AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ❝ Lorsqu'on a rien, on a rien à perdre . Logan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yasmin Eddleton
avatar
les présents
vos messages : 72
Date d'inscription : 01/09/2014

MessageSujet: ❝ Lorsqu'on a rien, on a rien à perdre . Logan   Mer 3 Sep - 20:46



❝ LORSQU'ON A RIEN, ON A RIEN A PERDRE
• feat. Logan O'Connel •



Mon partenaire. Quand je suis rentrée dans l'armée, il y a six ans, ils m'ont tout de suite mis en binôme avec lui. La première fois que je l'ai vu, je n'ai vu qu'un total opposé de ma personnalité. Cependant, je dois avouer qu'on n'a pas eu le choix que se faire confiance. La confiance… Quel sacré mot. Je n'ai toujours pu compter que sur moi, alors autant dire que je n'accorde que très rarement ma confiance. Mais à lui, je n'ai pas vraiment eu le choix. Je devais lui accorder cette confiance. Malgré nos différences, on a rapidement réussi à se connaître. Il aimait bien se confier, et s'étonnait souvent de voir mon côté rebelle. C'est quelqu'un de très important pour moi. Il a toujours été là pour moi, malgré mon sale caractère.

Un an. Je ne l'avais pas vu depuis un an, et j'allais enfin le revoir. J'ai appris qu'il avait emménagé ici, dans une petite maison à l'est de la ville. Il ne m'a pas fallut longtemps pour décider de lui rendre une visite. J'ai quand même pris le temps d'aller faire un footing avant de rentrer chez moi. J'ai pris une douche, avant de m'habiller aussi simplement, mais avec classe, que d'habitude. Un jean slim noir, avec un haut ample coloré, des baskets et des accessoires pour aller avec le tout. Un petit maquillage léger, un coup de peigne dans les cheveux, puis j'ai foncé dans le taxi. J'avais tellement hâte. J'étais aussi impatiente qu'une gamine le matin de noël. C'est bizarre, je ne m'étais jamais attachée à quelqu'un comme ça. Mais lui, il avait un côté rassurant, un côté un peu nounours que j'adorais.

Enfin, j'étais devant sa petite maison. Je suis sortie de la voiture avec un grand sourire. Je n'ai pas pu m'empêcher de courir jusqu'à sa porte. Ne me regardez pas comme ça, je suis sûre que vous auriez fait la même chose. Je piaffais d'impatience. Et puis j'ai frappé, attendant qu'il m'ouvre la porte. J'étais prête à la défoncer s'il le fallait, mais j'allais être gentille pour une fois, et attendre sagement. Non, en fait j'allais me contenter d'attendre.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan O'Connel
avatar
les imparfaits
vos messages : 102
Date d'inscription : 01/09/2014

MessageSujet: Re: ❝ Lorsqu'on a rien, on a rien à perdre . Logan   Mer 3 Sep - 21:29


Tu ignores le vide devant toi, les vertiges et la peur tu connais pas... Seule au milieu des loups, tu t'enfonces au bord des précipices. Dans la cité perdue, au travers de la nuit, toi tu vas bien. En travers la douleur et la mélancolie, tout ira bien.

Logan & Yasmin

J'étais assit chez moi. Je réfléchissais, je pensais, je me souvenais... Je buvais tranquillement un café que ma fiancée m'avait fait avant de partir pour son travail. Je n'ai jamais aimé le café, à l'exception que l'on me le fasse comme je l'aime. Évidemment, ma fiancée ne savait pas comment le faire : elle oubliait le lait ou elle ne mettait pas assez de sucre. J'ai pris une gorgée et grimaça avant de le déposer sur la table en soupirant.

Je me relevais difficilement, boitant légèrement de ma jambe gauche. En effet, mon accident n'était pas récent, mais il me laissait de grandes séquelles. Je marchais difficilement vers la salle de bain et m'enfermai à l'intérieur. Je posai mes mains sur le comptoir pour me permettre de m'accoter, puis je me regardai.

Est-ce vraiment la vie que je veux? Est-ce que je serai capable de marier cette femme? Pourquoi la femme de ma vie n'est-elle pas à mes côtés, ou encore assit de l'autre côté de la porte?

Je m'aspergeais le visage d'eau froide afin de chasser ces questions douloureuses. J'avais tellement besoin de décompresser, tellement besoin de parler, de bouger, de changer d'air...

C'est alors qu'on frappa à la porte. Tiens, qui cela pouvait-il être? Je n'attendais personne. Les yeux froncés, je sortis de la salle de bain et me dirigea lentement vers la porte. J'ouvris la porte et...

Je n'en revenais pas.

Yasmin ! Yasmin, mon amie, mon inspiration se tenait devant moi !

Un large sourire se dessina sur mes lèvres et j'agrippai fermement pour la serrer dans mes bras avant de dire :

« Mais que fais-tu ici

Je l'invitai à rentrer et referma la porte.

« Veux-tu quelque chose à boire
(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yasmin Eddleton
avatar
les présents
vos messages : 72
Date d'inscription : 01/09/2014

MessageSujet: Re: ❝ Lorsqu'on a rien, on a rien à perdre . Logan   Mer 3 Sep - 21:48



❝ LORSQU'ON A RIEN, ON A RIEN A PERDRE
• feat. Logan O'Connel •



Logan ! Je l'avais en face de moi. Il était à la fois surpris, mais heureux de me voir. Oui, carrément ça, je le connaissais bien et son beau sourire me disait tout. Il m'a pris dans ses bras, comme il le faisait avant, et ça m'a fait du bien. Enfin, je retrouvais mon binôme ! Il m'a tellement manqué. Je n'étais pas d'habitude attachée aux gens, mais lui, c'était quelqu'un de spécial. Il m'a invitée à rentrer, après m'avoir demandé ce que je faisais ici. "Je suis venue te retrouver mon vieux" dis-je. Je lui avait toujours donné ce surnom, bien qu'il n'ait que trois ans de plus que moi. Je souriais bêtement depuis qu'il avait ouvert la porte. Nous sommes allés nous asseoir et il m'a servit un café. J'en but une gorgée, mais je grimaça, il n'avait pas très bon goût. Je me demandais d'ailleurs comment il pouvait boire se café, lui qui était si compliqué, à tel point que j'avais cru le gifler plus d'une fois quand nous étions à l'armée. "Comment tu fais pour boire ça ?" demandai-je. Bon j'ai pas fait exprès, ça m'a échappé.

Je me suis levée pour observer les photos qui trônaient sur les meubles. Je me suis arrêtée sur une photo de lui et... "C'est ta femme ?" demandai-je en plongeant mon regard dans le siens. Je n'ai pas eu besoin d'attendre longtemps pour comprendre que la réponse qu'il était censée me donner ne lui plaisait pas. Je suis donc revenue m'asseoir sur le canapé, à côté de lui. J'ai attrapé son visage pour qu'il soit face au mien. "Raconte-moi" ajoutai-je gentiment. Je m'impressionnais moi-même quand j'étais avec lui. Il arrivait à faire ressortir toutes mes qualités, j'étais la jeune femme gentille et en confiance, alors que j'avais pour habitude d'être tout l'inverse.

Logan était.. Mal à l'aise, je le sentais triste. Mais il était trop gentil pour tout envoyer valser. A l'inverse moi je n'aurai pas hésité une seconde, et il le savait. Il n'avait jamais réellement aimé sa vie. Même son boulot, il m'en a parlé plusieurs fois. Il n'a jamais eu ce côté rebelle que j'ai tant de fois essayé de lui transmettre.
•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan O'Connel
avatar
les imparfaits
vos messages : 102
Date d'inscription : 01/09/2014

MessageSujet: Re: ❝ Lorsqu'on a rien, on a rien à perdre . Logan   Ven 5 Sep - 18:21


Tu ignores le vide devant toi, les vertiges et la peur tu connais pas... Seule au milieu des loups, tu t'enfonces au bord des précipices. Dans la cité perdue, au travers de la nuit, toi tu vas bien. En travers la douleur et la mélancolie, tout ira bien.

Logan & Yasmin

J'étais tellement heureux de la voir, je ne m'attendais pas du tout à sa visite. J'avais un grand besoin de voir des gens, des amis et elle arrivait au bon moment ! Il s'est écoulé plusieurs mois avant que je ne puisse avoir de ses nouvelles. En effet, mon accident m'empêchait de retourner au travail tout de suite : ma jambe était encore trop fragile et ma tête n'était pas prête à encaisser trop de chocs émotifs. Mes superviseurs avaient préféré me renvoyer ici tant que je n'irai pas mieux. Mon traumatisme nuisait beaucoup à ma concentration et lorsque nous étions en mission, les moindres erreurs pouvaient nous être fatales. M'enfin bref, cessons de parler du travail et profitons du moment entre amis ! J'avais besoin de repos et penser à l'armée n'allait pas aider ma cause.

Yasmin vint alors s’asseoir et je lui offris une magnifique tasse de café faite par ma fiancée (quelle horreur!). D'ailleurs, son commentaire me fit rire. Ça me faisait du bien de rire, de ne pas trop prendre la vie ou la situation au sérieux. C'était une sensation très agréable. Cependant, l'émotion de bonheur qui m'envahissait a disparu en un éclat lorsqu'elle parla de ma «femme». J'étais aspergé par les moments passés avec cette femme, celle que je devais épouser. Évidemment, je me rappelais que Yasmin n'était pas au courant de cela. En effet, en un an, il pouvait s'en passer des choses...

Je fis comme si je n'avais pas entendu cette remarque afin de repousser la question. Techniquement, elle était ma fiancée, mais elle restait tout de même une inconnue. Je ne l'aimais pas et je ne voulais pas vivre avec elle. Mon coeur était ailleurs, il souffrait en silence, il criait le nom de ma douce, il pleurait...

J'allais m'asseoir et lui offrait un verre d'eau, je lui souris avant d'ajouter :

« J'ai de la bière si tu veux, ou un verre de vin peut être? »

À peine avais-je le temps de parler qu'elle parla de nouveau, cette fois-ci plus sérieusement. Je tentais d'éviter la question à nouveau, mais son regard me montra qu'il serait impossible de passer à côté.

Je soupirai et baissai la tête, regardant le sol, comme pour chercher mes mots.

« Disons qu'en une année, il se passe beaucoup de choses... » Je la regardai droit dans les yeux et ajoutai : « Mes parents m'ont présenté quelqu'un, dis-je en pointant la photo de ma fiancée et je poursuivis : Et ce quelqu'un va devenir ma femme... »

Mon coeur se serrait, mes yeux se remplissaient d'eau. J'avais mal, j'avais honte, j'étais en colère...

« Mais tu le sais que je n’aime pas cette femme… Mon cœur est ailleurs et je n’ai pas le droit d’aimer cette autre femme ! »
(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yasmin Eddleton
avatar
les présents
vos messages : 72
Date d'inscription : 01/09/2014

MessageSujet: Re: ❝ Lorsqu'on a rien, on a rien à perdre . Logan   Dim 7 Sep - 11:42



❝ LORSQU'ON A RIEN, ON A RIEN A PERDRE
• feat. Logan O'Connel •



Il cherchait à esquiver mes questions. Toutefois, j'ai volontiers accepté qu'il m'offre une bière. Je préférais une bière plutôt que ce café, auquel je n'associerai aucun adjectif pour ne pas être trop méchante. Il n'a pas mis longtemps à répondre à ma question. Logan me connaissait très bien, et il savait que j'étais très très très très bornée, et que quand je voulais quelque chose, je l'avais, peu importe les conséquences. En l’occurrence, je le voyais de plus en plus triste pendant qu'il me parlait. Il m'a expliqué que cette femme sur la photo était en réalité sa fiancée, qu'il n'avait visiblement "pas le choix" d'épouser, bien qu'il aime une autre femme. Je n'ai pas perdu de temps à le bouger. Je lui ai donné un petit coup de point dans l'épaule pour qu'il comprenne que cette réponse ne me plaisait pas, mais alors pas du tout. "Mais bordel Logan ! Tu ne peux pas rester avec une femme que tu n'aimes pas. Tu n'as pas le droit, peu importe ce que les autres disent." dis-je en colère. Il avait le don de m'énerver. Il n'avait aucune confiance en lui, et je n'aimais pas ça. Il était tellement gentil qu'il avait peur de blesser les gens. Mais moi je lui foutais des coups de pied au cul, parce que je ne supportais pas qu'il soit comme ça. Après tout, on vit quand même pour soit, pas pour faire plaisir à tout le monde. "Et puis tu as le droit d'aimer qui tu veux Logan. Arrête d'être trop gentil, c'est toi qui en souffre le plus" ajoutai-je d'une voix plus calme. De toute façon, qu'il le veuille ou non, je lui disais ce que je pensais, et j'avais pour but de le bouger pour qu'il vive enfin une vie tranquille, avec une femme qu'il aime vraiment.

J'avais vraiment mal de le voir comme ça, le visage si attristé. Cette femme et ses parents étaient en train de détruire sa vie, ils n'avaient pas le droit. J'étais prête à aller les voir un par un s'il le fallait. Si on laisse notre vie dirigée par les autres, quel intérêt de vivre ? Ce qui est génial, c'est la liberté, pouvoir faire ce qu'on veut quand on veut. Pas faire ce que les autres souhaitent ce qu'on fasse. J'avais envie de lui coller des gifles pour qu'il comprenne, mais même s'il était gentil, il n'apprécierait pas du tout.
•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan O'Connel
avatar
les imparfaits
vos messages : 102
Date d'inscription : 01/09/2014

MessageSujet: Re: ❝ Lorsqu'on a rien, on a rien à perdre . Logan   Dim 7 Sep - 20:56


Tu ignores le vide devant toi, les vertiges et la peur tu connais pas... Seule au milieu des loups, tu t'enfonces au bord des précipices. Dans la cité perdue, au travers de la nuit, toi tu vas bien. En travers la douleur et la mélancolie, tout ira bien.

Logan & Yasmin

Son coup de poing à l'épaule me fit régir. Je me retournai pour la regarder, l'air complètement perdu, ne comprenant pas vraiment ce qu'il venait de se passer et j'écoutai ce qu'elle avait à me dire.

Ah... Si seulement c'était aussi simple. Si seulement j'étais en mesure de pouvoir faire exactement ce qu'elle me disait. Si seulement....

Si seulement j'étais fait différemment. Si seulement j'étais en mesure de me tenir face à ces gens pleins de préjugés et leur dire qu'ils sont stupides. Pourquoi ne pouvais-je pas dire à mes parents que je me foutais de cette fille ? Pourquoi ne pouvais-je tout simplement pas leur dire qu'il n'était pas question que je me fiance avec elle?

Je soupirai et détournai mon regard, le regard fixant le vide. Elle continua de parler et là, je me retournai rapidement pour la regarder et répondre sèchement :

« Non, non justement. Je ne peux pas aimer qui je veux.»

J'étais furieux, ma colère se reflétait dans mon regard. Pourtant, cette haine n'était pas contre Yasmin, bien au contraire. Elle était bien l'une des seules choses dans ma vie qui me faisait sentir bien. Non, j'éprouvais une telle colère, une rage immense et je tentais de mon convaincre qu'elle était due uniquement à ma famille. Cependant, avec du recul, je me rendais compte que cette haine était en fait sur moi. Je me détestais.

J'étais incapable de dire ce que je ressentais. J'étais incapable de prendre la femme de mes rêves dans mes bras, aux yeux de tous et de lui dire à quel point elle était belle et comment je l'aimais. Je me détestais de faire souffrir une bonne personne avec de belles paroles et des promesses que je n'arrivais pas à réaliser.

Les secondes paroles de Yasmin me firent réfléchir. Étais-je le seul à soufrrir? Non, certainement pas, mais étais-je celui qui avait plus mal?

Mae était une femme formidable qui ne faisait qu'espérer. Elle espérait que j'arrive chez elle un beau jour et que je lui annonce que je ne suis plus fiancé. Elle m'attendait. Elle voulait avoir de mes nouvelles lorsque j'étais en mission et je lui en donnais à peine, par peur d'être découvert. Pendant ce temps, elle pleurait en silence, elle s'inquiétait et ne savait pas si j'allais bien. Et le pire dans tout ça, c'est que je lui avais demandé d'en parler à personne, elle ne pouvait donc pas parler de ses sentiments, de ses craintes à qui que ce soit. Elle souffrait en silence et tout ça par ma faute. J'étais un vrai monstre et parfois je me demandais pourquoi un ange voulait-il d'un démon comme moi?

« Je ne suis pas si gentil que ça. Je fais souffrir quelqu'un de formidable parce que je suis un lâche! »

Ces mots me brûlèrent la gorge, mais c'était vrai. J'étais minable.
(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yasmin Eddleton
avatar
les présents
vos messages : 72
Date d'inscription : 01/09/2014

MessageSujet: Re: ❝ Lorsqu'on a rien, on a rien à perdre . Logan   Ven 12 Sep - 22:24



❝ LORSQU'ON A RIEN, ON A RIEN A PERDRE
• feat. Logan O'Connel •



Je ne l'avais jamais vu dans cet été là. Pourtant, je l'avais toujours vu indécis dès qu'il était confronté à un choix. Mais là, il n'y avait pas besoin d'être un expert pour voir qu'il vivait très mal sa situation. D'un côté, la femme dont il était fou, l'amour entre eux était réciproque. De l'autre, sa fiancé, qu'il n'aimait pas. La vraie question est plutôt : est-ce qu'elle éprouve des sentiments pour lui ? J'ai envie de dire que si elle n'en a rien à faire, le problème va être vite réglé, je peux même m'en charger. "Oui, tu es un lâche. Tu l'as toujours été dès que tu as un choix à faire. T'es juste con ! Tu penses aux autres avant de penser à toi. Arrête..." dis-je d'un ton sec. Je ne lui disais pas ces mots avec de la méchanceté, mais il avait besoin d'entendre ses mots pour réagir. Je pouvais aller encore plus loin pour qu'il prenne conscience de toute la situation. Même s'il était loin d'être bête et qu'il savait exactement ce qu'il se passait, il avait besoin de moi pour avoir le déclic et enfin faire les choix qu'il voulait.

"Engueule-moi !" lui dis-je spontanément. S'il arrivait à hausser le ton en me parlant, il pourrait le faire avec n'importe qui. C'est fou comme les amis peuvent nous faire faire n'importe quoi. Je tenais à lui, et je voulais qu'il se batte pour cette fille qu'il aimait. Je ne voulais pas qu'il se morfonde à finir sa vie avec une fille qu'il n'aime pas, et avec ses parents qui lui imposent ses fréquentations.

D'un côté, je l'admirais comme je n'avais jamais admiré personne dans ma vie. En plus d'être mon partenaire, mon confident, mon pilier, il m'apportait le calme et la sérénité. On était clairement opposés, mais plus complémentaires que différents. Sa maturité, sa gentillesse, il arriverait presque à déteindre sur moi. Bon pas complètement quand même, parce qu'il fallait quelqu'un pour l'engueuler pour son excès de gentillesse et de générosité.
•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan O'Connel
avatar
les imparfaits
vos messages : 102
Date d'inscription : 01/09/2014

MessageSujet: Re: ❝ Lorsqu'on a rien, on a rien à perdre . Logan   Lun 15 Sep - 1:33


Tu ignores le vide devant toi, les vertiges et la peur tu connais pas... Seule au milieu des loups, tu t'enfonces au bord des précipices. Dans la cité perdue, au travers de la nuit, toi tu vas bien. En travers la douleur et la mélancolie, tout ira bien.

Logan & Yasmin

Ce qu’elle me dit me cloua littéralement le bec. Je ne savais pas quoi répondre à ça, car, malgré mon orgueil, elle avait raison. Je ne répondis pas tout de suite, comme si je me laissai le temps d’avaler ça. J’étais réellement un lâche et cette fois-ci, ce n’était pas moi qui l’avais dit. On aurait dit que cela avait plus d’impact. Je réagissais plus à cet insulte que lorsque je me critiquais et m’insultait moi-même. Je fixai le vide encore un peu avant de la dévisager, une vague de colère montant en moi. Mais ce qu’elle dit par la suite, c’est comme si c’était la goutte d’eau qui avait fait déporter le vase…

Je me levai d’un bond, la dévisageant de haut et lui lançai :

« Tu crois que c’est si simple que ça !? Tu crois que ça ne m’arrive jamais d’avoir envie de crier sur les autres !? Tu crois que je peux décider comme ça de débarquer chez mes parents et leur dire que je les déteste !? » Dis-je sur un ton plus moqueur. Cependant, je n’avais pas terminé : « Je ne suis pas comme toi ! Je ne suis pas capable de dire le fond de mes pensées aux autres. Je… Je… J’peux juste pas ! »

J’avais le souffle coupé, comme si ce que je venais de dire m’avait demandé toute mon énergie. Je me suis assis doucement à ses côtés, regardant le vide. Je passai mes mains dans mes cheveux, complètement perdu, étonné par ce que je venais de dire. En effet, j’avais réussit à dire, ou au moins une partie, ce que je pensais, ce que je ressentais en ce moment. C’était sortit tout seul, malgré moi, je n’avais eut aucun blocage, aucune crainte à lui crier dessus. D’ailleurs, pourquoi étais-je capable avec elle? Pourquoi ne pouvais-je pas parler ainsi à mes parents ? Pourquoi je ne pouvais pas leur dire ce que je ressentais ? Pourtant, ça me ferait le plus grand bien, mais je restai figé devant eux. J’étais tellement obsédé par l’idée de les décevoir que je préférais me taire et souffrir en silence.
Toujours la tête enfouis dans mes mains, je soupirai une dernière fois. Je détournai alors mon visage pour regarder Yasmin, les yeux humides. J’étais tellement fatigué, tellement épuisé de garder toute cette frustration en moi, cette peur de faire honte à ma famille, de déshonorer mon frère décédé. Je lui lançai d’une voix étouffée par les sanglots :

« Excuse-moi… Je n’avais pas à te parler comme ça… »


(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ❝ Lorsqu'on a rien, on a rien à perdre . Logan   

Revenir en haut Aller en bas
 

❝ Lorsqu'on a rien, on a rien à perdre . Logan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» dans le genre truc qui sert a rien : quels sont vos livres preferés ?
» Les petits rien qui font du bien à la vie.
» Je ne peux rien pour lui
» La Mine de Rien - La Tête allant vers
» [Le MELODiST] ON INVENTE RIEN (Sampleur & Sombres Poches)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: le côté est :: les habitations-