AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ringers phenomenon | Trinity & Gwen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gwendolyn Evans
avatar
les conditionnels
vos messages : 44
Date d'inscription : 20/08/2014

MessageSujet: Ringers phenomenon | Trinity & Gwen   Lun 8 Sep - 16:17

Ringers phenomenon

Le carillon tinta pour annoncer sa venue. Naturellement, on en fit peu de cas, car on ne s’étonnait plus de sa présence. Depuis quelques années déjà, elle allait et venait. Tantôt, elle s’installait près de la fenêtre, plongée dans son petit univers de bouquins; depuis les derniers temps maintenant un homme venait l’y rejoindre immanquablement chaque lundi. Tous les employés finissaient par savoir qui elle était, tôt ou tard, même qu’une certaine affection générale lui était spécialement destinée. Quand on la voyait se pointer le bout du nez, on se mettait aussitôt à préparer son latté, puis on disposait un sachet de sucre ainsi qu’une cuillère sur le bord de l’assiette. C’était une cliente fidèle et régulière et, surtout, sans tracas, d’une simplicité très simple. Parfois, quand le patron était de bonne humeur, il faisait expressément cuire une viennoiserie supplémentaire qu'il lui offrait gratuitement.

Quand elle arriva au comptoir, son café latté était donc déjà sagement préparé, prêt à être savouré. Cette fois-ci, il n'y avait pas de croissant pour l'accompagner, mais Gwen n'était pas du genre à s'en plaindre. Une fois n'était pas coutume. « Quatre dollars, je vous prie » lui rappela gentiment la caissière. Ramenée sur les pieds sur Terre, la jeune Galloise s'empressa de fouiller dans son porte-feuille pour trouver quelques pièces de monnaie, qu'elle tendit ensuite à l'adolescente qui lui faisait face. Elle ne devait guère être plus âgée que seize ans. « Bonne journée » enchaîna aussitôt la jeune fille. Quelques secondes s'insérèrent entre cette phrase de courtoisie et le « pareillement » que Gwen finit par déblatérer après un moment de réflexion. Pourquoi les gens passaient leur temps à se saluer et à dire ce genre de petite phrases vide de sens était toujours un mystère non résolu dans son esprit. La journée était nuageuse et plusieurs degrés en-dessous de la température moyenne prévue à ce temps-ci de l'année. Une boisson chaude était exactement ce qu'il lui fallait pour lui remonter le moral. Aujourd'hui, elle avait un horaire assez chargé. Son premier cours avait débuté à 8h et durait deux heures. Ensuite, elle avait dû se rendre à un autre local, où la leçon s'était étendue durant trois heures. Elle avait ensuite du temps libre devant elle pour se détendre et se changer les idées, car elle n'en était pas au bout de ses peines: de 15h à 20h, elle devrait bosser en tant qu'assistante d'un professeur de littérature! Une longue journée en perspective, en effet.

Le carillon sonna à nouveau, mais elle n'y prêta aucune attention particulière. Peut-être aurait-elle dû, pourtant, car la caissière cligna des yeux plusieurs fois de suite, un air de confusion clairement visible dépeint sur ses traits. Elle regardait en alternance Gwendolyn et la nouvelle venue, mais ça, Gwen n'en avait pas conscience. Eût-elle levé les yeux, elle se serait alors aperçue que cette femme qui venait d'entrer était exactement la vision d'elle-même, âgée de quelques années de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ringers phenomenon | Trinity & Gwen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gwen Stephani
» Gwen Saliou
» Joseph Haydn -Messes et pièces sacrées
» Futur Proche - Tristesse Personnelle
» Mise à jour (ENFIN !!!) de la distro de INFERNO Records !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: le centre de la ville :: café expresso-