le mettre dans une très grande colère. « Bon, je t’ai dit à quoi je voulais trinquer. Et toi, tu veux trinquer à quoi ? Pourquoi viens – tu prendre un verre ? ». J’aime cette expression, prendre un verre. Comme si nous n’en prenions qu’un. Je regardais un peu autour de moi. Je voyais des jeunes d’à peine seize ans, bouteille à la main. Mais quelle débauche ! Et puis, leur âge… Je pouvais être leur médecin. J’aurai dû aller les stopper, leur faire la morale, prendre leur bouteille. Mais je n’en avais pas le courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Some nights ( Louise & Aymeric )   Dim 14 Sep - 20:56

 
Some nights


Louise et moi avions un passé assez spécial, nous nous connaissons depuis tellement longtemps, j'avais déjà 18-19 ans quand je l'ai rencontré pour la première fois, en tout bien tout honneur bien sur. J'avais commencé à veiller sur elle lorsque je la croisais lors de soirées bien arrosées, chaque fois je l'avais ramené chez elle. Ce n'est que très récemment que notre relation avait pris ce tournant, que l'on avait appris à se connaître d'une façon différente. Je soupirais, je ne pouvais pas m'empêcher de m'inquiéter sans cesse pour Louise, ça a toujours été comme ça. Lorsque je remarquais sa voiture, je reconnaissais un peu l'endroit où je me trouvais, et ce fut évident d'un seul coup... Tant de souvenirs me revenait en mémoire, ça faisait un sacré moment que je n'étais pas revenu de ce côté de la ville, et encore moins dans ce bar. J'hésitais à entrer, j'avais encore un mauvais pressentiment, mais elle s'y trouvait... Et je devais l'en sortir au plus vite, avant qu'elle ne fasse des bêtises. Puis je me décidais enfin à franchir la porte, rien n'avait changé depuis toutes ses années, mais je n'accorda que quelques secondes au décor, je me concentrais plutôt sur les personnes qui s'y trouvaient... Elle était là, dos à l'entrée, comme ci elle savait que j'allais venir. Mais elle était tellement reconnaissable, je ne pouvais pas la rater. Ce qui me gênait en vérité, c'est qu'elle n'était pas seule... Elle semblait être en pleine conversation avec un homme, qui était-ce? Quelqu'un qui semblait l'inciter à boire en tout cas, ce qui ne me plaisait pas du tout. Je sentis mon sang bouillir dans mes veines, et ne faire qu'un tour. Louise sembla choisir ce moment pour regarder autour d'elle, je suivis son regard vers un groupe de jeunes, avant que nos regards finissent par se croiser. Je me dirigea dans sa direction, j'allais avoir du mal à garder mon calme plus longtemps. Je respirais un bon coup, je ne voulais pas faire une scène de ménage au milieu de ces inconnus. Comme ci rien n'était, contenant la rage en moi, je m'asseya à côté d'elle.
Louise... Tu te fous de moi là? Tu joues à quoi exactement? Il va vraiment falloir que tu m'expliques...
J'accordais un regard vers l'homme qui l'accompagnait, oui à quoi elle jouait? J'avais du mal à comprendre là. Elle voulait me rendre fou, c'est pas possible autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan O'Connel
avatar
les imparfaits
vos messages : 102
Date d'inscription : 01/09/2014

MessageSujet: Re: Some nights ( Louise & Aymeric )   Lun 15 Sep - 1:17

Louise & Aymeric ❥ Let's get started !

J'étais complètement abasourdi par cette nouvelle. Je n'y croyais pas, c'était un réel choc. Je ne savais pas si je devais sauter de joie ou si je devais la consoler. En me fiant à son non-verbal, à son entrain et à son humeur, je ne croyais pas que c'était une mauvaise nouvelle... Cependant, pourquoi aurait-elle besoin de boire pour ça? Il y avait d'autre façon, plus sécuritaire dans sa condition, pour fêter cela, non? M'enfin bref, je ne savais toujours pas quoi penser, ni comment réagir à ce qu'elle me disait.

Elle sortit alors de son sac une feuille, son écographie. J’hésitai un instant avant de la prendre comme si j’avais peur de briser cette feuille, comme si c’était déjà un enfant. Lorsque je vis la photo, mon cœur se serra…

Mon dieu… Un bébé, ça ressemblait à ça? Une petite tâche sur cette photo représentait une personne, ça représentait la vie qu’il y avait dans son ventre. Un être si fragile, si paisible, à l’abri de la cruauté et la laideur du monde.  Cette photo, tant elle me comblait qu’elle m’attristait. En effet, je souhaitais tant pouvoir regarder une image semblable à celle-ci et pouvoir dire aux gens à qui je la montrerais : voici mon enfant. Un sourire se dessina sur mes lèvres et y resta même lorsque la photo n’était plus devant moi.  Sa question me ramena à la réalité, à mon chagrin, mon désespoir. Je soupirai longuement avant de dire :

« Boff… Le monde me désespère… Pourquoi faut-il toujours se fier aux putains d’apparences ? Non, mais c’est vrai !? Pourquoi je ne peux pas me marier avec qui je veux, hein ? »

La colère m’envahissais et l’alcool était qu’un accélérant au volcan qui brûlait en moi. Mon ton avait changé et il était plus agressif et mon regard aspirait à la haine. Je repensais à ma dispute qui m’avait conduit ici, aux malheurs qui m’attendaient, à la vie que j’allais vivre, en étant  malheureux. Je soupirai une dernière fois afin d’évacuer toute la frustration en moi et levai mon verre. Sur un ton plus doux, j’ajoutai :

« Je bois au nom de ma fiancée ! Je bois à mon futur mariage ! »


Ces mots me déchirèrent le cœur, car je savais que c’était un mariage planifié avec une femme que je n’aimais pas. Il n’y avait qu’une seule et unique femme dont j’étais assez fou pour lui passer l’anneau au doigt. Une seule qui me faisait sentir bien, qui me faisait vivre, qui me donnait du courage, qui me rendait fier… Une seule que j’aimais réellement, une seule que je voulais dans mes bras… Hélas, c’était impossible…
D’une gorgée, je finis mon verre. J’avais cessé de compter après mon troisième, et je n’étais pas prêt à m’arrêter.
Je vis alors un homme s’approcher furieusement vers Louise… Mais qui était-ce ? Il vint à ses côtés et lui parla avec un ton que je n’appréciais pas du tout. Je fronçais les sourcils et le dévisageai. Je restai cependant silencieux, mais très attentif à cet homme. En effet, s’il ne se calmait pas, je ne me gênerai pour intervenir !



©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Everdeen
avatar
les imparfaits
vos messages : 451
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Some nights ( Louise & Aymeric )   Mer 17 Sep - 15:28

Logan n’était pas mon confident, loin de là. Mais quand nous n’étions pas bien, nous nous retrouvions pour boire un verre ensemble. Je lui disais alors ce qu’il se passait de mal dans ma vie et il faisait pareil. Nous n’étions jamais réellement intervenu dans la vie de l’autre. Je me contentais d’hôcher la tête ou de lui donner du courage. Je n’avais jamais essayé de lui faire prendre telle décision plutôt qu’une autre. Et lui non plus d’ailleurs. C’est cela que j’aimais dans notre relation, elle était légère. « Oh. Et puis, il y a de fortes chances que je décède pendant la grossesse, l’accouchement ou encore après. Alors, pourquoi m’arrêter de boire ? C’est pas pour un verre ! ». Je levais donc mon verre à moitié vide comme pour trinquer à nouveau. Je lui souris.
« Oui… Pourquoi est une question qui revient souvent. ». Lors de nos soirées, nous sortions toujours des phrases comme cela. Elles n’avaient ni queue ni tête pour l’autre personne. Mais, pour ma part, cela me donnait l’impression de me vider la tête. Je m’étais déjà demandée comme lui le ressentait. « Buvons à ton futur mariage ! ».
C’est alors qu’Aymeric entra dans la pièce. Je croisais rapidement son regard. Je me tournais alors à nouveau vers le bar et finissais mon verre d’une traite. Autant éviter qu’il sache que je boive de l’alcool. Il était assis auprès de moi. Et je voyais sur son visage qu’il était prêt à sa fâcher sur moi. Mais nous n’aimions pas nous montrer en public. « Je bois un cocktail sans alcool. Tu en veux un ? ». Je lui souris alors niaisement. Comme pour le provoquer. Rapidement, je me rattrapais. « Non, je bois un verre. Parce que, de toute façon, ça ne changera rien. Si je dois mourir, autant que je puisse en profiter un peu avant. Et je te promets d’en avoir bu qu’un. Tu peux demander à Logan, si tu veux ? ». Je me tournais alors vers lui pour le prendre en témoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymeric Collins
avatar
les conditionnels
vos messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2014

MessageSujet: Re: Some nights ( Louise & Aymeric )   Mer 17 Sep - 18:32

 
Some nights


Je regrettais cette période de calme que nous avions connu, je me souvenais de cette jolie soirée à l'anniversaire de ma sœur, la dernière soirée de calme entre nous, d'ailleurs j'avais eu l'occasion de revoir mes parents quelques jours après, comme je leur avais promis, en compagnie de Louise, évidemment. Des clichés de la soirée avaient été pris, et Aileen m'en avait donné quelques unes dont une où moi et Louise dansions, nous regardant droit dans les yeux, c'est vraiment une très belle photo. Mais aussi des photos de ma famille avec Louise, ce sont de beaux souvenirs. Quand ça n'allait pas entre nous, j'aimais penser à cette soirée, me remémorer à quel point notre couple est fort, de ce dont on est capable lorsque l'on est tous les deux.
J'avais franchement du mal à réfléchir clairement à cet instant, au moment où je croisa le regard de Louise, qui se retourna aussitôt. Elle était encore cachottière, et aimait me cacher des choses. S'en était à se demander si elle avait confiance en moi ou pas? Elle me connaissait, elle savait très bien que je n'allais pas faire de scandale dans un lieu public, j'étais plutôt énervé, et mon ton lui faisait certainement sentir. Et puis il faut dire qu'elle me connaissait bien maintenant, elle se devait s'en douter que ça ne me plairait pas. Je n'accordais pas de réelles attentions à l'homme à côté d'elle, ce n'était pas ce à quoi je faisais attention en premier à vrai dire. Elle était censée arrêter de boire, mais elle ne pouvait s'empêcher de rechuter à la première occasion. En plus, elle se moquait de moi ouvertement, en me mentant et en m'offrant ce sourire niais. Je détournais la tête, histoire de me taire, de ne pas envenimer la situation. Rapidement elle changea d'attitude, impliquant par la même occasion l'homme qui l'accompagnait. Je soupirais à ce qu'elle me disait, pourquoi disait-elle ça? Ne tenait-elle pas un minimum à sa vie?
Louise... Arrêtes de voir les choses du mauvais côté, on est sur de bonnes voies, alors ne détruis pas ça.
Chaque conversation que l'on avait ces derniers temps parlait sans cesse de la mort de Louise, ça me rendait malade rien que d'y penser. Ça n'avait pas l'air de l'attrister tant que ça en plus, ce qui avait le don de me rendre fou. Je ne pouvais plus imaginer ma vie sans Louise... La dernière phrase de Louise m'incitait à me pencher un peu plus vers son voisin de table, Logan? Je lui tendis une main, pour être poli un minimum, je ne voulais pas passer pour un bourru.
Logan? Pourquoi ce prénom me dit quelque chose? Je suis Aymeric.
Avais-je besoin de lui préciser que j'étais le petit ami de Louise, il avait certainement dû le deviner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan O'Connel
avatar
les imparfaits
vos messages : 102
Date d'inscription : 01/09/2014

MessageSujet: Re: Some nights ( Louise & Aymeric )   Ven 19 Sep - 17:03

Louise & Aymeric ❥ Let's get started !

Je posai mon verre sur le comptoir et respirai un peu. J’avais prit plusieurs verres et l’alcool commençait à faire ses effets. En effets, j’avais l’esprit embrouillé, ma tête tournaient, mes yeux avaient de la difficulté à voir… Cependant, j’entendis ce que Louise dit et je restai sans voix. J’espérais sincèrement que c’était l’alcool qui avait déformé ses paroles, mais je me rendis compte bien vite qu’une nouvelle fois, elle était sérieuse. De toute façon, entre nous, il était très rare que nous blaguions. On parlait très ouvertement, sans gêne, sans filtre, sans jugements et on racontait tous ce qui nous rendait nostalgique, qui nous affectait. Nous étions toujours dans un état d’esprits très… sombre? En effet, nos sujets de conversations étaient rarement joyeux, c’étaient toujours quelque chose de tristes… Même si ces discutions n’avaient rien pour me remonter le moral, elles m’apportaient tout de même un grand bien : Je n’avais pas peur de parler des mes sentiments, de ce que je vivais, de ce que j’endurais. Pourtant, c’était quelque chose que je n’arrivais pas à faire avec mes proches. Avec Louise, c’était différent. Elle était l’oreille à qui je pouvais me confier, l’épaule sur laquelle je pouvais pleurer. Ces moments m’étaient très précieux et jamais pour ne rien au monde je pourrais faire une croix là-dessus.

Je préférai ne rien ajouter à son commentaire, me rappelant que je n’étais pas là pour critiquer ses choix. Je n’étais pas d’accord avec sa consommation d’alcool lorsqu’elle était enceinte, mais honnêtement, qui étais-je pour la juger ? J’étais moi-même en repos forcé dû à mon accident, je prenais des médicaments afin de réduire les effets de mon traumatisme sur mon esprit, l’alcool m’était interdit et pourtant, j’enfilai les verres les uns à la suite des autres. Ce n’était jamais bon de mélanger médicaments et alcool, et pourtant, c’est ce que je faisais, alors, pour ce qui était de lui faire la morale, on repassera! Elle n’était probablement pas d’accord non plus avec ma consommation, mais jamais elle ne m’en avait glissé un mot, alors, j’allais faire de même.

Puis, l’homme qui était assit à côté d’elle semblait s’être calmer, du moins, c’est ce que je percevais. Il me présenta sa main et j’eus beaucoup de difficulté à lui tendre la mienne. J’avais de la difficulté à garder les yeux ouverts et mes yeux me jouaient des vilains tours. J’approchai ma main tranquillement et lui serra rapidement, en levant mon regard pour croiser le sien et j’ajoutai :

« Aucune idée…  Enchanté Aymeric? » Terminai-je en fronçant les sourcils : C’est un prénom qui est très peu familier… Ce n’est pas américain? » Dis-je en relâchant sa main.



©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Some nights ( Louise & Aymeric )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Some nights ( Louise & Aymeric )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Terenzi Horror Nights 2007
» Pink Floyd - Plongée dans l’œuvre d’un groupe paradoxal (Aymeric Leroy)
» Horror Nights 2011 - Starring Marc Terenzi
» Louise Rosalie Lefebvre dite Dugazon
» Sainte Louise blues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: le bas nord :: henry's shop-